AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de caro64


caro64
  18 avril 2011
Paris, deux jours avant le premier tour des élections présidentielles. Un appartement dans le 17ème arrondissement. Deux hommes en cagoule sont surpris par le propriétaire des lieux, Benoît Soubise, en train de copier le disque dur de son portable. S'ensuit une courte lutte au cours de laquelle ce dernier meurt accidentellement. Les deux cambrioleurs prennent alors la fuite en emportant l'ordinateur portable. le commandant Pétrus Pâris, de la brigade criminelle, ne tarde pas à se rendre compte que ce cambriolage qui a mal tourné cache en réalité une affaire bien plus explosive impliquant les milieux politiques et industriels français, cette fameuse "honorable société". L'enquête de la brigade criminelle s'oriente en effet très rapidement vers l'entourage de pierre Guérin, ministre des Finances, candidat déclaré à la présidence de la République, et leurs amis industriels qui le soutiennent. La volonté féroce du commandant Pâris de faire toute la lumière sur cette affaire n'est pas du tout de leur goût. Il va leur falloir agir…

Un roman noir écrit à quatre mains par Dominique Manotti et DOA, c'était la promesse d'une histoire riche, complexe et particulièrement documentée, la promesse d'un roman d'action sans temps morts, la promesse d'un thriller politique sans concession comme on en écrit trop rarement en France. Et toutes ces promesses sont très largement tenues, au point de faire réellement froid dans le dos et au risque de perdre ses dernières illusions sur ceux qui nous gouvernent. Ente hommes politiques pourris et capitaines d'industries corrompus, nos deux auteurs dressent un tableau noir et nauséabond des arcanes du pouvoir en France. Toute ressemblance avec des personnages vivantes ou ayant existé ne peut être fortuite ! La vérité dépasse malheureusement bien souvent la fiction. Alors, "Ouvrez les yeux, éteignez vos télés !" pour reprendre le slogan...
Commenter  J’apprécie          170



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus