AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782756009674
127 pages
Éditeur : Delcourt (05/03/2008)
3.91/5   122 notes
Résumé :
Extrême Nord du Groenland, 1897. Une fois de plus, l'Américain Robert Peary n'a pas réussi à planter son drapeau au pôle Nord malgré l'aide de ceux qu'on appelle encore les Esquimaux. Mais pour l'explorateur, pas question de rentrer les mains vides. L'idée lui vient alors de ramener des souvenirs vivants, de vrais sauvages polaires en chair et en os. L'un d'entre eux, Minik, n'est encore qu'un enfant quand il embarque à destination de New York. Leur succès dès leur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,91

sur 122 notes
5
8 avis
4
16 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis

marina53
  05 décembre 2014
En 1897, au nord du Groenland, le navigateur et explorateur Robert Peary échoue une fois de plus dans sa mission. Il ne compte plus les fois où il a tenté d'approcher le Pôle Nord. En vain... Cette fois encore, ce sont des météorites qu'il ramènera pour le Museum. Il est pourtant aidé par les Esquimaux qui peuplent encore cette banquise. Il est temps pour lui de repartir, non sans avoir distribué quelques cadeaux et pris une photo-souvenir. Mais, au moment du départ, il a une idée : pourquoi ne pas les emmener avec lui à New-York? Pour ne pas les séparer, il embarque une famille entière. Cela devrait plaire au Muséum... Et voilà comment Minik et son père se retrouvent à bord du navire en direction de l'Amérique. le voyage fut dépaysant et leur arrivée fracassante suscita une foule de curieux. L'on s'occupe d'eux, on les baigne, les habille, les étudie et les photographie. Devenus de véritables objets d'études scientifiques, ils auront bien du mal à s'intégrer dans ce nouveau monde...
Robert Peary est le premier homme à avoir planté le drapeau américain au Pôle Nord, en 1909, lors de sa huitième et dernière expédition. En 1897, il ramena avec lui le petit Minik et quelques membres de sa famille. Ils furent étudiés par le Museum d'histoire naturelle. Son directeur adopta le jeune homme et tenta, tant bien que mal, de l'adapter à sa nouvelle vie.
Chloé Cruchaudet s'est emparé de l'histoire du jeune Minik et s'est visiblement fort bien documentée pour nous livrer ce récit touchant et incroyable. Tandis que l'esquimau fait ses armes dans ce monde inconnu, le capitaine Peary, lui, se moque bien d'eux et a, a priori, autre chose à faire. L'auteur a parfaitement exprimé ce décalage entre les Inuits et les Américains. le jeune Minik est émouvant dans sa quête du soi, tiraillé entre les deux civilisations. L'on est plongé dans une ambiance assez froide, les couleurs utilisées vont également dans ce sens. le récit, à la fois drôle et touchant, est au final assez tragique quand on repense à ces esquimaux exploités. le trait, comme crayonné, est très original. Chloé Cruchaudet nous offre de très belles planches en pleine page. Un récit poignant tout en justesse...
Aller-retour Groenland Manhattan...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          680
blandine5674
  11 novembre 2020
Fin 1800, Robert Peary, explorateur américain, tente une nouvelle fois d'atteindre le pôle Nord. Il offre des cadeaux aux inuits jusqu'au jour où il décide de ramener une famille entière à New-York. Minik Wallace, alors enfant en 1897, est étudié lui et sa famille par le Musée américain d'histoire naturelle.
Belle B.D. D une histoire vraie et révoltante pour ce petit bonhomme déraciné par ceux qui se croient une race supérieure.
Commenter  J’apprécie          400
jovidalens
  19 décembre 2013
2008 fut l'année ...Minik !
A quelques mois d'intervalle, il a inspiré deux excellentes BD : celle de Richard Marazzano et celle de Chloé Cruchaudet. Deux traitements différents, mais aussi riche l'un que l'autre.
Choé Cruchaudet diversifie avec brio son graphisme pour nous raconter cette (triste et lucide) histoire, d'un temps où la science se croyait tout permis, au nom de la science. Elle l'étaye de références, un postface explicite et quelques photographies.
J'ai aimé sa scénographie, sans pathos, qui focalise sur Minik, otage-sandwich de deux cultures antinomiques, l'occidentale écrasant l'autre. Comme si, il n'y avait pas d'autres cultures autre que celle de l'occident !
Ce qui, ici, m'a le plus interpellé, c'est le devenir de Minik, à l'âge adulte, qui n'a plus de "racines", tiraillé entre ses origines et son vécu éduqué aux USA, "étranger" d'un côté comme de l'autre.
Rêvant un peu, je me suis dit, qu'il faudrait instituer une autre "fête" internationale (il y a bien celle des mères, pères et touti quanti, la fête du travail et les nationales). Ce serait celle des premiers immigrants de choix ou de force. Ceux qui ont vécu cet entre-deux sans repos et sans sérenité, qui ne trouvent leur place ni dans l'une ni dans l'autre culture/société/civilisation. Ce sont leurs petits-enfants qui trouveront leur place , mais eux les premiers, ils auront du renoncer et se réinvestir tous les jours, sans trouver de repos. A ceux-là aussi pourrait ce joindre ces enfants adoptés par d'autres ethnies... Et ce serait bien une fête universelle car les peuples migrants, ils existent depuis l'orée des temps et je me plais (encore) à rêver qu'il s'agirait d'une solide négation de tout racisme.
Ah, la la ! Voilà que les BD me rendent élégiaque ! Mais c'est le monde sens dessus-dessous, ma bonne dame !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
RosenDero
  22 janvier 2017
Quand science et ethnocentrisme vont de paire, les hommes ne peuvent pas vivre en paix. L'histoire vraie de Minik, jeune inuit embarqué pour New York par l'explorateur Robert Peary.
La naïveté et la confiance de l'enfant vont s'envoler, mais le vide laissé par la main de l'homme blanc ne saura jamais être comblé.
Bouleversant.
Pour tous ceux, d'ici ou d'ailleurs, qui ont été exposés comme de vulgaires cailloux, comme des animaux empaillés, comme des sous-hommes.
Bouleversant.
De voir que ce genre d'histoire est aujourd'hui quasiment oublié.
Merci à ceux qui ont pour vocation de faire perdurer leur souvenir. En BD ou par d'autres biais.
Commenter  J’apprécie          180
jamiK
  14 janvier 2018
Cette BD est basé sur une histoire vraie, c'est l'histoire de Minik, petit eskimo qui fut ramené à New York suite à une expédition de l'explorateur Robert Peary. le dessin est élégant, les couleurs feutrées aux discrètes pointes d'intensité. Ce livre ne nous parle pas tellement d'expéditions polaires, mais plus de la confrontation de civilisations et surtout de l'arrogance colonialiste, du paternaliste condescendant et aveugle de la « Civilisation » soit disant supérieure. C'est une histoire tragique, une grande leçon, une leçon que ce monde de 1900 ne semblait pas pouvoir comprendre. Au final, c'est une BD marquante, forte et belle.
Commenter  J’apprécie          173


critiques presse (1)
Du9   14 juin 2011
D’une certaine façon, Chloé Cruchaudet revient à la tradition du documentaire ethnographique comme voie d’accès privilégié à la culture Inuit. Elle le traite comme sujet, et dans sa démarche de documentation
Lire la critique sur le site : Du9
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
RosenDeroRosenDero   22 janvier 2017
Minik. écoute...
... tu sais pourquoi chez nous on ne plaint pas les orphelins ?
... c'est parce qu'ils deviennent les hommes les plus forts de la tribu.
Commenter  J’apprécie          70
LilizLiliz   21 décembre 2013
Minik l'esquimau, Minik l'américain... Je suis fatigué de tout cela. J'aimerais trouver un endroit où personne ne me connaît et dont je n'attends rien... Peut-être qu'il vaudrait mieux que j'aille vivre ailleurs... Tout recommencer.
Commenter  J’apprécie          40
RhlRhl   22 décembre 2012
J'aimerais trouver un endroit où personne ne me connaît et dont je n'attends rien.
Commenter  J’apprécie          50
UtopiyaUtopiya   28 novembre 2020
Ha ! Ha! Sacré Minik... Tu prends les femmes pour des idiotes ? Tu crois qu'en leur racontant des histoires à dormir debout tu réussiras à les séduire ?
Commenter  J’apprécie          10
Erik_Erik_   30 novembre 2020
Le Groenland, qui veut dire « pays vert » en viking, green land, on voit bien l'origine étymologique, le Groenland, s'ils l'ont appelé ainsi et s'ils sont allés y vivre au Xe siècle, c'est qu'il y faisait bien meilleur qu'aujourd'hui, alors quand on nous bassine avec la fonte de la calotte…
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Chloé Cruchaudet (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chloé Cruchaudet
La librairie Point Virgule continue de vous partager ses coups de cœur de fin d'année avec une petite sélection de BD classées en trois thèmes :
BD jeunesse - Les aventures de Wafwaf et Captain Miaou, B-gnet, éditions Lapin, 16€ - Lune & Merlin - Détectives des collines, Johan Troïanowski, éditions Makaka, 17€ - Crevette - Les premières années, Élodie Shanta, La Pastèque, 16€ - Sacha et Tomcrouz - tome 3 Les Shaolin, Anaïs Halard & Bastien Quignon, collection Métamorphose chez Soleil, 16,95€ - Le cercle de Providence - tome 1 L'Appel, Anne-Catherine Ott & Sébastien Viozat, éditions Jungle, 13,95€
BD humour - La voie du tablier - 4 tomes, Kousuke Oono, éditions Kana, 7,45€ - La vérité nue, James, collection Pataquès chez Delcourt, 14,95€ - Inanna Djoun au pays des Français, B-gnet, Fluide Glacial, 12,90€ - Le Baron, Jean Luc Masbou, Delcourt, 23,95€
BD hors des sentiers battus - Le discours de la panthère, Jérémie Moreau, éditions 2024, 26,90€ - Quitter la baie, Bérénice Motais de Narbonne, Actes Sud BD, 23€ - Les belles personnes, Chloé Cruchaudet, collection Noctambule chez Soleil, 17,95€ - Rusty Brown, Chris Ware, collection Outsider chez Delcourt, 49,95€
+ Lire la suite
autres livres classés : inuitsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4071 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..