AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012205747
Éditeur : Hachette (27/04/2016)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 10 notes)
Résumé :
« Les ordres étaient clairs : interdiction de défier les écailleux, même de loin. Il suffisait de les observer avec un peu trop d’insistance pour qu’ils se mettent à cracher du feu. Nul n’avait le droit de s’approcher de leur territoire. »

Ren connaît la loi. Il connaît aussi la haine de sa tribu envers la Horde des dragons. Mais le goût de l’aventure palpite dans ses veines, et il est trop fasciné par ces majestueuses créatures pour obéir.
Qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Lireoumourir
  28 août 2016
Chronique de Melisande
La Horde est le premier tome des Chroniques des Dragons de Ter qui je dois dire a bien attisé ma curiosité. Même si ce n'est pas un coup de coeur, j'ai trouvé l'univers et l'intrigue suffisamment intéressants pour m'avoir donné envie de poursuivre la série parce que ça promet de bonnes choses pour la suite. J'ai vraiment passé un bon moment en compagnie de Gabrial et Ren.
Ce premier tome raconte l'histoire de Gabrial, un jeune dragon qui est prêt à assurer sa place au sein de la Horde, sa « meute » en se battant avec un dragon plus fort pour prouver sa vaillance pour devenir le compagnon de la reine et de devenir le père de ses petits. Mais durant son combat un incident survient et la reine, ainsi que ses petits sont en danger. Seule la petite dragonne a survécu et le petit mâle est porté disparu. Mais c'était sans compter la présence d'un humain, Ren qui a assisté à toute la scène…
Je n'en dirai pas plus pour éviter tout spoiler mais c'est ainsi que commence l'histoire. C'est un premier tome bien sympathique qui nous plonge dans un univers entremêlant dragons et humains, deux mondes en conflit qui ignorent tout l'un de l'autre. Mais Ren, un humain qui a toujours appris à chasser les écailleux est fasciné par ces derniers et il n'imaginait pas ce jour là, en allant à leur rencontre que son avenir risquait d'être bouleversé.
L'univers est bien défini dans ce premier tome, nous faisons essentiellement la connaissance des dragons, plus que des humains comme le laisse entendre la 4e de couverture qui met davantage en avant Ren. On voit qu'il existe toute une hiérarchie particulière en leur sein, qu'il y a des règles qu'il faut à tout prix respecter. Règles qui existent aussi bien chez les écailleux que chez les humains vis-à-vis des premiers car ils sont dangereux et il ne faut en aucun cas les approcher. Mais évidemment Ren ne va pas respecter les règles et vivre malgré lui une aventure qu'il n'oubliera pas de si tôt. Par ailleurs, cette horde de dragons n'est pas là sans raison, même si évidemment les humains l'ignorent.
Quant à l'intrigue, elle est bonne et bien menée avec son lot d'actions et de problèmes pour qu'on n'ait pas le temps de s'ennuyer. Une bonne partie de l'histoire consiste à savoir ce qui a déclenché l'éboulement de pierre qui a tué la Reine des dragons ainsi que la disparition de son petit mâle. le suspense à ce propos est maintenu durant un long moment, l'auteur nous menant en bateau tout du long, les coupables étant assez nombreux à mesure que de nouvelles informations sont à prendre en compte. Les suspects se multiplient et il est difficile de savoir qui est responsable de tout cela. Autant d'éléments à suivre, de mystères qui se créent autour de tout cela et d'autres choses encore que je n'évoquerai pas pour éviter tout spoiler.
La narration est à la troisième personne, si bien que nous suivons différents groupes de personnages, dans une première partie nous découvrons Gabriel et la Horde, les écailleux puis dans une deuxième partie celui des hommes avec notamment Ren. Les autres parties du livre mélangeant ces deux univers. En nous focalisant sur un groupe puis l'autre, cela nous permet de voir le fonctionnement de chacun et nous pouvons constater que chez les dragons, les écailleux dans le livre, il existe toute une hiérarchie bien précise, comme dans une meute de loups avec des fonctions bien précises. Quant aux hommes, nous voyons bien leur animosité et crainte envers les écailleux qui détruisent tout sur leur passage. Mais Ren, un jeune adolescent intrépide ne respecte pas les règles et va découvrir tout un monde lors de son exploration.
L'écriture de l'auteur est agréable à lire et fluide de sorte que l'on rentre facilement dans l'histoire, au point que j'ai dû lire ce livre le temps d'un aller retour pour aller au boulot tant c'est simple. Mais le fait que ce soit intéressant et prenant y est aussi beaucoup pour quelque chose. J'avais envie de savoir à chaque instant ce qui allait arriver à nos deux héros qui vont en voir de toutes les couleurs.
Deux êtres différents et qui pourtant pourraient se ressembler plus qu'on ne le croit. En tout cas, dans les deux cas, ils ont beaucoup de force et de courage, deux personnages bien sympathiques et attachants. Gabrial est vaillant et prêt à tout pour prouver son innocence et retrouver le petit mâle disparu. Quant à Ren, il va lui aussi prendre des risques et tâcher de faire ce qui est juste envers un « peuple » qu'il est censé détester et tuer.
En bref, La Horde est un bon premier tome qui met bien en place l'univers et les personnages. J'ai beaucoup aimé cet univers mélangeant dragon et humain où chacun peut y trouver sa place même si ce n'est pas évident vu le contexte. Les personnages sont attachants et sympathiques et leur aventure est loin d'être terminé à tous les deux. Je suis désormais curieuse de voir ce que la suite va donner car cela promet de grandes choses.

Lien : http://www.lireoumourir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Melissa-Macy
  09 juillet 2016
Tandis que Gabrial, le jeune dragon bleu, et G'vard, le dragon blanc, s'affrontent pour déterminer qui sera le futur gardien chargé de la protection de la reine Grystina et de ses deux œufs, une catastrophe se produit. La grotte dans laquelle la reine a décidé de faire son nid, s’effondre brutalement, tuant la mère sur le coup. Dans les décombres, seule la petite dragonnelle est retrouvée vivante ; le mâle, lui, a mystérieusement disparu. Gabrial est aussitôt reconnu coupable des faits. Pourtant, dans l'assemblée, tout le monde n'est pas convaincu par ce jugement. Grendel, la future reine, pense que le meurtrier court toujours et contre l'avis du Conseil, elle choisit de veiller elle-même sur la dragonnelle sans savoir qu'en faisant cela, elle emprunte le dur chemin de la rébellion et de la vérité. Son peuple sera-t-il prêt à l'écouter ?
Avec La Horde, la série #Jeunesse #Fantasy des Chroniques des Dragons de Ter commence vraiment bien.
L'histoire comprend cinq parties, toutes racontées par un interlocuteur différent qui apporte sa pierre à l'édifice.
Tout d'abord, on entend Gabrial nous expliquer son combat, son jugement ainsi que sa sentence. Ensuite, on suit le périple de Ren, l'enfant amoureux des dragons qui pense pouvoir instaurer la paix entre son clan et les créatures ailées. Puis on écoute Ned, le père de Ren, qui part à la recherche de son fils malgré son intime conviction de le retrouver mort, mutillé par ces maudits écailleux qu'il déteste tant. Après quoi, c'est Grendel et Graymère qui percent le mystère de ce qui s'est réellement passé le jour de la catastrophe. Enfin, l'ensemble des protagonistes se retrouvent dans un final époustouflant pour nous révéler le fin mot de l'histoire.
Tout au long du roman, le scénario se dessine peu à peu, nous révélant ses subtilités avec la mesure nécessaire à la préservation du suspens.
L'auteur dépeint un univers riche et travaillé, peuplé de personnages somptueux qui évoluent dans un récit particulièrement bien amené auquel le jeune public sera certainement sensible.
Personnellement, j'ai complètement adhéré à la mise en scène ainsi qu'à la structure de l'histoire qui oscille entre point de vue des dragons et perceptions humaines. J'ai trouvé chaque narrateur incroyable et particulièrement bien choisi pour faire avancer le récit.
Ce livre se lit vite, non seulement parce que son style est fluide et agréable mais aussi parce qu'il tient le lecteur en haleine.
Amateurs de fantasy, jeunes et moins jeunes, ce roman est pour vous.
Avec La Horde, découvrez une nouvelle saga prometteuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
April-the-seven
  12 septembre 2016
Grand merci aux éditions Hachette qui m'ont permis de découvrir ce très beau livre. Visuellement, c'est un petit bijou et je n'ai pas cessé d'admirer cette magnifique couverture. Si j'étais déjà séduite à l'idée de retrouver les dragons, des créatures que j'apprécie énormément, j'avais tout de même une petite appréhension, car mon dernier coup de coeur sur les dragons datait de L'Héritage (une de mes sagas préférées). Je craignais d'y trouver des similitudes ou de me sentir obligée de comparer. Heureusement, je me suis plantée en beauté ! Chroniques des dragons de Ter, c'est de la fantasy originale qui ne tombe pas dans les vieux clichés et le réchauffé. J'ai émergé de ma lecture sous le charme !
C'est l'histoire d'un monde, créé par Godith, la dragonne originelle. Celle-ci est à l'origine des autres dragons (aussi appelés écailleux) et ces derniers ont tous un nom commençant par la lettre « G » pour lui faire honneur. Un jour, les dragons décident de chercher un nouvel endroit où s'établir. Ils envoient la Horde, une première vague dont le but est d'estimer la viabilité de Ter. Hélas, la Horde disparaît dans la nature, sans que l'on sache ce qui a pu se passer. Un nouvel arrivage de dragons est organisé. Ceux-ci délimitent leur territoire et le défendent des Homs, avec qui ils ne sont pas en bons termes.
Du côté des Homs, il y a Ren. Jeune garçon passionné par les écailleux et désireux de mieux les connaître. Dans sa tribu, il est formellement défendu de s'en approcher ou d'essayer d'interagir avec eux. Seulement Ren n'en fait qu'à sa tête et décide d'user de stratagèmes pour infiltrer leur territoire. Un malheureux concours de circonstances va l'obliger à faire des choix très compliqués. Des choix qui impliqueront les dragons et les Homs, des choix qui pourraient tout remettre en question.
Le livre n'est pas bien long, mais suffisamment recherché pour nous laisser entrevoir un monde élaboré et bien pensé. On assiste à un mélange entre classique et originalité ; l'auteur a toujours le petit détail en réserve pour tirer son épingle du jeu, et en temps que lectrice, j'ai été complètement happée par son univers. Ce n'est pas un coup de coeur pour une bonne raison : les personnages sont très attachants, mais pas suffisamment développés dans leurs parcours respectifs pour que je me retrouve en eux. Cela dit, je ne considère pas cela comme un point négatif puisque le but premier de l'intrigue ne concerne pas leurs vécus.
Ce n'est pas Ter en elle-même qui attise la curiosité. C'est plus le folklore et les légendes qui entourent l'histoire des écailleux… Ces derniers ont un code d'honneur, des croyances, une manière de vivre et de penser tout simplement ahurissants. Pour une fois qu'ils ne sont pas que des créatures sanguinaires ! Non, Chris D'Lacey en a fait des êtres doués d'une réelle intelligence, aussi puissants que des dieux, mais aussi vulnérables par bien des aspects. Ils tirent leur force de leur unité, et parfois, leur unité est mise à mal. Ils évoluent dans une société bien établie, ont des rituels et une religion à laquelle ils tiennent fièrement.
Le seul petit bémol que je soulignerai, c'est qu'ils sont très nombreux, et sachant que leurs noms commencent par « G », il est assez facile de s'emmêler les saucisses. Il m'arrivait de reposer le livre, de le reprendre quelques heures plus tard, et pouf ! j'avais déjà oublié qui était qui. C'est assez perturbant, surtout quand on prend en compte que de nouveaux dragons apparaissent régulièrement, et que, de fait, il est important d'avoir intégré qui était qui dans les chapitres précédents.
Chroniques des dragons de Ter, c'est aussi un livre qui s'apprivoise. C'est au lecteur de s'adapter au récit, et non l'inverse. Au début, il se peut que certains soient un peu perdus. L'auteur emploie des termes spécifiques, avec des mots tels que « Ki : Meria », mais pas de panique, il faut vraiment pousser plus loin sa lecture pour vraiment saisir la magie qui flotte autour des écailleux.
L'auteur nous offre plusieurs points de vue, aussi bien chez les dragons que chez les humains, et les différents angles permettent de ne pas louper une miette de ce qui se joue. On finit par se prendre pour un explorateur – ou mieux, un enquêteur – à la recherche de réponses aux questions que nos héros se posent.
Au niveau de la trame, on nous en met plein la vue ! Je ne me souviens pas m'être ennuyée une seule fois. C'est riche, bien travaillé, et on sent très vite que Chris D'Lacey a de la suite dans les idées. La fin s'imbrique à merveille, mais laisse entrevoir des enjeux encore plus grands pour la suite.
En résumé, Chroniques des dragons de Ter est un roman qui sort du lot, avec des dragons mis à l'honneur et une intrigue riche. Adieu les clichés et bonjour l'originalité, Chris D'Lacey signe le premier tome d'une saga qui promet d'être remarquable !

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire-une-passion
  14 juin 2016
Clairement, une histoire de dragons, je ne pouvais pas passer à côté ! C'est vrai que je n'en ai pas lu des tonnes, et pourtant, j'adore ces êtres majestueux et je suis toujours curieuse de les découvrir dans des romans. Et celui-ci m'a tout de suite intriguée, avec sa belle couverture. Et j'ai vraiment bien aimé ce premier tome et je suis curieuse de lire la suite.
Le roman est découpé en plusieurs parties, où nous suivons en gros deux personnages différents. Tout d'abord, Gabrial, un dragon, qui doit prouver qu'il peut être un bon père pour la Reine dragon qui va bientôt mettre bas. Cependant, il n'est pas tout seul à vouloir cette place, de ce fait, lui et son adversaire vont se battre pour avoir la place de rêve auprès de la reine et de ses futurs petits. Mais tout ne va pas se passer comme ils le pensaient. Un gros chamboulement va changer totalement la donne, et faire basculer cette horde de dragons dans une situation assez compliquée. Tout le monde va être contre Gabriel, persuadés qu'il est coupable. Il ne va pas être exilé, mais devient vite un paria. Pour lui, il le sait, il est innocent, et est prêt à tout pour se défendre.
De l'autre côté, nous avons un humain, appelé Hom, par les dragons. Toujours intrigué par ces bêtes majestueuses, il a toujours voulu en savoir plus sur eux, bien que son peuple soit contre eux, et veut absolument tous les tuer. Alors, pour prouver qu'ils ne sont pas ce que son peuple pense, Ren décide, contre l'avis de son père, d'aller dans leur antre, pour mieux les découvrir. Mais sa petite visite discrète va changer sa vie à jamais. Jamais il n'aurait penser que trop s'approcher de ces dragons pourrait lui faire voir d'une autre manière sa façon de vivre.
Je dois avouer, que l'idée d'être dans la tête des dragons, de voir comment ils vivent, comment ils communiquent était une très bonne idée. de cette façon, on s'attache forcément plus à eux, et de leur point de vue, on constate la douleur qu'ils vivent chaque jour à ne pas trop s'approcher des Homs, même s'ils peuvent se défendre. On se rend compte alors de la cruauté des humains, ce qu'ils sont capables de faire pour survivre, au risque de tuer une race en voie d'extinction. Durant ma lecture, j'ai ressenti une certaine haine et colère envers ces humains. Bien sûr, la langue entre les deux est impossible à comprendre, la grandeur de ces êtres peut faire peur, c'est une évidence, mais jamais ils n'ont réfléchi ce que ces dragons pouvaient ressentir chaque jour qui passait.
Évidemment, je me suis attachée à Ren, parce que c'est encore un garçon, et que lui, veut découvrir le monde, mais surtout protéger ces dragons dont il est fan. Il a beau avoir de bons arguments, cela n'empêche pas son peuple d'avoir des idées arrêtées... au risque d'y perdre la vie. Car il ne faut pas croire : même s'ils veulent vivre et n'osent pas s'approcher des Homs, les dragons savent aussi très bien se défendre, et lorsqu'on touche un membre de leur Horde, leur vengeance se ressent immédiatement.
Cependant, j'ai eu plus d'attachement envers les dragons, et surtout Gabrial. Menacé d'être exilé pour quelque chose qu'il n'a pas fait, vu comme un paria, alors que nous-mêmes savons qu'il est innocent, on ne peut pas ne pas avoir d'attachement pour lui. On veut qu'il réussisse à prouver son innocence, même si certains sont très réfractaires à ses explications. Même s'il est vrai que les sentiments ne sont pas forcément mis en avant, le côté psychologique atténue un peu la chose.
Quant à l'intrigue, je l'ai trouvée assez originale, car elle en englobe plusieurs. Une principale, mais certaines secondaires, qui tient assez bien le lecteur en haleine, car on veut en savoir plus. L'auteur réussit à tenir le suspense jusqu'au bout, même si certaines réponses arrivent petit à petit.
En résumé, un premier tome qui m'a bien plu, assez intriguée pour vouloir lire la suite. J'ai ressenti beaucoup de colère envers ces humains qui n'éprouvent que de la haine envers les dragons, sans pour autant essayer d'apprendre à les connaître. Ren sort vraiment du lot pour ça, et c'est pour cela que j'ai apprécié son personnage. Je suis donc curieuse de lire la suite et de savoir ce que nous réserve l'auteur.
* Je remercie Hachette et Aurélie pour leur confiance ! *
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EternelAdo
  25 mai 2016
Un combat de géants se déroule dans les montagnes. Deux dragons se disputent l'honneur de devenir le protecteur de la nouvelle reine et de ses deux petits à naître. Une terrible tragédie met fin au combat ; la reine a perdu la vie dans un éboulement et seule la dragonnelle semble avoir survécu. Aucune trace du dragonnet... Gabrial, jeune prétendant est accusé d'avoir causé ce grand malheur et se voit déshonoré en perdant le G qui le relie à Godith, la Mère de tous les dragons. Il devient Abrial (étant contre cette décision, je continuerai à l'appeler Gabrial :p ).
Dans le même temps, suite à la mort de leur meilleur chasseur, les Homs de la tribu de Kal ruminent leur vengeance contre les écailleux et semblent prêts à tout pour les exterminer... le jeune Ren qui a toujours été fasciné par ces reptiles volants, va se rendre sur leur territoire pour tenter de préserver la paix...
Une nouvelle série fantastique autour des légendaires cracheurs de feu :
L'auteur commence par nous expliquer brièvement l'origine des dragons sur Terre (Ter pour les écailleux) et cet épilogue est essentiel à la bonne compréhension de l'histoire.
Chris D'LACEY, met en parallèle deux sociétés qui se ressemblent par leur fonctionnement et leurs valeurs. Humains comme dragons, menés par leur guide spirituel respectif, vivent dans le respect des règles. L'auteur a humanisé les dragons et nous donne de l'empathie pour cette Horde qui semble en voie d'extinction. On découvre une espèce intelligente, socialement évoluée et plutôt respectueuse de la vie malgré sa puissance sans commune mesure avec celle des hommes. Certaines descriptions donnent une impression de pureté, de grande sagesse. On imagine sans aucune difficulté des créatures alliant force et beauté. Aucun désir de conquête, la Horde, lutte pour sa survie et celle de l'espèce.
La tribu de Kal a les mêmes préoccupations mais dans toutes communautés, il est fréquent de trouver des trouble-fêtes, des personnalités motivées par le pouvoir ou la vengeance et ce seront les pires ennemies de Ren et Gabrial dans leur première aventure. J'ai vraiment été conquis par le personnage de Ren! Son lien avec les dragons, les valeurs qui le font avancer malgré le danger. J'ai hâte d'en découvrir plus sur lui et d'ailleurs, je regrette que ce livre 1 ne soit pas plus long...
C'est un début de série plutôt prometteur et je lirai la suite avec beaucoup de plaisir mais il manque un petit quelque chose pour provoquer le coup de coeur dès le tome 1...
Vous pouvez aussi retrouver toute l'actualité de mon blog sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/eternelAdo
Lien : http://journalduneternelado...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
limaginariumlimaginarium   25 mai 2016
- Il les aime beaucoup, ces sales bêtes, pas vrai ? fit Varl en fixant Ren avec malveillance. Pourquoi est-ce que tu pleures Utal, alors que ton coeur vole avec ces monstres et que tu rêves d'aller vivre de l'autre côté de la frontière ?
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : dragonVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
972 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre