AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070373363
Éditeur : Gallimard (24/09/1981)

Note moyenne : 4.29/5 (sur 28 notes)
Résumé :

Elle est femme, elle appartient à une nation opprimée, elle est pauvre, elle est belle. Une vocation puissante lui fait quitter sa patrie, la Pologne, pour venir étudier à Paris où elle vit des années de solitude, de difficulté. Elle rencontre un homme qui a du génie comme elle. Elle l'épouse. Leur bonheur est d'une qualité unique. Par l'effort le plus acharné et le plus aride, Marie et Pierre Curie d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
anagallis
  03 septembre 2017
C'est une biographie de la grande scientifique qui se veut le plus vrai possible mais qui parle néanmoins surtout du personnage.
Je suis assez partagée quant à ce livre. Ceci n'est pas un exposé de physique il est donc "normal" que l'on ne parle pas entièrement de ses travaux mais j'aurais tout de même aimé avoir plus de détail. Les passages indiquant ses recherches sont souvent réduit à "elle allait au laboratoire".
Deuxième point qui me laisse perplexe: l'utilisation des lettres qu'elle écrivait / recevait. A la base lire une biographie détient un peu curiosité, certes, mais une lettre fait pour moi partie d'un domaine strictement personnel et ne dois être lu que par celui qui l'écrit et celui qui la reçoit.
Néanmoins le livre est bien écrit, c'est très fluide. le découpage, choix des chapitres me semble judicieux. L'on apprend beaucoup sur l'attitude des époux Curie et de l'ardeur, de la force de travail de la savante.
Commenter  J’apprécie          20
scaalaire68
  21 janvier 2013
Aussi passionnant que la bio de Françoise Giroud sur Marie Curie, émouvant tout en restant objectif à la différence près que l'affaire "Langevin" est à peine suggérée... Contrairement au livre de Françoise Giroud Marie Curie apparaît plus modeste et humble malgré son évident courage. Eve Curie n'avait peut-être pas hérité du don des sciences de ses parents mais c'est une véritable écrivaine.
Commenter  J’apprécie          40
zazimuth
  03 mars 2017
J'avais adoré découvrir, enfant, dans cette biographie, la vie et le dévouement à sa recherche et à son oeuvre de cette femme d'exception.
Commenter  J’apprécie          40
Pirouette0001
  14 janvier 2013
Biographie de la mère par sa fille. Quelle drôle de relation, qui transparaît déjà dans le titre. J'ai préféré d'autres biographies de la scientifique, qui ont l'avantage du regard extérieur, mais celle-ci est intéressante pour cette approche plus intimiste et qui se défend de l'être.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
lhermittebernadettelhermittebernadette   15 octobre 2014
J'ai lu ce livre il y a bien des années , et j'ai été passionnée par la vie de cette petite polonaise qui arrivée à Paris vivra dans une chambre froide sous les toits , ses moyens de vie étant très limités, pour poursuivre ses études jusqu'au jour où elle fera la connaissance de Pierre Curie un savant d'une grande modestie qui deviendra son mari . Chercheurs ils découvriront la radioactivité dans des conditions difficiles dans le froid , respirant les effluves dangereuses d'un produit nocif toute la journée sans penser à leur santé. C'est un couple amoureux qui adore se réfugier à la campagne sitôt qu'ils sont libres , des enfants naîtront , et pourtant ils s'investiront toujours autant dans leur recherches jusqu'au jour où Pierre disparaîtra sous les sabots d'un cheval , car comme tous les savants il marche dans la rue et traverse sans regarder ,sa pensée étant encore dans son laboratoire. Marie malgré son immense chagrin continuera avec acharnement son travail et finira par découvrir le Radium . La guerre de 1914 est arrivée et grâce à sa découverte et les ambulances mises à sa disposition , beaucoup de vie pourront être sauvées .Remercions aujourd'hui encore cette femme exceptionnelle qui continue à donner de l'espoir à tous ces malades qui reçoivent des soins prodigués dans les hôpitaux par l'intermédiaire du radium. Cette femme qui mourra à 75 ans minée par ce même radium qu'elle aura manipulé pendant des années sans précaution .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
scaalaire68scaalaire68   29 janvier 2014
Chez Pierre, d'un détachement naturel, l'assaut de la popularité se heurte à des principes de toujours. Il hait les hiérarchies, les classements. Il trouve absurde qu'il y ait des « premiers en classe », et les décorations que convoitent les grandes personnes lui paraissent aussi superflues que les médailles accordées aux enfants des écoles. Cette attitude, qui lui a fait refuser la croix, est la sienne également dans le domaine de la science. Il ignore l'esprit de compétition et, dans la « course aux découvertes », il supporte sans chagrin d'être devancé par un confrère. « Qu'importe que je n'aie pas publié un tel travail » a-t-il coutume de dire, « si un autre le publie... »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
scaalaire68scaalaire68   29 janvier 2014
Ou bien l'hiver se prolonge, glaçant la mansarde du sixième étage. Il fait si froid que Marie ne peut plus dormir. Elle grelotte. Sa provision de charbon est épuisée. Mais quoi ? Est-ce qu'une fille de Varsovie va se laisser vaincre par un hiver parisien ? Marie rallume la lampe, regarde autour d'elle. Elle ouvre la grosse malle, rassemble les vêtements qu'elle possède. Elle en met le plus possible sur elle, puis s'étant reglissée dans son lit, elle empile le reste, sa robe de rechange, son linge, par dessus la couverture. Il fait trop froid encore. Marie tend le bras, attire à elle l'unique chaise, la soulève, la couche au faîte de ses vêtements amassés, se donnant on ne sait quelle illusion de poids, de chaleur. Il ne lui reste plus qu'à attendre le sommeil, sans bouger surtout, afin de préserver l'échafaudage dont elle est la base vivante.
Cependant, dans le pot à eau, se forme lentement une couche de glace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ClioInoClioIno   20 avril 2018
Tu m'écris que tu aurais voulu vivre il y a un siècle ... Irène, elle, m'affirme qu'elle aurait préféré vivre plus tard, dans les siècles à venir. Je pense qu'à chaque époque on peut avoir une vie intéressante et utile. Ce qu'il faut, c'est ne pas la gâcher et pouvoir se dire : "J'ai fait ce que j'ai pu". C'est tout ce que l'on peut exiger de nous, et c'est aussi la seule chose capable de vous apporter un peu de bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : marie curieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
752 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre