AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782744107009
395 pages
France loisirs (30/11/-1)
3.86/5   339 notes
Résumé :
Six ans après la catastrophe de Jurassic Park, quelque chose a survécu.

Au large du Costa Rica, les inventeurs de la fantastique épopée zoologique ont échoué et vu leur projet anéanti. Mais les dinosaures ont continué à se reproduire. Pourquoi? Comment? Mystère. L'île est devenue un monde perdu, repeuplé de mammifères géants et de féroces carnivores. Pour un petit groupe d'hommes et de femmes aussi érudits que téméraires, un nouveau combat commence. L... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 339 notes

Witchblade
  23 décembre 2018
Je remercie Tinaju pour cette pioche de Juillet, que je lis avec un peu de retard. J'avais acheté ce livre dans une foire aux livres. J'aime bien cet auteur et le résumé m'a intéressé, mais je ne suis pas fan des dinosaures et encore moins de Jurassic Park, donc on verra bien.
Finalement, j'ai abandonné ma lecture assez rapidement, au bout de 60p. À cause des dinosaures, je suis entrée dans l'histoire à reculons mais elle n'a pas réussi à remonter mon intérêt pour elle. C'était beaucoup trop scientifique pour moi avec des chapitres qui s'enchaînent sans qu'on ne connaisse vraiment les personnages. Par ailleurs, il n'y a aucun repaire temporel. En prime, j'avais l'impression de lire un scénario de film. Tout pour me déplaire donc… Plus l'endroit où je me suis arrêtée, où deux des personnages s'aventurent sur une île et se font happer par des bestioles de la taille des dinosaures. Pas envie d'en faire des cauchemars, désolée… Je n'ai jamais vu le film associé, seulement des passages de Jurassic Park et ça m'a suffit. Je dois être phobique des dinosaures. Dommage car j'apprécie beaucoup cet auteur dont j'ai lu « Prisonniers du Temps » et « Etat d'urgence » dont j'ai beaucoup aimé le style et l'histoire. Il travaille sur différents thèmes, j'en retrouverai donc d'autres qui me plairont plus.
Comme vous l'aurez compris, ce roman a été une déception supplémentaire dans la longue liste des pioches de cette année 2018 mais au moins, ça m'a permit de faire du vide et de découvrir des auteurs à ne plus relire… Ce ne sera pas le cas pour cet auteur dont j'ai encore un livre dans ma PAL et comme il est un auteur prolifique, j'en trouverai bien d'autres d'intéressant. Ça me fait toujours un livre de moins à garder dans ma bibliothèque. Si vous êtes amateurs de dinosaures et de Jurassic Park, je vous conseille néanmoins de découvrir ce roman et son auteur. Pour ma part, j'ai préféré passer mon chemin, au risque d'en avoir des cauchemars. Mais ça ne m'empêchera d'en lire d'autres de sa bibliographie hors les dinosaures bien entendu.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          316
Mariloup
  16 août 2018
Je suis une méga fan de Jurassic Park et les dinosaures me fascinent depuis toute petite. Je connais par coeur les films et je peux les revoir encore et encore sans m'en lasser. Comme pour le premier tome, ce fut une relecture. J'avais lu la duologie quand je devais bien avoir 12 ans. Je me rappelle avoir bien aimé mais clairement pas tout compris. Entre hier et aujourd'hui, ce n'est pas le même recul, la même compréhension, la même maturité aussi.
Le projet Jurassic Park a été un échec total et beaucoup de monde y a perdu la vie. Tout s'est écroulé en quelques jours et l'île a dû être détruite totalement, les dinosaures avec. Il existe pourtant un second site appelé Site B sur une autre île proche du Costa Rica, Isla Sorna où résident de nombreux secrets et surtout des secrets bien noirs. Et des dinosaures ont été libéré et ont prospéré depuis 4 ans. L'existence de ces animaux était cachée jusqu'alors mais il y a eu des failles, des preuves qui ont mis la puce à l'oreille de quelques scientifiques comme Richard Levine, un paléontologue et Lewis Dodgson, qui ne cherche, lui, que le profit. Embarqués dans une aventure qui les dépasse, l'équipe de Levine composée de Ian Malcolm, Sarah Harding, Jack Thorne, Eddie Carr, Arby et Kelly, va essayer de comprendre le comportement des dinosaures, comment ils ont pu survivre, pourquoi il y a un déclin et empêcher les hommes qui veulent profiter de l'île et de ses habitants.
Les personnages sont plutôt tous différents de ceux dans le film. Un peu déçue pour le personnage de Malcolm. Il est bien trop sérieux, il m'a manqué son humour et ses répliques bien senties. Sarah est plutôt égale à elle-même, une femme de terrain, admirable et très intelligente. Eddie est un jeune homme qui n'avait pas vraiment sa place dans le roman. Thorne est un professeur très intéressant, quasiment un leader. Levine est un scientifique passionné, bien trop passionné. Je l'ai trouvé têtu, très téméraire et limite, il aurait aimé vivre sur l'île! Arby et Kelly sont les deux enfants du groupe, des enfants extrêmement intelligents qui apportent de la fraîcheur, un air de jeunesse. Dodgson est un homme bien détestable et il méritait bien son sort.
Pour ce qui est des dinosaures, j'ai été servie! On retrouve les fameux Raptors, les Tyrannosaures, les Stégosaures, les Tricératops, les Compsys, les Apatosaures et cie. Et la nouveauté (par rapport au film), c'est qu'il y a des Carnotaures et ce qu'ils sont capables de faire est énorme!
Le côté scientifique (biologie, chimie, génétique, écologie...) est vraiment bien mis en avant. On ne peut que réfléchir, essayer de comprendre et pour le coup, ce roman (comme pour le premier) est très d'actualité (la dénonciation de certains projets dangereux, l'évolution de la génétique, l'écologie...).
Le premier film et le premier roman ont beaucoup en commun, le film est assez fidèle alors que le second film et le second livre n'ont quasiment rien à avoir, mis à part quelques répliques mot pour mot, quelques idées (l'attaque des Tyrannosaures sur les caravanes, l'attaque des Compsognathus, le bébé T-Rex blessé...).
Il y a énormément de narration, de descriptions. le début était assez laborieux, je ne dirais pas que je me suis ennuyée mais c'était long d'attendre qu'on soit sur l'île. de l'action, il y en a et des moments assez durs, assez "gores" car évidemment, l'intrigue se déroule dans un monde hostile à l'homme avec bien des prédateurs.
Une seconde lecture bénéfique puisque j'ai bien mieux compris l'aspect scientifique et je me suis régalée à redécouvrir l'histoire surtout qu'elle est très différente du film et donc je n'étais préparée à rien, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Je recommande vivement cette saga pour tous les amoureux des dinosaures, de la nature, pour les fans des films également qui auraient envie de comparer les deux supports.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Nebulas
  19 mars 2016
Le livre fait suite à « Jurassic Park » du même auteur. Alors, on rencontre à nouveau des dinosaures menaçants et des gens terrorisés. On est témoin des poursuites brutales et des confrontations animales sanglantes. Bref, c'est une fois encore une lecture captivante de cet écrivain imaginatif ! Bien que le sujet et le décor soient pareils, le deuxième livre est assez différent du précédent. Par exemple, on trouve moins d'informations sur les espèces diverses de dinosaures et on rencontre moins d'explications sur la théorie mathématique du chaos. Il y a encore quelques références à cette théorie, car le personnage du Docteur Ian Malcolm, le mathématicien cynique du premier livre, prend le même rôle dans ce deuxième livre. En effet, Ian Malcolm est le seul personnage humain qui revient dans ce deuxième livre. Heureusement, presque tous les dinosaures du premier livre se manifestent de nouveau, comme le Tyrannosaurus Rex et les Velociraptors.

L'histoire de « le Monde perdu » suit plus ou moins le même développement que son précédent : au début, il y a de l'admiration et de l'étonnement et après quelques centaines de pages, la boucherie commence. C'est un livre de Michael Crichton, alors on tombe aussi sur quelques éléments plus scientifiques. Cette fois, c'est surtout la théorie de l'évolution qu'on discute et la raison pour laquelle l'espèce de dinosaures a disparu il y a 65 millions ans. Je trouve que l'histoire dans ce deuxième livre est un peu plus fluide que dans le premier ; il y a moins de digressions scientifiques et elles sont plus courtes ce qui augmente la lisibilité du récit.
C'est presque impossible de lire ce livre sans s'imaginer toutes les scènes imposantes des films de Steven Spielberg. Bien que le film « le Monde perdu » présente une histoire plutôt différente que celle du livre, les dinosaures et les scènes clés sont pareils. Je trouve que le livre est très bien écrit. le texte est facile à lire. Les éléments scientifiques contribuent à sa crédibilité. La composition de l'histoire est logique et les développements sont amusants et surprenants. Évidemment, il y a des choses peu crédibles, à côté des dinosaures vivants : l'électricité et le réseau de caméras sur l'île qui encore fonctionneraient après cinq ans sans entretien, l'aise avec laquelle on se retrouve dans une forêt équatoriale dense…
Je crois que, à vrai dire, on devrait lire ce livre seulement après avoir regardé le film. Les dinosaures du livre seront vraiment beaucoup plus vivants dans l'imagination pendant la lecture. Alors, c'est aussi pour cette raison que le livre encore vaut la peine, même si on a déjà regardé le film.
Lien : http://nebulas-nl.blogspot.n..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
jfbonne
  05 avril 2022
Je continue ma lecture chronologique de l'univers de Jurassic Park
Bien que j'ai pris plaisir à retrouver la plume de Michael CRICHTON, je dois reconnaître que j'ai eu du mal à rentrer dans le monde perdu : en fait, jusqu'au 3/4 du roman, j'ai eu la perpétuelle sensation d'attendre que l'histoire démarre.
J'ai eu l'impression globale d'une moindre qualité.
Les explications scientifiques sont amenées de manière beaucoup moins élégante, de manière bien plus artificielle que dans Jurassic Park.
Et il manque clairement la sensation d'émerveillement. C'est dommage, parce que les occasions n'ont pas manqué, mais à chaque fois qu'elles se sont présentées, elles ont été négligées, traitées à la légère : à part Ian Malcolm, tous les autres personnages sont censés rencontrer des dinosaures pour la première fois, ils n'en sont même pas épatés, ils se comportent de manière quelconque, ils sont capables de faire de l'analyse comportementale et de froides descriptions… D'ailleurs même la réaction et le comportement de Ian Malcolm sont mal gérés, puisqu'il est censé être traumatisé par sa première expérience, dixit la première partie du livre où il fuit la moindre allusion, or une fois confronté à la situation qu'il appréhende, il se comporte comme si de rien n'était, comme si cela était son quotidien en ville…
Le scénario est complètement décousu, les personnages passent du coq à l'âne en se baladant dans l'île d'une manière qui ne paraît pas du tout structurée ni logique (surtout pour des scientifiques), et l'auteur passe son temps à introduire de nouveaux éléments qui ensuite ne sont pas exploités.
En fait, on peut même dire qu'il n'y a pas vraiment d'intrigue, même le second groupe antagoniste est sous-exploité et reste à l'arrière plan, il en est presque anecdotique. En gros, l'essentiel de l'histoire se résume à l'observation des dinosaures dans leur milieu naturel… D'ailleurs ce deuxième tome est beaucoup moins technique le premier.
C'est dommage, je suis déçu. Ce deuxième tome n'est clairement pas à la hauteur du premier.
Il a fallu attendre le dernier quart pour que la situation devienne intéressante avec . Puis tout ce qui suit évidemment, car à partir de là les scènes s'enchaînent sans s'arrêter.
En plus de tout ce qui n'est pas exploité (le second groupe ? D'ailleurs aucun des personnages principaux ne s'est posé la question de par quel moyen le groupe de Dodgson est arrivé sur l'île ? Ni même comment Sarah est arrivée sur l'île ? Ni Sarah elle-même n'a pensé au bateau ? Sarah n'a même pas raconté aux autres comment Dodgson a voulu la tuer; et les parents des enfants ??? et CRICHTON nous refait le coup de Malcolm mis hors-jeu et shooté à la morphine), il reste pas mal de questions en suspend : la pyramide des âges des dinosaures, comment peut-il y avoir autant de prédateurs et si peu de proies (avec un demi-phrase de tentative maladroite d'explication), qu'est-ce que c'est que cette histoire de dépouilles échouées dans l'ancien lit d'une rivière, comment la rivière peut-elle avoir été déviée récemment alors que les carcasses sont encore fraîches, etc…???
Au final une histoire en demi-teinte.
J'en ai profité pour regarder le film que je n'avais jamais vu. Il est différent mais rend tout plus cohérent et mieux construit, d'ailleurs il efface complètement le principal défaut du livre qui est que les 3 premiers quarts s'étirent à l'ennui. L'émerveillement est là, mais il y a un peu trop de monde à mon goût; il est cependant intéressant et surtout sans temps mort, il poursuit même l'aventure sur le continent ce qui est extraordinaire. :D
Je vais maintenant pouvoir découvrir les autres films, puisqu'a priori il n'y a pas eu d'autres romans...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
grm-uzik
  28 novembre 2016
Résumé de quatrième de couverture :
Il y a six ans, les dinosaures disparaissaient de la surface du globe en même temps que le projet Jurassic Park. Avec la destruction de ce gigantesque parc d'attractions devenu incontrôlable, l'extinction semblait définitive. le professeur Levine, pourtant, n'en croit rien. La présence de lézards singuliers, signalés sur le littoral du Costa Rica, l'incite même à se rendre sur place. Et l'hypothèse d'un second site, gardé secret par les généticiens d'InGen, prend tout son sens : un site B, un monde perdu. Pour Levine, la tentation est irrésistible…
Les dinosaures m'ont fasciné très jeune. "Jurassic Park" avait fait naître dans mon imaginaire la possibilité de les voir vivre à nouveau. Comme beaucoup de monde, j'ai vécu ce rêve au cinéma en découvrant le film de Steven Spielberg il y a maintenant, plus de 20 ans... C'est cette suite, intitulée "Le monde perdu", qui est au centre de ma critique.
C'est avec un immense plaisir non feint que je me suis plongé à nouveau dans ce monde perdu il y a déjà plusieurs mois. Me retrouver immerger sur une île sauvage peuplée de dinosaures, laissait présager de nouvelles aventures intenses en émotion. le premier opus présentait une succession dense d'événements qui ne laissait jamais le temps de reprendre son souffle. Je n'en attendais pas moins de cette suite. le style simple de Michael Crichton permet de rendre accessible cette histoire à un public très large.
La recette utilisée se rapproche de celle précédemment usitée. Un petit groupe de personnes aux profils très différents se trouve lancer dans une quête de survie dans un milieu clos rempli de dinosaures peu amicaux. le mathématicien, Ian Malcom, sert de lien entre les deux romans. J'ai été ravi car il s'agissait de mon personnage préféré. Ses réflexions sur la théorie du Chaos prennent d'ailleurs ici tout son sens. Nous retrouvons également un duo d'enfants et un groupe d'adultes qui ne sont pas tous spécialistes de ces monstres du passé.
Évidemment, l'effet de surprise et d'émerveillement de "Jurassic Park" a un petit peu disparu. Il s'agit d'une suite donc certains codes et certains fonctionnements nous sont déjà connus. Ce qui pourrait être perçu comme un bémol devient un aspect positif dans le sens où l'entrée dans le vif du sujet se fait rapidement. le regretté auteur arrivait à construire une trame dense dans laquelle navigue un grand nombre de personnages aux intérêts et philosophies très différents. Cela permet de ressentir des sentiments très variés à leurs égards. Certains nous sont sympathiques, d'autres nous impressionnent. Parfois, ils nous inquiètent, nous irritent ou nous touchent. Bref, le casting est totalement réussi.
Concernant la trame, elle est classique dans ses grandes lignes. La situation s'aggrave au fur et à mesure des pages, générant chez le lecteur une curiosité forte. Crichton ne se gênait pas de faire disparaître certains des gentils de ses histoires. Cette liberté fait que la lecture maintient toujours sous tension. Bien entendu, on pourrait trouver que "Le monde perdu" est une pâle copie de "Jurassic Park". Je ne peux pas l'infirmer dans le sens où les ressemblances sont évidentes entre les deux épisodes. Malgré tout le plat est à nouveau bien cuisiné et c'est avec appétit que je l'ai dégusté de la première à la toute dernière page.
Pour conclure, "Le monde perdu" est une suite de qualité qui permet aux adeptes de "Jurassic Park" de se plonger une nouvelle fois au milieu des dinosaures. le suspense est présent tout au long de la lecture. Cette dernière est intense et ne nous laisse pas indemne. A chaque fin de chapitre, je n'avais qu'une envie : me lancer dans le suivant... Je conseille très fortement ce pur petit bijou Crichtonien aux adeptes d'aventure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
gteisseire2gteisseire2   20 novembre 2010
L'être humain ne pense jamais par lui-même, il trouve cela trop incommode. La plupart des membres de notre espèce se contentent de répéter ce qu'on leur dit... et réagissent mal lorsqu'on leur présente une opinion divergente. Le trait caractéristique de l'humanité n'est pas la conscience, mais la conformité, et le résultat caractéristique est l'affrontement religieux.
Commenter  J’apprécie          80
NebulasNebulas   19 mars 2016
— Où est-il ?
— Il suit le tyrannosaure. À bicyclette.
— Il suit le tyrannosaure, répéta Malcolm en soupirant. Jamais je n’aurais dû me laisser entraîner par ce dingue.
— Là-dessus, fit Thorne, tout le monde est d’accord.
Commenter  J’apprécie          100
LydlsLydls   19 avril 2020
Aujourd'hui, tout ce qui se trouve dans la biosphère a une valeur marchande potentielle. Comme personne ne sait d'où viendra la prochaine drogue, l'industrie pharmaceutique subventionne à tour de bras.
Un œuf d'oiseau renferme peut-être une protéine qui le rendra imperméable. Une araignée fabrique peut-être un peptide qui empêche la coagulation. La surface cireuse d'une fougère contient peut-être un analgésique. Cela arrive assez souvent pour que l'attitude à l'égard de la recherche ait changé. On n'étudie plus la nature, on l'exploite. C'est une mentalité de pillard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leodaganleodagan   25 octobre 2020
Dans cet univers uniformisé ne subsistent que les dix livres, les dix films, les dix disques, les dit idées dont on parle. Certains s'inquiètent de voir se réduire la diversité des essences de la forêt pluviale, mais qu'en est-il de la diversité intellectuelle, notre ressource la plus précieuse ? Elle disparaît plus vite que les arbres. Mais nous ne l'avons pas encore compris; nous projetons de réunir cinq milliards d'individus dans le cyberespace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MariloupMariloup   16 août 2018
_ Alors vous ne voulez pas repartir?
_ Jamais de la vie, répondit Levine. J'ai soixante-cinq millions d'années à rattraper.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Michael Crichton (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Crichton
Interview de Michael Crichton sur son roman ''Le parc jurassic''. Cette vidéo est en anglais.
autres livres classés : dinosaureVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le monde perdu

Sur quelle île se déroule l'histoire ?

Isla Nublar
Isla Sorna
Isla Muerte
Isla Pena

10 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : Le monde perdu de Michael CrichtonCréer un quiz sur ce livre