AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9782070356300
Éditeur : Gallimard (11/09/2008)

Note moyenne : 3.08/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Didier Daeninckx est né en 1949 à Saint-Denis.
De 1966 à 1982, il travaille comme imprimeur dans diverses entreprises, puis comme animateur culturel avant de devenir journaliste dans plusieurs publications municipales et départementales. En 1983, il public Meurtres pour mémoire, première enquête de l'inspecteur Cadin qui retrace la manifestation des Algériens en octobre 1961 et la répression policière qui fit une centaine de morts. L'année suivante parait Le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
christinebeausson
  29 janvier 2014
Connaissez vous Félix Fénéon ?
Il a collaboré aux "Nouvelles en trois lignes", rubrique publiée dans le journal le Matin à partir de 1905. Ces nouvelles se présentaient sous la forme d'une information rédigée de la manière la plus condensée possible, entre cent et cent-trente cinq signes typographiques... Twitter avant l'heure !
Exemple : le Dunkerquois Scheid a tiré trois fois sur sa femme. Comme il la manquait toujours, il visa sa belle-mère : le coup porta.
Voilà une des découvertes de ce livre : Petit éloge des faits divers....
Petit, certes, car le bouquin n'est pas très épais, mais très dense par son contenu.
Éloge, certes, mais on pourrait parler d'apologie.
Apologie du journaliste qui à partir, de quelques lignes glissées dans la presse, nous fait prendre conscience de ce qui c'est réellement passé ou de ce qui aurait pu se passer.
5 nouvelles de rien du tout, où l'on voyage des nouvelles Hébrides, en passant par le camp d'entraînement militaire de Sissonne, par les feux de la rampe des studios de Montreuil, par la berge de la Seine face à l'île Séguin, et enfin par une ville du nord témoin d'élection municipale. 5 constats d'horreurs, de malheurs, de ce qui a eu lieu, de ce qu'on a fait et de ce qu'on n'a pas dénoncé ! Merci Mr Daenincks de nous rappeler que les chiens écrasés, peuvent nous raconter L Histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
AmandineMM
  16 avril 2012
Le livre de Didier Daeninckx commence par une courte préface où il fait l'éloge du fait divers et de son usage en littérature, souvent peu avoué par les auteurs ou au contraire revendiqué afin d'en jouer comme Félix Fénéon. Selon lui, « le fait divers est le premier monument érigé à la mémoire des victimes, même si ce n'est qu'un pauvre monument de papier noirci. » (p. 13) On n'en sent pas moins son intérêt pour ce pauvre monument qu'il utilise très bien dans les cinq nouvelles qui suivent. La première est la seule à s'inspirer directement d'un fait divers : à partir de la guillotine amenée jusqu'aux colonies françaises, il développe tout un petit récit-enquête dans Prise de têtes. Par la suite, il joue davantage avec son sujet, notamment dans Douche franche où le narrateur est un journaliste, auteur de plusieurs faits divers, qui devient lui-même l'objet de ce type de texte à la fin, ou encore dans Loto stoppeur dont la chute est particulièrement réussie et qui décrit en quelque sorte la rencontre de deux faits divers. Je touche du bois… se termine par un fait divers rédigé par l'auteur, afin de jouer sur le contraste entre la réalité et le rapport journalistique. de manière générale, j'ai apprécié la façon dont Didier Daeninckx a utilisé le sujet de son éloge dans ses fictions, bien que les textes policiers/de type enquête ne sont pas mon genre littéraire de prédilection.

Lien : http://minoualu.blogspot.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AmandineMM
  11 août 2011
Celui-ci a été à la hauteur de mes espérances : ni extraordinaire, ni barbant ou raté. J'ai beaucoup aimé son introduction, et surtout sa définition du fait-divers : le fait divers est le premier monument érigé à la mémoire des victimes, même si ce n'est qu'un pauvre monument de papier noirci. Ensuite suivent cinq nouvelles inspirées de faits-divers : l'une surprenante, l'autre noire, voire un peu gore, les autres plus légères ou « enquête policière ». Un bel éloge.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
christinebeaussonchristinebeausson   29 janvier 2014
Les hommes coulent en position ventrale, les femmes en position dorsale. Une question de morphologie, de répartition des graisses...
Commenter  J’apprécie          20
christinebeaussonchristinebeausson   29 janvier 2014
Pour l'œuvre si belle de collaboration avec toutes les races de notre empire, nos agents les plus précieux seront les colons français. .... Loin de brimer, il aidera.
Commenter  J’apprécie          10
christinebeaussonchristinebeausson   29 janvier 2014
J'avais fait une halte au comptoir d'un troquet qui portait l'enseigne la plus mensongère inventée par un vendeur de limonade : "Le soleil brille pour tout le monde".
Commenter  J’apprécie          10
christinebeaussonchristinebeausson   29 janvier 2014
Aujourd'hui, on ne défonçait plus les vitrines des magasins de luxe au manche de pioche, on foutait le feu à des autobus remplis de voyageurs. Il fallait innover, élaborer de nouvelles stratégies pour répondre aux défis.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Didier Daeninckx (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Daeninckx
Didier Daeninckx : "Les jeunes du front populaire remettaient en cause l'ordre établi" Auteur français de romans noirs et de nouvelles, Didier Daeninckx publie "Un parfum de bonheur" (Gallimard) qui restitue en images l'histoire du Front populaire.
autres livres classés : faits diversVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La mort n'oublie personne

En quelle année se passe l’histoire ?

1963
1953
1958

9 questions
88 lecteurs ont répondu
Thème : La mort n'oublie personne de Didier DaeninckxCréer un quiz sur ce livre