AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264074310
Éditeur : 10-18 (17/10/2019)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Le comté de Bandera, Texas , au lendemain de la guerre de Sécession. Les Shreve , une famille de fermiers , mènent une vie rude mais ordinaire jusqu'au jour où une panthère attaque la jeune Samantha. Sauvée par le sacrifice de sa mère , mais marquée à jamais , la petite métisse farouche jure de vouer sa vie à la traque de l'animal , qui terrorise la région.
Cette Odyssée, c'est Benjamin , son demi- frère , entraîné malgré lui , qui en fait un récit t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Ambages
  08 octobre 2019
J'ai beaucoup aimé ce roman captivant, j'ai été vite séduite par les aventures de ces gamins et de leurs compagnons de route, relatant la vie texane au 19ème siècle, une vie rude pour les gens dans ce territoire violent et sauvage.
Un peu compliqué d'entrer dans la narration au début car le narrateur Benjamin Shreve est un jeune garçon issu d'une famille pauvre qui s'applique à raconter son histoire à un juge en prenant toutes sortes de précautions textuelles pour être bien compris mais surtout pour être le plus honnête dans son récit. Mais dès le rythme pris, on entre dans les pensées de Benjamin avec plaisir et je me suis immergée dans cette belle histoire. J'ai beaucoup apprécié l'amour qu'il a pour sa demi-soeur, Sam, et le respect envers son père. Ils sont tous deux orphelins très jeunes et doivent se débrouiller vaille que vaille. Mais la nature est redoutable et la vie terrible à cette époque, pris entre la terreur sesesh, la faim et la peur de cet animal épouvantable, la panthère, qui décime hommes et troupeaux, ils vont rencontrer des hommes plus ou moins bons sur leur chemin : un mexicain dresseur de chevaux, un sesesh violent ou encore un pasteur paternel, accompagné de son chien traqueur. Cette panthère est un personnage entier dans ce roman et son regard reste marqué dans l'esprit de quiconque la rencontre ou lit ce roman. Elle est responsable de nombreux malheurs dans cette famille.
C'est un roman original tant par son écriture que son histoire et ses rebondissements. Les personnages sont très travaillés et j'ai pris un grand plaisir à rencontrer Benjamin, grand bonhomme pour son âge.
Je remercie Babélio et les éditions 10/18 pour ce cadeau reçu dans le cadre d'une masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Jeanfrancoislemoine
  17 octobre 2019
Tout d'abord , qu'il me soit permis d'adresser un grand merci à Babelio et aux éditions 10/18 qui m'ont permis de découvrir un roman que je n'aurais pas forcément acheté mais qui me laissera un bon souvenir.
Bon , ce livre , je ne l'aurais pas forcément acheté , donc , mais je l'aurais vu comme , sans doute , vous le verrez aussi en rayon .En effet , il est "vêtu " d'une couverture très " visible " : une très belle panthère noire ( en réalité un jaguar ) sur fond jaune .Personnellement , je trouve cette " accroche" très réussie et énigmatique avec ces petits" éléments " accrochés aux basques du fauve .En tournant les pages , on s'apercevra que chaque chapitre s'ouvre par la représentation du fauve , ce qui , sans doute , insiste sur le rôle fondamental de l'animal dans le récit.
Voilà , ça, c'est pour l'emballage , si je puis m'exprimer ainsi.
Quant à l'histoire , elle se déroule au Texas , peu de temps après la fin de la guerre de Sécession .Un jour , une panthère noire , un terrible animal long de 2,50 mètres attaque une famille de fermiers . La mère est tuée après avoir sauvé sa fille , Samantha , atrocement défigurée. le père mourra peu après.....
Dans la tête de Sam , la haine , la haine , la haine et ...rien d'autre . Un seul but , avoir la peau de l'animal....La traque va commencer et Sam et son frère Benjamin , dans leur aventure , vont rencontrer bien des personnages, bons ou " méchants" .Mais auront - ils , eux qui sont si jeunes , la force d'aller jusqu'au bout de leur obsession ? Je n'en dirai pas plus malgré mon envie....
La présentation de cette aventure est faite par Benjamin lui - même, des lettres et un récit envoyés à un juge qui va , peu à peu , éprouver un véritable sentiment à son égard et lui faire des cadeaux inimaginables aux yeux de cet enfant issu d'un milieu plus que modeste.
C'est un procédé intéressant car nous sommes toujours au coeur de l'action vue par un protagoniste , Benjamin , toujours placé en première ligne et s'exprimant avec sa verve et ses mots de jeune adolescent et , par là- même, on est rassuré sur son sort ..... . J'ajouterai que , malgré une situation plutôt noire , l'auteure n'oublie pas de placer des remarques ou de décrire quelques situations assez drôles et un peu décalées qui mettent un peu de " couleurs " là où le noir semble roi.
Les personnages sont peu nombreux et donc facilement identifiables , on retiendra surtout la relation entre Benjamin et Sam , Benjamin qui , bien que très agacé par l'attitude de sa demi - soeur , ne l'abandonnera jamais .
Après , livre pour ado ou adulte , c'est une bonne question à laquelle je ne suis pas capable de répondre, moi , ado de 66 ans .Je me suis " revu " dévorant ce genre de roman il y a ......quelques temps , Moby Dick , notamment , qui semble avoir été " source d'inspiration " pour l'auteure qui , soit dit en passant , me semble avoir bien travaillé son texte et vraiment "respecté "ses lecteurs.
C'est un roman qui , à mon avis , devrait séduire les jeunes de " 7 à 77 ans" . Je sais , ça a déjà été dit , mais que voulez- vous , à voir les critiques des amis et amies babeliotes , tout le monde n'a pas - et tant mieux - le même avis . Alors , moi , " pas de vagues " , si vous avez entre 7 et 77 ans , vous POUVEZ AIMER ce roman d'aventures. Moi , il m'a fait passer un bon moment ( même si je ne regarde plus mon" gros chat " du même oeil......)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Tostaky61
  11 octobre 2019
Texas, 25 avril 1866, Benjamin Shreve témoigne devant un jury d'un événement dont il a été le témoin il y a 3 ans déjà.
Il avait alors 14 ans et il se souvient des huit morts de Julian Creek.
Le juge itinérant n'ayant pas assez de temps pour entendre sa confession lui demande de la lui adresser par courrier. Il lui sera donc fourni, papier, plume et encre.
Ainsi commence le récit de cet adolescent en plein Ouest américain, dans un pays divisé entre unionistes et sécessionnistes.
Benjamin ira beaucoup plus loin que la simple relation des faits qui lui est demandé.
Puisque le juge lui demande de lui écrire, il ne va pas s'en priver.
Et avant de prouver qu'il connaît le responsable de la mort de ces huit victimes, il va conter au juge et à nous autres, lecteurs, son histoire et celle de sa soeur Samantha victime à l'âge de six ans de l'attaque d'une panthère (un puma en fait ) qui la laissera à jamais défigurée. À leurs côtés nous partons à la traque de l'animal....
Bienvenue, donc, dans l'Ouest américain. Au pays des cowboys et des indiens. Un pays où la nature sauvage influence le cours des vies.
Elizabeth Crook, à travers ces personnages et ses décors nous met, dès les premières lignes dans l'ambiance de l'époque et nous conte le fabuleux destin d'un jeune garçon et sa soeur.
Un récit dramatique allégé par la plume que tient Benjamin.
C'est à travers lui que nous vivons une magnifique aventure où le danger est permanent, visible ou invisible. Ses mots, adressés au juge, sont touchants par leur naïveté et leur sincérité.
Un conseil, habillez-vous chaudement, prenez votre meilleure monture, pensez à vous armer d'un colt ou d'un fusil, quelques vivres bien sûr,  ne pas oublier le café et partez à la chasse avec les protagonistes de l'excellent roman d'Elizabeth Crook.
Petit bémol tout de même, par moment je trouve que le récit perd en intensité ce qui occasionne quelques longueurs qui ne nuisent pourtant pas à son efficacité.
Merci aux Éditions 10-18 et à Babelio de m'avoir offert ce voyage.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
montmartin
  07 octobre 2019
Benjamin Shreve un jeune garçon, alors qu'il chassait a trouvé huit pendus. Orphelin il vit avec sa demi-soeur Samantha défigurée par une panthère qui a tué sa mère, une négresse. Benjamin pour survivre fabrique des meubles et des cercueils alors que Samantha ne pense qu'à devenir grande et partir ailleurs. Samantha est obsédée par la vengeance, elle veut tuer cette panthère et la transformer en tapis.
Ce roman original se présente comme une suite de témoignages écrits que Benjamin adresse à un juge chargé d'instruire l'affaire des pendus. Clarence Hanlin un soldat confédéré est soupçonné d'avoir participé à la pendaison et Benjamin l'a vu faire les poches des morts.
Je n'ai pas du tout adhéré à cette histoire loufoque où deux gamins poursuivent sans fin à travers le Texas une panthère dont la peau est mise à prix, en compagnie d'un mexicain voleur de chevaux et d'un pasteur au passé un peu sombre accompagné de son chien aveugle soi-disant spécialisé dans la traque des panthères. Leur chemin croisera des Indiens comanches et le fameux Clarence Hanlin.
La guerre de sécession sert de toile de fond à ce récit, l'écriture est légère, simple et insouciante puisque ce sont les mots d'un jeune adolescent qui nous racontent cette obsédante chasse à la panthère. Si je reconnais la performance de l'auteur d'avoir su si bien se mettre dans la peau de ce gamin, sincèrement, je pense que ce genre de roman un peu exubérant ne correspond pas à ce que j'aime lire, donc ma chronique n'est peut-être pas assez objective.
Je remercie les éditions 10/18 et Babelio de leur confiance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
Josephine2
  15 octobre 2019
Le juge itinérant, chargé de l'enquête sur Clarence Hanlin, accusé d'avoir pendu huit personnes, entend le témoignage de Benjamin Shreve, alors jeune adolescent, à avoir rencontré à plusieurs reprises cet homme.
Comme le juge n'a pas le temps de l'écouter, il lui demande de lui adresser son témoignage par courrier.
Ce que Benjamin va faire le plus honnêtement possible. A travers ces courriers Benjamin raconte en fait sa vie. Une vraie amitié va naître entre ce juge et Benjamin.
Benjamin vit avec sa jeune demi-soeur, noire. Ils sont orphelins et livrés à eux-même. Samantha a été affreusement défigurée par une panthère et sauvée in-extremis par sa mère qui y laissera sa vie.
Depuis ce jour tragique, Samantha ne cessera de vouloir la peau de cette panthère, c'est sa raison de vivre et son obsession.

Ils vont donc partir à la recherche de cette panthère qui ne cesse de leur filer entre les pattes, accompagnés de M. Pacheco, mexicain, du Pasteur Dob et de son chien. Ils croiseront à plusieurs reprises Clarence Hanlin, qui leur barrera la route. C'est cette traque que Benjamin nous raconte.
Bof…. Déjà, dans cette histoire, je n'ai absolument rien trouvé de drôle, ni que c'était une merveille. J'ai trouvé l'histoire plutôt tragique. Benjamin est touchant mais le personnage de Samantha ne m'a pas convaincu. Je l'ai trouvé très énervante. de plus, le roman manque de profondeur.
Dans le superbe fascicule reçu avec le livre de la part de 10/18 que je remercie sincèrement ainsi que toute l'équipe de Babelio pour cette masse critique privilégiée, il est dit « Grâce aux nuances humoristiques de la narration de Benjamin et l'évolution des rapports entre les personnages, c'est, en plus d'une aventure périlleuse, une histoire intemporelle et touchante, pleine de chaleur et d'humour. »
Encore une fois, je n'ai trouvé ni que c'était drôle, ni qu'il y avait d'humour. Je ne vois pas ce que cette histoire a d'intemporelle. En fait, ce n'est pas du tout captivant. Mais ce n'est que mon avis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
fanfan50fanfan50   14 octobre 2019
- Comment il peut vous être resté de l’espoir en allant vers l’ouest si vous possédiez encore à peine une âme ?
Alors il m’a demandé si j’avais déjà vu un lézard se faire manger par un geai. Le geai l’attrape et le transporte sur une branche, il le cloue avec son bec alors que le lézard se tortille et puis il le pique jusqu’à ce que mort s’ensuive. Un lézard dans cette situation, alors qu’il ne lui reste plus d’espoir, prend la couleur de l’arbre dans le but de se camoufler afin de ne pas être attrapé, malgré qu’il l’est déjà attrapé. Pourquoi un lézard ferait çà ? Comment un lézard peut encore avoir de l’espoir alors qu’il est en train de crever ?
- Sam et moi on était presque comme votre lézard dans l’arbre jusqu’à ce que vous veniez à notre rescousse. Je dois vous remercier pour ça.
Alors Hankin, sur la jument, a grommelé :
- J’aurais dû vous descendre tous les deux avant l’arrivée des secours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fanfan50fanfan50   14 octobre 2019
- Selon Matthieu, Jésus dit : Qui n’est pas avec moi est contre moi, et qui n’amasse pas avec moi dissipe.
- Je ne connais pas votre Matthieu, et je m’en fiche, je dissiperai si j’ai envie, c’est mon choix parce que vous êtes pas mon patron.
- Alors vas-y, ma petite fille. Continue, sous la pluie, sans rien voir, sans repère, sans personne pour s’inquiéter de savoir si tu as ou non encore ton scalp. Je t’ai assez vue.
Elle est restée plantée là.
- Il te lance un défi, j’ai expliqué.
Pour une fois, elle n’a rien trouvé à riposter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lulu8723lulu8723   14 octobre 2019
Çà lui a causé une terrible déception, a continué le pasteur. Toute sa vie elle a voulu tuer la panthère et maintenant la panthère est sans doute morte et a été emportée par la rivière, sa peau avec, et donc Sam revient les mains vides sans plus aucun espoir d'obtenir ce qu'elle désirait. Tout est parti dans le torrent. Il est écrit dans l’Évangile : Là où est le trésor, là aussi sera ton cœur. Si la peau de la panthère reste le trésor de notre petite fille, son cœur va s'enterrer sous cet arbre flottant, au-delà des limites de ce qu'elle a connu dans la vie, et hors d'atteinte de tous ceux qui l'aiment. On ne veut pas de ça.....
Je tremblerais pour son âme si elle ne versait pas une larme. la pilule est amère quand on a perdu ce qu'on chérit le plus au monde. Ceux qui l'ignorent ne sont pas des nôtres. C'est mieux de la laisser pleurer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
fanfan50fanfan50   14 octobre 2019
Et devinez ce qui m’a sauté aux yeux. A mi-chemin du talus d’en face, à découvert, à moins de quinze mètres de moi, sur la branche d’un grand anacua au milieu d’un bosquet de petits cèdres piquants, se tenait notre panthère.
Commenter  J’apprécie          10
fanfan50fanfan50   14 octobre 2019
Mr. Pacheco nous a montré comment purifier l’eau en jetant dans la casserole des tranches de figues de Barbarie. Je ne connaissais pas ce truc, et le pasteur Dob non plus. La vase est tombée au fond.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : westernVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
152 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre