AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 227721258X
Éditeur : J'ai Lu (26/02/2001)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 23 notes)
Résumé :

Depuis vingt ans, le Marcom, issu du Marché Commun, s'est replié sur lui-même et entouré d'une infranchissable barrière de défense. Le reste du monde s'interroge quand parvient à l'extérieur un message, un appel au secours de Léo Deryme, le montreur de rêves. Attia Belgacen a reçu pour mission de franchir le rideau électronique. S'il y parvient, sera-t-il reçu en espion ou en sauveur ? Et qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Le_chien_critique
  24 octobre 2016
« Défense de rêver le long des murs. »
Une dystopie politique, surréaliste autour des frontières et de l'isolement, un roman visionnaire dont l'actualité récente autour des migrants nous laisse pessimiste sur notre chère humanité.
L'Europe décrite pas Philippe Curval il y a quarante ans n'est pas loin de se réaliser : édification des murs anti-migrants à l'Est, surveillance des mers, des individus, nouvel hygiénisme, normes sécuritaires, individualisme, etc...
L'intrigue n'est ici que prétexte pour nous montrer cette Europe future, repliée sur elle même. Pour se protéger des immigrés et du progrès, cette vieille Europe décide donc de se murer et de rêver à son glorieux passé. La science a réussi à ralentir le temps dans des cabines où la plupart s'isolent. L'immobilisme est roi. La ville se désertifie. Dans cet univers "concentrationnaire", l'"apathie" est la norme, les déviants sont envoyés dans des camps de rééducation psychologique.
Le roman peut se diviser en trois parties, la première a été un uppercut : tout est ici au service des idées, pas un personnage, un fil narrateur n'est présent pour appuyer le propos. L'atmosphère m'a fait penser à l'excellent film The Lobster.
L'auteur n'oublie pas qu'un mur protège de l'extérieur, mais empêche aussi de sortir, les deux étant étroitement liés. le rêve alors comme seul échappatoire ? Ne rêvez pas !
La suite s'est un peu gâtée pour moi. N'étant pas un adepte de la théorie surréaliste ni de la psychanalyse, j'ai perdu souvent pied.
L'écriture est moderne, actuelle, l'imagination est dans chaque page. Seuls les quelques éléments techniques donnent une piste sur son année d'édition.
Un livre qui se mérite, désespéré, un roman politique, dur et violent, un texte inventif et onirique. Bref une petite pépite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BVIALLET
  23 mars 2012
Depuis une vingtaine d'années, le Marcom, qui fut autrefois l'Europe du marché commun, s'est coupé du reste du monde et s'est replié derrière de hauts murs hérissés de défenses infranchissables. Toutefois, réussissant à leurrer tous les obstacles, un appel au secours a réussi à franchir le mur pour informer le reste de la planète qu'un redoutable danger la menace.
Répondant à cet appel, les Payvodes, anciens pays « sous-développés », envoient Belgacen Attia, espion de la Ligue qui a vécu en Marcom, avec pour mission de franchir le rideau électronique qui le sépare du reste du monde. Il y a urgence à agir car le Marcom vient d'inventer le temps ralenti et, peu à peu, le monde se détraque par extension et compression de l'espace-temps.
Le grand intérêt de ce livre de pure anticipation poétique et onirique réside dans la description d'un monde devenu fou à force de courir après le bonheur matérialiste. Dans le Marcom, il faut des permis pour tout (même pour marcher ou pour faire un enfant). L'individu est sous surveillance permanente, des inspecteurs de lutte contre la pollution ont tous les pouvoirs et veillent à ce que chacun ait l'impact le plus léger possible sur l'environnement. Tout acte est contrôlé par carte magnétique et chacun est identifié par l'empreinte biologique du cerveau. Des oniromanciens et des oniropracteurs veillent à ce que tout le monde se sente bien dans sa peau en dosant les rêves de mille manières. le meilleur des mondes possibles où les déviants et les opposants sont rejetés dans des camps de rééducation dans lesquels ils jouissent d'une liberté totale qui tourne souvent à la barbarie. Un livre intéressant qui donne à réfléchir et qui, bien que publié pour la première fois en 1976, n'a pas pris une ride et semble même de plus en plus d'actualité avec les principes dits de précaution et les contraintes de plus en plus lourdes imposées par une société frileuse et repliée sur elle-même. Style agréable et développements dans la lignée de l'immense Boris Vian par le côté étrange et fantastico-loufoque du livre. Seule petite faiblesse : l'intrigue est un peu légère voire simplette, mais elle ne représente pas l'essentiel. Livre récompensé en son temps par le prestigieux Prix Apollo
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Le_chien_critiqueLe_chien_critique   24 octobre 2016
Pour que la révolution s’instaure, il faut que le peuple en ait le désir ; ce n’est pas lorsqu’une poignée de privilégiés la provoque qu’elle peut aboutir artificiellement.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   28 juin 2016
En proscrivant toute relation féminine, il espérait trouver des satisfactions supérieures dans le renoncement et jouir en constatant que les provocations pornographiques les plus naturelles avaient moins d’effet sur lui que les stimuli factices qu’il pouvait s’offrir. Jadis, il avait rêvé parvenir à un déphasage total de ses réactions sexuelles, en combinant systématiquement les films, les images érotiques à des musiques, à des repas, à des odeurs, afin de parvenir à éjaculer en écoutant un quatuor de Brahms ou en dégustant une recette d’Alexandre Dumas. Mais, depuis son échec avec Elsa, il rejetait sa virilité et ces subterfuges ne l’émoustillaient plus qu’intellectuellement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Le_chien_critiqueLe_chien_critique   24 octobre 2016
Mais il avait oublié de régler l’intensité lumineuse de la pièce aux fenêtres murées. Il dut se relever pour la diminuer légèrement et y adjoindre une tonalité bleutée qu’il estimait favorable à la méditation, pestant comme d’habitude au sujet de la domotique qui ne résolvait pas tous les problèmes d’asservissement au quotidien ; malgré la complexité des circuits électroniques installés dans son appartement, il y avait toujours un moment où il fallait transformer ses souhaits en actes physiques ; surtout depuis que les travailleurs étrangers avaient été chassés du Marcom, lors de la scission.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 juin 2016
Il percevait toujours le monde au moyen de ses sens, mais les sensations qu’il recevait de ses organes olfactifs et visuels, auditifs et gustatifs, tactiles, étaient comme passées à travers un filtre. L’univers s’éloignait, son esprit ne réagissait plus aux stimuli extérieurs, son corps s’ankylosait.
Commenter  J’apprécie          10
Le_chien_critiqueLe_chien_critique   24 octobre 2016
— Vous êtes en règle, mais je ne vous conseille pas de vous baigner à cette heure-ci.
— Pourquoi, le vent ne dépasse pas la force 2, la marée est de morte-eau et je n’entre pas dans les périodes réservées au ski nautique, à la pêche sous-marine ou à la voile ? J’obéis donc à toutes les normes de sécurité.
— Exact ! Pourtant, vous oubliez un détail : il n’y a plus de patrouille de sauvetage entre deux heures et sept heures du matin. Je ne peux pas prendre le risque de vous autoriser ce bain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Philippe Curval (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Curval
A l'occasion des Utopiales de Nantes 2018, Philippe Curval vous présente son ouvrage "Black Bottom" aux éditions La Volte.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2253755/philippe-curval-black-bottom
Notes de Musique : Audio Library YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2780 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre