AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755703894
175 pages
Éditeur : Panama (09/10/2008)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
Le livre offre une lecture philosophique d'un choix de peintures, dessins et textes dans l'?uvre d'Henri Cueco, analysant ses articulations qui donnent sens à ce montage apparemment chaotique des thématiques et des techniques, par le philosophe Alain Chareyre-Méjan, professeur d'esthétique à l'Université d'Aix-en-Provence.
Ce livre propose un parcours transversal dans l'?uvre de l'artiste, pour tenter de mieux faire comprendre ce qui la rend cohérente malgré l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
lanardlanard   26 novembre 2012
On appelle slip-chiffon tout vêtement de corps qui, ayant été démis de sa fonction initiale et un temps réduit à l'état de chiffon indifférencié, se trouve recyclé en chiffon à peindre. Le vocable slip-chiffon est un terme générique qui inclut aussi bien les gilets de corps ou gilets de peau, dits "Marcel", que les chemises et naturellement les slips.
(...)
Le slip-chiffon comme oeuvre d'art pose assez peu de problèmes que l'histoire de l'art contemporain ne se soit déjà posé. La reconnaissance par un artiste de n'importe quel objet comme étant son oeuvre est le corollaire naturel du privilège qu'il s'est octroyé en se proclamant lui-même artiste. Dès lors cet arbitraire à force de loi et qu'ils n'existe pas de sanction professionnelle ou universitaire, en référence à des codes stables, l'oeuvre d'art elle-même bénéficie du même arbitraire. "Est une oeuvre d'art tout objet, quelle que soit sa nature, qu'un artiste qui se prétend lui-même comme tel, considère comme telle."
Le reconnaissance du slip-chiffon pose moins de problèmes que la plupart des objets reconnus par les artistes puisqu'il est déjà inclus dans le processus du travail artistique, sans lui être assimilé. Celle inclusion le rend un temps inapparent mais il suffit, comme nous venons de le dire, de déplacer le regard en proposant tout objet, fût-il utilitaire, à cet autre regard auquel sa contrainte fonctionnelle le dissimulait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lanardlanard   27 novembre 2012
Depuis longtemps, j'ai envie de faire des dessins pour les non-voyants que je réaliserais à l'aveugle - en cachant d'une feuille le dessin que je tracerais - et je ne regarderais jamais le résultat. Ces dessins seraient exposés pour aveugles qui ne les verraient pas non plus. J'aurais fait ainsi une exposition radicalement conceptuelle qui mettrait à égalité celui qui dessine sans regarder et celui qui regarde sans voir.
L'artiste aveuglé et l'aveugle "voyant" seraient à égalité. Jamais oeuvre n'aurait eu le privilège de n'être ni vue ni par celui qui l'a faite ni pas ceux pour qui elle a été réalisée. L'oeuvre non vue existerait pourtant à moins de pousser l'expérience jusqu'à interdire l'exposition à tous les bien-voyant.
Il faudrait faire une exposition de dessins qui ne seraient vue pas personne. Un geste pur, comme on dit aujourd'hui, mais peut-être faut-il se contenter de l'écrire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lanardlanard   26 novembre 2012
En Gaspésie, au Canada, les émigrés des premiers temps ont fait venir des pâtissiers autrichiens pour construire leurs églises et parfaire leur ornementation. Et pour les rendre propre et surtout brillantes, les fidèles les ont peintes en couleur argent avec de la peinture que l'on utilise en France pur les tuyaux et les gros poêles en fonte. C'est ce qu'on appelle du matériel de fumisterie. En extrapolant un peu, on ferait de ce rien la preuve de l'existence de DIeu (tiens, le revoilà celui-là).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lanardlanard   27 novembre 2012
La Rhétorique serait le lapsus du monde. [Alain Chareyre-Méjan]
Commenter  J’apprécie          10

Video de Henri Cueco (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henri Cueco
Dialogue avec mon jardinier, Bande annonce
autres livres classés : henri cuecoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
740 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre