AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782207243282
608 pages
Éditeur : Denoël (03/01/1995)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 50 notes)
Résumé :
Francis Tregian naît en 1574 dans une illustre famille de Cornouailles. Parce que son père, catholique intransigeant, a refusé de prêter allégeance à la reine protestante de son pays, sa famille est dépouillée de tous ses biens et il doit s'enfuir dans une hotte à pierres. Il n'a que cinq ans. Commence alors pour lui une longue errance, illuminée par une passion qui dévore sa vie : la musique. De la cour d'Elizabeth d'Angleterre au séminaire anglais de Reims, des le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Cocotte8017
  14 février 2015
Le trajet d'une rivière, c'est la vie de Francis Tregian né en 1574 à Cournouailles. Sa famille sera dépouillée de ses biens et devra s'exiler compte tenu des persécutions envers les catholiques en Angleterre. On suit alors la vie de ce passionné de musique, au gré des guerres de religions et des rencontres avec des personnages de son époque tels Shakespeare.
Un roman historique sublîme! Au départ, j'avais des appréhensions, je craignais avoir droit à un récit historique très rigoureux rempli de longues descriptions. À mon grand bonheur, je me suis trompée! L'auteur nous présente plutôt ici une histoire passionnante mettant en vedette un homme courageux et attachant qui a réellement existé. C'est écrit dans un style tellement vivant qu'on se sent submergé par l'histoire et les aventures de Francis Tregian. Ce qui m'a le plus charmée est qu'on plonge littéralement dans le monde culturel de cette époque, les leçons de musique, la fabrication des instruments, le théâtre. On ressent vraiment la passion pour la musique du personnage principal.
Chapeau à l'auteur qui décrit à la fin de son livre sa démarche et ses recherches pour en arriver à ce récit. Elle ne prétend nullement détenir la vérité, mais nous livre à partir de ses interprétations des documents trouvés, une histoire des plus captivante!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
miriam
  29 septembre 2013

Roman historique retraçant la vie d'un musicien anglais Francis Tregian (1574 - 1620?) auteur d'une compilation de musiques De La Renaissance : le Fitzwilliam Virginal Book, musique anglaise de son temps William Byrd, Thomas Morney, aussi Monteverdi...
Quel personnage romanesque que ce gentilhomme musicien, latiniste et bretteur, catholique dans l'Angleterre de la Reine Elisabeth, la protestante, fils d'un proscrit, catholique, fanatique opposant à la Reine, musicien passionné, merveilleux interprète, facteur d'orgues et de claviers (appelés en Angleterre virginals)!
Roman de cap et d'épée, de chevauchées à travers toute l'Europe. Mêlé à diverses conspirations pendant les guerres de religion, catholiques contre protestants en Angleterre, mais aussi catholiques "politiques" contre Jésuites, Guise contre Navarre en France, conspiration des Poudres....guerre de Trente ans en Allemagne...Espion, ou franc tireur?
Francis aspire surtout à la liberté de conscience, à celle de rester catholique sans pour autant trahir la Reine. Envoyé à Douai ses maîtres partisans du duc de Guise, il acquiert la sympathie d'Henri IV, encore Navarre, et lui confiera même son fils à sa cour. Liberté de servir son pays sans se laisser manipuler, par Philippe II d'Espagne ou par les Jésuites. Roman de la tolérance religieuse dans une période troublée par l'intolérance.
la musique est la passion de Tregian. Il rencontre les plus grands musiciens de son temps. Il fut l'élève de Thomas Morley. A Mantoue, il fréquente Monteverdi.
A Londres il assiste à la première du Songe d'une Nuit d'été et collabore à la mise en scène d'Hamlet et fréquente Shakespeare. Un curieux parallèle s'établit entre le destin de Hamlet de celui du musicien.
Il croisera Rubens mais pas Montaigne dont'il emporte partout les Essais . C'est d'ailleurs à Montaigne que l'auteur, Anne Cuneo fait référence dans le titre du livre le Trajet d'une Rivière.
Personnage romanesque, aventures inventées par le biographe? peut être pas tant que cela. Anne Cuneo s'est appuyée sur une longue étude des textes, des partitions, faisan t oeuvre d'historienne. Dans un dernier chapitre, elle explique son travail. Et à la fin, une solide bibliographie permet d'étayer toutes les affirmations - ou presque....
Lien : http://miriampanigel.blog.le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
PtitVincent
  18 avril 2020
Aîné d'une fratrie de 18 enfants, Francis Tregian est resté dans la postérité pour avoir signé un recueil de musiques pour virginal et clavecin au XVIe siècle. On sait que son père, un descendant royal fut envoyé en prison pour des questions de religion, son intransigeance catholique l'ayant désigné comme victime expiatoire de la réforme anglicane de l'époque. Réunissant les maigres indices concernant la vie de cet homme, Anne Cuneo en retrace une vie imaginaire, qui pourrait être proche de celle qu'il a vécue. Né dans les Cornouailles, Francis est envoyé rapidement dans un séminaire à Reims. Il y apprendra le latin, la musique et le maniement des armes. Devenu adulte, il parcourra les routes de l'Europe de la Renaissance, l'Angleterre et les troubles religieux de la réforme anglicane, la France et la guerre de Trente ans et l'accession au pouvoir d'Henri de Navarre, l'Italie et le monde des Arts, les Pays-Bas et le monde du commerce. Et chaque fois, l'homme rencontre artistes, reines et rois, hommes du peuple ou brigands. Des pérégrinations dignes d'un roman de capes et d'épées mais qui deviendront pour l'homme un cheminement intellectuel et un enrichissement spirituel. Car Francis Tregian, fils d'une famille catholique, refuse de se convertir à l'église anglicane, ce qui ne l'empêche pas de côtoyer protestants, catholiques, juifs et de rester fidèle à son pays, même si celui-ci le rejette constamment. Tout comme il est tiraillé entre l'allégeance à sa famille et son besoin de liberté. Et l'auteure profite de ce portrait pour nous dresser l'état d'une époque pétrie de contradictions : si les arts et le commerce sont en pleine éclosion, les guerres de religion ne cessent de diviser les nations, les dynasties royales s'étripent à tour de bras, sans oublier la peste bubonique qui fait des ravages. Et de nous présenter les grands penseurs et artistes de cette époque mouvementée, Montaigne et Shakespeare notamment. Une grande saga historique menée tambour battant, qui obtint le prix des Libraires en 1995.
Ce livre m'avait été conseillé par ma libraire préférée… il y a 25 ans. Comme quoi il ne faut jamais désespérer. D'autant plus que j'ai un excellent (et lointain) souvenir d'un autre roman de cette auteure, « le maître de Garamond ». Ce roman sait allier aventures et érudition avec talent, au grand plaisir du lecteur que je suis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ivredelivres
  23 avril 2013
Un roman à la gloire de Francis Tregian qui compila le Fitzwilliam Virginal Book recueil des plus belles musiques pour le clavecin de son époque.
Il n'était pas compositeur mais amoureux fou de musique, il lui consacra sa vie entière.
Enfourchons la machine à remonter le temps et arrêtons là un peu après 1600 en Suisse à Echallens, Francis a trouvé refuge dans ce village après une vie de dangers, de tumulte, et de musique. Il va raconter sa vie.

La Renaissance n'est pas seulement le temps du renouveau intellectuel, c'est aussi celui des conflits religieux. Francis Tregian est contraint de quitter l'Angleterre son père catholique intransigeant refusant de faire allégeance à la Reine protestante.
La famille va devoir trouver refuge hors du pays pendant que le père va croupir des années en prison. La famille a encore des appuis et Francis va recevoir une excellent éducation, une éducation classique de l'époque où l'on apprend le maniement de l'épée aussi bien que le latin.
C'est vite un musicien confirmé au grand dam de sa famille qui l'aurait bien vu ecclésiastique , il ne compose pas mais joue à la perfection et va au gré de ses pérégrinations en Europe rencontrer les plus grands musiciens de l'époque.

Pour vivre il occupe divers emplois, secrétaire à Rome, drapier en Hollande et parcourt les routes en tous sens. Anne Cuneo lui prête une vie amoureuse et aventureuse qui lui permet de nous livrer une jolie fresque de l'époque.
Ses aventures sont nombreuses dans cette Europe en proie aux guerres religieuses mais aussi à la peste où nul n'est à l'abri de la prison, de l'inquisition, un temps où il est difficile de rester un homme de tolérance.
Francis Tregian est un humaniste qui lit les Essais de Montaigne, qui est reçu à la cour d'Elizabeth, qui croise Henri de Navarre sur le champ de bataille et fréquente les théâtres où l'on joue Shakespeare.
L'amour de la musique est vraiment le fil rouge de ce roman flamboyant.
Anne Cuneo est habile à mêler le vrai et l'imaginaire. Tous les personnages sont attachants, le roman est fourmillant de vie, on ne s'ennuie pas une seule seconde et on prend en passant un bain d'histoire De La Renaissance tout à fait réjouissant.


Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
dannso
  28 juillet 2019
Vivent les boîtes à livres. Elles permettent de bonnes surprises parfois, des livres que l'on n'aurait jamais achetés. Celui-ci en est un.
J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre la vie de Francis Tregian. L'auteure la décrit de façon très vivante. Les personnages qui gravitent autour du personnage principal sont très attachants, y compris quand il s'agit de Monsieur Shakespeare.
J'ai (ré)appris beaucoup de choses sur cette époque, la vie des gens. J'ai été en particulier sidérée par la place de l'étude pour les enfants et ceci très jeunes, enfin ceux qui avaient la chance d'être gentilhommes. le livre fourmille d'anecdotes de rencontres et surtout de musique, qui est la passion de Francis.
On ne s'ennuie pas une seconde: une très très bonne surprise.
Commenter  J’apprécie          52

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
line70line70   19 mars 2011
Sans l'espérance on n'atteint pas l'inespéré, qui est par définition inaccessible et introuvable, dit Héraclite. J'espérais, je ne sais trop quoi.
Commenter  J’apprécie          60
jacklin67jacklin67   31 décembre 2012
Il fait parti des livres qui me restent en mémoire! J'ai voyagé ,j'ai eu peur ,j'ai appris ,j'ai rêvé et je n'aurais pas voulu que cela s'arrête !

Magnifique !
Commenter  J’apprécie          31
DouglasLDouglasL   05 septembre 2019
L'homme est ainsi fait qu'il peut purger son cerveau presque à volonté.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Anne Cuneo (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Cuneo
Musique: "Taraf de Haïdouks", orchestre 100% Rom.
autres livres classés : guerres de religionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1991 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre