AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782130558071
127 pages
Éditeur : Presses Universitaires de France (08/09/2006)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Établie en France vers 1725 à partir d'une tradition ancienne venue de Grande-Bretagne, la franc-maçonnerie y a trouvé une terre d'élection. Très influente à travers toute l'Europe, elle a développé une orientation originale, conjuguant une approche initiatique et spirituelle avec une préoccupation humaniste et civique. À plus d'un titre, elle est le reflet, dans un milieu discret sinon secret, de divers problèmes fondamentaux de la société française depuis trois s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TakateruTakateru   13 novembre 2012
S'il semble établi que le comte d'Artois, futur Charles X (1757-1836), fut initié, peut-être en 1777 par le duc de Chartres, le doute subsiste pour le comte de Provence, Louis XVIII (1755-1824). À sa mort, cependant, les maçons organiseront des cérémonies à sa mémoire et le revendiqueront ouvertement comme l'un des leurs. Il reste vrai que Louis XVIII, qui avait peutêtre « reçu la Lumière » avant la Révolution, mais était surtout doté de bien plus d'esprit politique que son frère, ne manifesta aucune hostilité, bien au contraire son favori, ministre tout-puissant jusqu'en 1820, Élie Decazes (1780-1860), fut même l'un des dignitaires maçonniques les plus éminents de son époque. Renouant plus que jamais avec un ton pacifique et « philadelphique », le Grand Orient déclarera encore, en 1826, que la maçonnerie est « une association de bienfaisance et de philanthropie fondée sur le respect dû aux lois, à la religion, au monarque et à tout ce qui est l'objet de la vénération publique ».
En marge de ces proclamations officielles, les intérêts des frères évoluent toutefois, en même temps que change aussi leur discours. S'ils continuent à promouvoir des actions charitables, ils ne se contentent plus de distribuer des soupes chaudes pendant l'hiver, mais soutiennent des idées nouvelles, évoquant dès cette époque dans les loges la question de l'enseignement élémentaire, et notamment de l' « enseignement mutuel », c'est-à-dire d'une école soustraite à l'autorité du clergé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Dans la catégorie : Franc-maçonnerieVoir plus
>Problèmes et services sociaux. Associations>Associations>Franc-maçonnerie (78)
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2081 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre