AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781090931580
Armada (01/06/2015)
4.75/5   4 notes
Résumé :
À la veille de la fête des Lunes de Sang, le danger plane sur la cité de Lunargent. Un attentat se prépare contre le roi Torn, une menace sourde monte du funeste quartier de la Lune Noire, les tensions s'exacerbent entre le peuple des nains et les autres races... Dans l'ombre, un ennemi insaisissable oeuvre à la chute du royaume.Evrahl, nain et médecin, est entraîné dans ces évènements autant par son passé douloureux que par son amitié avec Listak, détective mandé p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
gabrielleviszs
  20 juillet 2015
Je remercie Jérôme des éditions Armada pour l'envoi de ce volume 1 "Les lunes de sang". Lorsque j'ai reçu sa proposition, je ne pouvais pas refuser, de la fantasy qui venait me titiller jusqu'à ma porte, impossible de dire non. Et je dois dire que je ne le regrette absolument pas. Ce sont les deux premiers tomes "Les lunes de sang" et "La lune noire" réedités aux Editions Armada, initialement sorties aux éditions Lokomodo.
Dès le départ j'ai pu sentir un semblant de Holmes et Watson, deux compères qui enquêtent ensemble. Evrahl, nain mais surtout médecin cherche un logement dans la ville de Lunargent et va, par un concours de circonstance, le trouver chez Listak, un homme mi elfe, mi lunaire qui recherche un colocataire en plus de Amhiel, une jeune femme qui sera comme qui dirait la gouvernante de la demeure. La cité royale du royaume de Mortelune est dirigée par le roi Torn, ce même roi qui a, des années auparavant, prit la mauvaise décision en laissant massacrer un village complet de nain lors de la guerre des 20 lunes. Les races semblent vivre dans une paix, plutôt fragile que seuls des événements tragiques pourraient faire sombrer dans un terrible chaos. Chacune de ses races, les hommes, elfes et nains, sont intelligents, mais le passé de ces terribles guerres les hantent chacun à leur manière.
J'ai beaucoup aimé l'histoire d'une manière générale, même si j'ai trouvé certains passages de description plutôt long, surtout dans la première partie de ce volume. Une amitié forte entre un nain et un elfe qui ne semble pas réelle, entre deux personnages qui ne se ressemblent pas aux premiers abords, et je ne parle pas du physique, mais de ce qu'ils ressentent. Evrahl est celui qui nous raconte son histoire, ce qui fait que nous n'avons que son point de vue, mais il est très complet. J'ai compris d'où pouvait venir ses doutes, mais aussi ceux de ses semblables.
Les personnages principaux sont au nombre de trois. Evrahl, le premier, qui a perdu toute sa famille dans cette guerre, et en veux énormément à ce Roi qui n'a pas sut protéger une partie de son peuple. Il fait parti d'un groupe qui menace la vie de Torn, formente des pièges pour le supprimer, laissant la vengeance l'aveugler.
Le second, Listak est le détective du souverain, mais bien plus qu'un enquêteur, ce qui sera dévoilé plus tard dans le récit. Il est excentrique, inventant des objets dont nous découvrons leur utilité en même temps qu'Evrahl. C'est un personnage qui a beaucoup de génie, son cerveau ne cessant de fonctionner de jour comme de nuit. (D'ailleurs, les journées sont de 30 heures ce qui serait vraiment très bien pour nous maintenant) Il lui suffit d'observer pour trouver qui a fait quoi, avec juste quelques petites questions.
Enfin Amhiel, c'est une jeune femme qui prend de l'importance au fil de l'histoire. Apparaissant comme une faible femme, elle va démontrer par plusieurs événements qu'elle connait son monde et sait se servir d'une épée. Elle ne s'arrête jamais, même lorsque la maladie s'installe chez elle. Elle est digne d'un mousquetaire, s'il y en avait dans cette histoire.
Tous les trois sont liés d'une manière qui va les amener à se montrer sous leur vrai jour. Toutes leur rancoeur, leur courage, leur envie de vengeance, leur désir d'aider... Tous leurs sentiments sont tellement enfermés, qu'au bout d'un moment, ce sera une explosion d'émotion qui nous submerge.
Il n'y a pas que ce trio, j'ai beaucoup apprécié les lutins de l'eau. Il sont petit, pas plus de centimètres, dansent, s'amusent, mais sont de véritables êtres à part entière. Ils sont très importants dans l'histoire montrant que la taille n'est rien, mais le coeur si. Sel le fou est également un personnage important, tout comme Ombre, ou encore Morsech. Tous sont travaillés, apportant un ou plusieurs éléments aux questions que nous pouvons nous poser. Beaucoup de choses sont cachées, beaucoup de coup bas, de trahisons, mais aussi de soutien et d'entraide. Ce dernier point se vérifiera à maintes reprises, mais surtout dans le quartier des montagnes, vers la fin du livre.
Ce que j'ai apprécié, c'est le fait que l'auteur ne dévoile pas tout d'un coup, mais laisse des éléments venir à la lecture, sans laisser de temps mort. L'évolution des personnages, de leurs liens, de l'histoire donne envie d'en savoir plus, d'où la difficulté de le poser pour dormir. La fin est logique, dans le sens où chacun d'entre eux à suivi une logique depuis le début. Suivre son instinct, ses idées, son coeur, parcourir un chemin qui sera probablement semé d'embûches par lequel ils ont dût passer. J'aurais aimé que les scènes d'actions soient un peu plus longues, mais que les descriptions soient un peu plus courtes, mais ce n'est que mon choix. le vocabulaire est important, il n'est pas simpliste, au contraire et cela apporte un plus à l'ouvrage.
Le livre est un bon petit pavé avec beaucoup d'actions, d'étapes dans la vie des personnages de Mortelune. Des alliances qui se font et se défont. C'est une histoire originale, même si c'est un dérivé des aventures de Holmes et Watson, version fantasy. J'ai eut beaucoup de mal à le lâcher, mais il faut bien dormir, parfois. J'ai adoré suivre les aventures de Listak, Evrahl et Amhiel. La difficulté qu'il peut y avoir lorsque l'on vient de milieu différent, lorsque notre race est différente, mais par dessus tout, lorsque notre passé nous guide vers des chemins opposés. Toutes ses épreuves montrent les liens qu'ils ont et qui sera pour toujours, tout du moins je l'espère. La famille n'est pas forcément celle qui lie les gens par le sang, il vaut mieux le garder en mémoire. J'avoue que j'ai hâte de connaitre les aventures de nos héros.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-lunes-de-sang-volume-1-anais-cros-a118210148
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
cassie56
  07 décembre 2018
N'avez-vous jamais rêvé de voir Sherlock Holmes transposé en fantasy ??? Anaïs Cros l'a fait et avec talent !!! Pour moi qui ai lu pas mal de Sherlock Holmes il y a quelques années, sans être une puriste, j'avoue avoir retrouvé avec plaisir les traits de caractère du grand détective. Listak est sujet aux sautes d'humeurs, il est misanthrope, mysogine (au début), travaille la nuit, dort le jour, joue de la lyre et ne s'interdit pas quelques petits plaisirs (interdits) euphorisants ou excitants, selon les moments.
Evrahl est un Nain, qui revient de la guerre, dans le premier tome, il est rongé par une situation qui lui empoisonne l'existence, je ne veux pas trop en dire, mais sachez que le pauvre homme en bave sérieusement.

J'ai adoré leur complicité naissante, l'humour pince sans rire qui se dégage parfois de leurs échanges. Amhiel apporte une touche féminine, maternelle parfois, séduisante souvent, courageuse constamment, dans ce tableau.

L'auteure a une imagination folle, j'ai adoré me promener dans les rues de Lunargent avec nos héros, rencontrer des Elfes, des Lunaires, Lutins et autres personnages. le roi Torn m'a également beaucoup émue et la description de Castelune, le château, est un régal. J'ai noté quand même quelques longueurs dans cette première partie, ou alors c'est peut-être simplement parce que j'espérais le dénouement plus rapide d'une certaine situation.
Dans le deuxième tome, on sort de Lunargent pour chercher le royaume des Lutins et cette partie est vraiment intéressante. Un passage en particulier m'a fortement fait penser à Indiana Jones et la dernière croisade, j'ai souri.
L'auteure nous emmène d'intrigues en complots, on tremble pour nos héros, on a peur avec eux. La souffrance du peuple Nain m'a terriblement émue. Dans la deuxième partie, Torn se laisse « manipuler » je ne dirai pas par qui, mais sachez que je ne tiens pas cette personne en haute estime.

Un personnage est également très intéressant, il s'agit de Sel, le Fou du roi. Intriguant dans le premier tome, son mystère s'épaissit dans le second et j'espère découvrir tous ses secrets par la suite.

En bref : une excellente lecture, pleine de bonnes surprises, il me tarde de lire le tome 3 que l'éditeur m'a également gentiment envoyée. Je conseille vivement !!!
Lien : http://l-evasion-par-la-lect..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
isatt
  26 novembre 2016
J'ai découvert ce livre en tant que pastiche de Sherlock Holmes. Les codes en sont respectés (le médecin qui est aussi le narrateur, le détective introverti) mais très vite on dépasse tout ça et on se laisse porter par le riche univers créé par Anaïs Cros. le premier tome raconte la rencontre entre Evrahl, médecin nain, et Listak, détective elfe et leur première aventure où une forte amitié va naître entre eux, une si grande amitié qu'elle va les transformer.
Le second tome va voir d'autres personnages prendre de l'ampleur : le frère de Listak déjà, en grand méchant charimatique et mais aussi les gentils. le talent de l'auteur pour les développer est indéniable. Et les prochains tome continuent dans la même vaine !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   20 juillet 2015
Au dernier instant, le jeune soldat retint la barque, les pieds dans l'eau. Il hésita quelques secondes, visiblement mal à l'aise. Le feu brûlait dans son dos et je distinguais mal son visage à contrejour, incapable d'y lire les sentiments qui l'habitaient. Enfin il se pencha vers moi et parla bas pour que les autres ne l'entendent pas.

— C'est vraiment à vomir ce qu'ils font aux nains… Et les elfes sont pas mieux que les hommes sur ce coup-là. J'ai honte de mes frères de race… Honte, oui ! Vous avez bien raison de quitter Lunargent…

Je le regardais sans comprendre, mais il poussait déjà la barque dans le courant, avant de tourner rapidement les talons, rappelé avec impatience par ses camarades. Je le suivis un instant des yeux, me demandant ce qu'il avait voulu dire, mais je n'avais pas de temps à perdre en réflexions stériles. Je me mis à ramer vigoureusement et...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   20 juillet 2015
— Listak, fis-je brusquement alors que nous traversions la place Royale. Il faut que je vous dise quelque chose. Il s'immobilisa aussitôt et tourna vers moi un regard dans lequel je crus discerner comme de l'espoir. Je n'avais pas prémédité cette intervention et je ne comprenais pas ce qui m'avait pris soudain. Un malaise m'envahit.

— Oui ? m'encouragea-t-il comme je demeurais silencieux.

Lui dire, tout lui dire, maintenant… Mais je n'en eus pas la force. Je grimaçai un sourire.

— Je voulais simplement vous dire que c'était un honneur de me trouver ici à vos côtés, marmonnai-je.

Et je me remis à marcher, ne sachant trop si c'était bien de la déception que j'avais cru lire dans ses yeux gris. Cependant, il me renvoya le compliment comme si de rien n'était et nous atteignîmes enfin Castelune.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Anaïs Cros (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anaïs Cros
Troisième live autour de l'anthologie Étrange Enfance avec Anaïs Cros, Pierre Brulhet et Mello von Mobius. Pour cette rencontre, nous aborderons le sujet des jouets, vengeurs ou protecteurs, du regard différent que nous posons sur eux enfant puis adulte. Soutenez notre projet d'anthologie ! https://fr.ulule.com/etrange-enfance/
autres livres classés : nainsVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2366 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre