AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781521338773
491 pages
Éditeur : Auto édition (20/05/2017)
3.3/5   10 notes
Résumé :

Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
lespapotagesdesixte
  13 avril 2018
L'histoire est d'abord celle de Mélina Flores, une jeune femme qui n'a jamais quitté le Texas : elle vit dans le ferme laissée par ses parents, sans grande perspective d'un autre avenir que celui de rester là où elle a toujours vécu. Tout change lorsque deux hommes frappent à sa porte et lui annoncent qu'elle n'a plus qu'une semaine à vivre. Si elle désire en savoir plus, il lui faudra payer, et cela de plus en plus. Quittant ce qu'elle a toujours connu, Mélina entame un road-trip à travers le Texas au cours duquel elle va tout affronter.
J'avais choisi ce livre pour son pitch de départ : l'histoire d'une jeune femme enfermée dans une routine presque mortifère, qui se retrouve poursuivie par l'annonce de sa mort et une étrange société secrète… et en plus dans les années 70, une époque qui me fascine ! Tout pour me tenter ! J'ai donc entamé ma lecture très enthousiaste, m'imaginant déjà une course-poursuite haletante à travers le Texas.
Je maintiens mon premier sentiment, l'idée de base de cette mort annoncée et du road-trip qui s'en suit est excellente. Il y a une urgence qui s'ancre dans la personnalité de l'héroïne, très appréciable, et que j'ai trouvé très bien traitée. Les personnages qui la rejoignent sont tout aussi approfondis et attachants qu'elle, rien n'est traité superficiellement, loin de là. Cette intrigue étrange ne s'arrête pas simplement à une question de scénario, et se développe tout au long du roman, avec de très beaux moments d'introspection. C'est là quelque chose que j'ai trouvé de très réaliste, d'intime, avec des pensées certes presque philosophiques, mais bien proches de nous, entre regrets, inquiétudes et espoirs. Mélina connaît désormais l'urgence de vivre face à une mort presque immédiate, et cet aspect est mené avec beaucoup de justesse. C'est ce que j'ai préféré tout au long de ma lecture, par ailleurs riche en rebondissements : si certains passages de ce road-trip sont très contemplatifs (comme des photographies mentales), l'intrigue en elle-même connaît plusieurs retournements de situation, et la fin assez brutale est venue me surprendre agréablement.
Ces très belles qualités sont cependant un peu ternies par des longueurs qui viennent casser le rythme d'une lecture qui aurait pu être plus « efficace » sans être superficielle. Si les chapitres sont courts, des passages tournent en rond, et cela dénote avec l'aspect urgent de la situation. C'est assez paradoxal, et dommage. L'écriture très riche en descriptions, en vocabulaire (et même en annotations de bas de page) vient souvent renforcer ce sentiment. J'ai même trouvé certaines pages laborieuses. Un peu comme si l'auteure avait pêché par excès d'enthousiasme. Je regrette que l'écriture ne soit pas un peu plus synthétique, pour des passages plus épurés non forcément en terme de style, mais tout simplement pour moins faire errer le lecteur.
Mais si je regrette cet aspect de « trop », c'est parce que j'ai su, pendant plusieurs passages, être particulièrement charmée par les descriptions. La Mort devant soi m'a envoyée tout droit au Texas, de façon étourdissante parfois. Certaines scènes sont vraiment très visuelles, je dirais même que le roman est en lui-même très visuel. La plume d'Ophélie Curado, très imagée, pleine de couleurs et d'odeurs, vaut le détour, elle mériterait simplement d'être un peu plus épurée pour être plus percutante. D'autant que si il y a bien une chose que l'on sent en lisant ce roman, c'est de la passion : pour l'écriture, pour la nature humaine, pour le Texas même.
Un roman intense donc, qui, s'il pêche à plusieurs reprises à cause de certaines longueurs, ne manque pas de personnalité, et sûrement pas de décors ou de dépaysement.
Lien : https://lespapotagesdesixte...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lorenzo38
  08 juin 2017
Lisez l'argument et vous aurez tout compris : l'auteur s'inscrit dans les pas de Schopenhauer, Kerouac, John Fante, Easy rider... Si vous aimez l'humilité, et la modestie, passez votre chemin!
Que dire de ce livre, si ce n'est qu'il dépasse l'entendement humain! le pitch tient sur un confetti et il est pourtant étalé sur 500 interminables pages, boursouflées et prétentieuses, qui alignent clichés, lieux communs, réflexions philosophiques de cours de récré, stéréotypes, truismes avec une deséspérante régularité. Rien ne tient debout (l'héroïne est censée être revenue de tout, lasse de vivre, et lorsqu'on lui annonce sa mort, elle réagit comme la première midinette venue). L'auteur ne connaît pas l'ellipse et le hors champ, et se répète en permanence. On s'enlise. le misérabilisme (des descriptions) le dispute à la vulgarité insondable des scènes d'amour, qui vous consterneront ou vous feront pouffer de rire ("les roulures de bas étages"). Les dialogues sont hilarants. Les fautes d'orthographe et les coquilles pullulent à chaque page. Mais le plus agaçant reste à venir : prenant ses lecteurs pour des imbéciles, ou des ignares, l'auteur accumule les notes en bas de page. Ainsi ai je-appris, que carcéral, signifiait "relatif à la prison". Merci, je ne le savais pas! On dit souvent que l'auto-édition abrite le pire de la littérature française, en voilà une accablante illustration!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Carly45
  29 mai 2018
L'intrigue, très originale, a donc suscité mon intérêt dès le début. J'étais en totale immersion dans l'histoire de Mélina, faisant face à la tragique nouvelle de la SAM, qui lui annonce qu'il ne lui reste qu'une semaine à vivre.
Tout d'abord, les descriptions sont bluffantes, je me suis retrouvée avec Mélina dans les années 70, au Texas. On se représente donc parfaitement le décor, l'ambiance. J'avais vraiment l'impression de voyager avec elle sur les routes ! C'est vraiment la grande qualité du style de l'auteure.
Les personnages ont tous leurs traits de caractère, bien différents, mais ils restent tous attachants. Là encore, les détails physiques et moraux sont impressionnants. Ophélie possède un vocabulaire riche et un très bon style. On peut voir également le travail d'Ophélie de par les annotations de bas de page, même s'il y en a un peu trop à mon goût, cela reste un gage de sérieux.
L'histoire est captivante, addictive. En effet, on a envie de savoir comment l'héroïne va réagir face à son destin. Cela fait réfléchir également : quels choix ferions-nous à sa place ? J'aime quand une lecture n'est pas seulement subie mais qu'elle me provoque un questionnement. C'est vraiment le cas pour celle-ci.
Un seul point négatif mérite peut-être d'être souligné, c'est la présence de quelques longueurs, notamment dans les discussions entre Mélina et Marshall. L'auteur s'y attarde un peu trop à mon goût et cela tranche un peu avec la situation dramatique à laquelle fait face Mélina.
Pour conclure, je dirais que ce roman est une belle découverte, j'ai passé un excellent moment et je le conseille vivement car la plume de l'auteure est remarquable. Après avoir lu la fin du roman, je n'ai qu'une envie : connaître la suite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
MarionNostraLectio
  08 novembre 2017
"La mort devant soi" est une histoire comme je n'en pas encore eut l'occasion de lire. Mêlant la romance, le suspens, l'occulte...c'est un coup de coeur pour moi. Ohélie Curado nous livre l'histoire de Mélina, jeune femme menant une vie tout à fait banale, oubliant ses rêves, ses envies, ses désirs...Mais quand deux agents de la SAM (Société de l'annonce de la mort) lui annonce qu'il ne lui reste plus qu'une semaine à vivre, Mélina a le déclic. Celui qui se fait remettre en question, où l'on constate que l'on a survie et non vie, où nous n'avons pas réalisé nos rêves, n'avons pas fait ce que nous aimions.
La SAM lui offre la possibilitée des détails de sa mort, mais a des prix exorbitants! Marshall, le bandit sans coeur et sans attache, et Lou, jeune n'ayant plus rien à perdre à part sa vie,deviendront les épaules sur qui compter, les amis et amour qu'elle n'a jamais eu, mais tous ont ce point commun la SAM, tous ony déjà eu affaire à elle.
J'ai beaucoup aimée, et encore le mot est faible, la plume d'Ophélie Curado! Une histoire qui fait prendre conscience qu'il faut vivre en faisant ce qu'on aime, ce qui nous fait rêver, vibrer!
Les personnages m'ont fait passer part toutes les émotions possible et imaginable, les rires, la colère, la peur, la haine... mais tous ont été attachants par leur histoire respective, par le soutiens qu'ils sont les uns pour les autres.
L'auteure a su placer les détails aux bons endroits et aux bons moments, laissant des indices sans dévoiler quoi que ce soit laissant place à un suspense immense avec tous ces rebondissements!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cellardoorfr
  01 octobre 2017
J'ai lu La mort devant soi durant mes vacances d'été et j'ai passé un très bon moment avec un roman foisonnant, riche de ses détails et fort de son ambiance. On peut reprocher quelques petites choses au roman d'Ophélie Curado mais on ne pourra pas lui reprocher d'avoir su créer un univers à part, un univers original et des personnages charismatiques, bien qu'agaçants sous certains aspects mais en cela terriblement crédibles ! Je n'ai pas été gênée par les notes en bas de page (libre à chacun de les lire ou non, d'ailleurs) mais je retiendrai le style particulièrement élégant et très littéraire de l'auteure. Il y a de très beaux passages, de belles réflexions sur le sens de la vie et, c'est vrai, quelques longueurs mais en somme, c'est un premier roman qui laisse présager de jolies choses pour la suite.
Commenter  J’apprécie          11


Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2217 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..