AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Chouqueette


Chouqueette
  25 avril 2013
Leçons de Libertinage, tome 2 de la série Les Huntington, est centré sur le personnage du Duc de Somerhart, le frère d'Alexandra qui nous avions suivi dans Délicieuse Effrontée.

Emma Jensen, plus connue sous la fausse identité de Lady Denmore, a fui à Londres pour essayer de gagner le plus d'argent possible dans les jeux de hasard. Se faisant passer pour la veuve d'un de ses oncles, elle se cache parmi la bonne société pour fuir un homme qui veut la forcer à l'épouser. Mais elle n'avait prévu qu'elle tomberait sous le charme du Duc de Somerhart et que Matthew ferait tout pour la retrouver et la force à l'épouser dans le but de sauver son âme…

Un tome un peu en-dessous du premier

Soyons honnêtes : j'ai préféré Délicieuse Effrontée à Leçons de Libertinage. En effet, même si j'ai pris beaucoup de plaisir à ma lecture, à retrouver certains des personnages du premier tome et que j'aime toujours autant la plume de Victoria Dahl, j'ai eu un petit peu de mal à rentrer totalement dans l'histoire qui met un peu (trop ?) de temps à se mettre en place. Lady Denmore ne m'a que très peu inspiré de la sympathie, on en sait très peu sur elle et c'est quelque chose que je reproche vraiment à ce tome : Matthew, l'homme qui veut l'épouser, sort un petit peu de nulle part sans que l'on comprenne grand-chose à ce qu'il s'est passé entre eux.

Et cela a provoqué un sentiment d'être extérieure au roman, d'y assister plutôt que de le vivre. de plus, le roman laisse par moment un sentiment décousu, notamment sur la fin puisqu'elle arrive très vite sans que l'on comprenne bien pourquoi, comment etc. Même si l'on sait tous dés le départ comment l'histoire finira, j'ai trouvé qu'elle arrivait presque trop facilement comparée au premier tome où elle se mettait vraiment en place tout au long de l'intrigue.


Une plongée dans l'Angleterre secrète

Mais ce que j'ai réellement apprécié dans ce roman c'est que l'auteur n'a, encore une fois, pas fait dans la facilité. En effet, son héroïne joue le rôle d'une veuve très courtisée qui n'a plus de fortune et ne compte que sur les jeux d'argent et de hasard pour s'en sortir. Quand au duc de Somerhart, c'est un libertin notoire qui fera tout pour la séduire et en faire sa maîtresse. Victoria Dahl nous plonge ainsi dans un univers très secret de l'Angleterre de l'époque, un univers que je n'ai que très peu retrouver dans les romances historiques et que j'ai grand plaisir à côtoyer avec les romans de cette auteure.

Cependant, ce roman reste quand même une petite déception puisqu'il lui manque de la passion, de la profondeur des sentiments. En effet, Somerhart est très froid et pour quelqu'un qui semble amoureux et prêt à tout pour séduire, il n'agit que très peu quand d'autres hommes tentent de séduire Emma. Il m'est donc apparu pendant une grande majorité du roman comme un être froid, distant et calculateur qui n'éprouve que très peu d'émotions, ce que j'ai vraiment regretté et ce d'autant plus que dans le dernier quart, il devient d'un coup quelqu'un de très fort sentimentalement. Il y a donc un réel déséquilibre dans les sentiments des personnages ici.

Malgré tout, Leçons de Libertinage m'aura fait passer un bon moment même si je ne garderais pas un souvenir impérissable de cette lecture. Ce tome reste en-dessous du premier et la magie n'opère que dans le dernier quart du roman, ce que j'ai vivement regretté puisqu'il m'aura été difficile de m'accrocher aux personnages.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus