AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Élisabeth Gaspar (Traducteur)
ISBN : 2070370291
Éditeur : Gallimard (26/05/1978)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 228 notes)
Résumé :
Les histoires qu'invente Roald Dahl, on a envie, après les avoir lues, de courir les raconter à tout le monde. Comme si on les avait vécues ou révées soi-même. Au service de cette suite de situations plus ou moins macabres, Roald Dahl met une chatoyante érudition. Qu'il nous parle, juste le temps quil faut, de chirurgie, de meubles d'époque, d'apiculture, de musique, de métempsycose ou de braconnage, qu'il emprunte le style " cinéma " ou qu'il pastiche Voltaire, c'e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
colimasson
  19 janvier 2014
Roald Dahl est connu pour sa Chocolaterie. Il n'est même connu que pour cela et encore, bien souvent n'en connaît-on que la version cinématographique, sans savoir jusqu'à quel point l'adaptation est fidèle ou non à l'original. On se souvient d'une histoire gentille et doucement barrée, pleine d'une inventivité extravagante sans être non plus renversante. Alors on se penche sur Kiss Kiss sans trop en demander. Après quelques pages, Roald Dahl nous renverse. Ses baisers sont ceux de la morts, aussi glaçants que foudroyants.

Les personnages de ses nouvelles ont peut-être joué à Kiss Kiss il y a fort longtemps, mais au moment où Roald Dahl nous les donne à connaître, ce comportement de frivole tendresse semble déjà bien enterré. Et ce qui peut suivre nous fait connaître les chemins d'une psychologie si torturée qu'elle en devient inhumaine. Après l'amour, qu'il s'agisse de l'amour conjugal, de l'amour maternel, de l'amour pour la science ou de toute autre forme d'affection, Roald Dahl imagine des situations pires que des scènes de vases cassés. Ses personnages inventent des scénarios scabreux qu'ils destinent au malheur d'autrui, lorsqu'ils ne sont pas condamnés à en inventer pour eux-mêmes, déformés et brisés par l'influence extérieure qui les aura modelés.

As de la nouvelle, Roald Dahl saisit son lecteur d'entrée de jeu. Pourquoi cette Logeuse ne s'entiche-t-elle que d'un locataire à la fois ? William et Mary pourront-ils se séparer un jour ou la science les condamnera-t-elle à rester ensemble à perpète ? Mr Foster empêchera-t-il sa femme de prendre son avion pour Paris ? Madame Bixby pourra-t-elle porter le manteau de vison que son amant lui a offert sans provoquer les soupçons de son mari ? La gelée royale pourra-t-elle aider un nourrisson à reprendre goût à la vie ? Comment un chat sauvage peut-il être un virtuose et adorateur des sonates de Liszt ? le neveu de la tante Glosspan parviendra-t-il à conquérir le monde avec ses recettes végétariennes ? Peut-on devenir champion du monde du braconnage en utilisant des somnifères ? Petit joyau adroitement glissé entre les autres nouvelles, Une histoire vraie permettra de prendre conscience de l'énorme pouvoir de ce que certains appelaient la "Volonté" en mettant en scène deux personnages qui ont changé la face du monde en jouant à Kiss Kiss.

N'en disons pas davantage. Roald Dahl surprend, et il surprend d'autant mieux que son écriture modeste et directe ne permettait pas de nous attendre à de telles émotions. Il installe ses scènes, campe ses personnages, entoure leur univers d'un halo de banalité et nous mord soudainement, ou commence à nous serrer le cou gentiment jusqu'à nous étrangler complètement. Imprévisible, n'utilisant pas le retournement de situation comme simple moyen mécanique mais comme fin morale ou métaphysique, Roald Dahl se présente comme le génie de la nouvelle. A la fin de chacune d'entre elles, on a envie de crier "Eurêka". Au génie ! Quelque chose s'est produit.
Lien : http://colimasson.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301
missmolko1
  28 octobre 2013
C'est lors de mon séjour en France que j'ai trouvé cette vieille édition de Kiss Kiss dans un emmaus. J'aime y dénicher de vieux livres et leur donner une seconde jeunesse. Alors après un bon nettoyage, et une couverture plastifiée pour la consolider, le voici tout propre.
Roald Dahl, je le connaissais pour ces romans jeunesses alors j'étais impatiente de découvrir ces nouvelles pour les adultes.
Kiss Kiss en compte onze, alors comme toujours dans un recueil de nouvelles on a toujours des préférences pour l'une ou pour l'autre mais ce que l'on peut remarquer ici c'est qu'elle sont toutes a égalité. Ce que je veux dire par-la, c'est qu'elles sont toutes très bien écrites, documentées (William et Mary pour les termes de chirurgie ou Gelée royale et toutes les informations sur les abeilles....).

La Logeuse est une de mes préférées, je l'ai étudié au lycée pendant mes cours d'anglais. On y sent la tension qui monte progressivement. J'ai beaucoup apprécié aussi Un beau dimanche et Madame Bixby et le manteau du colonel ou j'ai beaucoup ri. Dans ces deux dernières nouvelles l'auteur exploite le thème de "l'arroseur arrosé" car a chaque fois le personnage central essaie de rouler les autres dans la farine mais ça se retourne toujours contre lui.
D'autres nouvelles sont plutôt inquiétant comme William et Mary ou Gelée Royale voir dérangeante avec Cochon. Mais avec ce recueil et surtout l'écriture de Roald Dahl vous êtes toujours certain de passer une très bon moment.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
GrandGousierGuerin
  18 juillet 2015
Première exploration dans l'univers littéraire de Roald Dahl. Son nom revenait souvent dans des commentaires issus d'un public varié aussi bien dans l'âge que dans leur sensibilité littéraire. Dahl apparaissait donc comme un auteur britannique incontournable du XX siècle comme Orwell, Huxley, Christie, Barrie, Kipling, Tolkien ou même cette si délicieusement rose de Cartland…. A ce panthéon, il m'a semblé qu'on avait maintenant ajouté Dahl. Et depuis cela me turlupinait d'en savoir que dalle sur Dahl (trop envie de le faire ce jeu de mot, désolé …). Rapidement, j'ai repéré son Charlie et la chocolaterie dont l'adaptation au cinéma par Tim Burton m'avait laissé de bons souvenirs.
Et je suis tombé au final sur un recueil de nouvelles, adressé à un public moins jeunesse que son Charlie, et dont le quatrième de couverture m'a donné envie de me plonger immédiatement dans cette lecture : style so british mêlant sérieux pince sans-rire et humour noir déguisé.
En partant d'un quotidien, où un britannique des années 50 ne saurait être dépaysé, simplement déformé à une nuance près, Dahl nous convie à des histoires pleines d'humour so british où la veine inspiratrice est exploitée jusqu'à presque son ultime rebondissement. En effet, on ne nous laisse qu'entrevoir et imaginer la conclusion, et le plus souvent plus pour le pire que pour le meilleur.
Au final, lecture agréable et sympathique mais qui ne sera toutefois pas marquante comme je l'avais cru. En somme une semi-déception provenant sûrement de mes trop hautes attentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Folfaerie
  29 mars 2010
Sans conteste le meilleur recueil de nouvelles de l'auteur, juste devant Bizarre ! Bizarre ! et devant d'autres auteurs d'ailleurs.
Je ne sais pas où il allait pêcher ses histoires, mais mon dieu, quelle imagination débordante ! Et ne croyez pas que vous allez lire des histoires simplement farfelues, non, elles sont tantôt macabres, drôles, absurdes, cruelles et toujours inoubliables.
Parmi mes préférées, "Gelée royale" qui vous apprendra ce qu'il en coûte quand on nourrit son bébé avec ce produit, "Cochon" qui vous dégoûtera certainement de la charcuterie à tout jamais, "Tous les chemins mènent au ciel" où une épouse qui a une crainte pathologique du retard, et moquée perpétuellement par son mari, est délicieusement vengée par le destin, alors que dans "la logeuse", les occupants de la pension disparaissent mystérieusement, et que dans "William et Mary" un cerveau survit à son corps et est tendrement gardé dans un bocal par sa veuve; Mais, et c'est peut-être ironique, c'est l'histoire la plus dépourvue de fantaisie qui est la plus terrifiante. "Une histoire vraie" raconte comment Hitler faillit mourir à la naissance. Celle-ci est particulièrement glaçante...
J'ai donc été emballée par ces excellentes nouvelles que je recommande sans hésiter. Précipitez-vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
valdemosa38
  04 décembre 2011
Quand on a des enfants .... ou qu'on en a eu, on sait à quel point Roald Dahl est un écricain précieux car son univers fait à la fois réver et peur aux enfants et ça, les enfants aiment....
Mais je ne me doutais pas, en tant qu'adulte que Roald Dalh aurait le même effet sur ma personne....Pourtant, on m'avait déjà dit " tu devrais le lire, c'est génial même pour un adulte " et un jour de panne de lecture gravissime ( genre 23h et rien à lire, comment vais je survivre ?) j'ai trouvé ce livre dans les affaires d'une de mes filles et j'ai passé un moment formidable en traversant les nouvelles de cet écrivain.
Ce livre est donc un livre de nouvelles. Première surprise, un grand nombre d'entre elles ont été adaptées pour la télévision et je les avais vu....pas grave, j'aime lire. Certaines sont vraiment du domaine de l'anticipation-fiction, pas précisemment ce que je lis mais là aussi ..pas grave. le style de Rolad Dalh fait qu'on se laisse avoir sans problèmes même si certaines nouvelles font plutôt peur et réfléchir en même temps.
Ce ne sont pas donc de gentilles petites nouvelles mais plutôt des histoires étranges qui me rappellent la série " la quatrième dimension" ou aussi cette nouvelle de G M Marquez sur cette belle et fraiche épousée qui perd son sang tout au long de son voyage de noces....loin d'un joli conte pour s'endormir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   25 octobre 2013
Le divorce est devenu un passe-temps lucratif, simple a exercer et facile a oublier. Les femelles, selon le degré de leur ambition peuvent le répéter aussi souvent qu'elles le désirent et entrer ainsi en possession de sommes astronomiques. Une autre bonne affaire, c'est la mort du mari. Certaines dame préfèrent cette méthode-la. Elles savent que la période d'attente ne se prolongera pas trop. Le surmenage et l'hypertension s'associent généralement pour retirer le pauvre diable de la circulation. Il expirera, a son bureau, un flacon de benzédrine dans une main, une boite de tranquillisant dans l'autre.
Ces terrifiantes perspectives sont loin de décourager les jeunes générations. Plus le taux de divorces augmente, plus les jeunes gens s'y exposent. Ils se marient comme des rats, avant même d’être pubères. Et pour la plupart, a trente-cinq ans, ils ont déjà deux ex-femmes a leur compte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
colimassoncolimasson   10 juin 2014
-Tante Glosspan, dit l'enfant, que mangent-ils donc, les gens ordinaires ?
-Des animaux, répondit-elle avec une grimace de dégoût.
-Vous voulez dire des animaux vivants ?
-Non, dit-elle. Des animaux morts."
Le petit garçon réfléchit quelques secondes.
"Vous voulez dire, quand les animaux meurent, ils les mangent au lieu de les enterrer ?
-Ils n'attendent pas qu'ils soient morts, mon chou. Ils les tuent.
-Ils les tuent comment, tante Glosspan ?
-Ils leur tranchent la gorge avec un couteau.
-Mais...quelle sorte d'animaux ?
-Des vaches et des cochons surtout. Et puis des moutons.
-Des vaches! S'écria l'enfant. Des vaches comme Daisy, Blanche-Neige et Lily ?
-Exactement, mon chéri.
-Mais COMMENT les mangent-ils, tante Glosspan ?
-Ils les découpent, et ils font cuire les morceaux. Ils les aiment rouges et saignants et collés à l'os. Ils avalent des lambeaux de chair de vache, tout en sang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
colimassoncolimasson   03 février 2014
"Puisqu'il faut avoir une religion, je suppose que celle de Mahomet en vaut bien une autre. Elle est entièrement fondée sur la bonne santé. On a des tas de femmes et on ne doit jamais ni fumer ni boire. [...] Pour en revenir à nos mahométans, il faut noter qu'ils ne sont jamais constipés.
-Claire, disait mon père en levant les yeux de son livre. Qu'est-ce que tu racontes là ?
-Mon cher Boris, tu n'y connais rien. Si seulement tu voulais essayer de toucher le sol de ton front, trois fois par jour, le matin, à midi et le soir, face à la Mecque, tu aurais toi-même moins d'ennuis de ce côté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
colimassoncolimasson   15 juin 2014
Désormais, il y eut presque tous les jours une nouvelle création sur la table. Ce fut la soupe à la noix du Brésil, les côtelettes de maïs, le ragoût de légumes, l'omelette au pissenlit, la friture de fromage blanc, les choux surprise, les pommes brouillard, les échalotes à la bonne femme, la betterave mousse piquante, les prunes Stroganoff, la fondue hollandaise, les navets en robe de chambre, la tarte flambée aux aiguilles de sapin et beaucoup d'autres belles compositions. Et tante Glosspan déclara que jamais de sa vie elle n'avait rien mangé d'aussi bon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ValleerieValleerie   07 juin 2016
P.S. - Après mon départ, ayez la bonté de ne pas oublier qu'il est plus difficile d'être une veuve qu'une épouse. Ne buvez pas de cocktails. Ne dépensez pas trop d'argent. Ne fumez pas. Ne mangez pas de pâtisserie. Ne mettez pas de rouge à lèvre. N'achetez pas la télévision...Et, incidemment, je vous suggère de faire couper le téléphone maintenant que je n'aurai plus à m'en servir.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Roald Dahl (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roald Dahl
Après Guy de Maupassant ou encore Paolo Coelho, c'est au tour de l'immense romancier britannique Roald Dahl de passer sur le gril des "5 choses que vous ne devez pas savoir" !
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Roald Dahl n'a pas écrit que des livres jeunesse

Quel métier exerce Roald Dahl avant de se lancer dans l'écriture ?

Pilote de chasse
Pharmacien
Chocolatier

8 questions
169 lecteurs ont répondu
Thème : Roald DahlCréer un quiz sur ce livre
. .