AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2918596086
Éditeur : La Cerise (25/10/2018)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
La peinture et les poèmes de la dynastie Song (960-1279), riches et sophistiqués, ont donné à la Chine ses plus belles oeuvres. Le maître de l'illustration Dai Dunbang nous propose, pour sa première publication hors de Chine, un florilège de poèmes enluminés à la manière de ses illustres aînés du temps des Song. La traduction inédite de Bertrand Goujard nous restitue la puissance de cette grande époque artistique.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Osmanthe
  08 décembre 2018
Un très beau livre illustrant quelques-uns des plus beaux poèmes chinois de la dynastie Song (Xè-XIIIè siècle). Cette époque, qui correspond en Occident au Moyen Age roman, est marquée par une vie intellectuelle et culturelle particulièrement active en Chine, et stimulée par l'innovation majeure, chinoise, que constitue l'imprimerie.
Tout est remarquable dans cet ouvrage. Son titre qui tient ses promesses, les textes de ces grands poètes eux-mêmes bien sûr, très évocateurs d'ambiances, notamment de nature, de rêveries, d'amour, traduits par Bertrand Goujard. La qualité du papier, la présentation de chacune des pages écrites, poème traduit avec à sa gauche les caractères chinois (même si contrairement à la promesse, il me semble fort qu'il s'agit de mandarin moderne simplifié et non traditionnel, mais c'est de peu d'importance)...Et surtout, car c'est le sujet, les illustrations absolument magnifiques de cet artiste contemporain chinois Dai Dunbang, qu'on dirait plutôt contemporain de ce temps-là, tellement son travail entre en résonance, en symbiose avec le texte.
Un superbe travail des éditions de la Cerise, basées à Bordeaux. Vraiment, si on aime la poésie, la Chine, et la peinture-gravure, c'est un très beau cadeau à faire, ou à se faire, pour les fêtes de fin d'année !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
VersLest
  21 mai 2019
Un magnifique recueil de poèmes de la dynastie Song, accompagnées d'illustrations originales, d'un style inspiré de la peinture de paysage chinois de l'époque, je conseille fortement.
Lien : https://verslestenlivre.word..
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
LeMonde   17 décembre 2018
Illustrée par le peintre Dai Dunbang (né en 1938), une sélection de 50 textes de cette période est éditée pour la première fois hors de Chine. Au raffinement des vers répond la délicatesse d’un pinceau mis au service d’un art accompli de la composition.
Lire la critique sur le site : LeMonde
ActuaBD   21 novembre 2018
Annoncé il y a plus d'un an par Les Éditions de la Cerise, le recueil de poèmes écrits sous la dynastie chinoise des Song et illustrés par Dai Dunbang, dont c'est la première publication hors de Chine, est dorénavant accessible. C'est une excellente nouvelle pour les admirateurs de la culture de l'Empire du milieu et, au-delà, pour tous ceux que touche la beauté de la poésie et du dessin.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
OsmantheOsmanthe   08 décembre 2018
Sur un air limpide et tranquille (de Zhu Shu Zhen, vers 1131)
(sous-titré : un jour d'été, promenade sur le lac)

Ennuyée de brume, trempée de rosée,
Retenue un moment je demeure,
Pour lui tenir la main en chemin,
au-dessus du lac aux fleurs de lotus,
Toute une bruine, aux prunes mûres, de pluie fine.

Charmante ingénue sans craindre qu'il me devine,
Toute habillée assoupie renversée sur son coeur...
Enfin voici qu'on se lâche les mains, c'est l'heure
De s'en retourner lente s'accouder à la coiffeuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
OsmantheOsmanthe   08 décembre 2018
Sur l'air de "D'un regard si charmeur" (Song Hui Zong - Zhao Ji, 1082-1135)

De la Capitale de Jade déjà sont souvenirs vieillis les splendeurs et les fastes.
A mille lieues ici de la Maison Impériale,
Du Bois de Rubis, de la Galerie de Jade,
Des matinées où retentissaient les cordes et les vents,
Des soirées où se succèdaient les flûtes et les vielles.

La Cité des Fleurs on l'a quittée,
maintenant c'est morne désolation.
Un mirage de printemps tournoie sur les sables barbares,
Les collines de chez moi, je les ai perdues.
Il faut souffrir d'entendre les flûtes tartares
Souffler jusqu'à disperser les pétales des pruniers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Dunbang Dai (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
572 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre