AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B00185XF1M
Éditeur : (30/11/-1)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  26 février 2013
Durant la première guerre mondiale, un aviateur français, qui pourrait être Védrines, est allé atterrir en terre lorraine derrière les lignes allemandes pour y déposer un officier chargé d'une mission spéciale.
François de Curel, dramaturge talentueux, a brodé sur ce thème un drame en trois actes que Claude Autant Lara adaptera au cinéma, en 1960, sous le titre "Le bois des amants".
Cette pièce a été saluée en son époque comme l'une des oeuvres les plus fortes et les plus parfaites du théâtre contemporain.
C'est un drame d'action où l'humanité des personnages ne verse jamais dans le mélodrame. C'est une tragédie émouvante sur l'amour et la mort, la rencontre entre Paul Parisot, un soldat, devenu héros pour l'occasion et Victoria, figure allemande pétrie d'un patriotisme qu'elle est prête à oublier pour un instant d'amour.
Les dialogues, par leur justesse ajoutent à la vérité des personnages et la vieille haine, heureusement aujourd'hui disparue, fait surgir sous le choc violent des circonstances une tragédie abondante en événement et fertiles en péripéties.
C'est un drame construit avec maîtrise, plein d'émotion. Attachée, bien sûr, à son époque par les événements qu'elle évoque, cette pièce est pleine d'un patriotisme qui paraît, aujourd'hui, désuet. Pourtant, à mieux y regarder, derrière l'évocation du sentiment national, apparait, peut-être pour la première fois, comme un éclair traversant le deuxième acte, le point de rencontre des esprits français et allemands.
Cette pièce, qui a marqué son temps, est une oeuvre puissante et tragique qu'il est bon de redécouvrir avec le théâtre du début du vingtième siècle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          124
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gillgill   25 février 2013
Salon campagnard de bourgeois aisés, situé au rez-de-chaussée et garni de meubles anciens lorrains. A droite, deux fenêtres ouvrant sur un jardin. A gauche, au premier plan, porte de la chambre de Pauline. Au fond, porte donnant accès à un couloir qui aboutit à la porte d'entrée. A gauche de ce couloir se trouve la cuisine où se tient Anna, à droite, l'escalier conduisant à l'étage.
Une des fenêtres est ouverte, devant elle une femme est assise et travaille à réparer un vêtement. Elle a environ cinquante ans. Sa figure est énergique, sa personne robuste et bien équilibrée. Elle laisse aller son ravaudage sur ses genoux et songe en regardant le jardin et la vaste campagne qui l'environne. Le ciel est empourpré des feux du soleil couchant.
On est en septembre. Une cloche retentit à la porte d'entrée et presque aussitôt arrive Anna, vieille fille de cinquante-cinq ans.....
(lever de rideau de la pièce extraite de "La Petite Illustration" n° 129 parue en janvier 1923)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gillgill   31 janvier 2014
Voici, en effet, un drame construit, "déduit" avec une victorieuse maîtrise, un "sens de la scène éclatant" et qui, par l'habileté, l'ingéniosité des péripéties, des rebondissements, évoquerait assez bien ceux des "vieux routiers de théâtre".
A deux ou trois reprises, j'ai entendu prononcer autour de moi le nom de Victorien Sardou.
Tout de même, vous pensez bien que Mr de Curel n'a point fait abstraction de sa personnalité littéraire, qu'il ne traite pas seulement une situation par "le dehors", mais en extrait une riche matière humaine et tout ce qu'elle peut suggérer au spectateur d'idéologique rêverie.
Seulement, cette fois, Mr de Curel a laissé agir, vivre librement ses personnages.
Il ne leur a pas imposé ses idées à lui, ses opinions touchant la chasse, la guerre, l'humanité, l'instinct passionnel, etc...
Si bien que, pas une seconde, le public n'a été détourné de son intérêt, de son émotion active, palpitante, directe.
(A l'occasion de la répétition générale, M Edmond Sée se réjouit dans le journal "l'oeuvre" du succès éclatant, unanime de ces trois actes)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de François de Curel (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François de Curel
"Orage Mystique" de François de Curel, 1927
autres livres classés : tragédieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
474 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre