AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : SIE147983_276
Éditeur : France Empire (30/11/-1)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Mystérieuse cagoule. Si mystérieuse qu'aujourd'hui encore devant l'absence d'archives, de documents officiels (la plupart des dossiers de police et d'instruction ont été pillés ou simplement épurés pendant la Seconde Guerre mondiale par d'anciens Cagoulards) et surtout devant le truquage des pièces fournies aux divers interrogatoires d'avant-procès, devant les faux témoignages, les repentirs, les aveux extorqués et repris, les alibis fabriqués, les dénonciations, le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Hardiviller
  07 juin 2017
Texte de Jean-Louis PANICACCI :
En poursuivant des recherches sur les camps de concentration , le journaliste Christian Bernadac fut amené à rencontrer , en 1969 , le père Joseph Fily , déporté à Dachau et ancien cagoulard . Ce dernier lui communiqua les carnets d'Aristide Corre , qu'il avait en dépôt depuis 1942 . Bernadac vient de les publier sous la forme de larges extraits annotés qui au-delà des renseignements fournis sur l'OSAR ( Organisation Secrète d'Action Révolutionnaire ) , apportent une meilleure compréhension de la psychologie des principaux cagoulards tels que Deloncle , Filliol , Jeantet , sans oublier l'auteur méconnu , écrivain manqué qui mêle l'introspection à la conspiration .
Il peut paraître surprenant de voir le responsable du 2 eme bureau d'une organisation clandestine tenir régulièrement un journal dans lequel il consigne des notations parfois détaillées sur les réunions auxquelles il a participé ou sur les projets de " coups " à monter , même si elles apparaissent sous une forme qui n'est pas toujours très claire pour le non-initié . C'est ce qui fait l'intérêt de cette publication originale qui nous permet de mieux connaître le milieu cagoulard , à défaut de tout savoir sur le " complot " et ses prolongements .
Aristide Corre signale souvent qu'il ne peut encore noter dans son journal ce qu'il a vu ou entendu le jour même , mais il y revient à coup sûr les jours suivants avec des précisions de plus en plus nettes , qu'il s'agisse d'un trafic d'armes , de la suppression de traîtres et d'ennemis ou de la constitution de dépôts d'armes et de munitions dans la région parisienne . Il écrit plus librement après son exil en Espagne , certes , mais sa situation d'isolement et de dépendance le préoccupe de plus en plus , au détriment des notations politico-militaires , qu'elles concernent la situation française ou la guerre civile . C'est pourquoi le lecteur reste souvent sur sa faim , à moins qu'il n'apprécie l'étalage des états d'âme et des fantasmes de l'auteur .
La lecture de ces carnets apporte la confirmation que la Côte d'Azur a constitué pour la cagoule un secteur important , que ce soit pour le trafic d'armes ou pour les contacts avec les services spéciaux italiens . Joseph Darnand est intimement lié à ses deux affaires et son nom revient souvent sous la plume de Dagore .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   29 janvier 2012
Daguy - 21 février 1939 - Ces chroniques ont aujourd'hui vingt ans. C'est un long bail déjà. Elles sont nées sous le soleil d'Afrique, bien loin de la terre de France et il se trouve que, après vingt années, je sois sur une terre étrangère pour en célébrer l'anniversaire. A vrai dire, plus de la moitié de ces vingt années ont été passées loin de ma patrie. Je n'ai point du tout le dessin de faire une révision de ces années déjà écoulées, et d'en dénombrer les amertumes et les désillusions. Je ne ferai même pas l'historique de ces notes, qui serait bien inutile. Je veux simplement songer un peu à elles, les revoir, me les rappeler dans leur longue perspective d'innombrables feuilles arrachées pour un temps à l'oubli, et que je regrette infiniment de n'avoir pas là sous les yeux en ce jour anniversaire. Elles sont commencé fort humblement, sur un petit papier commun venu de France. Tout de suite, d'abord, elles ont été nommées : le nom confère l'existence. Elles furent donc, au commencement, et un peu prétentieusement, peut-être, des " Notes intimes ". A la vérité, elles n'avaient pas tout à fait ce caractère. Il y a peut-être lieu de le regretter, mais elles sont en général très peu "intimes". Il y a une exception dont je veux parler ici tout de suite et une fois pour toute. En 1932, j'ai commencé une suite d'ex-cursus si je puis dire à ces notes. Je l'avais appelé " Notes secrètes". J'y avais consigné plusieurs choses relatives à la jeune fille " prolongée " que j'avais rencontrée au cours du père Loisy au Collège de France et plus tard, j'y ai noté certaines choses à propos de Lucienne... Ainsi donc, même devant ces pages que je suis à peu près seul à connaître, j'ai toujours eu une grande répugnance à me livrer et les exemples d'abandon, fussent-ils partiels ou amorcés, sont fort rares. Si ces notes sont destinées à me survivre et si elles ont plus tard, quelque audience, il est bien certain que ce sera le principal reproche qu'on leur pourra faire.

177 - [p. 439]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JcequejelisJcequejelis   29 février 2012
9 février 1940 : Tant que je ne connaîtrai ni le goût de sa bouche, ni l’électricité de sa peau contre la mienne (tant que je ne saurai pas) si l’odeur de sa chair agira sur moi comme un aphrodisiaque...

282 - [p. 603]
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Dagore (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2077 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre