AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246708711
228 pages
Éditeur : Grasset (07/09/2011)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 7 notes)
Résumé :

"'Il en va aujourd'hui de l'auteur d'Atala comme de l'Afrique au temps de la Croisièe Noire : une terra incognita. En un sens son vœu cabot de finir oublié a été à demi exaucé. Tandis que son fantôme hante encore certaines nuits scolaires, sa musique essentielle demeure inaudible. Or c'est elle, bien entendu, qu'il nous importe de faire entendre."Peignant avec humour et érudition ce "jean-foutre qui avait rais... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ileana
  05 septembre 2018
Un essai érudit et élégant. Surtout stimulant : l'auteur se pose des questions, mais à la place de réponses, il propose des hypothèses, des ébauches. Il répond à moitié, ouvre des pistes, laissant ma curiosité vagabonder.
Pas de thèse principale, juste un itinéraire pour cerner la sensibilité De Chateaubriand.
Il n'est ni à cent pour cent antimoderne, ni à cent pour cent moderne.
Il est un romantique antiromantique (p185).
Mais voilà, avec ces formules je fais du tort à cet essai, dont le sel se trouve dans le cheminement de la pensée de l'essayiste ; j'en donne des repères, via les extraits ci-dessous :
« Ce que nous cherchons à voir, dans le visage qu'une photographie imaginaire [de Chateaubriand] nous offrirait, c'est l'événement fondateur, l'événement absolu de la Révolution [ ]. Une photographie De Chateaubriand nous donnerait à voir des yeux qui ont vu la Révolution. Plus personne n'a la moindre idée de la manière dont la Révolution française a envahi les corps et les esprits, les a façonnés. En un sens, c'est ce que Chateaubriand a cherché à écrire, ou plutôt : ce qui l'a fait écrire. » p77
« Chateaubriand [ayant 20 ans en 1789], dans un parfait timing générationnel, occupe le lieu géométrique du transit révolutionnaire qui sépare le vieux monde du nouveau. C'est toute l'aventure littéraire de François René : l'écriture récapitulatrice d'un drame fondateur [ ]. Lorsque commence la Révolution, la génération des prophètes a déjà passé, ni Rousseau, ni Voltaire, ni Diderot ne seront plus là pour commenter, apporter leur grain de sel. Seuls les seconds couteaux sont restés dans la lice. »p73
L'auteur cite le portrait esquissé par le journaliste américain Ticknor lors d'un dîner chez Germaine de Staël en 1817 (l'écrivain avait 49 ans) :
« Chateaubriand est un petit homme au teint brun, aux cheveux noirs, aux yeux noirs, et avec cela une expression très marquée ; [ ] c'est un caractère ferme et décidé : chacun de ses traits, chacun de ses gestes l'affirment. Il est excessivement grave et sérieux et donne le ton grave et sérieux à la conversation dans laquelle il s'engage. » p75
Avec son Essai sur les Révolutions anciennes, l'écrivain identifie ce que le bouleversement de 1789 a d'inédit : « l'accélération jacobine, trouvant que ça ne va pas assez vite, fleurant si bon son pré-totalitarisme, ce qui fait d'ailleurs de l'Essai sur les Révolutions, écrit à Londres par un jeune homme en pleine solitude morale et intellectuelle, le premier livre d'une théorie du processus totalitaire. » p38
« [en écrivant sur l'Amérique], Tocqueville est un rayon laser qui passe au crible, restitue les structures quand Chateaubriand, intuitif express, emmène avec lui les odeurs, une matière d'Amérique, de bois, de roche, de feu, manquant de tomber à la cataracte de Niagara, épisode célébrissime moqué par les petits esprits, qui n'ont jamais lu Tintin. » p47
D'après Maurras, Chateaubriand serait « le fourrier ‘anarchiste' du dérèglement de l'esprit classique français : là où l'esprit français [ ] faisait régner la ‘présidence de la raison' [ ] Chateaubriand ‘désorganise ce génie abstrait en y faisant prévaloir l'imagination, en communiquant au langage, aux mots, une couleur de sensualité, un goût de chair, une complaisance dans le physique, où personne ne s'était risqué avant lui'. Loin d'être cet ‘épicurien catholique' que certains (Sainte-Beuve) voient en lui, Maurras écrit qu'il est bien plutôt un ‘protestant honteux' vêtu pour l'extérieur de la ‘pourpre de Rome', porte-valise du déisme sentimental ‘propagé par les Allemands et les Suisses du salon Necker'. » p113
En exergue, Crépu nous propose cet extrait de Mémoires d'outre-tombe : « le maître de poste de Schlau venait d'inventer l'accordéon : il m'en vendit un. Toute la nuit je fis jouer le soufflet dont le son emportait pour moi le souvenir du monde ».
Et tout à la fin de son essai, un autre extrait de Mémoires :
« Les soirées sont longues à Berlin. [ ] Quand il n'y a pas fête à la cour [ ] je reste chez moi. Enfermé chez moi auprès d'un poêle à figure morne, je n'entends que le cri de la sentinelle de la porte de Brandebourg, et les pas sur la neige de l'homme qui siffle les heures. Et si je continuais mes mémoires ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jpryf
  07 février 2012
Je ferme la dernière page de cet essai de Michel Crépu paru chez Grasset : « le souvenir du monde. Essai sur Chateaubriand. » et, du coup, je viens de commander le dernier livre De Chateaubriand : « La vie de Rancé. » que je n'ai jamais lu mais que j'ai rencontré souvent dans mes lectures et dont, chaque fois et, ici encore, il était dit qu'il était le plus beau de ce grand écrivain.
Je n'ai pas tout lu De Chateaubriand, loin s'en faut et je crois que je n'aimerai pas beaucoup de ses livres : Les Natchez, le génie du Christianisme, Les Martyrs…. En réalité je n'aime que « Mémoires d'outre-tombe » que j'ai relu au moins deux fois et où je trouve sans cesse des passages admirables. Michel Crépu n'est pas loin d'être du même avis. Il y a tout dans les Mémoires, le style d'abord, magnifique et puis ce rapport au temps, à l'histoire. Il ne faut jamais oublier que Chateaubriand, d'une famille de petite noblesse bretonne a eu 20 ans en1789 et qu'il a vu sa soeur, son beau frère et le père de celui-ci, Malesherbes, l'avocat de Louis XVI, guillotinés.
Comme le montre Michel Crépu il est entre deux mondes : il n'a pas la nostalgie de l'ancien mais il n'est tout de même pas dans ces nouveaux temps.
Dans les Mémoires une des grandes affaires c'est évidemment Napoléon que Chateaubriand admire même s'il ne peut totalement adhérer.
Un grand critique Henri Guillemin que cite d'ailleurs Michel Crépu a écrit tout un livre pour prendre Chateaubriand en flagrant délit de mensonges petits ou grands et d'embellissement de sa vie. La belle affaire ! C'est de littérature dont il s'agit pour l'histoire il faut lire des thèses !
Cet essai m'aura donc donner l'envie de lire son dernier livre :La vie de Rancé et je viendrai donc vous en parler.

Lien : http://jpryf-actualitsvoyage..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Audrey56
  13 avril 2015
Il est des livres qu'on laisse traîner, non qu'on ne les aime pas, ça serait même plutôt qu'on ne veut pas les quitter. Dans mon cas j'ai toujours eu du mal à quitter Chateaubriand, mais quitter Chateaubriand par Crépu laisse un vide...un grand vide... . Merveilleux.
Commenter  J’apprécie          20
JAsensio
  02 décembre 2011
Grasset, s'il a cru éditer un ouvrage sur Chateaubriand, comme l'affirme le sous-titre de la première de couverture, s'est bien trompé.
Lien : http://stalker.hautetfort.co..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (4)
NonFiction   02 mai 2012
Le lauréat du prix des Deux-Magots 2012 tente de nous convaincre que "Chateaubriand a été l’homme le plus intelligent de son temps". L’entreprise est séduisante.
Lire la critique sur le site : NonFiction
LeMonde   16 septembre 2011
Enlevé, brillant, rapide, bourré d'ellipses et de raccourcis, de coq-à-l'âne et de tête-à-queue, le vif essai que Michel Crépu consacre à François-René de Chateaubriand (1768-1848) enfonce tous les pavés indigestes de la rentrée littéraire.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Telerama   07 septembre 2011
Au fil de cet essai brillant, c'est une réflexion féconde sur la littérature et l'événement qui nourrit François René de Chateaubriand - y compris quand c'est dans le silence du soir que l'auteur de la Vie de Rancé s'interroge sur les basculements les plus intimes.
Lire la critique sur le site : Telerama
LaLibreBelgique   06 septembre 2011
Michel Crépu s’est livré à une lecture décapante de l’Enchanteur. Ses coquetteries d’écriture et ses raccourcis allusifs limiteront malheureusement son audience à des lecteurs possédant une connaissance préalable de l’écrivain.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Audrey56Audrey56   25 mars 2015
On ne peut pas être brillant dans le monde et Montesquieu à la fois.
Commenter  J’apprécie          10
Audrey56Audrey56   13 avril 2015
Rien ne compte qui ne soit promis à la poussière.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Michel Crépu (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Crépu
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • La saga des Cazalet (Tome 1) - Étés anglais: La saga des Cazalet I de Elizabeth Jane Howard et Anouk Neuhoff aux éditions Quai Voltaire https://www.lagriffenoire.com/1036572-divers-litterature-la-saga-des-cazalet--i---etes-anglais---la.html • La couleur de l'air a changé (Hors collection littérature française) de Cécile Cayrel aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1035349-divers-litterature-la-couleur-de-l-air-a-change.html • Tombent les anges de Marlène Charine aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/1035528-nouveautes-polar-tombent-les-anges.html • La splendeur des Brunhoff (Documents) de Yseult Williams aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1035375-livre-d-art-et-histoire-de-l-art-la-splendeur-des-brunhoff.html • Les Aventures de Charlotte Holmes - tome 1 de Brittany Cavallaro et Isabelle Chapman aux éditions PKJ https://www.lagriffenoire.com/49400-romans-pour-enfants-les-aventures-de-charlotte-holmes---tome-1---vol1.html • Les Aventures de Charlotte Holmes - tome 2 : le dernier des Moriarty de Brittany et Cavallaro et Isabelle Chapman aux éditions PKJ https://www.lagriffenoire.com/90889-romans-pour-enfants-les-aventures-de-charlotte-holmes-t2-----le-dernier-des-moriarty.html • Les Aventures de Charlotte Holmes - tome 03 : Une affaire pour Jamie de Brittany et Cavallaro et Isabelle Chapman aux éditions PKJ https://www.lagriffenoire.com/125199-romans-pour-enfants-les-aventures-de-charlotte-holmes-t3-----une-affaire-pour-jamie.html • Notre-Dame des écrivains: Raconter et rêver la cathédrale du Moyen Âge à demain de Collectifs et Michel Crépu aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1041068-divers-litterature-notre-dame-des-ecrivains.html • Lettres choisies de la famille Brontë de Collectifs, Laura El Makki aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1041271-article_recherche-lettres-choisies-de-la-famille-bronte.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, @Gérard Collard & @Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsquaivoltaire #editionsstock #editionscalmannlevy #editionslivredepoche #editionspocket #editiionspkj #editionsfolio
+ Lire la suite
autres livres classés : essaiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
480 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre