AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782849751152
63 pages
Éditeur : Fage éditions (12/10/2007)
4.25/5   2 notes
Résumé :
A en croire l'histoire officielle, la 2CV aurait vu le jour il y a tout juste soixante ans dans les ateliers d'un constructeur automobile bien connu. Pourtant, rien n'est moins sûr. En bouleversant notre vision des plus grands chefs-d'œuvre de l'art, de Lascaux à Dali, en passant par Léonard de Vinci, Raphaël, Vermeer ou Delacroix, cet ouvrage nous démontre, avec une grande rigueur dans l'inexactitude, que la 2CV remonte à la plus haute antiquité - et même un peu av... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
JacquesBonhomme
  31 octobre 2017
Très fin. Très drôle.
Des tableaux du patrimoine sont habilement détournés par Alain Crėhange en y intégrant plus ou moins discretement des 2CV. En regard de l'illustration, un texte qui revisite l'histoire de l'art et l'importance de la 2CV au cours des siècles.
Où l'on apprend que le chancelier Rolin, une jambe dans le plâtre, à genoux devant la Vierge dans le tableau de van Eyck, a glissé sur les dinky toys de l'enfant Jésus.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JacquesBonhommeJacquesBonhomme   31 octobre 2017
Jan Vermeer
(1632-1675)
L'Art de la peinture

On s'est longtemps demandé pourquoi la jeune femme représentée dans ce tableau porte une coiffure typiquement polynésienne, faite d'une couronne de fleurs tressées. Selon des travaux récemment publiés par les chercheurs du Collège de Pataphysique, il semble que Vermeer se soit inspiré d'une chanson de Boby Lapointe :

« La peinture à l'hawaïle
C'est bien diffic' hawaïle
Mais c'est bien plus beau
Dalida la di a dadi
Que la peinture à l'eau. »

On remarquera également qu'exception faite de cette couronne de fleurs, la composition que l'artiste est en train de peindre n'a aucun rapport apparent avec la pose de son modèle. Les mêmes chercheurs estiment que Vermeer a certainement voulu, par ce procédé audacieux, exprimer son amour des belles carrosseries, quelles qu'elles soient.

On sait, par ailleurs, que le peintre de Delft avait la fâcheuse habitude d'imposer à ses modèles des séances de pose interminables. C'est sans doute la raison pour laquelle la jeune femme pose un regard concupiscent sur le sandwich bayonne-beurre-salade posé sur la table. Cette attitude expressive renforce l'atmosphère de désir refoulé qui émane de l'œuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JacquesBonhommeJacquesBonhomme   31 octobre 2017

Jean-François Millet
(1814-1875)
Le Vidangélus



Cette œuvre de Millet, datée de 1858, témoigne d'une curieuse pratique qui s'est répandue dans les campagnes de la Brie vers le milieu du XIXe siècle. Les paysans avaient pris l'habitude d'effectuer la vidange de leur 2CV juste après avoir récité l'Angélus : il espéraient naïvement que cette prière sanctifierait l'huile qu'ils s'apprêtaient à verser dans le carter, ce qui améliorerait le rendement de leur véhicule et les prémunirait contre les risques d'accident.

Il semblerait que l'origine de cette coutume se situe en Allemagne, où les cultivateurs de Basse-Saxe demandaient au pasteur de bénir leur Coccinelle Volkswagen – d'où le surnom de bête à bon Dieu qui a été donné à cette voiture.

En 1870, les paysans de la Brie et les cultivateurs de Basse-Saxe ont eu l'occasion de se rencontrer en fréquentant les mêmes champs – lesquels, en l'occurrence, étaient de bataille. La même année, la pratique du Vidangélus a été condamnée par le premier concile du Vatican.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JacquesBonhommeJacquesBonhomme   31 octobre 2017
Fra Angelico
(vers 1400-1455)
L'Archange Gabriel vendant une automobile à la Vierge Marie

Dans les temps anciens, il n'était pas rare de voir des vendeurs ambulants parcourir les campagnes pour essayer de vendre des automobiles aux populations locales. Nous voyons ici l'un d'eux, un certain Gabriel, qui se rend chez une jeune femme, prénommée Marie, pour lui vanter les mérites de la 2CV.

Marie – qui vient de finir sa lessive – ne reste pas indifférente aux arguments de son visiteur. Dans le fond de son cœur, elle se dit qu'elle troquerait volontiers son vieux vélo contre une voiture neuve, d'autant plus que celle-ci lui serait bien utile pour le voyage en Égypte qu'elle envisage de faire dans les prochains mois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Alain Créhange (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Créhange
L'intégrale des mots-valises : un livre d'Alain CRÉHANGE (France - 2010
autres livres classés : Citroën 2 CV (automobile)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
752 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre