AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369760990
Éditeur : 2-36976-099-3 (11/12/2014)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Vous prendrez bien de nos nouvelles !

“Histoires de…” des anthologies variées, de la nouvelle au roman court, des auteurs venus de toute la francophonie, des thèmes venus des quatre coins de l’Imaginaire. Lune Écarlate Éditions présentent le plaisir de lecture à l’état pur !

Histoires de… Folie. L’instant où tout bascule. La spirale vous emporte. La réalité se déchire. La peur s’impose. Sous la plume de Sophie Dabat, Johanna Almos, Kwam... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
gabrielleviszs
  02 avril 2017
Je remercie Nathy des éditions Lune écarlate pour l'envoi de ce premier recueil "histoires de ..." Folie ! J'aime bien la couverture, même si je ne vois absolument pas à quoi cela correspond. le mélange des histoires, sûrement, juste que je n'ai pas l'oeil pour les décoder.
Qui dit recueil, dit plusieurs nouvelles sur un même thème. 8 histoires totalement différentes mais qui ont toutes ce point commun de la folie. Qu'elle soit meurtrière ou mentale, la folie est partout, autour des personnages ou dans les personnages qui seront les acteurs de chacune de ses nouvelles.
La première est ma préférée. le choix de l'hippocampe de Sophie Dabat nous dépose aux pieds d'un enfant qui entends d'horribles bruits. Puis plus rien. le silence total. Doit-il sortir de sa cachette ? Que va-t-il faire pour rester en vie ? Ce silence pesant, sa peur combinée à son âge... Il va trouver la force en lui de rester en vie, mais à quel prix ? J'ai adoré la fin !
Vient ensuite Peur Filiale de Johanna Almos. Je dirais qu'elle fait partie de mon top 3. Une jeune femme revient dans la maison familiale. Elle va s'occuper de sa mère qui était un véritable tyran. Cette vieille femme ne peut plus marcher correctement. Nous découvrons leur passé commun, les diverses agressions et l'horrible vérité qui va découler de ces années de mauvais traitement. La culpabilité est si facile à obtenir...
Avec Manta 131 de Kwamé Maherpa, j'avoue que je n'ai pas tout compris. Je suis restée perplexe sur un personnage. Je n'ai pas su voir qui était le plus fou dans l'histoire. Un homme d'affaire qui trouve la mort, un tueur probable en série qui traîne dans les parages,un sdf qui semble avoir tout vu, un policier qui cherche sans cesse qui peut bien faire cela et surtout le pourquoi ! La vengeance est un plat qui se mange froid.
L'empailleur de Patrick S. Vast donne déjà le ton rien qu'avec le titre. Je me suis doutée de ce qu'il allait se passer. Un homme arrive chez un de ces amis. Sa femme doit le rejoindre le lendemain. Mais la nuit ne porte pas toujours conseil.
Laure de Jacques Mercier ne m'a pas vraiment plu. Une jeune femme, une chouette, un hôpital psychiatrique. Au moins je peux reconnaître que savoir ce qui est vrai ou non dans l'histoire est difficile. L'auteur a bien réussi cela. c'est juste l'histoire qui ne m'a pas fait vibrer.
La marelle Hopscotch d'Arnauld Pontier est longue. J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. Pourtant deux frères jumeau, l'un est considéré comme un ange, l'autre comme un démon par leur mère. disons que mon esprit est déjà tortueux et que j'imaginais déjà la fin. dommage j'ai trouvé très rapidement ayant déjà lu une histoire avec des jumeaux.
Avec Comme un passage à niveau de Bruno Pochesci, j'ai mon top 3 de complet. le récit est original, la mise en scène l'est tout autant. Un auteur qui se pose des questions sur des meurtres qui se produisent dans sa ville. Un policier qui se demande ce qui se passe réellement. Un tueur qui a de l'imagination. Je me suis bien amusée en lisant cette histoire. Comme quoi les phobies sont de véritables machines à tuer !
Enfin nous terminons avec Passage à l'acte de JB Leblanc. Nous découvrons Thibault, un jeune homme qui a tout pour déplaire. Un physique ingrat, des fringues d'un ancien temps. Il est celui que tout le monde fuit. Ses fantasmes, ses désirs, lorsqu'il va enfin "passer à l'acte" sa jouissance sera sans nom. Un récit construit qui montre la complexité de la perversité de l'homme.
En conclusion, j'ai apprécié certaines, d'autres moins, mais l'essentiel est là : la folie est bien représentée sous différents "thèmes". J'ai déjà lu pas mal d'histoires horrifiques et je sais qu'entre ces lignes c'était sympathique. Pas de sueurs froides pour moi, mais je pense que cela peut en donner à bon nombre. le public averti est plus - pour ma part - pour des personnes qui n'en lisent jamais. Il permet de découvrir des auteurs que je n'aurais pas eu l'idée d'aller voir ailleurs.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/histoires-de-folie-recueil-collectif-a129514588
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ptitelilie
  13 mars 2017
la lecture de nouvelles autour du thème de la folie n'est pas une lecture habituelle pour moi. Néanmoins, je me suis laissée tenter afin d'élargir mes lectures et découvrir un nouvel univers. Ce recueil de nouvelles est composé de 8 nouvelles écrites par 8 auteurs différents et qui nous embarque dans 8 univers totalement différents. Je vais donc vous présenter ces différentes nouvelles :
- le choix de l'hippocampe : Rowan se cache dans une valise suite à l'assassinat de sa famille. Il a peur de sortir de sa cachette et reprend confiance en lui grâce à une tache d'humidité, ressemblant à un hippocampe, qui va devenir son nouvel ami. Enfant traumatisé et prostré dans son silence, Rowan arrivera-t-il à « survivre » à ce drame ?
- Peur filiale : la narratrice est revenue vivre dans sa maison d'enfance car sa mère, terriblement diminuée, ne peut plus vivre seule. Durant toute son enfance, sa mère était un véritable tyran qui les martyrisait. Alors qu'elle est maintenant infirme, la narratrice va se faire agresser par sa mère et revoir à cette occasion son frère disparu depuis tant d'années.
- Manta 131 : Idrissa Kounate est un homme d'affaire qui cache un passé de caïd des cités. 10 ans plus tôt, il avait participé à un viol et un assassinat. Comme son ADN n'était pas répertorié, il n'avait pas été inquiété. Un soir, sortant d'un rendez-vous d'affaire, il prend le RER et est retrouvé mort le lendemain matin. Un policier va s'interroger sur ce meurtre et se retrouver au milieu d'une folle histoire de vengeance…..
- L'empailleur : Jean Leclerc est invité par Félix Croquet, un de ses amis, dans sa nouvelle maison en Ardèche. Il est passionné par les êtres vivants empaillés. Une nouvelle qui fait froid dans le dos….
- Laure : la nouvelle la plus surprenante de ce recueil. Une jeune femme, prénommée Laure, travaille sur les chouettes et rêve qu'elle en devient une. Elle se retrouve hospitalisée dans l'hopital psychiatrique de son fiancé Thomas…. Une nouvelle où l'on a du mal à démêler le vrai du faux.
- La marelle de Hopscotch : c'est l'histoire d'un homme qui fait sa vie, qui vit dans un monde à part, avec sa réalité et ses réflexions. Avec son jumeau, ils sont liés mais très différents. Il devient un « tueur en série » au fil des années et on suit son parcours meurtrier avec plaisir et angoisse.
- Comme un passage à niveau : un dentiste, auteur de polar, accomplit des meurtres pour alimenter son futur livre. Il souffre d'une phobie antiportable et a tendance à ne pas pardonner ceux qui passent leur temps dessus….
- Passage à l'acte : Thibault est un jeune homme dans son monde. Il travaille dans une entreprise en open space, il ne parle à personne et est très bizarre. Il écoeure ses collègues. Un soir, en rentrant du travail, sa DRH a un accident de voiture. Il décide alors de l'enlever pour qu'elle le supplie.
J'ai lu toutes ces nouvelles avec plus ou moins de plaisir. Les deux premières m'ont laissé très perplexe tandis que « Manta 131 » m'a littéralement embarquée. Je n'ai pas été convaincu par Laure tandis que « l'empailleur » m'a fait froid dans le dos.
Pour moi, les trois dernières nouvelles sont les meilleures. Elles nous plongent vraiment dans un univers de folie « construit », qui donne envie d'en savoir plus et surtout, jusqu'où peuvent aller leurs auteurs.
Pour conclure, j'ai trouvé cette lecture très plaisante même si tout ne m'a pas plu. Je recommande donc ce recueil à tous les amateurs de nouvelles et de lectures où on plonge dans la folie de l'esprit.
Lien : https://lesmisschocolatinebo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DrunkennessBooks
  06 mai 2017
N'étant pas une adepte des nouvelles comme maintes et maintes fois répétées, j'ai pourtant décidé de persister car qui sait, un jour je finirai par trouver la perle rare qui me fera complètement changer d'avis. Et il faut dire que je prends de plus en plus goût à ce type de récit, certains textes pouvant être de véritables petits coups de coeur !
Histoires de folie, premier recueil lu dans le cadre de notre partenariat avec les Éditions Lune Écarlate, a été une excellente découverte. Si la chronique est publiée seulement maintenant, pour être honnête, à peine commencé, il m'a été très difficile de poser le recueil sans l'avoir terminé.
Comme le titre l'annonce, ici la folie est le thème central. Et chacun des auteurs présents dans ce petit recueil va s'attacher à l'aborder systématiquement sous un angle différent. Ainsi, nous nous retrouvons avec des récits flirtant aussi bien avec le fantastique que le polar ou le thriller psychologique. Tous très différents, ils vont pourtant avoir une caractéristique commune : chacun des auteurs sait maintenir un suspens haletant pour nous plonger dans un état de profonde angoisse. Une chose est sûre : impossible de rester indifférent à la lecture d'un tel recueil. Qu'il s'agisse d'un psychopathe schizophrène jamais arrêté comme d'esprits avides de vengeance, les auteurs prennent un malin plaisir à plonger leurs personnages et leurs lecteurs au bord de la folie. Difficile parfois de savoir ce qui relève de l'esprit ou du fantastique. Est-ce le lecteur qui se fait trop d'idées ? le personnage principal ne s'est-il pas contenté de divaguer ? Ah non peut-être pas… Quoique ? Allez savoir ! Tour à tour angoissé ou perdu, chaque fin de récit nous laisse sur notre faim et c'est à la fois à regret et avec beaucoup de plaisir que l'on passe à l'histoire suivante.
J'avoue que certaines plumes ont davantage attiré mon attention mais pour autant, il n'y en a pas une seule que je n'ai pas appréciée. Certains auteurs ont su sortir des sentiers battus et nous surprendre avec énormément d'originalité. Petite mention spéciale pour les présentations de chacun d'entre eux avant chaque récit. Certains font sourire plus que d'autres mais tous donnent envie de découvrir leurs univers particuliers.
Il est difficile de vous parler plus précisément de ce recueil sans faire une chronique sur chacune de ses nouvelles. En effet, toutes ont tellement su me captiver et me plonger complètement dans leur univers que j'avais envisagé pendant un temps de faire des chroniques séparées pour chacune d'elles. Puis j'ai réfléchi et je me suis dit que cela ne serait pas une très bonne idée. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce que je vous priverais alors du même sentiment de surprise qui s'est emparé de moi lors de la découverte progressive de ces petits récits. Alors autant ne pas vous gâcher le plaisir !

Que dire pour ce premier ouvrage lu chez Lune Écarlate si ce n'est qu'il m'a énormément surprise tant par sa qualité que par sa diversité ? Je ne peux que vous recommander ce petit recueil et laissez la folie s'emparer de vous !
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
julie_72700
  05 février 2017
le choix de l'hippocampe - Sophie Dabat : Rowan, un enfant de six ans, a assisté au massacre de sa famille. Il a échappé de justesse à ce massacre en se cachant. Seul au milieu des corps de son entourage, il va se découvrir un ami qui n'est autre qu'une tâche d'humidité en forme d'hippocampe.
La plume de l'auteure est fluide et fait ressortir le côté obscur de l'histoire. Elle nous offre également une fin à laquelle on ne s'y attend pas.
Peur filiale - Johanna Almos : Sacha, une femme de 36 ans, est revenue vivre auprès de sa mère malade pour en prendre soin. Elle le fait plus par culpabilité que par choix affectif, elle préfèrerait être loin de sa mère.
Tout au long de cette nouvelle, nous en apprenons davantage sur la vieille dame. L'auteure maîtrise très bien l'histoire et cela du début à la fin.
Manta 131 - Kwamé Maherpa : Idrissa Kounaté semble avoir tout pour réussir mais, cela ne l'empêche pas d'être méprisant. Après un rendez-vous d'affaire, Idrissa prend le train pour rentrer chez lui mais, c'est alors qu'il est plongé 15 ans en arrière, à l'époque où il était un délinquant. Il ne ressortira jamais de ce train. Charlemagne Legba, officier de police judiciaire en charge de l'enquête, se rend rapidement compte qu'il n'est pas au bout de ses surprises.
L'auteur nous transporte dans l'histoire et nous tient en haleine tant on est plongé dans cet univers sombre.
L'empailleur - Patrick S. Vast : Jean décide d'accepter l'invitation d'un vieil ami à venir passer quelques jours dans sa nouvelle maison. A peine le pas de la porte franchie, il se sent oppressé par l'ambiance qui règne dans cette maison.
Même si on comprend rapidement ce qu'il va se passer, l'auteur nous plonge dans une ambiance sinistre.
Laure - Jacques Mercier : Laure, femme de 35 ans, est éperdument amoureuse de Thomas, son compagnon. Elle passe d'identités oniriques à la vie réelle, en alternance.
La plume de l'auteur est délicate et nous offre de l'effroi et de l'inquiétude.
La marelle Hopscotch - Arnauld Pontier : Deux hommes, des frères jumeaux, ont une apparence physique identique mais, cela s'arrête là. En effet, ils ont des caractères bien différents, l'un est dominant et dangereux, l'autre est soumis.
L'auteur maîtrise très bien son récit, du début à la fin, avec une intrigue parfaitement menée.
Comme un passage à niveau - Bruno Pochesci : Un dentiste ayant une haine viscérale et incontrôlée des téléphones portables le mènera à une folie meurtrière.
L'auteur nous plonge complètement dans la folie de l'homme et on s'y laisse transporter.
Passage à l'acte - JB Leblanc : Thibault est un jeune homme répugnant et inquiétant aux yeux de tous. Personne ne souhaite sympathiser avec lui. Sans oublier que ses pensées sont nourries de sombres fantasmes mêlant sexe et cadavres.
L'auteur nous entraîne au plus profond de l'âme humaine pour nous la raconter d'une façon cauchemardesque.
Histoires de... Folie est une anthologie qui vous plonge au coeur de la folie de l'Homme. Ce recueil vous donnera des sueurs froides.
Lien : http://leslivresunepassion.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nanet
  19 décembre 2017
Et vous, de quelle forme de folie souffrez-vous ? Découvrez huit textes troublants sur la folie, dans ce recueil : histories de folie.
En bref : Des textes très différents, avec des folies douces ou amères. La violence de certains propos m'a tenue éloignée d'un plaisir de lecture, alors que d'autres textes, plus oniriques, ont su me plaire.
Lien : http://www.lesmotsdenanet.co..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   07 avril 2017
Réprimant un haut-le-coeur, le Divisionnaire se prit soudain à envier ces grandes figures littéraires qui avaient tant contribué à sa vocation. Ce n’étaient pas Jules Maigret, Hercule Poirot, Miss Marple ou Sherlock Holmes qui risquaient de se retrouver face à un tel engin – moucheté de bribes de pizza – comme arme du crime ! Sans parler de « l’endroit » où il avait fallu le récupérer ! Il empocha cette énième preuve avec ostensible malaise et gagna le hall de l’hôpital, encore plus bondé que la fois précédente de journalistes, photographes et cameramans. Les médias américains avaient enfin fait le déplacement...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gabrielleviszsgabrielleviszs   07 avril 2017
Il continuait de hanter les pensées de Charlemagne Legba. Même si le tueur n’avait pas de réalité tangible, le policier ne pouvait concevoir qu’il échappât à toute forme de poursuite. Plusieurs mois s’étaient écoulés et d’autres procédures avaient imposé leur caractère d’urgence dans son emploi du temps professionnel, mais un matin un coup de fil reçu de la part de sa connaissance qui avait travaillé aux Renseignements Généraux dans les années 1990 vint relancer son entêtement :
« Salut Charlemagne, lui dit-elle, tu te souviens, il y a presque un an tu m’avais demandé une liste d’anciens connards de la bande des « Pitbulls sauvages », figure-toi j’en avais zappé un...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   07 avril 2017
Rowan tremblait de peur. Il lui semblait que ses mains, plaquées sur la paroi humide de sa cachette, grelottaient si fort que ses poursuivants entendraient à coup sûr les vibrations et le repéreraient. Il serra les mâchoires et crispa les paupières, força son souffle à ralentir et tenta désespérément d’écouter les bruits provenant de la pièce.
Commenter  J’apprécie          00
julienraynaudjulienraynaud   20 juillet 2015
- Tu en es sûr ?
- Certain, affirma l'hippocampe avec un haussement de nageoire

(Le choix de l'hippocampe, S. Dabat)
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Sophie Dabat (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Dabat
Extrait de la conférence "Ogres, zombies... et autres monstres !" avec Karim Berrouka,Sophie Dabat, Stefan Platteau et Aurélie Wellenstein.
autres livres classés : anthologiesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1437 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre