AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782361830380
354 pages
Éditeur : Les Moutons Electriques (19/11/2010)
3.67/5   9 notes
Résumé :
Vampires, loups-garous, fantômes et sorcières ont toujours été présents parmi nous. Effrayants, envoûtants, fascinants, ils tremblent désormais devant les arbalètes et les pieux d'humaines vulnérables qui les pourchassent sans pitié… Sans pitié ? Pas si sûr, car bien souvent, l'amour se noue entre créatures surnaturelles et fragiles mortels. En quelques années à peine, la bit-lit a dépoussiéré l'image des vampires et rendu au féminisme les honneurs qui lui sont dus.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
CoquelicoteAzimutee
  23 juin 2014
Pour ouvrir cette chronique, je vais dire que la bit-lit (ou l'urban fantasy) n'est pas particulièrement mon genre préféré. Au final, j'en lis assez peu, surtout par rapport à d'autres lectrices ! J'ai lu toute La Communauté du sud, parce que j'ai eu un coup de coeur pour l'univers et les persos quand j'ai découvert True Blood, et ça s'est reporté sur les romans et sur Charlaine Harris, que je lis assidument depuis. J'ai aussi tenté, sans trop de succès, Anita Blake, puis Kate Daniels, avec qui j'ai pas mal accroché, et j'ai aussi lu Charley Davidson, que j'adore, et Alex Craft, avec qui ça n'a pas trop été, mais ces deux dernières ne mettent en scène ni vampires ni bêtes à crocs, qui ont donné leur nom à la « littérature qui mord ». Pourtant, l'ouvrage intitulé Bit-Lit ! L'Amour des Vampires de Sophie Dabat m'avait tapé dans l'oeil, et quand je suis tombée dessus en occasion aux Halliennales, je n'ai pas hésité à le prendre, sans trop savoir pourquoi. Au final, je suis très agréablement surprise d'avoir trouvé cet ouvrage si intéressant !

C'est donc un livre qui analyse tout à la fois le genre appelé en France « bit-lit » et plutôt « urban fantasy » en anglais et son succès depuis plusieurs années. Il est vraiment complet, surtout quand on se remet dans le contexte du moment où il est sorti, en 2010. Tous un tas d'aspects sont abordés, certains que j'avais remarqués dans mes lectures, et d'autres qui ont été une complète découverte, presque une révélation. Les réflexions sont bien menées et j'ai appris beaucoup de choses. Je ne me suis pas ennuyée du tout, ce qui était l'une de mes craintes !

Cet ouvrage fait appel à l'histoire des lecteurs, à leurs références, et pour ma part comme je n'y connais pas grand-chose, j'ai subi un nombre de spoils conséquent ! Notamment sur Buffy et Anita Blake, deux des oeuvres les plus importantes de la bit-lit. Certains encarts vont dans le détail d'une série, pour mieux explorer un aspect particulier du genre. J'ai lu ceux sur La communauté du sud car il n'y avait aucun risque de spoil, mais j'ai dû passer mon tour sur d'autres pour éviter de trop me faire spoiler, mais je n'ai pas toujours pu l'éviter. Ça a eu des conséquences très diverses. Parfois, j'ai tout simplement oublié ce que j'ai lu sur telle ou telle série, car mon cerveau est loin d'être une éponge et je perds beaucoup d'informations ! Ou bien à l'époque, les séries étaient peu avancées (comme Kate Daniels) et de ce fait ce n'était pas grave. A certains moments, ça m'a complètement dégoûtée d'une série, et pour le coup c'est ce qui est arrivé avec Anita Blake. Je n'avais déjà pas trop aimé le premier tome, maintenant j'ai clairement envie de ne même pas donner sa chance au deuxième. Je comprends l'importance de cette série pour les fans et son intérêt en général, mais vraiment je n'aime ni la direction qu'elle prend ni son personnage principal. Et enfin, à d'autres moments, ça m'a carrément alléchée. Par exemple, sur Buffy, je n'avais vu que les trois premiers épisodes et maintenant je m'y suis remise, très enthousiaste.

Grâce aux réflexions de Sophie Dabat et des autres auteurs qui ont participé à ce livre, j'ai une meilleure compréhension de ce genre, pour lequel j'avais des sentiments assez mitigés auparavant. Remonter jusqu'au XVIIIème, jusqu'aux romans gothiques et à Jane Austen, peut paraître exagéré, mais pas du tout, c'est tout à fait justifié. J'ai particulièrement adoré cette première partie sur les origines. J'ai aussi beaucoup apprécié la conclusion et son ouverture, dont je vais essayer de parler à Sophie Dabat aux Imaginales ! C'est aussi l'histoire de la femme qui est traitée en filigrane dans ce livre, et j'ai appris beaucoup de choses sur l'évolution de la littérature à cet égard. Maintenant je connais de nom plein de séries dont je n'avais jamais entendu parler avant et j'ai une vision bien plus large du genre.
Je vous conseille vraiment ce livre, et pour ma part j'espère avoir l'occasion d'en acheter d'autres de ce genre chez Moutons électriques (j'ai aussi très envie d'essayer leurs livres qui mêlent biographie de l'auteur et ses fictions...).
Lien : http://sans-grand-interet.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
maylibel
  14 mai 2014
Créatures surnaturelles, vampires, loup-garous, sorcières… sont des personnages en vogue. Leurs histoires, plus particulièrement celles se rattachant au genre de la bit-lit (sous-genre de la fantasy urbaine), sont de plus en plus traduites et vendues en France. Quelle sont les caractéristiques de cet univers ? Comment expliquer cet engouement ?
Définition et exploration du monde de la bit-lit (un terme qui, contrairement à ce que l'on pourrait croire, a été inventé en France), c'est ce à quoi nous invite Sophie Dabat dans cet essai assez riche et intéressant. L'essayiste s'intéresse d'abord aux origines du genre : romans gothiques, fantastiques… bien sûr, mais aussi séries télé (Buffy contre les vampires) ou jeux de rôle comme Vampires : la Mascarade. Puis elle étudie et analyse de manière relativement développée et complète (mais évidemment pas exhaustive) les univers et les héroïnes de nombreux romans de bit-lit, comme les séries des aventures d'Anita Blake (Laurell K. Hamilton), de la Communauté du Sud (Charlaine Harris) ou encore de la Chasseuse de la nuit (Jeaniene Frost). L'auteure conclut par une description du phénomène de mode qui s'est développé et des déclinaisons (séries télé, bandes dessinées…) qui en ont résulté. Une description suffisamment bien menée pour rester juste et d'actualité quatre ans après la parution de l'ouvrage.
Bien sûr, on peut trouver superflues les photographies d'Éric Collet et Yannick Derennes qui illustrent l'ouvrage. Et Sophie Dabat étaye parfois peu ses opinions. Mais son tableau du monde de la bit-lit et de ses héroïnes est réellement intéressant si vous souhaitez en apprendre davantage sur cet univers et ses déclinaisons, à moins que vous n'en connaissiez déjà bien les oeuvres.
Bit-lit ! L'Amour des Vampires est en effet une bonne introduction au sujet. Un essai assez complet (qui ne se limite pas, contrairement à ce que suggère le sous-titre, aux histoires de vampires, mais évoque aussi sorcières, loup-garous…) qui a pour effet secondaire de donner envie de lire/visionner beaucoup des oeuvres citées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Julian_Morrow
  14 avril 2019
Le travail de Sophie Dabat et son équipe est tout à fait sérieux. Remontant aux sources complexes et variées de la bit-lit (du récit gothique de lady Radcliffe au roman sentimental de Jane Austen) l'analyse se déploie dans tous les domaines culturels touchés par ce mouvement et décline toutes les formes de l'imaginaire érotique fantastique, vampires, anges, loups-garous, démons...
Le tout complété par une iconographie variée, riche, et couvrant toutes les époques.
Commenter  J’apprécie          30
cici899
  19 avril 2016
J'ai découvert ce livre lors de mes recherches pour mon travail de fin d'études.
C'est un ouvrage très intéressant, remplis de références et très bien documenté. En plus d'approfondir mes connaissances sur la bit-lit, j'ai aussi découvert les origines du genre comme la littérature gothique, la romance mais aussi l'influence du policier!
En plus des influences littéraires, on découvre aussi que d'autres médias ont influencés la bit-lit, notamment les séries télévisées mais aussi les jeux de rôles.
Un petit bémol, c'est qu'il n'y a pas vraiment de fil conducteur entre les différentes parties et certaines répétitions.
Commenter  J’apprécie          10


Videos de Sophie Dabat (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Dabat
Extrait de la conférence "Ogres, zombies... et autres monstres !" avec Karim Berrouka,Sophie Dabat, Stefan Platteau et Aurélie Wellenstein.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1823 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre