AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081633949
Éditeur : Flammarion (13/04/2006)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 26 notes)
Résumé :

Août 1914. L'Allemagne déclare la guerre à la France. La mobilisation générale est décrétée. Eugène rêve de faire partie de l'aventure, mais il n'a que seize ans.

Avec Matthias, son meilleur ami, ils fabriquent de faux papiers et réussissent à se faire engager. Ils partent ensemble pour le front, mais, très vite, sont séparés.

Chacun de leur côté, ils découvrent l'horreur de la guerre, dans l'enfer des tranchées...
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
nayanne36
  03 mars 2015
Passionnant
En 2OO7, Catherine Cuenca publie Frère de Guerre, un roman passionnant, inspiré de la vie d'un jeune homme dans les tranchées. L'auteur raconte la vie de ce jeune volontaire pour la guerre tout au long de la guerre de 14-18.
Dans ce roman nous suivons Eugène, le narrateur, qui se porte volontaire pour la guerre le 11 Septembre 1914. Paysan, ayant un cheval qui fut réquisitionné pour la guerre, Eugène s'engagea avec son meilleur ami, Mathias. Ils partent pour faire la guerre et sont alors séparés. C'est alors que commence la guerre. Eugène pense partir seulement pour quelques temps, mais il se rend vite compte que cela durera plus longtemps qu'il ne l'avait prévu. En apprenant la mort de son ami, gazé le 13 Juillet 1915 dans la forêt d'Argonne. le jeune homme devient triste et culpabilise de lui avoir parlé de s'engager dans la guerre. Alors Eugène continue la guerre, seul, avec son ami toujours présent dans son coeur et dans sa mémoire.
J'ai apprécié la lecture de ce livre pour diverses raisons.
Tout d'abord, Catherine Cuenca nous fait entrer dans la vie quotidienne des soldats dans les tranchées, en particulier la vie d'un soldat. En effet, elle ne nous met pas en contact direct avec la vie des blessés de la guerre, des gueules cassées, mais elle nous donne à voir le quotidien des poilus dans les tranchées : boue, fusillades, manque de nourriture, obus… Malgré la vie difficile dans les tranchées, elle nous montre aussi qu'ils font tout pour réussir et combattre les Allemands.
Ensuite, elle nous prouve le courage des personnages. Leur lutte pour terminer la guerre et vaincre les Allemands est hallucinante. Effectivement, Eugène et Mathias se sont engagés volontairement, alors qu'ils étaient plus jeunes que l'âge requis, pour défendre leur patrie. Eugène, malgré la perte de son ami, continue de se battre. Même après avoir été blessé et avoir perdu une grande partie de ses compagnons, il retourne au front avec une grande joie.
Enfin, l'écriture mystérieuse de Cuenca et la séparation du roman par 16 chapitres, nous donnent l'envie de continuer à le lire. Ainsi, le lecteur se retrouve plonger dans la lecture. Chaque fin de chapitre n'est pas conclue et ne nous donne pas la réponse à la question qui figure dans son titre. La réponse figure dans le chapitre suivant.
Pour conclure, on peut dire que Frère de Guerre est un bel hommage à tous les soldats sacrifiés pour la guerre, dont nous commémorons le centenaire cette année. Je conseille la lecture de ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Zakaria09
  16 décembre 2014
C'est l'histoire de deux jeunes garçons, nommés Eugène et Matthias. Ayant un amour pour sa patrie, Eugène Ruy décide de s'engager dans l'armée française, mais ne prévient ni son frère, ni sa mère car il sait que cette dernière l'en empêchera. Son ami d'enfance, Matthias, va faire de même et leur cauchemar va commencer. A travers ce livre, Catherine Cuenca énonce les horreurs de la guerre sans pour autant choquer les jeunes lecteurs. Tout est bien expliqué, seulement, quand Eugène revient chez lui, sa famille l'accueille comme si de rien était, alors qu'il est parti sans qu'ils ne le sachent, même s'il leur avait laissé une lettre. Ceci dit, l'auteur met tout en oeuvre pour que l'on comprendre au mieux ce qui s'est passé pendant la guerre. Tout le vocabulaire y est et les dates sont respectés. Aussi, ce qui m'a assez touché, c'est quand Eugène a dû abandonner Grison, son cheval, puisque l'armée française avait réquisitionné tous les chevaux, et la perte de son ami Matthias suite à une attaque de gaz asphyxiants. Globalement , ce livre m'a plus malgré le fait que je n'ai pas aimé l'attitude de la famille du personnage principale à son retour. Ce livre est à lire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
PetiteNoisette
  05 avril 2014
Encore un roman jeunesse sur la première guerre mondiale, encore un roman de qualité ! Eugène et Matthias sont deux ados qui rêvent de gloire et d'honneur. Comme leurs familles et leurs voisins seraient fiers s'ils revenaient de la guerre couverts de médailles ! Mais pour cela, il faudrait déjà avoir l'âge de s'engager ! Eugène et Matthias sont trop jeunes mais ne se laissent pas abattre pour autant, ils décident de se faire de faux papiers et comme on manque d'hommes, on n'est pas trop regargant sur les engagés volontaires ! Les voilà partis au front, séparés mais tout de même heureux. Jusqu'aux premiers combats. Jusqu'aux premières horreurs. Jamais Eugène, le personnage principal, ne regrette son choix. Pourtant il pourrait être bien tranquille chez lui, comme tous les "planqués". Mais Eugène est courageux et a un sens de l'honneur exacerbé. Même blessé, il n'attend que de retourner au front, pour livrer la bataille finale, celle qui verra triompher la France.
Eugène est un ado comme les autres, il s'intéresse aux filles et à son avenir. Mais cette guerre viendra tout gâcher. Cette guerre qu'on pensait rapide et qu'il lui a pris quatre ans de sa vie, a pris beaucoup plus.
Un joli roman, bien écrit, touchant et qui m'a paru assez réaliste. A mettre dans les CDI de collège !
Lien : http://blogonoisettes.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
espritlivres
  05 janvier 2014
L'histoire d'Eugène, un garçon de 16 ans, qui a décidé de s'engager en contrefaisant la signature de sa mère. le suivra Matthias, l'ami d'enfance, parce que ce n'est pas aujourd'hui qu'ils se sépareront ces deux-là. du moins le croit-il...
Ce récit à la première personne du singulier dépeint de façon réaliste la montée en guerre, la vie des poilus dans les tranchées, le retour dans les familles pas toujours facile, le rôle de la presse qui cache la vérité, les blessures à vie...
On s'attache rapidement aux personnages, unis, face à l'adversité, par une indéfectible amitié. Qu'il s'agisse d'Eugène, jeune téméraire qui a soif de bravoure, du vieil Emile qui crée des objets avec les éclats d'obus ou encore de Riquioux qui ne s'en laisse pas compter.
Le style sensible et le choix des mots par l'auteur font de ce livre un ouvrage touchant à travers lequel le lecteur ressent profondément toute la tragédie de la guerre pour ces hommes et ces femmes "ordinaires".
Une lecture édifiante qui fait l'éloge du courage, mais aussi de la camaraderie et de l'esprit d'équipe.

Lien : http://espritlivres.karamako..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Caroetseslivres
  14 novembre 2013
Bon livre jeunesse parlant de la première guerre mondiale avec simplicité, sans trop d'atrocités permettant aux jeunes lecteurs de comprendre ce conflit. Parmi la guerre, ses nombreux combats, ses nombreuses pertes nous voyons surgir du courage, de l'amitié et même une histoire d'amour.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
aunalsaunals   25 décembre 2014
C'est l'histoire d'Eugène et Matthias deux amis d'enfance, malgré son jeune âge, Eugène veut faire la guerre avec son ami, ils se font des faux papiers, des fausse autorisations parentales et vont faire la guerre sans prévenir personnes, mais simplement en laissant une lettre.
Ce que j'ai aimer dans ce livre c'est l'énorme envie de ces jeunes garçons d'aller faire la guerre, sa montre a quelle point ils sont courageux, qu'ils veulent absolument gagner cette guerre.
Ce qui était triste c'est quand Eugène et son cheval Grison se sont séparé car l'armée réquisitionnait tout les chevaux, et aussi quand Matthias meurt par des gazs dans la forêt d'Argonne.
Ce qui était bien c'est que Eugène et Lucie la sœur de Matthias ce son mariée.
On voit bien que Eugène et Matthias était des amis fidèles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
gecidgecid   14 mars 2016
Bon livre
Le livre frère de guerre est un livre de Catherine Cuenca sortie en 2006. Elle raconte la vie d’un jeune homme qui veut défendre son pays et rapporté la victoire.
Dans cet ouvrage, nous suivons la vie d’Eugène qui s’engage dans l’armée au début de la guerre alors qu’il n’a que seize ans. Il part avec son ami Matthias qui lui est un peu plus âgé. Arrivé au front, ils ne seront pas ensemble et Eugène ne reverra pas son ami. Quelques fois, ils ont droit d’aller voir leur famille et leurs proches et tombe amoureux de la sœur à Matthias.
J’ai apprécié ce roman pour plusieurs raisons.
Tout d’abord, le récit utilise le point de vue interne ce qui nous met à la place du personnage. En effet, on comprend mieux les sentiments qu’il éprouve et les terribles étapes de la guerre et des compagnons qu’il perd.
Ensuite, la vie dans les tranchées nous est bien racontée. Ainsi, il est dis qu’ils vivent au milieu des rats, des obus qui tombe, la boue… Il y a également la solidarité qui est présente dans le roman.
Enfin, il y a une propagande dans les journaux. Ainsi, le recrutement dans l’armée se fait plus facilement en disant que sur le front il y a des spectacles, des cabarets, des lits confortables… En réalité la vie est terrible et les soldats ont peur de mourir les trois quarts du temps, nuits comme jours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gecidgecid   14 mars 2016
Bon livre
Le livre frère de guerre est un livre de Catherine Cuenca sortie en 2006. Elle raconte la vie d’un jeune homme qui veut défendre son pays et rapporté la victoire.
Dans cet ouvrage, nous suivons la vie d’Eugène qui s’engage dans l’armée au début de la guerre alors qu’il n’a que seize ans. Il part avec son ami Matthias qui lui est un peu plus âgé. Arrivé au front, ils ne seront pas ensemble et Eugène ne reverra pas son ami. Quelques fois, ils ont droit d’aller voir leur famille et leurs proches et tombe amoureux de la sœur à Matthias.
J’ai apprécié ce roman pour plusieurs raisons.
Tout d’abord, le récit utilise le point de vue interne ce qui nous met à la place du personnage. En effet, on comprend mieux les sentiments qu’il éprouve et les terribles étapes de la guerre et des compagnons qu’il perd.
Ensuite, la vie dans les tranchées nous est bien racontée. Ainsi, il est dis qu’ils vivent au milieu des rats, des obus qui tombe, la boue… Il y a également la solidarité qui est présente dans le roman.
Enfin, il y a une propagande dans les journaux. Ainsi, le recrutement dans l’armée se fait plus facilement en disant que sur le front il y a des spectacles, des cabarets, des lits confortables… En réalité la vie est terrible et les soldats ont peur de mourir les trois quarts du temps, nuits comme jours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gecidgecid   14 mars 2016
Bon livre
Le livre frère de guerre est un livre de Catherine Cuenca sortie en 2006. Elle raconte la vie d’un jeune homme qui veut défendre son pays et rapporté la victoire.
Dans cet ouvrage, nous suivons la vie d’Eugène qui s’engage dans l’armée au début de la guerre alors qu’il n’a que seize ans. Il part avec son ami Matthias qui lui est un peu plus âgé. Arrivé au front, ils ne seront pas ensemble et Eugène ne reverra pas son ami. Quelques fois, ils ont droit d’aller voir leur famille et leurs proches et tombe amoureux de la sœur à Matthias.
J’ai apprécié ce roman pour plusieurs raisons.
Tout d’abord, le récit utilise le point de vue interne ce qui nous met à la place du personnage. En effet, on comprend mieux les sentiments qu’il éprouve et les terribles étapes de la guerre et des compagnons qu’il perd.
Ensuite, la vie dans les tranchées nous est bien racontée. Ainsi, il est dis qu’ils vivent au milieu des rats, des obus qui tombe, la boue… Il y a également la solidarité qui est présente dans le roman.
Enfin, il y a une propagande dans les journaux. Ainsi, le recrutement dans l’armée se fait plus facilement en disant que sur le front il y a des spectacles, des cabarets, des lits confortables… En réalité la vie est terrible et les soldats ont peur de mourir les trois quarts du temps, nuits comme jours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CaroetseslivresCaroetseslivres   13 novembre 2013
Les héros, je l'ai enfin compris,ne sont pas ceux qui tombent proprement, touchés d'une balle en plein cœur, comme je le pensais autrefois,mais ceux qui affrontent la mort tous les jours et qu'ils l'acceptent.Ce sont les seuls, les vrais héros.
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Marraine de guerre

Comment s’appelle la marraine de guerre d'Étienne ?

Marie
Marie-Pierre
Pierrette

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : La marraine de guerre de Catherine CuencaCréer un quiz sur ce livre