AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234082471
Éditeur : Stock (22/02/2017)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Quand la tête va, tout va !
« Et pour que tout aille bien, il ne tient qu'à vous, sans bouleverser votre existence, de tenir compte des multiples conseils qui figurent dans ce livre. Cette prise de conscience peut s'opérer dès maintenant, quels que soient votre âge et votre état de santé. Pas de révolution, juste de petits aménagements. Agissez sur votre alimentation, revoyez certaines de vos habitudes, prenez le temps de faire travailler votre mémoire ! Ains... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  27 mars 2017
Les ouvrages sur le cerveau, le bien-être, les liens entre les deux et les solutions pour y arriver, on en trouve à la pelle.
Et celui-ci ne diffère pas trop sur le contenu. Pas de surprise : alimentation équilibrée, gymnastique du corps et des neurones, exclusion des toxiques, qu'ils soient chimiques ou humains, méditation , tout cet arsenal est destiné à prévenir la décrépitude programmée, le but étant non pas d'éviter de mourir, mais en bonne santé et surtout comme le dirait Lupano en se gardant bien d'avoir le « chou qui fane »
Alors pourquoi celui-ci plutôt qu'un autre? C'est clair, c'est le gentil et médiatique Cymes qui l'écrit. Il y a mis son humour et sa décontraction, ce qui allège le propos et le rend fort sympathique.
Les différentes rubriques ne me semblent pas très pointues, mais il est vrai que tout cela a été très souvent abordé par d'autres illustres spécialistes et d'autre part l'ouvrage s'adresse à u public large. Il est très accessible et ancré sur la réalité.

Pas de révolution donc, mais un guide de bonnes pratiques accessible et agréable à lire, flirtant sur la tendance bien-être , à consommer sans modération.
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
Gaphanie
  04 septembre 2018
Tout tout tout, vous saurez tout sur le ...cerveau !
Et surtout comment l'entretenir : alimentation, sommeil, activité physique, stress, lecture, prévention... Michel Cymès fait vraiment le tour du sujet et n'hésite pas à mettre sur le tapis les choses qui vont sans dire, mais qui vont décidément mieux en le disant !
Un des atouts de ce livre, c'est que Michel Cymès y résume les apports récents de la psychologie positive, en particulier les recherches effectuées par le "père" de cette discipline, Martin Seligman.
Bref, après avoir lu ce livre, on a tous les atouts en mains pour prendre soin de son cerveau. Il n'y a plus qu'à 'y mettre, et c'est le seul petit bémol que je trouve à cet ouvrage en pinaillant un peu : il manque peut-être un petit chapitre, ou au moins des références sur la motivation et/ou "comment je m'y prends pour passer à l'action"
Bon, c'est vraiment pour pinailler, très bon investissement !
Commenter  J’apprécie          120
agnesrobert
  26 mars 2018
Un livre de grande vulgarisation qui aborde d'une manière complète, claire, mais très succincte finalement, tout ce qui a trait au cerveau.
De fait, suivant l'actualité très régulièrement, je n'ai rien appris de bien neuf.
L'humour de Michel Cymes, pour ceux qui l'apprécie, donne de la légèreté à cette lecture.
Commenter  J’apprécie          60
PASCALINE80
  10 avril 2018
Allez Michel, ce livre, vous nous l'avez écrit comme vous parlez, avec un vocabulaire accessible et votre pointe d'humour sympathique. Rien de nouveau sur l'alimentation, quelques connaissances supplémentaires sur notre pauvre cerveau au QI en baisse, hélas on le savait déjà !!
Un bon résumé de tous les articles que l'on retrouve dans tous les journaux féminins régulièrement.
Cependant, il pourra intéresser toute personne désirant améliorer son hygiène de vie et avec une motivation réelle.
Commenter  J’apprécie          40
emeralda
  18 mai 2017
Depuis longtemps, mon corps m'en fait baver et ces derniers mois encore plus. Mais je ne me laisserais pas faire et si je ne peux pas agir sur tout, déjà je vais prendre soin de ce qui semble encore fonctionner un tant soit peu : ma matière grise. Qui sait ? Cela pourrait avoir un effet bénéfique sur mon état général ? Je ne risque rien à tenter l'aventure et pour ce faire, voyons ce que ce cher docteur a à me (nous) proposer.
On commence par revoir/voir ce qui est bon pour notre cerveau en passant par le contenu de nos assiettes. C'est vrai qu'on ne pense pas toujours au fait que ce que l'on avale chaque jour peut avoir un tel impact sur cet organe. Et pourtant !
Ensuite, on voit combien les bonnes ou les mauvaises habitudes peuvent là aussi être importantes. Et si on ne peut pas agir sur tout, il convient d'avoir les bons réflexes pour minimiser les points négatifs. C'est souvent plus simple qu'on ne le croit et là encore, ce cher docteur ne nous culpabilise pas, mais nous donne plutôt quelques petites astuces.
Et puis, au fait comment marche cette jolie machinerie ? Comprendre cette mécanique est aussi un moyen de savoir mieux la préserver.
Idem pour quand le train déraille, enfin votre raison ou celle de vos proches. On repère mieux les lacunes si on sait à quoi il est intéressant de faire attention.
Cette lecture fut un véritable plaisir car si elle n'est pas la première sur le sujet que je mène, c'est sans doute l'une des plus faciles d'accès, complètes et amusantes. Oui, on peut apprendre en s'amusant ou au moins sans dramatiser. Pour cela, Michel Cymes possède un talent particulier. Et puis, il n'est jamais trop tard pour bien faire.
Lien : http://espace-temps-libre.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2017
Il est une source de stress répandue qu’on a tendance à ignorer et qui, à force, peut faire des ravages : l’incapacité à dire « Non ». Or savoir dire « Non » est essentiel pour votre mental, votre physique et la gestion de vos émotions. Si vous dites oui à tout, quelle est la valeur de votre « Oui » ? Peanuts ! Et votre entourage en abusera… Vous devez donc apprendre à respecter votre capacité à accomplir une chose ou à la supporter. Un refus témoigne d’une forme d’intelligence quand il traduit la connaissance de vos limites et de vos priorités. Connais-toi toi-même… Désormais, ne dites « Oui » qu’après avoir réfléchi et si vous estimez que ce qui vous est proposé est réalisable, que vous avez la capacité de l’accomplir dans le temps imparti, que vous en avez envie. Si ce n’est pas le cas, refusez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2017
Le cerveau et l’organisme ont aussi besoin, pour éviter la déshydratation, de cette bonne vieille eau 100 % liquide, qu’elle coule du robinet ou provienne d’une bouteille. Sans elle, point d’optimisation de nos performances intellectuelles et mentales… Sans elle, nous altérons nos capacités de raisonnement, nous mémorisons moins bien. Sans elle, notre vigilance s’émousse, notre concentration flétrit. Le manque d’eau entraîne un effet domino où la fatigue conduit à la somnolence, où la somnolence précède la nervosité, où la nervosité débouche sur l’anxiété, laquelle laisse bientôt place à l’énervement et à son chapelet d’émotions négatives : on finit par avoir peur de tout, s’agacer d’un rien et trimballer sa tristesse un peu partout. Point n’est besoin d’être thésard sur le sujet pour entrevoir le cercle vicieux qui se met alors en place et vous pourrit le quotidien tout en vous éloignant de vos amis, pour lesquels vous devenez le parasite à éviter. Tout ça parce qu’on n’a pas bu ! Ou oublié de le faire ! J’insiste sur cette notion d’oubli. Car la vie n’étant pas si mal faite, nous avons tous tendance à boire quand notre organisme nous le réclame. Le problème, c’est que quand la soif se fait sentir, c’est, d’une certaine manière, déjà trop tard. Les capacités du cerveau sont déjà amoindries. L’idée, c’est donc de boire avant d’avoir soif. D’anticiper.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2017
Le cerveau est glouton. Et impoli. Il a tendance à se servir en premier et en abondance. Il s’approprie un cinquième des calories que nous ingurgitons et s’empare de 40 % de l’oxygène que nous inspirons. C’est à ce prix qu’il prétend rester en forme. Et qui alimente le cerveau ? Le sang. Il joue son rôle de transporteur en empruntant les artères. Autant vous dire qu’il vaut mieux qu’elles soient bien dégagées et que la circulation y soit fluide. Protéger ses artères, c’est donc œuvrer au bon fonctionnement du cerveau. Tout ce qui est susceptible de les encrasser ou de les encombrer doit, à défaut d’être proscrit, être consommé avec la plus grande des parcimonies. Les ennemis, on les connaît : le sucre raffiné, les aliments chargés en sel, les mauvaises graisses, dites saturées… Les amis aussi, on les connaît : les fruits, les légumes, les noix, les légumineuses, l’ail, l’huile d’olive et une palanquée d’autres parmi lesquels les poissons, notamment ceux dits gras, truffés d’oméga-3.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2017
Au Moyen Âge, à une époque où j’étais tellement petit que je n’étais même pas né, la sardine était d’ailleurs une bonne source d’énergie et de protéines pour les plus pauvres. Le temps a passé et les choses se sont inversées. Le saumon s’est démocratisé, son prix est devenu plus abordable, on le retrouve désormais dans toutes les assiettes familiales et au menu des restaurants les moins tapageurs. Parallèlement, on a un peu oublié la sardine. À tort. Car ce petit poisson apparu au XIIIe siècle et dont l’appellation latine signifie « poisson de Sardaigne » est tout aussi riche en oméga-3 et mérite qu’on lui accorde un peu plus d’attention.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2017
Le stress n’est pas une maladie, mais un phénomène naturel. Il n’est donc pas mauvais par nature. Ce sont ses conséquences qui peuvent esquinter la santé. Une chose est sûre : personne ne peut y échapper, nous sommes génétiquement programmés pour stresser. Car le stress est une réaction physiologique de l’organisme en réponse à une stimulation extérieure, physique, psychique ou sensorielle, perçue comme une menace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Michel Cymes (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Cymes
"Docteur je crois que j'ai un cancer" ou encore "J'ai une tumeur...c'est Parkinson...ou Alzheimer...Ou l'infarctus qui guette" tel est le discours très souvent entendu par le médecin Michel Cymès. Dans son livre "Chers Hypocondriaques" (Stock), Michel Cymès cherche à nous rassurer et pour nous convaincre que nos maux ne sont peut-être pas si graves que cela....
En savoir plus sur "Chers hypocondriaques" : https://www.hachette.fr/livre/chers-hypocondriaques-9782234086036
autres livres classés : santéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
171 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre
.. ..