AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2379660115
Éditeur : Les éditions L'Alchimiste (03/12/2018)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 5 notes)
Résumé :
An 532. Les Bretons quittent massivement l’Île de Bretagne en proie aux envahisseurs Angles et Saxes. De longs mois se sont écoulés depuis la défaite et la mort d’Arthur à Camlann. Merlin s’est exilé comme beaucoup de ses compatriotes en Armorique. Gwendaëlle, sa fille, le retrouve dans sa demeure secrète au cœur de Brech El Lean. Ils discutent alors de longues heures des inquiétudes du vieux sage dont une particulièrement le préoccupe : la postérité de l’enseigneme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Ikebukuro
  24 avril 2019
J'ai lu ce roman pratiquement d'une traite mais j'avoue que Merlin, Brocéliande, Mages, Loup, Abbaye… sont des mots qui suffisent à mon bonheur ! J'admets que j'ai été élevée par les Dames du Lac et la légende arthurienne fait partie de mon bagage culturel. Je suis bretonne pur beurre donc en terrain connu avec ce genre d'histoire et de personnages. Oui, je l'avoue, je crois au Petit Peuple et Les Légendes de la Mort d'Anatole le Braz ont bercé ma jeunesse. Autant vous dire que j'attendais beaucoup de cette histoire car j'avais peur de ne pas accrocher vraiment à une énième histoire sur Merlin l'enchanteur. Heureusement, j'ai été embarquée dès les premières pages.
Bien sûr, rien d'original dans la trame de fond du roman. Comme dans beaucoup de livres du genre on se retrouve dans un duel entre le bien et le mal, entre l'Eglise et le Druidisme, entre les méchants et les gentils, entre les envahisseurs contre les autochtones, les hommes contre les femmes, les donneurs de leçons contre les libres penseurs, les intégristes contre les modérés de chaque camp mais c'est jouissif et entraînant. On part sur les routes d'Armorique avec Gwendaëlle, Gildas, Benoît, Iloan, Bleiz, Merlin… On rencontre les Druides, les Elfes, ça transpire la magie et les sortilèges, le pouvoir de la terre, de la Nature, des animaux totems… J'ai aimé le contexte historique et culturel du récit, même si je suis consciente que c'est un univers qui ne parlera peut-être pas à tout le monde. le roi Arthur, la forêt de Brocéliande, Mélusine, la fée Morgane, Merlin… font partie de mon enfance et de mes racines, donc forcément l'histoire a tout de suite trouvé une certaine résonnance en moi.
J'ai adoré les personnages, ils sont attachants et courageux et on a vraiment beaucoup de plaisir à les suivre dans leurs aventures. Gwendaëlle est l'héroïne type, un peu caricaturale je l'avoue mais j'étais trop heureuse de trouver une jeune femme de sa trempe qui ne soit pas là pour servir de faire-valoir aux personnages masculins. Son côté guerrier m'a beaucoup plu et sa magie très ancrée s'intègre facilement et très naturellement au récit. Pas besoin de connaître l'histoire de la Bretagne ou des personnages religieux pour apprécier le roman, même si évidemment c'est un plus de savoir qui sont Merlin, Gildas ou Benoît. Il suffit de se laisser embarquer avec eux sur les routes, à travers les siècles, en quête de trésors cachés, de se battre contre les mages noirs, de rencontrer les papes et les rois.
L'écriture est fluide et très agréable. Les chapitres sont courts et donnent du rythme à l'histoire. Ca se lit facilement, c'est distrayant. C'est une bonne approche de l'univers de la Fantasy pour ceux qui ne connaissent pas encore le genre avec un ancrage dans l'univers Arthurien. C'était une jolie découverte et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. J'attends la suite avec impatience car il me tarde de repartir sur les routes avec Gildas et Gwendaëlle.
A lire sur le blog :

Lien : http://bidules16.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Actarus22
  23 avril 2019
Ce roman nous transporte en des temps reculés sur les terres de la grande et de la petite Bretagne. La forme utilisée m'a au premier abord légèrement dérouté. En effet, chaque chapitre débute par un passage en italique situant historiquement ou contextuellement les différents évènements. Puis le récit se poursuit soit à la première personne lorsqu'on suit la protagoniste Gwendaëlle - fille de Merlin ( l'enchanteur des légendes arthuriennes), soit à la troisième personne. Et au fil du roman, je me suis aperçu que le style utilisé correspondait parfaitement à la narration.
L'histoire voit s'entremêler le sacré (à travers la hiérarchie ecclésiastique et les moines) et le païen (le savoir druidique et la magie). Là où l'église y voit un danger, Merlin et sa fille y voient des bienfaits, soulignant les convergences plutôt que les différences. Mais de mystérieux parchemins détenus par Merlin et les Druides vont semer le trouble. En effet, ils sont écrits en arraméen et décrivent la vie du Christ. Et ces parchemins semblent remettre en cause un certain nombre de faits... Merlin et ses proches vont alors devoir faire face aux attaques de l'Eglise romaine et de certains mages, peu enclins à créer des liens avec l'Eglise.
La question majeure qui me parait ressortir de ce roman est : qu'est ce que la Vérité ? N'est-ce qu'une question de points de vue ? Qu'est-on prêt à faire pour défendre sa vérité ? Que peut-on être amené à sacrifier voire à renier ?
Le premier point positif selon moi est la manière dont l'auteur a incorporé à son récit certains éléments historiques et d'autres appartenant aux légendes. le tout est vraiment réussi ! Deuxième point positif, la description des sorts utilisés par Merlin et Gwendaëlle et leur impact sur le plan physique tant pour les protagonistes que pour ceux qui les subissent. Autre point et non des moindres, la description des environnements est particulièrement soignée. Mais , et c'est le seul bémol paradoxal, cela occasionne parfois quelques longueurs qui à mon sens ralentissent le récit.
Enfin, un glossaire venant conclure le tout est particulièrement instructif.
Natif de Bretagne et y résidant, j'ai eu plaisir à découvrir certaines actions se dérouler dans la forêt de Brech El Lean ( que nous connaissons sous le nom de Brocéliande), l'évocation de Mor Breizh (le nom breton de la Manche), Merlin, Gildas (Sant Gweltaz) ...
Ce premier tome est réellement prometteur et je suis assez impatient de lire la suite. Je vous en recommande la lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Aethel_Lataniereauxlivres
  16 mai 2019
Babelio m'a gâtée en livres autour de la légende Arthurienne lors des Masses Critique des derniers mois et globalement je n'ai pas eu à me plaindre quant à la qualité des textes, et si « le Concile de Merlin » ne m'a pas convaincue sur tout ce n'est pas non plus mauvais.
Le roi Arthur est mort et la Bretagne se retrouve aux mains des envahisseurs ce qui a poussé Merlin à trouver refuge en Armorique avec sa fille Gwendaëlle. le savoir druidique est également en crise et perd du terrain face au christianisme, ce qui pousse Merlin à révéler l'existence de manuscrits secrets en espérant une entente avec le clergé, mais aucun des deux camps ne souhaite un rapprochement…
Eloan Kroaz s'attaque à un pan de la légende plus original avec ce premier tome, pas d'Arthur, de Camelot, juste Merlin (bien que secondaire), la Bretagne qui se retrouve en péril et la rivalité entre paganisme et religion chrétienne, ce n'est pas un thème novateur mais cela fonctionne plutôt bien dans ce premier tome même si l'intrigue est parfois assez simpliste il y a une bonne dose de secrets et de mystères donnant envie de tourner les pages.
Qui plus est l'auteur a une plume fluide et bien qu'il ait décidé d'incorporer une romance elle n'empiète pas sur le reste, le rythme par contre est un peu bancal et le livre souffre de quelques longueurs et d'un essoufflement dans sa seconde moitié.
Côté personnages, Gwendaëlle est une héroïne à laquelle je ne me suis pas particulièrement attachée mais elle a le mérite d'être dégourdie et d'être forte, mais le problème du livre est que globalement j'ai trouvé les protagonistes assez manichéens, les « gentils » sont foncièrement bons tandis que les « méchants » sont fondamentalement pourris, question nuance et finesse ce n'est pas encore ça et j'espère que cela s'améliorera dans les tomes suivants.
Malgré mes critiques dans cette chronique je pense que je lirai tout de même la suite ne serait-ce que par curiosité même si je n'en fais pas une priorité, en tout cas je remercie Babelio et les éditions L'alchimiste pour cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DesPlumesEtDesLivres
  09 janvier 2019
danger qu'il leur faut circonscrire…
Dans le Concile de Merlin, nous suivons l'histoire de Gwendaëlle, la fille de Merlin. le récit se déroule quelques mois après la défait du Roi Arthur sur le champ de bataille. Suite à la chute de Rome et à l'essor de l'Eglise et du christianisme, Merlin, voyant que l'ancienne magie se perdait au fil du temps, décide de réunir des personnes influentes quelque soit leur foi. Ainsi prêtes, moins et Dru-Wides se retrouvent rassemblés afin que l'Enchanteur partage avec eux une grande découverte qui doit absolument restée secrète tant que le monde n'est pas prêt à en prendre connaissance.
Le Concile de Merlin n'est pas uniquement un roman imaginaire. Il repose également sur des faits historiques réels. Cependant l'amas d'informations ralentit quelque peu le déroulé des événements, ce qui fait qu'on a l'impression que les choses n'avancent pas aussi rapidement qu'elles le devraient.
Néanmoins, j'ai beaucoup apprécié cet univers. Etant un premier tome, je comprends et accepte qu'il faille apporter nombre de renseignements et je pense que même ceux qui peuvent paraître non indispensables à ce tome, se révéleront importants dans la suite de la saga.
Ce qui permet de redonner un peu de rythme est le changement de point de vue. Majoritairement dans le Concile de Merlin, nous avons le point de vue à la première personne de Gwendaëlle. Cependant, au cours d'un même chapitre, on a également d'autres points de vue, essentiellement celui de Gildas et cela apporte un plus au récit.
Le Concile de Merlin regroupe beaucoup de choses : la magie, la religion, le conflit religieux, les complots politiques. En bref, c'est un univers très riche qui une fois posé, ne peut que s'enrichir et devenir de plus en plus captivant. J'attends de pouvoir lire la suite avec impatience !
Lien : https://desplumesetdeslivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AmandineAuFildesPlumes
  02 décembre 2018
Tout le monde connaît le personnage de Merlin mais dans ce roman nous le découvrons sous un nouveau jour. Il réunit un concile et révèle un lourd secret. de cette révélation tonitruante va découler une succession d'événements.
Ce roman met en avant également une autre vision de ce personnage mythique. Au- delà du magicien génial, j'ai découvert Merlin en tant que père. le livre suit d'ailleurs le personnage de Gwendaëlle qui est la fille du mage.
Cette oeuvre est donc pleine de rebondissements et a su me tenir en haleine tout au long de ma lecture.
C'est donc une véritable plongée dans un monde mystique et magique. C'est un univers à part qui met en scène des personnages originaux et au fort tempérament.
L'écriture est simple et agréable, c'était un plaisir de lire ce roman.
Lien : https://aufildesplumesblog.w..
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : magiciensVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Hunger games: les 3 tomes

Comment s'appelle le tome 3 de Hunger Games ?

L'embrasement.
La révolte.
Les tributs.
L'enlèvement.

10 questions
91 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , romance , dystopieCréer un quiz sur ce livre