AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234086035
Éditeur : Stock (02/05/2018)

Note moyenne : 3.05/5 (sur 11 notes)
Résumé :
" Avec le développement de l’information santé sur internet et dans tous les médias, l’hypocondrie se porte bien !
Inconvénient : elle déverse des tombereaux d’anxiété sur toutes celles et tous ceux qui veulent vivre mieux et le plus longtemps possible. On est tenté de penser au pire au moindre pépin. Dans l’immense majorité des cas, on se trompe. Et mon expérience de médecin me le prouve : il suffit de se pencher avec un peu de sérieux sur les symptômes que ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Deslivresalire
  24 juin 2018
Au travers de l'étude de ce qu'il estime être les 10 grandes angoisses existentielles, Michel Cymes nous dresse dans une première partie, le portrait rapide d'un hypocondriaque.
Puis, dans une deuxième partie, il déroule les symptômes les plus fréquents et leurs explications, de la plus grave à la plus anodine.
A mon avis :
Difficile de rassurer un hypocondriaque.
C'est pourtant ce que tente de faire Michel Cymes dans cet essai, pas forcément avec succès compte tenu du fait qu'évidemment, certains symptômes sont réellement le reflet d'un pathologie grave, qu'il lui faut bien aborder aussi pour être le plus exhaustif possible.
Néanmoins et de manière constante, les explications de ces symptômes sont en grande majorité banales et sans gravité. Et c'est bien cela qu'il essaie de faire comprendre. Tout n'est pas foutu à la découverte d'une boule dans le sein ou d'une toux qui ne passe pas...
Il s'agit donc là d'une longue liste de pathologies déclinées les unes après les autres, avec à chaque fois un petit mot humoristique pour se moquer gentiment des éventuels hypocondriaques qui pourraient se faire un monde de la moindre douleur suspecte.
Si ce livre permet d'apprendre le nom d'un certain nombre de maladies et leur gravité, il ressemble néanmoins fortement à une litanie de symptômes, pas forcément captivante.
Il faut sans doute croire que je ne suis pas hypocondriaque, car ce livre, heureusement assez court (comme cette chronique...), m'a plus ennuyé qu'autre chose...
Retrouvez d'autres avis sur d'autres lectures sur mon blog :
https://blogdeslivresalire.blogspot.com/
Lien : https://blogdeslivresalire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
Sanguine
  11 septembre 2018
Je ne serai sans doute pas originale, je ne connais Michel Cymes qu'à travers ce que j'en vois à la télé. Mais je dois dire que les petits conseils qu'il distille au fil des émissions me sont parfois utiles alors j'étais très curieuse de le découvrir dans ses écrits. J'ai donc postulé pour découvrir "Chers hypocondriaques" via la plateforme Netgalley et je remercie les Editions Stock pour avoir accepté et mis à ma disposition un fichier numérique du livre.
"Avec le développement de l'information santé sur internet et dans tous les médias, l'hypocondrie se porte bien ! Inconvénient : elle déverse des tombereaux d'anxiété sur toutes celles et tous ceux qui veulent vivre mieux et le plus longtemps possible. On est tenté de penser au pire au moindre pépin. Dans l'immense majorité des cas, on se trompe. Et mon expérience de médecin me le prouve : il suffit de se pencher avec un peu de sérieux sur les symptômes que présente le patient pour, très souvent, constater qu'il a surinterprété les choses.
Ce livre, je l'ai écrit pour vous rassurer, vous convaincre que ce dont vous souffrez n'est peut-être pas si grave, vous dire que oui, vous allez mourir, mais pas forcément tout de suite ! Je ne prétends pas rivaliser avec Molière et son inoubliable Malade imaginaire mais, vous verrez, le décalage qui existe entre vos craintes et la réalité est parfois assez cocasse... " M. C.
Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec cette lecture, j'ai finalement trouvé une sorte de guide pratique qui s'adresse particulièrement à toutes les personnes qui ont tout le temps un truc qui ne va pas. J'ai bien aimé le ton du livre que j'ai trouvé très léger et donc, pas plombant du tout. Parce que vu les pathologies parfois abordées, on pourrait craindre quelques lourdeurs. Je ne suis pas hypocondriaque mais j'avais tout de même peur de ressortir de là en me posant des questions auxquelles je n'avais jamais pensé auparavant.
Michel Cymes aborde les symptômes les plus fréquents, il nous explique ce que les patients ressentent et comment un hypocondriaque (donc parano en ce qui concerne sa santé) réagit. J'avoue que ça m'a parfois fait marrer. Et puis, il nous propose des encarts un peu plus sérieux et scientifiques qui expliquent un peu plus une maladie.
Après, je pense qu'il est facile de ne pas apprécier ce livre parce qu'il faut un certain recul et un certain humour. Il ne faut pas oublier que l'auteur est un médecin (je crois qu'il exerce toujours en cabinet parallèlement à son activité à la télé), qu'il doit voir défiler une quantité considérable de gens qui n'ont absolument aucun souci de santé ... du coup, on pourrait voir ses traits d'humour comme de la moquerie envers les angoissés de la santé. C'est peut-être le cas mais je crois qu'il n'en est rien.
Un livre à mettre entre toutes les mains des personnes qui sont malades en permanence ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Peluche0706
  16 juin 2018
Je remercie dans un premier temps les éditions Stock et Netgalley pour cette lecture.
A la base, je ne pensais pas être hypocondriaques mais grâce, ou à cause (au choix), du dernier livre de Michel Cymès, je le suis devenue. Mais je vais m'expliquer.
Michel Cymès reprend point par point les plus grandes angoisses des hypocondriaques (et pas que) : le cancer, la sclérose en plaque,… et les décortique pour nous démontrer que ces maladies sont finalement rares et qu'il y a peu de chances que cela nous arrive. Ils nous rappelle les principaux (vrais) symptômes pour nous « rassurer ».
Deuxième partie de son livre, Michel Cymès nous fait une liste de symptômes récurrents sur lesquelles les hypocondriaques soupçonnent des maladies incurables pour les plus optimistes d'entre eux. Mais Michel Cymès balayent d'un revers de main leurs angoisses en leur disant et répétant encore une fois que ces symptômes peuvent s'expliquer par des maladies bénignes. Mais qu'il faut consulter tout de même, que le médecin saura répondre aux angoisses du patient en l'interrogeant sur ces symptômes. le hic, c'est que Michel Cymès, au lieu de répondre point par point, aux angoisses de l'hypocondriaque, ne fait que se moquer et infantilise le lecteur en répétant sans arrêt combien il n'est pas possible d'avoir telle ou telle maladie, que l'hypocondriaque est avant tout quelqu'un d'angoissé et qu'il a avant tout besoin d'être rassuré. Je retrouve bien l'esprit du médecin qui a les connaissances, et le patient qui ne sait rien et qui a besoin qu'on lui explique les choses. Ce livre ne me donne pas envie du tout d'aller voir un médecin. Michel Cymès a tendance, ou en tout cas c'est l'impression que j'ai, qu'il oppose le médecin au patient.
J'ai trouvé néanmoins pas mal de réponses à mes questions, et même au-delà puisque sur certains sujets, je ne m'en posais pas vraiment. Il y a de quoi avoir peur de contracter ces maladies même si docteur Cymès vous l'assure à travers ce livre, ce que vous avez n'est pas grave. Il ne vous connaît pas, mais vous lecteurs exagérez forcément ce qui vous arrive.
Les passages où Michel Cymès imitent (très mal) les hypocondriaques sont très lourds. On sent bien la moquerie du médecin et l'exagération. Je doute vraiment que quelqu'un qui est très angoissé par ce qui lui arrive, trouve du réconfort dans ces lignes.
En bref : Vous l'aurez compris, je n'ai pas du tout apprécié cette lecture. Je m'attendais vraiment à une lecture rassurante, une liste des symptômes où on me dirait objectivement ce qui peut m'arriver. Je ne trouve que de la moquerie et des passages entiers très angoissants. Je ne le déconseille vraiment pas aux lecteurs cibles de ce livre, à savoir encore une fois aux hypocondriaques, mais plutôt aux personnes qui se posent des questions sur des symptômes. Lisez-le avec beaucoup de recul, sinon vous deviendrai hypocondriaques à votre tour. Moi, je n'y arrive pas.
Lien : https://letempsdelalecture.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
emeralda
  29 mai 2018
Les hypocondriaques ont toujours existé, mais il semblerait que leur nombre explose depuis quelques années. La faute à ? Sans doute à un trop plein d'informations. Presque un comble si on y pense. S'inquiéter de sa santé, douter en attendant d'avoir un avis médical professionnel, qui n'a jamais été concerné ? Alors on va chercher dans nos ressources et ces dernières ont été décuplées avec celles du web. Je l'ai fait aussi et je pense continuer à le faire, mais sans doute ai-je la sagesse de prendre du recul (pas toujours facile vous me direz) et de croiser les sources. Là, c'est une manie ou une habitude qui me vient de ma formation d'historienne. Et puis, je ne pense pas toujours au pire non plus. La douleur, l'intensité des maux ou la gêne occasionnée ne sont pas garants d'un mal incurable ou foudroyant.
Dans ce livre, Michel Cymes cherche surtout à rassurer les hypocondriaques, même si c'est difficile car ces personnes sont assurément des patients qui ne vont pas bien du tout, mais heureusement, la plupart du temps, ils se trompent dans leur diagnostic. L'essentiel est dans leur tête et aussi dans leur corps car leur souffrance est réelle.
On l'est d'ailleurs tous plus ou moins hypocondriaque, régulièrement ou occasionnellement, mais ce livre est là pour nous montrer qu'il n'est pas utile de se faire plus de mal que ce que l'on éprouve déjà. le stress est un facteur aggravant dans la plupart des cas.
Comme tous les autres ouvrages de Michel Cymes que j'ai pu lire, celui-ci est facile d'accès, assez complet puisqu'il offre un tour d'horizon de beaucoup de situations que l'on peut rencontrer dans nos existences. Il y aura toujours des points qui n'auront pas été abordés, mais il serait vain de vouloir tous les traiter dans un seul titre.
On apprend en s'amusant car ce cher docteur a toujours quelques bons mots qui font qu'on le reconnaît entre mille. Son humour me convient et son côté à la bonne franquette aussi. Bref, il est dans ses livres comme à la télévision (même si je la regarde si peu que je ne l'y vois pas souvent du coup).
Un livre intéressant que l'on pourra garder et offrir aussi car il peut apporter un peu de réconfort, rassurer, aider à prendre justement un peu de recul. S'inquiéter et consulter, c'est légitime, mais avec raison et justesse.
« Les gens bien portants sont des malades qui s'ignorent » (Knock)… Mais on peut dire aussi que : « Négliger de s'occuper de sa santé, c'est déraisonnable ; s'en occuper trop, c'est bien pire. » (Chauvot de Beauchêne)
Lien : https://espace-temps-libre.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tounet
  17 juin 2018
Michel Cymes aborde ici une maladie qui gagne du terrain, le cancer? Non, l' hypocondrie. Même si la souffrance de ces patients n'est pas physique mais existentielle, Michel Cymes tient compte de leur souffrance et, par le biais de l'humour et du recul, nous démontre que le pire n'est pas toujours sûr et que si nous allons tous mourir ce n'est pas forcément des suites du mal de tête d'aujourd'hui...Alors, oui certes, le bon docteur chahute parfois son patient hypocondriaque mais ce n'est pas parce qu'on est un angoissé qu'on n'a pas le sens de l'humour. Et Michel Cymes ne dit pas qu'aucun patient n'est malade, il nous indique juste que les maladies les plus graves ne sont pas les plus communes (heureusement ) et qu'il ne sert à rien de se focaliser sur un seul symptôme mais qu'il faut voir l'ensemble de son état de santé et ne pas hésiter à consulter son médecin en lui fournissant toutes les informations sur ses symptômes : la fréquence, depuis quand, les circonstances de leur apparition... Il nous conseille aussi de mener une vie plus saine avec une alimentation équilibrée, peu d'alcool, une activité physique raisonnable et sans tabac... le bon sens même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Michel Cymes (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Cymes
"Docteur je crois que j'ai un cancer" ou encore "J'ai une tumeur...c'est Parkinson...ou Alzheimer...Ou l'infarctus qui guette" tel est le discours très souvent entendu par le médecin Michel Cymès. Dans son livre "Chers Hypocondriaques" (Stock), Michel Cymès cherche à nous rassurer et pour nous convaincre que nos maux ne sont peut-être pas si graves que cela....
En savoir plus sur "Chers hypocondriaques" : https://www.hachette.fr/livre/chers-hypocondriaques-9782234086036
autres livres classés : maladieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
170 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre