AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B009LKAUTG
Éditeur : L'Illustration (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
La Petite Illustration - Théâtre - N°318 - 145, Wall Street. N°616 de la Petite Illustration. 4 Mars 1933. 145, Wall Street (pièce de George S. Brooks & Walter B. Lister. Adaptée par Eve Curie). Avec J. Chevrel, M. Simon, Alcover, A. Burgère, L. Léger, L. Blondeau, A. Clariond, A. Nicolle, L. Gridoux, M. Fromet, G. Pally, J. Clarens, T. d'Algy, A. Gray, Casado, R. Marcel et M. Dorval. Théâtre du Gymnase. In-4. 38 p.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  03 avril 2013
"145, Wall-Street" est tiré d'une pièce américaine de George S. Brooks et de Walter B. Lister. Elle a été adaptée en français par Ève Curie dont les parents sont également illustres.
Les auteurs ont voulu écrire une oeuvre satirique contre la finance américaine. La pièce est pittoresque. Elle accroche l'intérêt.
Il y aurait sur ce thème, encore aujourd'hui, plus d'une pièce à écrire sans sortir de France. Mais la vie de l'autre côté de l'océan était, déjà en 1933, plus libre, plus accidentée que sur le vieux continent.
Un auteur dramatique américain tient là de précieuses ressources pour un théâtre d'action.
La pièce est composée de trois éléments qui s'enchevêtrent : une histoire d'amour, le tableau, un peu simplifié, des dessous politiques d'une campagne financière et, enfin, la peinture pleine de couleur d'une révolution mexicaine.
La pièce est amusante, intéressante. Elle contient une attaque très vigoureuse contre la guerre et contre le monde économique moderne. Pourtant, la satire, à aucun moment, ne tourne au sermon politique. le titre de la pièce s'accompagne, sur le texte original, de ces mots : " Un drame et une fiction pour les patriotes".
"145, Wall-Street" dénonce le crime de certains hommes de bourse, qui n'hésitent pas à jeter un peuple sur un autre pour réaliser des bénéfices doublement monstrueux. Les "exploits" de ces flibustiers de la finance yankee animent ces tableaux mouvementés qui prennent par instants une perspective singulière lorsque les jeux de Wall-Street, dans leur indécence, déclenchent la mobilisation et le massacre après avoir réveillé l'honneur guerrier et le prestige national.
"Elle n'est pas invraisemblable" déclare, à l'époque André Bellessort dans le "journal des Débats".
Cette pièce reprend, aujourd'hui où tout n'est question que de hausse et de baisse, une nouvelle actualité et revient, grâce à son style et à son humour, au goût du jour.
A la création de la pièce, mêlant gâtisme, astuce et hypocrisie, Michel Simon y campait un Martin Henderson salué, unanimement, par toute la critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
gillgill   02 avril 2013
Le décor représente le bureau de Martin Henderson à la "Henderson Corporation", 145, Wall-Street, à New-York.
C'est une grande pièce meublée avec luxe et confort : bureaux immenses, fauteuils tournants recouverts de velours, tapis épais, lourds rideaux.
Aux murs, une immense carte de géographie, des diagrammes. A gauche, un meuble étroit et haut porte un transparent lumineux sur lequel, de temps à autre, apparaissent des chiffres représentant une cote de bourse.
Le bureau de Martin Henderson est au fond du décor ; celui de Joe Cobb, à droite.
Par une immense baie ouverte, on aperçoit les gratte-ciel de New-York.
-
Grace est une secrétaire sténo-dactylographe. Elle est vêtue avec une élégance sobre, mais recherchée. Elle a une voix toujours égale, un peu dans l'aigu et elle s'exprime toujours avec une courtoisie exquise qui pourrait devenir agaçante.
Lorsqu'elle s'adresse à ses patrons, son visage témoigne l'extrême bonne volonté, le dévouement. On sent qu'elle ne doute jamais de la distinction de ses aptitudes et il ne serait pas étonnant qu'elle eût pris des leçons de maintien.
Sans être ridicule, elle n'est pas dépourvue d'un peu de préciosité. Elle a trente ans. On la sent intelligente et capable. Peter est un garçon de bureau que la nature n'a pas comblé de ses dons. C'est un personnage terne et effacé, qui pourrait être maussade au besoin. Il est recouvert d'un vêtement assez usé mais convenable....
(lever de rideau de la pièce extraite de "La Petite Illustration" n° 318 parue en mars 1933)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : financeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Eve Curie (1) Voir plus

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
466 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre