AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9781542046251
AmazonCrossing (08/01/2019)
3.04/5   34 notes
Résumé :
La vie de Nick Connor paraît enviable à plus d’un titre : un roman à succès, une jolie maison, une vie de famille épanouie aux côtés de Tasha, sa femme, et de leur fille de cinq ans, Ellie. Ce bonheur de façade se brise le jour où Ellie est enlevée sur le chemin de l’école. Soumis à la pression médiatique et policière, Nick et Tasha s’éloignent l'un de l'autre.

Mais le pire reste encore à venir. Le ravisseur d’Ellie pose à Nick un ultimatum terrible :... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
3,04

sur 34 notes
5
0 avis
4
7 avis
3
8 avis
2
4 avis
1
1 avis

Eve-Yeshe
  07 février 2019
Un couple qui bat de l'aile, et se dispute fréquemment ; leur fille de cinq ans, Ellie, vient d'être enlevée, alors qu'elle était attachée dans la voiture, et que son père Nick a dû retourner dans la maison chercher le dessin oublié, alors qu'il était en retard un fois de plus. On comprend pourquoi, sa femme surbookée, l'oblige à se lever à cinq heures du matin, pour pouvoir profiter de la petite fille !
Ellie a disparu quand il ressort de la maison.
Il reçoit un mail lui disant qu'il ne récupérera sa fille que s'il tue sa femme !
La réflexion que propose Adam Croft est : jusqu'où peut aller pour sauver son enfant ? qui est le plus important dans la vie de l'autre parent, surtout quand le père en question se fait traité de nul et d'inconscient par cette femme ?
Il étudie aussi les répercussions de la disparition sur le couple, avec lest parents qui se jettent des griefs anciens à la figure, ainsi que la culpabilité de chacun.
Ce roman me tentait pour son originalité, mais j'ai eu du mal à l'apprécier vraiment, tant les personnages sont caricaturaux, non seulement les parents, mais aussi les policiers qui suspectent tout le monde, le père pour eux a sûrement une vie cachée, (des tendances pédophiles pendant qu'on y est)…
Il y a des moments drôles : quand Nick explore le darknet à la recherche d'un tueur par exemple. La chute est inattendue je le reconnais.
Une lecture sympathique, mais un peu déçue par l'auteur…
#TuemoiSiTuVeux #NetGalleyFrance
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
KRYSALINE555
  20 février 2020
Hum, je me suis dit, un énième thriller domestique avec enlèvement de l'enfant de la famille, ça sent la veine trop exploitée déjà et que l'auteur allait devoir être sacrément inventif. Et de fait, ce roman-ci ne va pas révolutionner le genre. Pourtant le début semble prometteur et je m'attendais à quelque chose de plus « retors » et compliqué finalement…
L'un des deux personnages principaux, Nick, semble pourtant tellement suspect et donc on se dit forcément qu'il ne l'est pas… mais quoique… ça pourrait être possible pour une autre raison que l'évident enlèvement de départ par exemple!
Son crédo et son leitmotiv c'est garder la tête froide en toute circonstance et agir avec prudence et réflexion (genre super héros ! OK. Sauf qu'au lieu de ça, il fait tout le contraire. Il agit dans la précipitation, sans avoir rien anticipé ; il fait n'importe quoi, sans aucune logique, sans réfléchir, sous l'émotion et l'impulsion du moment. Il est à la limite du crédible et le « super héros » est mis à mal. Ça aurait pu créer une certaine compassion pour ce père démuni et déboussolé, mais que nenni… Ça m'a déroutée mais pas émue.
Et, compte tenu de la fin, son comportement désordonné n'est pas utile et ne constitue qu'une grosse ficelle pour faire croire que… Même sa culpabilité en regard de son inconséquence n'est pas si convaincante que ça.
Quant à sa femme Tasha, c'est aussi du remâché : la femme forte qui s'écroule de l'intérieur en voyant tous son monde et ses efforts partir à vau-l'eau… un grand classique aussi… rien de bien novateur.
Les policiers, enfin, plus précisément une, est présente et insistante sur le rôle de Nick, mais se fait discrète, voire invisible pour le reste de l'enquête. En fait ils ne font que battre les environs en faisait du porte à porte en l'absence de demande de rançon (ils ne savent pas que Nick est victime d'un chantage et qu'il s'imagine pouvoir s'en sortir seul).
En effet sa crédibilité est mise à mal dès le départ car alors qu'il déclare avoir mis sa fille de cinq and dans la voiture pour l'emmener à l'école, puis l'avoir laissée quelques minutes, ceinture attachée mais porte ouverte, pour revenir chercher un dessin de sa fille et qu'à son retour elle aurait disparue. Mais voilà, le voisin, un peu « concierge » à ses heures (c'est-à-dire en permanence) nie avoir vu Nick ce jour-là avec sa fille. Ce dernier devient donc d'emblée le suspect n°1 !
Pour l'histoire, on se dit que l'alternance des points de vue des personnages va rythmer le récit, sauf que rapidement l'alternance est entre Nick et Nick…
Lorsque les exigences du kidnappeur sont connus de Nick (et lui seul) ont se demande où se situeraient nos propres limites ? C'est le seul élément qui a éveillé mon intérêt dans ce livre. Mais, à ma grande consternation, Nick ne s'interroge pas longtemps sur la question « éthique » de commettre un meurtre. Ses hésitations sont balayées en un rien de temps, ce qui a contribué à ne pas me faire ressentir la moindre compréhension pour lui.
La description des affres de doutes, d'incompréhension et de douleur de l'attente, est hélas pour moi, trop plate, trop policée et sans véritable relief. Les personnages étaient à la limite de l'antipathie pour moi. C'est rare.
On a l'impression d'être dans la culture du « chacun pour soi », Tasha, concentrée sur sa carrière, Nick sur son manque d'inspiration pour continuer à écrire, sans pour autant se sentir plus dévalorisé que ça. Il reproche à Tasha son implication professionnelle sans tenir compte du fait, que même s'il a écrit un « best-seller » il y a quelques temps, aujourd'hui, il n'est plus en mesure de faire « bouillir la marmite »… Tout ce ressenti pour le lecteur est évidemment voulu par l'auteur et pour cela, j'avoue qu'il excelle !
Malheureusement J'ai eu un manque d'empathie total pour les personnages, pour Nick qui n'est même pas attendrissant, pour Tasha qui semble bien égoïste malgré ses louables intentions. Non, nada, que dalle, aucune émotion ne m'a assaillie. Je n'ai même pas pris le chantage au sérieux…
Le twist final ? Je ne l'ai pas vu. Je n'avais pas deviné mais j'ai trouvé la fin plate et banale.
Alors j'en viens à la conclusion que cela vient de moi et qu'il est grand temps de faire une « pause » dans mes lectures polars-thrillers. A force d'enchaîner les histoires et situations plus glauques et tordues les unes que les autres, je finis par être « blasée » et insatisfaite de tout. Je mets la barre trop haut sans plus tenir compte du fait que la famille « polars/thrillers » comporte bien des styles différents et que toutes les histoires n'ont pas la même intensité ce qui n'est pas gage de « meilleurs » ou de moins « bons ». Chaque style est différents, chaque style à sa valeur et sa spécificité et il serait « réducteur » de les comparer et de les juger en fonctions de ça.
Le sujet de ce bouquin-là a peut-être été trop galvaudé d'où ma perte d'intérêt. Ce qui ne remet pas pour autant en cause le talent de l'auteur.
Je l'ai lu sans déplaisir mais je n'en garderai pas un souvenir impérissable. Par contre si l'opportunité de lire un autre Adam Croft se présente, je le lirai avec intérêt pour voir l'évolution de celui-ci.
Merci aux Éditions Thomas & Mercer, Amazon Publishing et la plateforme NetGalley pour la découverte de cet auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
coquinnette1974
  08 mars 2019
Je remercie Amazon Publishing France pour l'envoi, via net galley, du roman Tue-moi si tu veux de Adam Croft.
La vie de Nick Connor paraît enviable à plus d'un titre : un roman à succès, une jolie maison, une vie de famille épanouie aux côtés de Tasha, sa femme, et de leur fille de cinq ans, Ellie. Ce bonheur de façade se brise le jour où Ellie est enlevée sur le chemin de l'école. Soumis à la pression médiatique et policière, Nick et Tasha s'éloignent l'un de l'autre.
Mais le pire reste encore à venir....
Le ravisseur d'Ellie pose à Nick un ultimatum terrible : s'il veut revoir sa fille vivante, il doit assassiner sa femme. Un compte à rebours implacable se met en place....
Tue-moi si tu veux de Adam Croft traite d'un enlèvement d'enfant, sujet abordé mainte et mainte fois mais que j'aime toujours lire.
Nous avons deux voix : celles de Nick et celle de Tasha. Il y a aussi, en italique, un autre personnage qui apparaît quelques fois. le fait qu'il y ai trois personnages qui interviennent n'est pas dérangeant car ils sont bien identifiés.
Ce roman met donc en scène un père de famille dont la fille se volatilise alors qu'il ne la quitté des yeux que quelques secondes. le père est soupçonné, on sait (nous lecteur) que ce n'est pas lui mais alors qui peut vouloir la mort de Tasha ?? Si elle ne meurt pas l'enfant ne sera pas rendu, et bien évidemment la police ne doit pas être prévenue.
Honnêtement, il n'y a rien de nouveau dans ce roman. J'ai bien aimé les personnages, mais sans plus. Je ne peux pas dire que j'ai éprouvé beaucoup d'empathie envers Tasha ou Nick. Tasha travaille trop, c'est elle qui fait rentrer dans le ménage. Elle a un sacré caractère, et apparaît assez égoïste. Quand à Nick il a quelques défauts qui font que j'ai parfois eu du mal à le trouver sympathique, surtout par rapport à son passé...
Ellie a disparue mais même si ce fait est présent, l'auteur s'attarde plus sur les parents, mettant la fillette en arrière plan. J'aurais aimé en savoir plus sur Ellie.
Il y a des longueurs par moment, ça traîne et ça manque de punch. Je ne sais pas trop pourquoi mais j'ai eu un peu de mal à accrocher avec ce roman, il manque vraiment un truc pour que je sois captivée.
Tue-moi si tu veux de Adam Croft n'est pas un mauvais roman, loin de là ! Mais mon avis est vraiment mitigé, même si j'ai lu ce roman en une journée.
Ma note : 3.5 étoiles
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Ourse_aux_Livres
  07 mars 2022
Nick et Tasha ont tout pour être heureux. Ils vivent dans une belle maison. Nick, écrivain, a eu beaucoup de succès avec son premier roman. Tasha mène sa carrière de front en se démenant corps et âme. Après plusieurs années d'essais, qui ont mis leur couple en difficulté, ils ont finalement réussi à avoir un enfant, une petite fille qui a maintenant cinq ans, Ellie.
Tout bascule le jour où Ellie disparaît alors que Nick, qui devait l'emmener à l'école, l'a laissée quelques secondes dans la voiture en retournant chercher quelque chose dans la maison. Cette disparition fait ressortir tous les parts d'ombre du couple. Tout ce que l'un reproche à l'autre refait surface. Tout empire quand Nick reçoit un ultimatum : pour retrouver sa fille, il devra tuer sa femme. Que va-t-il décider de faire ?
Ce roman semble avoir toutes les clés d'un bon thriller psychologique, et pourtant dès le départ notre jugement est mis à mal. Comment est-il possible qu'un couple qui se reproche tant de chose, qui se connaît si mal, qui semble incapable de s'occuper de son enfant et de son bien-être, soit encore debout ? Les personnages sont peu crédibles parce que leur relation ne paraît pas crédible.
L'écriture de l'auteur est plaisante, l'histoire est très rythmée car les chapitres sont courts, mais on tourne en rond pendant près de 300 pages, les personnages se renvoient la balle, les forces de l'ordre font partie du décor car elles ne font pas du tout avancer l'histoire. Et puis d'un coup, en quelques pages, on arrive au dénouement. Un dénouement qui semble sortir de nulle part, qui nous fait l'effet de se poser là, comme ça, un peu comme un cheveu sur la soupe.
Bref, j'ai été déçue par ma lecture. J'ai beaucoup aimé l'écriture, j'ai beaucoup aimé l'idée de départ, mais je trouve que les personnages et leur relation manquent de crédibilité, et l'intrigue n'est pas assez aboutie à mon goût car le développement et le dénouement m'ont déçue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
marggaux
  02 mai 2020
Le roman se situe en Angleterre. On est avec Nick Connor, sa femme, Tascha et leur petite fille de 5 ans, Ellie.
Nick et sa femme ont eu beaucoup de mal à avoir un enfant et après la naissance, Tasha a rapidement repris le travail alors que Nick, qui est écrivain, a continué à travailler de la maison. le couple subit des tensions, a des accrochages réguliers. Ces fissures prennent de l'ampleur le jour où Ellie est enlevée. Nick l'a laissé seule dans la voiture avant le départ pour l'école , une minute à peine... et elle a disparu...
La police est alertée.
Très rapidement, Nick reçoit un mail lapidaire du ravisseur lui proposant un marché ou plutôt un ultimatum : s'il veut revoir sa fille vivante, il doit assassiner sa femme....
Un dilemme... ou une occasion d'en finir avec ce mariage?
Ce roman est un thriller plutôt classique, très rapidement lu. L'écriture est simple. C'était les points positifs....
Après il est pas mal truffé d'incohérences... les personnages ne sont pas attachants, voire même détestables pour certains. En fait pour être honnête, dans ce roman, rien n'est crédible et cela entache vraiment la lecture...
Que deux personnes qui se détestent continuent de vivre ensemble, ce n'est pas un scoop... mais que l'on commence à élaborer des scénari pour assassiner son conjoint dès que l'occasion se présente c'est moins courant. Qu'une mère lève sa fille de 5 ans à 5h du matin pour en profiter et en se disant que ce lui servira pour son avenir... qu'on souhaite bon courage au pédophile qui vit dans la maison en face, c'est de la science fiction pour moi!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Eve-YesheEve-Yeshe   07 février 2019
Ellie, notre précieuse petite fille, qui a d’abord consolidé notre couple, l’a ensuite peu à peu, sans le savoir, profondément lézardé. Ce n’est pas de sa faute, bien-sûr que non. C’est de notre faute, et en même temps de la faute de personne. Ou plutôt si, de celui ou celle qui l’a enlevé, cette personne anonyme dont nous ignorons tout, et contre laquelle il n’y a rien que nous puissions faire.
Commenter  J’apprécie          140

autres livres classés : agressionsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2382 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre