AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de umezzu


umezzu
  28 septembre 2020
Ce premier roman aborde deux grands sujets. le principal est le dopage dans le sport moderne, particulièrement dans le tennis. le second est la pression que mettent, volontairement ou non, les parents de ces jeunes sportifs poussés à réussir dans une discipline. Des gamins, repérés tôt, ou qui portent les espoirs de réussite de leurs géniteurs. Si vous n'avez pas d'appétence pour l'une ou l'autre de ces thématiques, ou que tout simplement vous êtes allergique au sport en général, passez votre chemin, ce livre n'est pas pour vous.

Le récit prend pour héroïne Masha, une jeune joueuse de tennis, fille de sportifs professionnels issus des pays de l'Est, qui depuis sa jeunesse récite ses gammes de coups droits et revers pendant des heures. Elle quitte ses cours scolaires dès que possible, pour enchaîner sur les courts (de tennis). Elle passe son temps dans les transports en commun, lever tôt et coucher tard, et comprend que le regard de ses parents – de sa mère surtout, ex-joueuse de haut-niveau – dépend de ses succès tennistiques. Elle est douée, certes, mais dans ce milieu très fermé, seuls les tous meilleurs arrivent à percer et à vivre de leur sport. Comme l'auteur le rappelle, dans le monde du tennis, au-delà de la 250 éme place mondiale pour les gars, et de la 150 éme pour les filles, le professionnalisme ne nourrit pas. Trop de frais (transport, logement, coatch, …) pour des rentrées financières trop faibles. Et, parmi les meilleurs joueurs en catégorie juniors, seuls les tout meilleurs, déjà repérés – et sponsorisés - dés leur prime jeunesse, pourront raisonnablement devenir professionnels.

Alors que Masha plafonne et voit ses rêves (ou ceux de ses parents ???) s'éloigner, sa mère démarche un médecin du sport à Bilbao qui propose des traitements permettant d'améliorer ses résultats. Un savant mélange de produits permettant gain musculaire, moindre souffrance à la douleur et moral d'enfer. Un cocktail à la limite de la légalité, si on veut bien suivre son argumentaire.

Fred est un journaliste sportif particulièrement intéressé par le phénomène du dopage. D'abord intéressé par la personnalité de Masha, il la voit physiquement évoluer. Cette transformation s'accompagne de résultats probants. Fred remonte alors la piste des fournisseurs de produits dopants. Mais jusqu'où peut-il aller ? Jusqu'où son journal acceptera de le suivre ?

Ce roman mélange personnalités réelles et personnages inventés, dans un milieu très bien décrit. L'auteur se place en 2010-11. Évidemment, les vedettes de l'époque ne sont plus celles du tennis d'aujourd'hui. Évidemment, ce passé un peu lointain laisse à penser que les produits dopants cités sont de nos jours dépassés. Mais le contexte, et les nécessités du spectacle toujours plus poussé qu'est devenu le sport de haut niveau, n'ont pas changé.

Les cocktails (rapidement) présentés par Dabadie, et leurs résultats, laissent pensifs. A chaque fin de Tour de France on reparle (un peu) du sujet. S'agissant du tennis l'omerta semble régner. On ne perturbe pas un Roland-Garros, spectacle apprécié par quelques VIP.

La partie la plus réussie de l'ouvrage est sans conteste liée à Masha, à ses doutes, à ses envies, aux réactions de son entourage face à son évolution, et finalement à sa jeunesse bradée pour obtenir quelques résultats.

Le sport d'aujourd'hui n'est pas qu'exploits sportifs. C'est aussi un business, des retransmissions télévisées jusqu'au rôle des sponsors. Ce genre de roman – très réaliste – le rappelle avec justesse.
Commenter  J’apprécie          180



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (18)voir plus