AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Musée du Louvre (BD) tome 1 sur 3
EAN : 9782754800068
80 pages
Musée du Louvre (13/10/2005)
3.6/5   183 notes
Résumé :
Vous êtes un explorateur.
Vous vous trouvez devant un immense palais (il s'agit du Louvre, mais vous n'en savez rien). Vous y entrez.
Vous découvrez alors des siècles d'art. Vous êtes maintenant perplexe: quelle signification ces images collées au mur pouvaient-elles donc avoir pour vos ancêtres?
En vérité, il faut bien le dire, vous ne savez que penser de tout cela.
Vous voilà bien songeur, d autant plus que le flair historiologique de v... >Voir plus
Que lire après Période glaciaireVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,6

sur 183 notes
♫ Je suis connue par le monde
Au Louvre où la foule abonde
Pour me voir, on fait la ronde
Et moi, faut que je me morfonde ♫
La Joconde - Barbara - 1959 -

----♪---♫---🐕---🐽-🐷-🐽---🐕---♫---♪---

Chien qui parle, tempérament de cochon
Hulk est d'humeur vagabonde
Quête sur notre civilisation ou Hallucinations
Que voulez vous qu'on réponde !?

Snif, snif snif
Incontinent perdu, sueur millénaire
Parfum de mille structures humaines
Flair historiologique légendaire
Où l'asservissement nous mène !?
Un coup de foudre à la Louvrerie
et c'est la Joconde qui sourit
Syndrome de Stendhal
Humour au fluide glacial
Revisiter Ce trésor National
Trois points Rouge Cardinal...

Etrange cohorte qui cherche nos traces
Rappel avec cette BD efficace
A queue jamais l'art cuculture rien ne l'efface
Revisiter le Louvre un jour deux nuits
Pourra m'user la Galerie ..... 😁
Commenter  J’apprécie          970
Tu kiffes la BD , tu es un fou-fou d'art et l'anticipation n'est pas pour te déplaire alors oui , ce récit devrait répondre à toutes tes attentes !

Période Glaciaire le bien nommé , c'est une terre futuriste désormais entièrement recouverte de glace , de poudreuse , de blancheur immaculée , de par le fait...Enfile ton bonnet à pompon , tes mitaines 100% pilou pilou et ta doudoune en peau de phoque – pour le procès BB , merci de contacter mon avocat : Carmel de son p'tit nom – car ça va cailler sec !

Le pitch , en deux mots : une équipe d'archéologues erre à la recherche de vestiges capables d'expliciter le pourquoi du comment tout en les informant sur les us et coutumes d'antan . Bon ok , y a 28 mots ! On va pas chipoter , c'est cadeau , c'est offert...
Personnage incontournable de ce récit : Hulk - hommage supposé envers une prétendue divinité...et allez surtout pas l'énerver ! - le chien-cochon gras du bide pour qui manger 5 fruits et légumes par jour s'apparenterait bien plus à un effroyable sacrilège qu'à un acte s'inscrivant dans une hygiène de vie du quotidien , véritable estomac sur patte possédant un flair historiologique toutes options , carbone 14 inclus . Il est la caution à la fois scientifique et humoristique de l'aventure et ne se départit presque jamais de son flegme so british , faisant ainsi le bonheur d'un lecteur en quête d'un peu de légèreté dans ce nouveau monde de questionnement existentiel .

Un mot s'impose d'emblée à l'esprit : déroutant .
L'on est ici bien loin de la BD basiquement divertissante mais bien en présence d'intelligence pure sur papier glacé . Les découvertes de Rungis puis surtout du Louvre poseront les bases d'une vraie réflexion qui , à défaut d'être historiquement réaliste , aura toutefois le mérite de tenir la route .
Gonflé de proposer un tel récit avant-gardiste en s'appuyant sur quelques incontournables du Louvre !
Le sujet eût pu s'avérer casse-gueule n'était l'ingéniosité du propos . Perso , je m'en fous , j'ai décroché mon premier flocon avec mention , alors...
Une balade artistique , théologique et historique plus qu'intéressante pour qui voudra bien s'en donner la peine ! Il est vrai que l'entrée en matière peut dérouter .
Des crayonnages bien loin de respecter les perspectives . Un encrage jouant régulièrement sur le clair-obscur . En définitive , tout cela importe bien peu au regard du plaisir pris en feuilletant cet OVNI du 9e art !
Poétique , malin , onirique et bien plus encore , un album , à des années lumière des standards actuels , qui mérite vraiment que l'on s'y attarde !
A noter ce petit glossaire final bien pratique - pour toutes les tristes quiches incultes de mon acabit - compilant les oeuvres , leurs auteurs et les salles du Louvre leur étant dédiées .

Période Glaciaire : é-froid-yablement efficace ! Pourrait bien devenir un grand glace-ique...
Certains n'avaient pas attendu l'âge de glace pour oser s'attaquer à l'icône...Vilains petits canaillous va !
http://www.youtube.com/watch?v=X34HrFDNOEg&feature=fvwrel
Commenter  J’apprécie          430
Mes précédentes tentatives avec cet auteur m'avaient laissé en plan, j'avais eu l'impression de rester à quai. Cette lecture me permet enfin d'apprécier sa qualité tant vantée autour de moi. J'ai toujours été attiré par son style, il utilise l'aquarelle avec une gamme de couleurs qui lui est propre, ici, beaucoup d'orange qui focalise la lumière, et de gris bleutés qui nous perdent dans une évanescence floue, les couleurs racontent l'errance dans le désert glacé puis vont s'enfoncer dans le foisonnement du musée dans un graphisme plus torturé, plus fouillis.
Le trait vient se poser en touches légères, comme en esquisses brutes,juste des ébauches pas très assurées, en accord avec les hésitations des ses personnages. Puis les traits disparaissent pour les copies de tableaux, réalisées en couleurs seules, pour revenir nous offrir une fin fantastique. le graphisme illustre le propos avec beaucoup de finesse, et un brin de poésie.
On est dans un futur relativement lointain, dans une ère glaciaire. Une expédition scientifique s'aventure dans les plaines glacées de l'Europe, à la recherche de traces du passé. J'avoue que des histoires mettant en scène des archéologues du futur interprétant notre époque, ça me fait toujours vibrer (Ah ! la scène où Charlton Heston découvre la poupée dans la Planète des Singes !). Cette expédition va se retrouver dans le Louvre, découvert sous la glace. J'aime le jeu des interprétations des oeuvres par ces chercheurs, loufoques et ridicules pour nous , mais assez logique pour ces hommes. On s'imagine comment nous mêmes, interprétons des oeuvres très anciennes, on doit être parfois totalement à côté de la plaque.
C'est une visite du musée totalement originale, mais loin d'être si sotte, elle nous met face à nous même et à notre propre interprétation de l'art, il y a un peu de moquerie bienveillante. Cette lecture retourne nos perceptions, nous propose un regard original et intelligent sur notre propre vision de l'art, et ça, c'est très réussi.
Et le graphisme de Nicolas de Crecy transcende son propos.
Commenter  J’apprécie          320
"Le point de départ de Période glaciaire est venu d'un sentiment que j'ai ressenti en retournant au Louvre : face à la variété des collections exposées, malgré ma formation et mes lectures, je me suis senti complètement inculte ! J'ai donc eu l'idée de créer des personnages encore plus ignares que moi, découvrant le musée dans des milliers d'années. Ils ignorent tout de l'histoire de l'humanité exposée, ils n'ont même pas idée de ce qu'est un musée et ils se promènent dans le Louvre en croyant découvrir une seule et même civilisation à un temps donné.
Sans aucun repère, ils proposent donc des explications complètement décalées, aberrantes, insensées et… erronées.
J'ai vraiment voulu essayer d'imaginer comment des personnes vierges de toute culture, qu'elle soit artistique ou politique, pouvaient interpréter les oeuvres exposées…» Nicolas de Crécy.
Quels regards portons nous sur l'Art ? Avons nous conscience des siècles et millénaires traversés par les oeuvres d'Art ? Connaissons l'essence de ce que nous appelons oeuvres d'art aujourd'hui ? Quelle conscience animera celles et ceux du futur qui entreprendront l'étude archéologique de nos civilisations qui auront, alors, disparues?
C'est loufoque, décalé, extrêmement drôle. Et extrêmement bien illustré ! Un régal pour l'imagination, l'esprit, et pour les yeux.
Premier de Crécy pour moi, la suite reste à découvrir…
Astrid Shriqui Garain
Commenter  J’apprécie          270
Nous voici dans un futur très lointain en période glaciaire. Une expédition, où les chiens parlent, va découvrir sous la glace les tableaux de nos plus grands peintres. Est-ce des animaux sans parole qui les ont créés ? N'avaient-ils aucune culture et ne savaient-ils ni lire ni écrire pour seulement dessiner ? À vous deviner où ils se trouvent. Original, jolie illustration, laisse songeur au fait de nos interprétations sur les fresques historiques.
Commenter  J’apprécie          320

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
- Tu n'as jamais su dissocier la nourriture terrestre de la nourriture spirituelle, c'est là que naît ton mauvais caractère. - C'est vrai.
- Scrunch sblfshrk crchkr - Schrt... c'est facile de théoriser quand on a le ventre plein ... schruich
- Je ne théorise pas, je constate.
- Nous constatons ce n'est pas pour te fâcher, Hulk, mais ta as mauvais caractère
- Allez vous faire voir !
Commenter  J’apprécie          204
C’est curieux, il y a comme un parfum de mille structures humaines différentes... Snif snif. Les plus anciennes sentent fort de sous les bras et semblent avoir des têtes couronnées. Les plus récentes sentent aussi dessous-les-bras mais ont les jambes nues sous leurs shorts.
Commenter  J’apprécie          60
Je suis un chien ! avec un soupçon de gène de cochon, pour mieux ressembler génétiquement à l'homme et pouvoir communiquer avec lui. Mon nom est Hulk, en hommage à un dieu dont nous avons conclu qu'il venait de chez vous
Commenter  J’apprécie          50
"Bandes de niais ! Louvre, c'est le loup, le Louvre c'est la louvrerire.
- Des meutes de loups rodaient sur les bords de la Seine.
- Une forteresse contre les loups ?"
Commenter  J’apprécie          50
Quand on a peu d'éléments, il faut les garder précieusement.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Nicolas de Crécy (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas de Crécy
En 1999, au milieu des clips au budget faramineux qui mettent des stars devant et derrière la caméra, une petite vidéo graphique s'échappe. Elle va à la fois définir l'ambiance visuelle de la French Touch électronique, alors en pleine ébullition, et donner le ton de la publicité pour la décennie à venir.
Dans une ville entièrement construite à l'aide de typographies mouvantes, le clip de “The Child”, du DJ Alex Gopher, réalisé par la jeune agence de pub parisienne H5, raconte une histoire visuelle et sonore, en s'inspirant de l'ambiance de l'époque. Celle de bidouilleurs d'électronique pour qui les aspects graphiques et musicaux vont de paire.
Des pubards qui clippent, des clippeurs qui réalisent des pubs, des pubs qui reprennent des concepts de clips… Qu'importe le support alors, l'idée prime et peut même être recyclée. Quelques années plus tard, “The Child” donnera “Logorama”, court-métrage d'animation sorti en 2011 et toujours réalisé par H5 : un petit film où se sont des logos de grandes marques qui forment une histoire. Une mise à jour – avec un ajout de message politique en prime – de leur concept de ville en typographie qui va rafler un oscar, un César et un prix à Cannes. Un peu comme si, finalement, c'est un clip français qui avait gagné de prestigieuses récompenses cinématographiques internationales.
La playlist YouTube des clips cités dans l'épisode 3 : https://www.youtube.com/playlist?list=PLVqfjXoCgKbYpbasiEVulU18WbsVMISEG
Épisodes précédents : 1/ Comment un “Cargo” a placé la France sur la carte du clip https://www.youtube.com/watch?v=isSA-gKlxmc&list=PLVqfjXoCgKbaRd0gJl2__TpyXBzCMBSSo&index=1&ab_channel=Telerama
2/ Comment un clip français a fait tomber toutes les frontières https://www.youtube.com/watch?v=541NDNzYSTc&list=PLVqfjXoCgKbaRd0gJl2__TpyXBzCMBSSo&index=2&ab_channel=Telerama
Prochain épisode : jeudi 16 décembre, à 18h. “Comment le clip de rap est passé du béton (des cités) au sommet (de la Tour Eiffel)”
LE CLIP FRANÇAIS Une websérie de Télérama ÉCRITURE ET NARRATION Jérémie Maire RÉALISATION Pierrick Allain TOURNAGE INTERVIEWS Pierrick Allain François-Xavier Richard PRODUCTION Basile Lemaire Avec l'aide de Thomas Bécard ---- CLIPS et EXTRAITS “Miami”, Will Smith, 1998, Wayne Isham “La nuit je mens”, Alain Bashung, 1998, Jacques Audiard “Ray of Light”, Madonna, 1998, Jonas Åkerlund “The Child”, Alex Gopher, 1999, Antoine Bardou-Jacquet et Ludovic Houplain “Logorama”, 2011, François Allaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain “Le patron est devenu fou”, Étienne De Crécy, 1996, Marie de Crécy “Moon Safari”, Air, 1998 “Around the World”, Daft Punk, 1997, Michel Gondry “Midnight Funk”, Demon, 1999 “The greatest album covers of jazz”, Earworm, 2018, Vox “Une journée en enfer”, 1995, John McTiernan “God Bless the Child”, Billie Holiday, 1956 “Flat Beat”, Mr. Oizo, 1999, Quentin Dupieux “Night Owl”, Metronomy, 2016, Quentin Dupieux “Flat Eric”, Levi's, 1999, Quentin Dupieux “Crispy Bacon”, Laurent Garnier, 1997, Quentin Dupieux “La Ritournelle”, Sébastien Tellier, 2005, Quentin Dupieux “Party People”, Alex Gopher, 1999, Quentin Dupieux “Commute”, Photoshop, 2020, Antoine Bardou-Jacquet “Remind Me”, Royksopp, 2001, H5 “Expert en énergie”, Areva, 2004, H5 “Twist”, Goldfrapp, 2003, H5 “Touran train fantôme”, Volkswagen, 2007, H5 “Brainwashed (The Making Of)”, George Harrison, 2002 Cérémonie des César, 2011, Canal+ Cérémonie des Oscars, 2010
ANIMATIONS Vecteezy REMERCIEMENTS H5 Translab Mastering Studios Réalisé avec le soutien du CNC Talent Télérama - décembre 2021
----
Vous avez aimé cette vidéo ? Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/¤££¤117LE CLIP FRANÇAIS82¤££¤4fHZHvJdM38HA?sub_confirmation=1
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ! Facebook : https://www.facebook.com/Telerama Instagram : https://www.instagram.com/telerama Twitter : https://twitter.com/Telerama
#clip, #LeClipFrançais, #CNCtalent, #FrenchTouch, #H5, #AlexGopher
+ Lire la suite
autres livres classés : louvreVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (325) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5301 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}