AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782882534316
112 pages
Luce Wilquin (01/08/2011)
3.85/5   10 notes
Résumé :
Cette autofiction, sous forme d'instantanés souvent mordants mais sans amertume, retrace les hontes de la narratrice, de son abandon en Corée, alors qu'elle était enfant, jusqu'à sa renaissance par le truchement de la littérature.

Avec beaucoup d'autodérision et une lucidité sans complaisance, Laure Mi Hyun Croset raconte les moments de solitude qui ont jalonné son existence et forgé sa personnalité.

Pas de grands drames dans ce texte, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
MarianneDesroziers
  18 juin 2012
Cette auto-fiction récompensée par le Prix Eve 2012 de l'Académie Romande est le deuxième livre de Laure Mi Huyn Croset après « Les velléitaires » dont j'ai déjà dit ici tout le bien que j'en pensais. Elle y fait le récit de sa vie de jeune femme, née en Corée en 1973 et adoptée par des parents suisses. Son père professeur de mathématiques, sa mère infirmière, ses frères et soeurs, son enfance et son adolescence durant lesquelles elle tentait maladroitement de s'intégrer, ses relations difficiles avec les hommes, ses tentatives parfois maladroites pour trouver sa place dans la société : tout cela nous est raconté avec simplicité et sincérité sans pathos inutile et dans une langue agréable et élégante.
La suite sur mon blog : http://lepandemoniumlitteraire.blogspot.fr/2012/06/polaroids-de-laure-mi-huyn-croset.html
Commenter  J’apprécie          50
tiphainehadet
  13 novembre 2014
D'abord, il y a la première de couverture. Un photomontage représentant une jeune femme au corps bien proportionné assise sur un matelas gonflable, lequel semble voguer sur une eau turquoise. le nom de l'auteur. le titre. Et les éditions Luce Wilquin.
Ensuite, il y a la quatrième de couverture qui nous apprend que l'on va lire une autofiction sous forme d'instantanés. Laure Mi Hyun Croset est née en Corée il y a un certain nombre d'années. Abandonnée puis adoptée, elle grandit telle une petite fille aimée, connaissant une multitude d'interrogations quant au monde extérieur face à son intérieur tourmenté.
L'auteur nous offre ici des passages de sa vie, les échecs, les craintes, les joies, les tentatives de jeune adulte, les renoncements de femme, les sens recherchés. Sous une plume fortement marquée par une culture littéraire riche, l'ouvrage peut se lire d'une traite ou suivant de brefs chapitres, tels des photographies prises au détour de plusieurs saisons. le titre reflète parfaitement le caractère immédiat des descriptions faites de moments dans lesquels chacun des lecteurs peut se reconnaître. Quel que soit l'âge. Quelle que soit l'origine. Quelle que soit l'histoire.
L'intimité dans laquelle on pénètre peut parfois se révéler presque gênante. Mais c'est sans compter sur la qualité d'écriture, les phrases incisives, les avis tranchants et des pointes d'humour décalé qui nous poussent à ne jamais refermer le livre. Pour voir jusqu'où Laure Mi Hyun Croset va dans son introspection. Jusqu'où elle est capable de nous emmener dans ses errances. Car derrière un vécu riche et presque sensationnel se cachent certainement de multiples émotions qui ancrent les mots dans une réalité touchante. Comme un album joliment réalisé où les lettres remplacent les images…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Atine
  11 avril 2012
Il est de ces rencontres dont on se souvient par leurs circonstances, d'autres parce que votre découverte est douce et délicate. Ce récit fait assurément partie de la deuxième catégorie: intime et léger à la fois, il a bercé quelques-unes de mes soirées belges et suisses.
Commenter  J’apprécie          80
jwpack
  24 avril 2014
Je l'ai dit à l'auteure, je le mettrai noire sur blanc ici. Je suis éperdument amoureux de sa plume. Elle est directe tout en étant délicate. Cette façon d'écrire explicitement les choses avec le mot juste tout en gardant cette sensibilité et ce rythme dans la prose n'est pas donnée à tous. En fin de compte, nous avons un agréable moment, résultant inévitablement à un sentiment d'en vouloir encore plus.
Même si vous ne connaissez pas l'auteure, cette autofiction pourra vous intéresser. Ces petits instantanés de sa vie peuvent en rejoindre plusieurs d'entre nous et nous permettent de découvrir l'existence sous des yeux qui ne sont pas les siens. Elle survole son passé sans tomber dans un égocentrisme épuisant. Elle plonge juste assez pour nous laisser nager avec elle, doucement.
Outre les mots et sa façon d'analyser sa vie, il y a, chez cette auteure, une autodérision touchante. Cet humour rend la lecture légère et agréable. Malgré quelques évènements difficiles, dont son adoption par des parents européens, elle arrive à nous faire sourire. Elle a la capacité de dédramatiser les situations, dirons-nous.
Par contre, ne vous attendez pas à des anecdotes à fendre l'âme portant sur une existence rude, avec des rebondissements héroïques ou de romance à pleurer. Encore qu'elle réussit à nous captiver, ces récits restent simples et humains. Bien que pouvant être perçu négativement, cet aspect rend cette oeuvre originale, légère et appréciable.
Finalement,
Sans être profondément rocambolesque et dramatique, cet autofiction nous permet de plonger dans la vie de l'auteure avec douceur, humour et tendresse.
ON AIME: LA PLUME, L'HUMOUR, LE POINT DE VUE
ON N'AIME PAS: LE MANQUE DE REBONDISSEMENTS DRAMATIQUES
Lien : http://www.libraeria.com/pol..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


autres livres classés : littérature françaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2858 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre