AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782848104126
54 pages
Éditeur : Emmanuel Proust (13/09/2012)
3.13/5   19 notes
Résumé :
A tout juste 22 ans, Adolphe, caustique, charmeur, mène une vie dissolue qui ne l’empêche pas d’être promis à une brillante carrière. Lors d’un dîner, il rencontre la troublante Ellénore, polonaise, de 10 ans son aînée et… mariée. Ce n’est pas un obstacle pour ce jeune homme habitué à obtenir tout ce qu’il désire. À force d’empressement, il fera plier Ellénore… mais « en croyant gagner son corps, c’est toute son âme qu’il a obtenue ». Ellénore est prise d’une passio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,13

sur 19 notes
5
1 avis
4
2 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis

Aelinel
  07 novembre 2015
J'ai découvert cette bande dessinée et son auteur Pascal CROCI grâce à la critique d'Héléniah que je remercie au passage.
Il s'agit d'une adaptation du roman Adolphe écrit au XIXème siècle par Benjamin Constant de Rebecque. Adolphe est un jeune homme de 22 ans qui tombe amoureux d'Ellenore, une femme mariée de 32 ans. D'abord rétive, elle cède aux avances du jeune homme puis tout deux s'embarquent dans une folle passion amoureuse.
J'avoue qu'au début, cette histoire m'a beaucoup fait songer au roman De Maupassant : Bel Ami est le nom d'un jeune homme désargenté qui n'hésite pas à séduire des femmes plus âgées et mariées afin de satisfaire son ambition de s'élever en société. Au final, rien de tout cela : la passion qu'éprouve Adolphe pour Ellénore est sincère et il a à coeur de ne pas lui causer du tort en société. S'il ne se passe pas grand chose au niveau du scénario, je dirais qu'en réalité, cette adaptation s'astreint surtout à donner une réflexion sur la passion amoureuse qui n'apporterait que chaos, solitude et souffrance. Cette impression est d'ailleurs renforcée par le fait qu'il n'y a quasiment aucun dialogue direct entre les deux protagonistes : nous n'avons que le point de vue d'Adolphe ou les échanges se veulent surtout épistolaires. de plus, hormis au début de l'histoire, chaque personnage est le plus souvent représenté seul dans les cases ce qui accentue davantage leur solitude et leur souffrance.
Au niveau des dessins, les décors architecturaux, les paysages et les costumes sont toujours d'aussi bonne qualité. La stature longiligne des personnages m'a parfois fait songer à l'esthétisme de Tim Burton. Si j'ai beaucoup apprécié les dessins d'Ellénore, les traits plus androgynes d'Adolphe ne m'ont pas forcément convaincus.
En conclusion, il s'agit d'une jolie adaptation d'un roman du XIXème sicèle dont je vous recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
djdri25
  02 septembre 2020
Adolphe est un jeune homme d'une vingtaine d'années, plein de vie, fougueux au désir ardent. Il ne cesse de marteler son souhait de rencontrer des femmes. C'est lors d'un bal qu'il encontre la belle Ellénore, une femme qui lui est d'abord interdite parce que mariée et plus âgée que lui.
C'est contre les dictats de la morale de l'époque que ce jeune homme cynique va séduire Ellénore qui après des réticences en tombe amoureuse. Elle rompt avec son mari qui représentait le prestige et la sécurité pour vivre une passion débordante et dévastatrice avec le jeune homme, elle va en souffrir jusqu'à sa fin.
C'est l'histoire en résumé que nous raconte cette BD de Pascal Croci aux belles illustrations originales adaptée du roman singulier de Benjamin Constant écrit au 19éme siécle. Les dessins parfois impudiques, des scènes d'amour crues y sont mises en scène et rompent avec le roman d'Adolphe à la narration déjà rythmée mais plus classique. le roman contrevenait à la morale de l'époque mais était plus elliptique quant à leurs relations sexuelles. L'illustrateur, réinvente l'histoire par ses planches aux dessins et aux traits très personnels et modernisés en axant la BD sur l'histoire d'amour et la déchéance d'Ellénore. La BD change les points de vue. On a l'impression que celui d'Ellénore est mis en avant ici. Toutefois, les dessins en font une femme impudique renversant ainsi la vision plus traditionnelle du roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
helvetius
  30 mai 2017
J'ai eu la chance de rencontrer l'auteur lors d'un festival BD et il a eu la gentillesse de dédicacer plusieurs de mes BD, alors qu'il y avait du monde derrière ! Mais Adolphe ne fait pas partie de celles qui ont été dédicacées et cela ne me dérange pas trop car c'est loin d'être ma préférée !
Ici, j'ai une désagréable impression de déjà vu, au niveau des graphismes, et ça gâche un peu le plaisir de la lecture. Mais le coup de crayon de Pascal Croci est tellement magnifique et si reconnaissable qu'il arrive malgré tout à me transporter dans son univers ! Et justement, ce que j'aime par dessus tout, c'est cette ambiance romantico-gothique un peu malsaine qui est présente dans pas mal de ses oeuvres. Je suis à la fois subjuguée par les dessins et leurs délicatesses mais également un peu mal à l'aise vis-à-vis des mises en scènes et des situations...La relation entre Ellénore et Adolphe est dérangeante, du début à la fin car elle est plus âgée et mariée. Une relation qui commence par un adultère et qui connait finalement plus de bas que de hauts à partir du moment ou le jeu de séduction prend fin et que les fantasmes n'en sont plus...Une relation qui se termine d'une façon triste et mélancolique, mais ma foi romantique malgré tout...Une histoire qui doit surement prendre encore plus d'ampleur dans sa version originale et que je vais très certainement tenter de me procurer bientôt, en espérant que le récit ait un rythme un peu plus soutenu. C'est d'ailleurs une chose que j'apprécie beaucoup avec cet auteur, il illustre des récits parfois peu ou plus connus et nous permet de découvrir de beaux classiques.
Pascal Croci m'a encore permis de passer un joli moment de lecture malgré des graphismes déjà vu et un rythme un peu long pour une BD.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Heleniah
  31 octobre 2015
J'ai rencontré Pascal Croci à la fête du livre de Saint-Etienne et j'ai été séduite par son coup de crayon. J'ai craqué pour Adolphe, me disant que grâce à lui je saurais enfin ce que raconte ce classique de la littérature française (Adolphe de Benjamin Constant) !
Pour ceux qui comme moi ne seraient pas au point sur l'histoire, Adolphe est un jeune noble de 22 ans qui tombe éperdument amoureux d'Eleonore, déjà mariée avec deux enfants. Il la séduit, mais lorsqu'il obtient enfin ce qu'il veut, il se rend compte que c'était plus pour la difficulté du challenge que par amour pour Eléonore. Au contraire, la jeune femme ne vit plus que pour cet amour, tentant de retenir à tout prix Adolphe près d'elle, quitte à les rendre malheureux tous les deux et à tout abandonner pour lui.

Raconté du point de vue d'Adolphe, cette bande-dessinée nous est conté par une voix-off. Il n'y a que très peu de dialogues et cela renforce l'impression de solitude où se trouve Eléonore, souvent représentée seule dans une nature ouatée par la neige. Si je n'ai pas vraiment aimé le visage d'Adolphe (trop androgyne), j'ai en revanche été séduite par les autres dessins, vraiment délicats et magnifiques.
En revanche, je pense que la manière dont est racontée l'histoire, si elle nous plonge littéralement dans le courant romantique, manque un peu de punch qui nous ferait plus nous attacher au désarrois des personnages.
Une jolie découverte pour ma part, même si la prochaine fois j'essayerais peut-être de regarder de plus près pour découvrir une histoire plus dynamique (comme Dracula, qui me tentait bien!) !
Lien : https://girlkissedbyfire.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Livresse_des_Mots
  03 mai 2013
J'ai découvert Pascal Croci avec « Elizabeth Bathory », puis j'ai lu « Auschwitz », et j'ai beaucoup aimé ces deux lectures. C'est donc en toute confiance que j'ai abordé « Adolphe », une adaptation du roman de Benjamin Constant, entièrement réalisée par Pascal Croci.
L'histoire démarre en 1810 et met en scène un jeune homme, Adolphe, qui croit tomber follement amoureux d'une femme mariée, une comtesse, de dix ans son ainée, Ellenore. Celui-ci lui fait la cour avec beaucoup d'insistance, déploie tous ses charmes, et, à force de persévérance, après avoir essuyé plusieurs refus, réussit à la séduire. Malheureusement, l'amour est incohérent et capricieux, et, lorsqu'elle lui avoue sa passion et sa totale dévotion, lorsqu'elle s'abandonne enfin à lui renonçant ainsi à tout le reste, il se détourne petit à petit d'elle et cesse de l'aimer. Malheureux à l'idée d'être aimé passionnément par une femme qu'il n'aime plus, et ne souhaitant pas la faire souffrir, il demeure incapable de prendre une décision, la précipitant ainsi dans un abîme de douleur et les enfermant tous les deux dans une relation désespérée et sans issue.
Cette bande-dessinée, entièrement narrée par le jeune homme (nous n'avons que son point de vue, jamais celui d'Ellenore), est tristement criante de vérité et analyse les affres d'une Passion destructrice, et l'inexorable déliquescence de l'amour… Elle nous pousse à nous interroger sur l'évanescence du sentiment amoureux, sur son éphémérité et sur la douleur qui en résulte. En effet, l'homme et la femme en sont tous deux victimes : elle souffre d'être délaissée, et lui souffre de ne plus l'aimer et de la blesser profondément.
Le dessin, expressif, précis, et somptueux, traduit à merveille les sentiments des protagonistes, il dépeint avec justesse les transformations qui s'opèrent chez les personnages, la douleur et l'affaiblissement de l'héroïne. Des décors enneigés magistraux sont le cadre de cette histoire, mêlant ainsi subtilement chaleur (de l'amour éprouvé par la femme) et froideur (du héros, mais également des paysages).
Lien : http://www.livressedesmots.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Sceneario   12 mars 2013
Une adaptation stylisée qui a son charme et qui permet d'apprécier les ambiances du roman de Benjamin Constant dans une évocation richement illustrée.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AelinelAelinel   07 novembre 2015
"La grande question dans la vie, c'est la douleur que l'on cause et la métaphysique la plus ingénieuse ne justifie pas l'homme qui a déchiré le coeur qui l'aimait. Je hais d'ailleurs cette fatuité d'un esprit qui croit excuser ce qu'il explique. Je hais cette vanité qui s'occupe d'elle-même en racontant le mal qu'elle a fait, qui a la prétention de se plaindre en se décrivant et qui, planant indestructible au milieu des ruines s'analyse au lieu de se repentir." (p. 54)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AelinelAelinel   07 novembre 2015
"Dès qu'il existe un secret entre deux coeurs qui s'aiment... Dès que l'un d'eux a pu se résoudre à cacher à l'autre une seule idée, le charme est rompu, le bonheur est détruit. L'emportement, l'injustice, la distraction même se réparent... Mais la dissimulation jette dans l'amour un élément étranger qui le dénature et le flétrit à ses propres yeux." (p.20)
Commenter  J’apprécie          70
StemilouStemilou   02 avril 2015
Malheur à l’homme qui, dans les premiers moments d’une liaison d’amour, ne croit pas que cette liaison doit être éternelle.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Pascal Croci (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Croci
"Fan de...Michael JACKSON" de Pascal Croci - EMMANUEL PROUST EDITIONS .La BD "Fan de... Michael Jackson", le nouvel album de Pascal Croci en librairie le 8 septembre 2011
autres livres classés : relation homme-femmeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Pascal Croci

En quelle année Pascal Croci voit-il le jour?

1971
1951
1961
1981

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Pascal CrociCréer un quiz sur ce livre