AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2075097100
Éditeur : Gallimard Jeunesse (08/03/2018)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 282 notes)
Résumé :
Dans la vallée, il y avait trois fermiers, éleveurs de volailles dodues... Le premier était gros et gourmand ; le deuxième était petit et bilieux ; le troisième était maigre et se nourrissait de cidre. Tous les trois étaient laids et méchants. Dans le bois qui surplombait la vallée vivaient Maître Renard, Dame Renard et leurs quatre renardeaux, affamés et malins... Plongez-vous avec délices dans les aventures de l'un des plus célèbres héros de Roald Dahl, illustrées... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (50) Voir plus Ajouter une critique
Foxfire
  17 mai 2016
Une fois n'est pas coutume, j'ai vu le film avant de lire le livre. Si l'adaptation signée Wes Anderson est très réussie, bénéficiant d'une réécriture de qualité, intelligente et astucieuse, j'ai néanmoins préféré l'oeuvre originale.
J'ai beaucoup aimé le côté direct du récit qui ne s'encombre pas d'intrigues secondaires et se concentre sur une histoire simple à l'allure de fable.
Avec son humour et sa plume légère Roald Dahl ravira petits et grands avec cette histoire pas si simpliste que ça. Son personnage principal est moins manichéen que nombre de personnages de livres pour enfants. Il est certes très sympathique, futé et charmeur mais c'est un filou, un voleur. Mais la morale est sauve, il se sert de sa ruse au détriment de vrais méchants, de vrais affreux.
On passe un délicieux moment en compagnie de ce "fantastique maître renard" qui fait joliment l'éloge de la solidarité pour lutter contre l'injustice.
Challenge Multi-Défis 2016 - 27 (un livre dont le titre mentionne un animal)
Challenge Petits plaisirs 2016 - 19
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
ibon
  19 avril 2013
Roald Dahl pour le texte et Quentin Blake pour les illustrations, dans une grande complicité, nous servent une histoire d'animaux en lutte contre des hommes agressifs et haineux pour ce qui est devenu un classique de la littérature enfantine.
18 chapitres de 6 pages sont agrémentés de dessins qui complètent intelligemment le texte.
Certes, le goupil vole les poules des hommes. Mais comme ceux-ci vivent dans l'opulence, l'égoïsme et la gloutonnerie; ils sont rapidement catégorisés parmi les méchants.
Petite leçon amorale, peut-être. Mais le chemin de ces méfaits mène au partage et le fantastique Maître Renard, tel un Robin des Bois, redresse les torts pour le bien de tous (les animaux).
Commenter  J’apprécie          170
ManouB
  17 septembre 2016
Dans la vallée vivent trois fermiers qui ont bien réussi dans la vie, mais ne sont pas prêts à partager leurs biens. Il y a d'abord Boggis qui élève des poulets, puis Bunce qui préfère les canards et les oies, et enfin Bean qui élève des dindes dans son verger rempli de pommes...
Tous trois n'ont qu'une seule idée en tête, attraper Maître Renard qui vit dans le bois avec sa famille, quitte à défoncer la colline.
Son terrier est juste au pied du grand chêne, et tous les soirs, il attend que la nuit tombe pour venir se servir directement chez les fermiers et nourrir ainsi sa femme et ses petits renardeaux affamés.
Mais Maître Renard est bien trop malin pour eux !

Pourtant, depuis la fusillade qui lui a fait perdre une partie de sa queue, Maître Renard et sa famille sont pris au piège : les trois fermiers ont décidé de monter la garde à l'entrée du terrier.
Alors au bout de trois jours et trois nuits, devant ses petits renardeaux affamés, Maître Renard a une idée ! Puisqu'il ne peut plus sortir du terrier pour nourrir ses petits et bien, il gagnera les fermes en creusant un gigantesque tunnel très profond...
Au cours de son périple, il va rencontrer d'autres animaux, traqués et obligés de vivre sous terre comme lui, pour éviter les dangers de l'extérieur.
Pendant que tous s'organisent pour faire un merveilleux festin avec les victuailles volées chez les fermiers, les trois hommes attendent tranquillement au bord du trou, et je crois bien qu'ils y sont encore !


Un petit roman délicieux à lire dès 7-8 ans. Il est bien découpé en chapitres courts ce qui permet au jeune lecteur de découvrir la lecture-plaisir sans pour autant trop se fatiguer...car il fait tout de même une centaine de pages.
Je me rappelle l'avoir lu avec mon fils aîné dès le Ce1, en pratiquant la lecture d'un chapitre chacun...ce que nous faisions très souvent pour l'encourager.
Il y a du suspense, de la tendresse, de l'humour bien sûr et cette histoire d'un renard, toujours aussi rusé, qui tient tête aux trois "méchants" fermiers pour nourrir sa famille, ravira les jeunes lecteurs.

Lien : http://www.bulledemanou.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Aela
  27 mars 2013
Un grand classique de la littérature enfantine, écrit par un des géants dans ce domaine, à savoir Roald Dahl.
Un hymne à l'intelligence, à l'esprit de résistance et à la lutte contre les esprits bornés!!
Maître Renard a bien du souci: il tient à nourrir sa famille mais les trois fermiers propriétaires des fermes où il va s'approvisionner décident de lui tendre un piège...
Voilà donc notre ami Renard qui va devoir faire preuve d'astuce afin de déjouer les pièges tendus.
Les trois fermiers rivalisent en bêtise et en méchanceté mais notre sympathique ami Renard va sortir avec gloire de cette affaire....et va échapper à ces trois fermiers.. dont l'un est gros et gourmand, le deuxième petit et bilieux, et le troisième maigre...
Commenter  J’apprécie          150
Sharon
  18 avril 2013
Après l'avoir lu en français voici quelques années, je le lis aujourd'hui en anglais – et c'est tout aussi bien. le roman est différent de son adaptation, pourtant l'esprit est le même – la révolte contre la bêtise, la méchanceté et la cruauté.
Nous ne sommes pas au pays des ogres, et même si un des adversaires de Mr Fox, est gros, ce n'est pas son poids qui fait de lui un monstre, mais son comportement, tout en excès. La démesure est reine, et si les renards sont contraints de creuser – en famille – ce ne sont pas eux qui s'enfoncent.
Quel pouvait bien être le problème, au départ ? Maître Renard volait les trois fermiers, avec une régularité confondante. Il volait selon le menu que sa femme avait prévu de leur servir, à lui et à leurs quatre renardeaux. Il n'est sans doute pas le seul à voler (comme en témoignent les autres animaux qui sont contraints de rester dans leur terrier), il est le seul à catalyser la haine des trois fermiers, et s'il n'y laisse pas sa peau, il y perdra au moins une large partie de son anatomie.
Comme souvent chez Roald Dahl, les « gentils », intelligents, rusés et patients, prennent leur revanche sur les « méchants ». Et si certains s'indignent de l'amoralité de l'histoire, ils recevront la réponse de la bouche même de Fox. Qu'est-ce qui est pire, vouloir nourrir sa famille, en ne prenant que le strict nécessaire, ou tenter de tuer toute une famille (et même plus) en les laissant mourir de faim et de soif ?
Lien : http://deslivresetsharon.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
odin062odin062   12 décembre 2012
Tout en parlant, ils creusaient. Le tunnel avançait vite. Soudain, Blaireau demanda :
« Ça ne t’ennuie pas un petit peu, mon vieux Renard ?
— M’ennuyer ? dit Maître Renard. Quoi ?
— Tous ces… tous ces vols. »
Maître Renard s’arrêta de creuser et fixa Blaireau comme s’il avait complètement perdu la boule.
« Chère vieille toupie poilue ! s’écria-t-il. Connais-tu une seule personne au monde qui ne chiperait pas quelques poulets si ses enfants mouraient de faim ? »
Il y eut un bref silence au cours duquel Blaireau réfléchit profondément.
« Tu es beaucoup trop honnête, dit Maître Renard.
— Il n’y a pas de mal à être honnête, dit Blaireau.
— Écoute, dit Maître Renard, Boggis, Bunce et Bean ont décidé de nous tuer. Tu t’en rends compte, j’espère ?
— Je m’en rends compte, mon vieux Renard, je m’en rends bien compte, répondit le gentil Blaireau.
— Mais nous ne sommes pas aussi vils. Nous ne voulons pas les tuer.
— Bien sûr que non, dit Blaireau.
— Ça ne nous viendrait jamais à l’idée, dit Maître Renard. Nous leur prendrons simplement un peu de nourriture par-ci, par-là, pour nous maintenir en vie, nous et nos familles. D’accord ?
— Je crois que nous y sommes obligés, dit Blaireau.
— Laissons-les être odieux s’ils veulent, dit Maître Renard. Nous, ici, sous terre, nous sommes de braves gens pacifiques. »
Blaireau inclina la tête et sourit à Maître Renard.
« Mon vieux Renard, dit-il, je t’adore. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ibonibon   19 avril 2013
Blaireau demanda:
- ça ne t'ennuie pas un peu, mon vieux Renard?
- M'ennuyer? dit Maître Renard. Quoi?
- Tous ces...tous ces vols. [...]
- Chère vieille toupie poilue! s'écria-t-il. Connais-tu une seule personne au monde qui ne chiperait pas quelques poulets si ses enfants mouraient de faim?

Chapitre 14 -Blaireau a des scrupules-
Commenter  J’apprécie          130
ManouBManouB   17 septembre 2016
Pendant trois jours et trois nuits, cette petite attente continua.
"Combien de temps un renard peut-il tenir sans boire et sans manger ? demanda Boggis, le troisième jour.
-Plus très longtemps, maintenant, répondit Bean. La faim et la soif le feront bientôt sortir. C'est sûr."
Bean avait raison. Dans le tunnel, lentement mais sûrement, les renards mouraient de faim.
Commenter  J’apprécie          90
odin062odin062   03 décembre 2012
Bunce, le petit nabot ventripotent, leva les yeux sur Bean et demanda : « Tu as d’autres idées stupides ?
— Quoi ? dit Bean, je ne t’entends pas. » Bean ne prenait jamais de bains. Il ne se lavait pas davantage. Et donc, ses oreilles étaient pleines de toutes sortes de saletés : cire, bouts de chewing-gum, mouches mortes et autres trucs de ce genre. Cela le rendait sourd.
Commenter  J’apprécie          70
JangelisJangelis   08 mai 2014
- Et des carottes, papa ! dit le plus petit des trois renardeaux. Prenons quelques carottes.
- Que tu es bête, dit Maître Renard. Tu sais bien qu'on n'en mange jamais.
- Ce n'est pas pour nous, papa. C'est pour les lapins, ils ne mangent que des légumes.
- Mon Dieu, tu as raison ! s'écria Maître Renard. Tu penses vraiment à tout, mon petit ! Prenons dix bottes de carottes !
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Roald Dahl (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roald Dahl
La mère de Billy lui avait bien dit de ne jamais ouvrir la barrière du jardin pour aller explorer le grand bois sombre et profond. Pourtant, un jour, c'est exactement ce qu'il a fait...
Découvrez "Billy et les Minuscules", le tout dernier texte de Roald Dahl, illustré pour la première fois par Quentin Blake !
Lire un chapitre : https://bit.ly/2q6UPlD Plus d'infos sur le livre : https://bit.ly/2GEtOfX
autres livres classés : RenardsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Fantastique Maître Renard

Combien de renardeaux compte la famille de Maître Renard ?

1
2
3
4

10 questions
59 lecteurs ont répondu
Thème : Fantastique Maître Renard de Roald DahlCréer un quiz sur ce livre
.. ..