AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Marie Cretin Sombardier (Autre)
EAN : 9782956517320
220 pages
Gorge Bleue (26/10/2019)
2.83/5   3 notes
Résumé :
Dans la société de consommation, la démocratie rappelle parfois un label, apposé pour rassurer : soyez tranquilles, le peuple reste souverain. Pourtant, l'acheteur sait se faire exigeant. Il lui arrive de douter de sa qualité, regrette que la teneur soit si pauvre, exige qu'on augmente les proportions. Moins d'additifs, plus de démocratie ! Entre l'idéal du 18e siècle et celui du 21e, un dialogue s'installe. Sur la scène de la Ve République, où se répètent les révol... >Voir plus
Que lire après Au nom de la démocratieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
(Livre reçu grâce à une opération "Masse critique")

Décidemment, je peine à lire cet essai (je l'ai mis en Abandonné).
Mais, par respect pour l'autrice et le livre, je le terminerai certainement plus tard.
Je note donc ici mes ressentis actuels (pour mieux repartir ensuite).

D'abord son plan me parait artificiel, son découpage génère des recouvrements et donc des redites.
L'introduction aurait du mieux expliquer la démarche intellectuelle.
Ensuite, elle use et abuse de changements de temporalité. Elle passe allégrement de 1789, aux lumières, aux gilets jaunes, au second empire etc...
Et comparaison n'étant pas raison (surtout sans re contextualisation) son argumentaire est difficile à suivre et à admettre.

Bien sûr la Démocratie absolue est une utopie.
Une vie, une voix, cela ne peut pas exister.
Il faut au minimum un critère d'âge (bébé ne vote pas).

Peut-être aussi des critères de mérite (Les citoyens d'Athènes ? Les citoyens actifs/passifs, comme en 1789 ? Vote censitaire ? Représentation par ordres comme dans l'ancien régime ? Que ceux qui ont la nationalité ? Y compris les délinquants ou criminels ? Les pistes sont nombreuses...).

Peut-être aussi des critères de capacité ( Les fous ? -- Oups ! je ne veux dire ceux qui sont reconnus "non responsables de leurs actes" ? Ceux en tutelle/curatelle ? )

Qu'importe les critères retenus, même les plus restrictifs, le nombre de voix est tel qu'on ne peut les solliciter pour chaque décision.

La démocratie représentative est donc un pis-aller nécessaire.
Même si l'actuel contrôle des gouvernants par les gouvernés pourrait largement être amélioré.
Et un ex-gouvernant condamné ne devrait plus pouvoir gouverner, non ?

Autre point difficile dans cet essai, c'est un ressenti de mélange entre les notions de démocratie, de république, de "république démocratisante".

Enfin, et c'est là que j'ai posé le marque-page avant de m'agacer.

Elle voit Macron comme un révolutionnaire (ok son bouquin avait ce titre), un progressiste, un humaniste et lui trouve même une filiation avec Condorcet !
Même si elle reconnait que son "Révolution" dit tout et son contraire (en même temps, lol).
Et en contrepartie, elle voit Mélenchon en populiste (dans le sens péjoratif du terme), en nationaliste (bah oui, il critique l'hégémonie allemande sur l'Europe).

D'un côté l'individualisme absolu tout ce qui t'arrive -- de bon ou mauvais -- est de ta responsabilité, avec un condescendance affirmée (Si tu veux un travail, traverse la rue ! On croise ceux qui ne sont rien, les Gaulois réfractaires, les analphabètes ...).
Chantre de l'innovation (ce qui est tout sauf le progrès !)

Et de l'autre un gars de gauche (que Jaurès et Blum auraient qualifié de centre-mou) qui prône le progrès, le mieux vivre, l'humanisme, l'universalisme voire l'internationalisme (surtout au niveau écologique)

Ce titre risque fort de rester sur ma PAL un bon bout de temps ;-)

Livresquement votre
Commenter  J’apprécie          40
Dans cet essai philosophique, l'auteur dresse un rapide panorama historique de la démocratie, de la Révolution aux Gilets jaunes actuels. Elle insiste sur le fait que la démocratie, dont l'objectif premier est le pouvoir par le peuple pour le peuple, est quasiment impossible à réaliser. D'une part, le pouvoir nécessite des compétences que seuls des représentants formés peuvent assurer. D'autre part, il est nécessaire que l'intérêt général prime sur chaque particularisme. Pour remédier à cela, les citoyens doivent pouvoir contrôler les décisions prises par leur gouvernant.
Aujourd'hui, les Gilets jaunes remettent en cause cette forme de la démocratie, en réclamant une plus grande attention aux particularismes. Leurs modes d'action diffèrent des méthodes institutionnelles : ils agissent en s'accaparant l'espace public, voire en démolissant du bien commun. L'analyse de l'évolution de la démocratie, de son idéal à sa mise en forme, est très bien analysée. Cependant, l'auteur s'engonce trop dans des considérations philosophiques qui font perdre de sa clarté à son propos. Dommage, car une analyse intéressante qui permettrait de comprendre les crises politiques actuelles. Je remercie les éditions Gorge Bleue de cette découverte lors d'une opération Masse critique.
Commenter  J’apprécie          00
Qu'est ce que le terme Démocratie veut bien vouloir dire et impliquer dans la vie quotidienne des individus ? du peuple ?

L'autrice offre une réflexion sur ces interrogations, sur les telles implications de la Democrztie. Notre vie est-elle réellement démocratique ? Elle explore cela via le prisme de la souveraineté populaire, de la représentation du peuple par des élus. Elle inclut aussi une réflexion très intéressante sur la crise des Gilets jaunes, leurs idées et les conséquences que cela pourrait avoir sur notre ordre constitutionnel. Marie Cretin Sombardier met également en exergue les idées de Condorcet et de Robespierre, non retenues au profit des idées prépondérantes de la Révolution française.

La lecture de cet essai est exigeante, il faut selon moi une certaine compréhension préalable du droit constitutionnel. J'ai beaucoup aimé les réflexions soulevées bien que je ne cautionne pas l'ensemble. Et le petit bémol que je soulèverai est l'enchaînement des idées qui parfois paraît trop étoffé, sans lien apparent.

En tous cas cette découverte me donne très envie de lire des romans de la maison d'édition Gorge Bleue.
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : droitVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus

Lecteurs (5) Voir plus



Quiz Voir plus

Intrus dans des sagas de fantasy et de science-fiction

Le Trône de Fer (romans, nouvelles et adaptations cinématographiques)

Jaime
Arya
Cersei
Aegon
Bran
Leonis
Eddard

10 questions
187 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , science-fiction , sériesCréer un quiz sur ce livre

{* *}