AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de gill


gill
  06 mars 2013
S'il est une question angoissante qui inquiète l'humanité, c'est celle de l'au-delà, celle de la communication avec les morts.
François de Curel, esprit scientifique, dans cette pièce "Orage mystique", la discute sous toutes ses faces. Il prend la voix de la raison, par celle du docteur Tubal, pour ne laisser aucun doute sur son avis personnel.
"Les fantômes ne sont, en définitive, que des projections extérieures de notre esprit".
Le drame part d'un fait , d'un cas particulier, pour venir disserter sur une généralité philosophique. Robert Pétrel, veuf, croira voir apparaître Clothilde, sa défunte épouse, habillée de sa robe de noces, dans l'expression la plus pure de sa jeunesse et de sa séduction.
Il croira l'avoir vue. le docteur Tubal affirmera qu'elle ne fut que la projection d'un rêve, d'un fantasme de Robert, poète né pour faire vivre ses songes.
Mais qui sait ce qui est vrai ou ce qui ne l'est pas ?
Est-il possible à un être vivant de revoir ses chers morts et de s'entretenir avec eux ?
L'auteur, François de Curel vient nous entretenir de l'inconscient. Mais sa réflexion ne se borne pas là, elle nous fait réfléchir sur la personnalité humaine. Il transforme la formule métaphysique qui veut que l'homme soit à jamais seul dans un mouvant mirage, pour la porter sur scène. Alors, au théâtre, cette question devient : "l'être à qui je parle est-il un spectre ?"
François de Curel, choisit, là un thème périlleux pour faire de sa pièce un drame intelligent et talentueux, plein de questionnements philosophiques.
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (6)voir plus