AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782228892506
283 pages
Éditeur : Payot et Rivages (02/09/1999)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Petite soeur de Marguerite de Cortone, de Claire de Montelfalco ou d'Angèle de Foligno. Claire de Rimini appartient à la mouvance de ces saintes femmes qui, dans l'Italie des XIIIème et XIVème siècles, tentèrent de vivre une expérience spirituelle originale, fortement marquée par la spiritualité franciscaine. A partir d'un manuscrit médiéval, Jacques Dalarun, dans un style élégant et incande... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Sarindar
  29 octobre 2014
Jacques Dalarun est-il le spécialiste des lignes de bordure en matière religieuse ? Sa biographie de Chiara da Rimini, religieuse originaire des Marches, est une illustration de cet intérêt marqué pour ce qui n'est pas commun.
Claire de Rimini - ou Chiara Argomanti - est née vers 1260-1265, d'une famille de comtes, et morte vers 1328-1329.
A l'énoncé du prénom De Claire, on pense tout de suite à Claire d'Assise (1154-1253), fondatrice des Clarisses et grande amie de François d'Assise, son pendant féminin. Mais c'est une homonyme.
La nôtre, Claire de Rimini, s'est inscrite dans un esprit de fidélité à l'esprit du Poverello, elle a privilégié comme lui un retour aux sources, s'inspirant des paroles évangéliques pour en dire toute la radicalité, sans accommodement. Cette femme, qui avait connu la facilité et le luxe dans son milieu d'origine, changea tout cela et décida d'appliquer l'Évangile à la lettre. Elle s'imposa des pénitences au quotidien, dormant à la dure, dans le confort le plus rudimentaire, se nourrissant de peu : de l'eau et du pain, et adhérant aux thèses des Spirituels qui se réclamaient de l'esprit du maître et de l'esprit des origines. Mais les Spirituels trouvaient face à eux des esprits conventionnels, au sein même de l'Ordre franciscain, qui n'étaient pas contre l'idée que l'ordre devait s'adapter raisonnablement au monde ambiant en admettant un enrichissement de la Communauté aussi bien sur le plan du savoir que sur celui de la fortune collective en terres, bâtiments, objets sacrés. Claire, par ses choix, rencontra l'hostilité de nombreux membres de la hiérarchie de l'Ordre et du clergé. La grande question qui divisait l'Ordre franciscain était évidemment : le Christ était-il favorable a la pauvreté absolue ? Ceux qui refusaient de répondre par l'affirmative étaient nombreux et tenaient les commandes de l'Ordre. Même Bonaventure, qui rêvait de réconcilier les deux branches de la famille, penchait du côté de ceux qui étaient favorables au compromis avec le monde et "l'esprit du monde". En 1294, l'Ordre franciscain faillit connaître une scission, mais les opposants à l'option d'exigence emportèrent finalement la partie, et le pape Jean XXII condamna sans ménagement le programme religieux et social des Spirituels, en 1318. C'est ce qui fit que Claire de Rimini, qui fit plus que partager les idées des Spirituels, fut regardée avec suspicion par les Prélats de l'Église. Ces Monsignores avaient oublié l'esprit des origines et ils auraient peut-être fait condamner Claire de Rimini si elle avait franchi la ligne jaune.
Destin exceptionnel de cette femme qui afficha ses idées avec courage et avait d'autant plus de mérite qu'elle venait d'un milieu aisé et protégé et qu'elle avait fait l'expérience de la vraie pauvreté et celle, très difficile à supporter, de la réclusion volontaire.
Une "Légende", écrite au XIVe siècle, avec toutes les faiblesses inhérentes à ce genre littéraire, fut la source d'information principale pour raconter la vie de cette femme de foi et de caractère.
François Sarindar, auteur de : Lawrence d'Arabie. Thomas Edward, cet inconnu (2010)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
ablachair
  26 août 2013
Les meilleurs "biographies" portent souvent sur des personnages secondaires et méconnus.
C'est le cas de ce livre sur Claire de Rimini, aperçu remarquable sur l'Église des XIIIème et XIVème siècle
Commenter  J’apprécie          10


Video de Jacques Dalarun (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Dalarun
Jacques Dalarun - Gouverner c'est servir, essai de démocratie médiévale .Jacques Dalarun vous présente son ouvrage "Gouverner c'est servir, essai de démocratie médiévale" aux éditions Alma.http://www.mollat.com/livres/jacques-dalarun-gouverner-est-servir-9782362790249.htmlNotes de musique : La sainte et grande fe?te de pa?ge - 10 - Tien
autres livres classés : SaintetéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
1039 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre