AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 8433973037
Éditeur : Anagrama (01/01/2005)

Note moyenne : 1.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
El doctor Adrián Ormache es un próspero abogado de Lima. Tiene un buen sueldo, un trabajo estable y una familia encantadora. Su infancia también ha transcurrido sin problemas. Adrián apenas ha visto a su padre, de cuyas hazañas como oficial de la marina ha oído hablar. Tras su fallecimiento, descubre que su padre estuvo a cargo de un cuartel durante la guerra de Sendero Luminoso. Gracias a ex subordinados suyos, se entera de que ordenaba las sesiones de tortura y ma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
tristantristan
  02 juin 2018
Sur un sujet en or, la capture de femmes du Sentier Lumineux par des militaires qui, en représailles contre les atrocités de la guérilla et pour se soulager des maux de la guerre, les violent à tour de bras (?!) avant de leur mettre une balle dans la tête, sujet tiré d'un fait divers réel, l'auteur se perd dans des digressions sans intérêt et commet des répétitions, transformant le sujet en drame familial pour le fils du responsable de la caserne où eurent lieu les exactions, transformant l'évènement en une manière de roman policier de gare. Dommage (simple opinion)
Commenter  J’apprécie          50
rigas
  07 mai 2019
Chef d'oeuvre ! Cela fait fort longtemps que j'ai lu cette heure bleue et que j'ai découvert cet auteur péruvien, auteur majeur en Amérique latine. L'histoire ce cet homme qui recherche le passé de son père, militaire engagé dans la lutte contre le Sentier Lumineux, permet de retracer les marques profondes, les plaies encore béantes, les traces vivantes qu'à laissé cette guerre douloureuse contre la guerilla maoïste.
A lire -- malheureusement non traduit en français.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
tristantristantristantristan   02 juin 2018
El color que toman los ojos de una persona que esta agonizando es él unico que no tiene nombre.
Traduction du contributeur:
La couleur que prennent les yeux d'une personne qui agonise est la seule chose qui n'a pas de nom.
p. 97
Commenter  J’apprécie          50
tristantristantristantristan   02 juin 2018
No hay mejor compania que la de Dios. Cuando uno esta sola, habla con Dios.(...) La soledad te lleva a Dios.(...) Hay un verso de Machado. Quien habla solo espera hablar a Dios un dia.
Traduction du contributeur:
Il n'y a pas de meilleure compagnie que celle de Dieu. Lorsqu'on est seul on parle à Dieu. (...)La solitude te conduit à Dieu. (...)Il y a un vers de Machado (*). Celui qui parle seul espère parler un jour à Dieu.
* antonio Machado, ndt
p.95
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Video de Alonso Cueto (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alonso Cueto
Payot - Marque Page - Alonso Cueto - La passagère du vent
autres livres classés : amérique du sudVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Alonso Cueto (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature sud-américaine

Quel est l'écrivain colombien associé au "réalisme magique"

Gabriel Garcia Marquez
Luis Sepulveda
Alvaro Mutis
Santiago Gamboa

10 questions
255 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaine , latino-américain , amérique du sudCréer un quiz sur ce livre