AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de eireannyvon


eireannyvon
  02 octobre 2014
De maintenant à après-demain.
Auteur et illustratrice morbihannaise dont j'ai fait la connaissance au salon du livre de Vannes puis retrouvé pendant le festival interceltique de Lorient.
Recueil de 8 nouvelles après deux textes très intéressants :
Note de l'auteur et introduction qui comprend cette définition de la nouvelle :
- Ainsi dans la nouvelle, tout est rapide, intense. L'auteur n'a pas, n'a plus le temps. Il doit mêler intention et nuances en rythme jusqu'au terme que certains manient en véritables maîtres.
"L'époque d' Arzhura" est un texte très réussi d'anticipation...très lointaine ! Nous sommes au "Val sans Retour" et effectivement le retour en arrière est impossible ! La date, le 16 juin 4004 ! Une vieille dame nous raconte son quotidien et l'histoire de la terre à travers la sienne ! Tout a changé, même le langage. Ce texte en forme de lettre commence ainsi :
Bonjournelle à vous.
Le reste est à l'avenant, plein de découvertes et de surprises linguistiques. Nous sommes après "La Révolutionnade", la Terre ne va pas bien, l'Homme ou son dérivé futuriste a conquis l'Univers !
Beau récit à la chute inattendue !
L'éternité c'est long, surtout quand on est jeune et réuni dans la même tombe, c'est la triste conclusion de "En vol" Un grand amour touché en plein vol !
Dinard, pour certains comme moi, cela évoque les touristes anglais et dans le texte policier "La monnaie de sa pièce" Agatha Christie. Un salon de la littérature policière des auteurs tués, une petite fille détective en herbe et sa maman....vacances studieuses.
"Rencontre" L'amour avance masqué au propre comme au figuré. Deux prénoms d'emprunts, une rencontre discrète, le visage couvert d'un masque identique, une soirée et adieu. Alors que rien ne le laisse présager, l'amour s'invite, l'alchimie des corps devient fusion, l'accord parfait. Alors, épuisés et heureux, vient l'heure de tomber le masque. Et là, soudain le cauchemar !
"Alex", Alexandrie, Alexandra, Alexina...que cache ces nombreux vols de perruques ? Un esprit dérangé, un farfelu, un fétichiste ? La vérité est beaucoup plus dramatique que ces simples suppositions.
"Un dragon de feu" et un dernier péché de chaire, pas grave me direz vous, l'extase sexuelle finale, sauf si le mourant est un prêtre ! Épectase, mon père épectase !
Léo refait le chemin que son frère décédé avait fait des années avant lui. Onze ans c'est le temps que le courrier a mis pour arriver, en selle Léo !
Un hêtre vous manque et tout est dépeuplé dit le proverbe forestier ! Enfin je pense.
Que devient un arbre qu'on abat ? Pour certains ils finissent entre nos mains, fidèles compagnons de nos jours et de nos nuits. Passeports pour des voyages lointains, des aventures trépidantes, compagnons de soirées mélancoliques, des hêtres absolument indispensables dans nos maisons.
Un recueil de lectures agréables et variées, pas de fil conducteur apparents, mais des textes de qualité égale qui procure un bon moment de littérature.
Ce livre est superbement illustré par l'auteur, illustrations riches de détails en noir et blanc dans un style parfois un peu abstrait, je pense en particulier au dessin figurant sur la couverture.
Lien : http://eireann561.canalblog...
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus