AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369450304
Éditeur : Editions Dialogues (14/05/2015)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Le broella, une fois célébrée suivant le rite traditionnel, l’âme du marin disparu qui errant en peine, peut enfin entrer dans son repos. Alors, mais alors seulement, elle fait la grande navigation dans l’autre monde. Sur cette navigation merveilleuse des marins après leur mort, j’ai entendu faire bien des récits dans mon jeune âge, à Molènes même, qui est mon île natale. La légende qui a enchan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
Northanger
  06 juillet 2015
La Navigation des Molénais dans l'autre monde constitue la rencontre de deux oeuvres, le texte, publié en 1935 et les illustrations qui viennent lui donner un second souffle cette année. Ce qui produit un album particulier, au charme d'antan mais également aux accents contemporains.
C'est d'abord l'évocation de la broella, cette cérémonie consacrée aux marins disparus en mer, cérémonie indispensable à la survie de l'âme. La broella marque le début du grand voyage qui conduira le défunt sur les rives d'une Molène paradisiaque.
« Pour le marin, l'autre monde a autant de certitude, sinon plus de réalité que ce monde-ci ; car son corps peut, comme son bateau, sombrer et disparaître dans l'abîme […] et cette âme, qui ne cesse pas d'être elle-même, va à sa vie nouvelle, pour ne plus désormais connaître la mort. »
Joseph Cuillandre, professeur de lettres et défenseur de la culture bretonne, s'attache à nous décrire ce paradis insulaire tel qu'il l'a entendu raconter. C'est un récit légendaire et vaporeux, remarquablement bien écrit. S'il a le mérite de sauver de l'oubli les croyances en l'au-delà d'un peuple au destin lié à la mer pour dresser la cartographie du paradis dédié aux marins, j'ai surtout été touchée par la beauté des illustrations de Philippe Kerarvran, professeur d'arts plastiques en Bretagne.
Les images ont su capter l'âme bretonne, reproduire la sensation d'infini que l'on éprouve sur la rive des océans, traduire l'espace qui nous sépare du rêve. Des illustrations qui allient précision et poésie, réalisme et fantaisie, tons sobres et couleurs chatoyantes.
« Devant soi, à perte de vue, s'étend une terre merveilleusement riche et fertile, avec des champs (mezeier) toujours verdoyants et fleuris, des arbres où pendent des fruits d'or, des ruisseaux qui, au lieu d'eau, font couler vers la grève des liqueurs enivrantes ; mais ces liqueurs, on peut en boire à satiété ; elles vous mettent du soleil dans le coeur, mais jamais ne vous chavirent la tête [...]
Merci à Babelio et aux éditions Dialogues pour cet album qui fait rêver !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nelja
  05 juin 2015
L'auteur est mort depuis plus de 50 ans, et je me demande si c'est une réédition, ou juste une publication en livre séparé d'un article ? L'éditeur n'est pas clair à ce sujet. En tout cas le texte allie l'originalité de la recherche personnelle, la facilité de lecture d'un témoignage humain de l'auteur sur son île natale, et le sérieux d'un document scientifique.
Il raconte comment les pêcheurs de Molènes voient l'autre monde - comme une autre île que les hommes (pas les femmes) rejoignent en bateau, par un chemin parsemé de pièges. Ce tout petit livre (environ 40 pages) commence par la description générale de ce voyage et de ses étapes, de l'horreur au merveilleux, puis termine avec quelques anecdotes pour montrer que cette croyance, à l'époque où le texte était écrit (il y a environ 90 ans) étaient bien vivantes et publiquement affirmées. Les illustrations, qui elles sont modernes, sont vraiment charmantes.
Un petit livre très agréable et un objet très joli, qui laisse quand même un goût de trop peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sld09
  27 juin 2017
En furetant un peu, j'ai découvert que ce texte de Joseph Cuillandre avait été publié une première fois en 1935 et que les éditions Dialogues nous le proposaient ici accompagné des illustrations de Philippe Kerarvran.Dans ce petit livre, l'auteur évoque son île natale, Molènes, à travers un récit sur la mort et le passage dans l'autre monde où se mêlent légendes et souvenirs. Incité à cela par les très belles peintures de Philippe Kerarvran, notre imaginaire nous transporte vers les paysages molénais, à la rencontre d'îliens pittoresques.Si j'ai passé un bon moment avec La navigation des molénais dans l'autre monde, j'avoue avoir trouvé le livre trop court pour ne pas rester quelque peu sur ma faim...
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
TREMAOUEZANTREMAOUEZAN   20 novembre 2016
Et par-delà l'horizon visible, comme je l'ai dit, du côté de la région de Minuit, il y a danger d'aborder une terre toujours enveloppée d'un épais brouillard ; d'invisibles courants y entraînent ; le vent peut faire brusquement défaut. Si une fois la brume vous prend, impossible d'en sortir ; c'est fini : la route est perdue. La terre, à laquelle on est alors inévitablement entraîné, est une terre comme celle que nous connaissons, mais morte, absolument morte. Rien n'y pousse, pas même un brin d'herbe ; rien n'y vit, pas un oiseau, pas une mouche, pas même un ver. Rien que des rochers, des pierres, et le sol nu. Au ciel, ni soleil, ni lune, ni étoiles. Ce n'est pas, toutefois, la nuit absolument, mais une lueur pâle, blafarde, comme une "lumière malade". Sur cette terre de malédiction, règne un silence profond, absolu, plus profond et plus absolu que celui de la tombe, car dans la tombe on entend encore le bruit du ver qui ronge.
(page 15)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
sld09sld09   10 septembre 2017
Ainsi les femmes, je ne sais ce qu'elles deviennent à leur trépas. Les légendes sont muettes à leur égard. Pas une femme, fût-elle de l'île - des terriens et des terriennes, il n'est pas question évidemment - ne s'est embarquée sur le mystérieux bateau de l'au-delà. Et dans l'autre monde, nulle trace de nos femmes mortelles. Les légendes y montrent des femmes, mais ce sont plutôt des êtres surnaturels, des fées puissantes, merveilleusement jeunes et immortelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : marinsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
176 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre