AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Pascal Robin (Illustrateur)
EAN : 9782070622016
124 pages
Gallimard Jeunesse (01/10/2009)
4.22/5   53 notes
Résumé :

Une petite fille en haut, une petite fille en bas. La première vit en 1910, la seconde en 2010. Les deux s'appellent Marguerite et ont 12 ans. Un samedi matin où elles s'ennuient, chacune en même temps, elles grimpent au grenier et, dans une vieille malle, trouvent et enfilent une robe ayant appartenu à une aïeule un peu mystérieuse. Et chacune se retrouve dans l'époque de l'autre !

Que lire après Le temps des MargueriteVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
4,22

sur 53 notes
5
10 avis
4
9 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis
Intéressant chassé-croisé historique entre une jeune fille prénommée Marguerite née en 1898… et une autre jeune fille prénommée également Marguerite née en 1998, soit un siècle plus tard très précisément.
Nous lorgnons un peu du côté de chez Alice quand ses pas la menèrent un jour au Pays des Merveilles…
En effet, Marguerite et Marguerite font toutes deux - et au même moment - l'étonnante traversée du miroir par l'entremise d'une vieille malle poussiéreuse oubliée depuis des lustres dans le grenier de la maison familiale. Dans cette malle trainait la robe ensorcelée d'une vieille tante un peu magicienne… L'envie de se déguiser conjugué au fait que le couvercle de la malle se referme malencontreusement sur elles, font que l'une et l'autre réalisent un étonnant voyage dans le temps. Elles sont transposées 100 années en avant pour l'une, 100 années en arrière pour l'autre.
De pion, aucune de nos petites héroïnes ne devient reine bien que leurs aventures soient passablement excitantes et traumatisantes ; l'une découvre la violence d'un père, le racisme ordinaire, qu'une sale guerre est en préparation… tandis que l'autre découvre la violence d'un monde en passe de devenir fou, l'opulence et la perte des repères familiaux.
Finalement, elles reprendront le voyage du retour vers leurs foyers respectifs et reviendront quasiment inchangées – bien que riches de cette étrange expérience - ce qui me fait dire que cette bande dessinée est plutôt un genre d' « Alice aux Pays des Merveilles » plutôt que de la suite que Lewis Carroll lui donnât dans son « de l'autre côté du miroir, et ce qu'Alice y trouva ».
Intéressant. Vraiment intéressant… même s'il manque un petit quelque chose de fou qui aurait bien aidé à hisser cet album au Panthéon des oeuvres vraiment extraordinaires.
Commenter  J’apprécie          180
J'ai vraiment beaucoup apprécié ce livre. L'histoire de deux personnes qui intervertissent leur vie et leur époque n'est pas forcément très originale, mais le traitement ici est particulièrement réussi.
L'histoire se lit par double page : le haut se passe en 1910 et est dans des tons jaune, le bas est en 2010 dans es bleus. Les deux Marguerite ont un chacune un caractère bien de son époque. Et le choc entre les 2 périodes donnent lieu à des situations cocasses.
C'est l'occasion de comparer des tas d'éléments de la vie courante, leur évolution en 100 ans: éducation, autorité, relation amoureuse, école, loisirs, technologie, société... Je trouve ce comparatif plutôt juste pour des lecteurs à partir de 10 ans.
Le style des dessins, épuré, fait la part belle à l'expression des personnages et à l'atmosphère générale des époques.
Bémol peut être? J'ai trouvé la fin un peu précipité, mais c'est surement parce que ce livre aurait pû encore continuer encore longtemps avec moi.
Commenter  J’apprécie          120
Elles s'appellent toutes les deux Marguerite, ont 12 ans et vivent dans la même maison, dans la même rue à un siècle d'écart. L'une vit en 1910, l'autre en 2010. La petite Marguerite de 1910 vit avec ses parents, ses deux frères, sa soeur et la bonne et la petite Marguerite de 2010 est fille unique et vit avec ses parents.
A un siècle d'écart les deux Marguerite s'ennuient et décident toutes les deux d'explorer le grenier. Elles enfilent une vieille robe et s'enferment dans la même malle. Quand elles ressortent de la malle, elles ont changé de siècle.
Leurs découvertes respectives des règles morales et familiales en vigueur à chacune des deux époques et de leur nouvel environnement (sorties dans la rue et au parc) vont permettre aux jeunes lecteurs (à partir de 6-7 ans avec un adulte) de comparer les différences à un siècle d'écart. Les différences de langage et d'éducation entre les deux préadolescentes amènent à des situations cocasses.
Le roman graphique est bien présenté : sur le haut des pages nous suivons les deux Marguerite en 1910 et sur les pages du bas les Marguerite en 2010. Les couleurs sont chaudes en 1910 et froides en 2010.
Les illustrations sont agréables, le scénario est simple, en résumé une jolie petite leçon d'histoire. On regrettera sa longueur, la leçon est très courte.
Commenter  J’apprécie          72
Deux petites fleurs ado' a des époques différentes qui vont en changer, voici ce que l'on vous promet.

Ca tombe bien parce qu'elles s'ennuient ferme les Marguerite.



Lorsqu'elles se parent de la robe du coffre du grenier et que celui-ci se referme sur elles comme si il venait de faire sa bouchée du déjeuner, on trouve rapidement ce qui ne va pas.

Parce que dans l'obscurité, une Marguerite de 1910 n'aurait certainement pas prononcé le mot de 5 lettres. Enfin, vous voyez ce que je veux dire.

Oui, Saperlipopette est plus dans ses cordes et comme nous suivons deux fils d'histoires superposées, celle de Marguerite de 2010 et de l'autre, nous comprenons vite ce qu'il se passe pendant l'hocus Pocus du coffre.



La narration de Robin l'illustrateur est astucieuse, permettant ainsi de suivre la même histoire déroulée en parallèle sur deux bandes horizontales, avec leurs spécificité culturelle d'époque.

Ils jouent de jeux de couleurs pour distinguer les fils temporels.



L'humour de Vincent Cuvellier fera le reste, comblant notre attente, poussant une Marguerite dans le Temps de l'autre et défiant leur ennui réciproque avec de la découverte en veux-tu en voila.



Les Marguerite sont l'exacte copie l'une de l'autre, ce qui n'est pas le cas de leurs deux mondes et M 1910 va découvrir la guitare électrique, le téléphone portable et la télévision, les nouveaux indispensables des ados tandis que M 2010 devra faire avec un nouveau petit frère rapporteur, un grand frère qui l'appelle "mon petit", Armande une bonne et des "tu peux disposer!" d'une autre maman.



Imaginer ce qu'il y a eu il y a 100 ans ou dans 100 ans, les deux M ont justement tenté de l'imaginer dans un devoir écrit.

Et rien à priori ne prédisposait à la révolution des Toilettes à la place du fidèle pot de chambre par exemple, M 1910 n'en croit pas ses mirettes.

Non, rien ne prédisposait cette brave Armande en 1910 a entendre enfin un "Merci" pour service rendu par l'ado de la maison, une révolution.



Il n'y a pas à dire, on rigole beaucoup devant cette M 2010 devant son ouvrage de broderie voire même qui s'interroge de ces punitions maison. 1910, l'ère de la taloche!



Deux époques de l'adolescence, ni bonne ni mal mais très différentes, de quoi saisir l'écart franchi dans les moeurs, en plus de l'avancé technologique évidemment.



Une aventure au final didactique dans l'humour et le divertissement c'est très agréable.

C'était le temps d'avant, diriez-vous?

Non non, attention, les vieux prénoms reviennent à la mode.

Une Marguerite?
Commenter  J’apprécie          10
Par un bel après-midi du mois de mai, chacune dans leur époque, nos deux jeunes filles s'ennuient. Pour s'occuper l'esprit, chacune va chercher une distraction. Elles vont se retrouver dans le grenier à fouiller dans une vieille malle. Une malle si grande que quand elles s'y penchent, elles tombent toutes deux à l'intérieur et le couvercle se referme. Quand elles arrivent enfin à en sortir, elles s'aperçoivent progressivement que quelque chose ne va pas. Elles ne semblent plus être dans le bon endroit, dans la bonne époque. En effet, la Marguerite de 1910 se retrouve en 2010, et celle de 2010 a pris la place de celle de 1910. Chacune part tout d'abord en exploration dans la maison et s'émerveille ou s'épouvante des éléments qu'elle y trouve. Puis, elles se retrouvent dehors à devoir affronter les mouvements d'une ville et d'une époque qui ne leur correspondent pas. Elles y rencontrent des gens, avec lesquels elles ont parfois du mal à communiquer. Enfin, elles doivent également se confronter à leur famille et leurs amis. Les choses se corsent pour les deux jeunes filles. Bien entendu tout rentrera dans l'ordre et chacune retrouvera son époque.


A souligner : les deux histoires des fillettes ne sont pas réellement mêlées et ne sont pas contées l'une après l'autre, mais elles sont menées parallèlement. En haut de chaque page on voit ce qui se passe en 1910, en bas ce qui se passe en 2010.

L'histoire est touchante, attendrissante et très réaliste. Ce récit est bien mieux qu'un livre d'histoire pour montrer aux jeunes les différences qu'il peut y avoir entre les deux époques. Cela va même plus loin car, alors qu'en cours d'histoire, par exemple, on pourrait étudier comment vivaient les gens en 1910, cet album nous montre la vraie différence que cela fait de vivre dans notre époque actuelle. On ne voit pas seulement comment vivaient les enfants il y a un siècle, mais on perçoit bien qu'un tel retour en arrière ne serait plus possible, du fait du changement des mentalités.

Outre les différences dans les vêtements, les objets, l'architecture, la technologie… on découvre aussi les variations dans les modes d'éducation, de pensé ou de politique. C'est donc un tour d'horizon très complet d'une époque révolue. On pense souvent qu'il serait impossible de retourner en arrière, que les jeunes actuels ne pourraient vivre avec les coutumes d'il y a un siècle. Mais on s'aperçoit ici qu'amener une enfant du début du XXe siècle, dans notre XXIe siècle, ce ne serait pas forcément mieux. Certaines habitudes, notamment de moeurs et de technologies, seraient trop durs à encaisser.

Pour la suite de la critique, rendez-vous sur notre site !

Lien : http://lebazarlitteraire.fr/..
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
BDGest
27 octobre 2020
Il ressort de cette fantaisie plaisante et légère qu’il n’est de meilleure époque que celle dans laquelle on vit, quelle qu’elle soit. À méditer, de 7 à 77 ans.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Non, ils se rendaient pas compte. J'entendais leurs rires, leurs hourras, à chaque fois qu'un vieux coucou faisait une cabriole dans le ciel...
N'importe lequel de ces avions pouvait leur tomber sur le nez dans la seconde, ils s'en fichaient, insouciants, ils rigolaient... Papa l'avait dit hier : "Nous somme le plus grand pays du monde, la plus grande civilisation. Grâce aux progrès, tous les hommes seront heureux sur la terre."
Punaise de punaise. Punaise de progrès. J'avais pas envie que tous ces gens se prennent un avion sur la tête. J'avais encore moins envie qu'ils se prennent une guerre sur la tronche. Et pourtant, elle arrivait...
Dans quatre ans, Baptiste, Jojo et même le petit Louis un peu plus tard, allaient se retrouver dans des tranchées, en train de tuer et de se faire tuer...Et je pouvais rien faire.
Commenter  J’apprécie          50
[Marguerite] - Qu'est-ce que tu fais ?
(La grande soeur] - Mais enfin, tu le vois bien, Marguerite. Je prépare mon trousseau.
- Ton trousseau ? Tu veux dire ta trousse ?
- Hi hi ! Comme tu es drôle ! Tu sais bien que je me fiance à l'été, ne fais pas ta sotte !
Commenter  J’apprécie          10
Mon Dieu tout puissant, je ne sais pas si vous existez, mais si vous existez, je voulais vous dire que je comprends pas tout ce qui s'est passé... Je voulais vous dire aussi que j'aimerais bien rentrer chez moi, même si je suis chez moi... Ah! Et aussi que merci de veiller sur eux même s'ils sont un peu bizarres... Amen.
Commenter  J’apprécie          00
C'est comme si j'étais au même endroit...mais pas à la même époque...
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Vincent Cuvellier (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Cuvellier
L'Abbé Pierre Une vie pour les autres
autres livres classés : passéVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (94) Voir plus



Quiz Voir plus

Kilomètre zéro

Comment s'appelle le "héros"?

Ben
Baptiste
Ludo
Victor

6 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Kilomètre zéro de Vincent CuvellierCréer un quiz sur ce livre

{* *}