AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207013072X
Éditeur : Gallimard (01/01/2011)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Ce recueil est composé de nouvelles satiriques autour des thèmes de la corruption, du mauvais sort, de la stérilité, ou encore de l’adversité, qui prennent souvent pour cadre des villes ou des villages d’Afrique.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
traversay
  29 août 2012
13 histoires composent Très bonnes nouvelles du Bénin. le titre donne le ton, Jacques Dalodé, dont c'est le premier livre, donne dans l'ironie plutôt que dans la méchanceté et, s'il lui arrive d'égratigner l'administration béninoise, de dénoncer le système des pots-de-vin où d'évoquer les pratiques occultes qui ont toujours cours, surtout à la campagne, il le fait avec un sourire en coin, comme s'il s'agissait d'une composante intégrante du mode de vie béninois. Il ne cède pas non plus à la tentation de mitonner des récits au style exotique et les amoureux de la littérature africaine trouveront peut-être son écriture un peu froide, trop occidentalisée. Dalodé vivant depuis pas mal d'années en France, ceci explique facilement cela. Les 13 nouvelles forment une vraie mosaïque, leurs thèmes se complètent sans se répéter, certaines ressemblant à des contes populaires où le merveilleux côtoie le surnaturel, alors que d'autres sont très ancrées dans la réalité sociale. le tout pour un vrai plaisir de lecture avec l'impression de fréquenter des personnages familiers, qu'ils soient truculents, couards ou candides.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Charybde2
  22 mai 2018
Entre Cotonou, Porto-Novo et la brousse, 13 nouvelles du Bénin d'aujourd'hui et de juste hier.
Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2018/05/22/note-de-lecture-tres-bonnes-nouvelles-du-benin-jacques-dalode/
Lien : https://charybde2.wordpress...
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   22 mai 2018
Des jours paisibles suivent les jours à problèmes. Des jours à chance suivent les jours à malchance. Dans le flot des jours qui passent, le sage sait distinguer les fastes et les néfastes. Daa Boulanon savait les distinguer, en expert, en sage et en devin. Il savait par exemple que, pour sa fille Delphine, ce samedi s’annonçait faste. Cette information qu’il avait tirée de ses divinations, il tenait à la mettre à profit en se rendant à Cotonou pour prêter main-forte à Delphine dans sa recherche de travail. Sa fille, l’intellectuelle de la famille, avait poursuivi ses études. Sélectionnée, triée sur le volet, promise à l’excellence par les concours – mais dupée en fin de parcours -, Delphine était ce qu’on appelle une « diplômée sans emploi ». Sa maîtrise en économie ne lui avait ouvert les portes d’aucun service. Hébergée par le douanier Sèbolola, son cousin, elle vivait encore de la sollicitude familiale et, pour elle, les jours s’écoulaient dans la grande incertitude de l’attente. Daa Boulanon voulait y mettre fin. Rien ne vaut un travail et un chez-soi. Daa Boulanon se faisait fort d’y pourvoir, d’y contribuer. Comme il estimait avoir réussi à le faire pour Paulin, l’aîné de ses enfants, mécanicien de son état, réparateur de scooters et de mobylettes, qui maintenant croulait sous le travail à Parakou. (« Le voyage de Daa Boulanon »)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Charybde2Charybde2   22 mai 2018
Ce n’est pas un secret : la vente de charité fut introduite à Boulagon en 1928. Par des pères missionnaires, désireux de réchauffer l’ardeur et le saint zèle de leurs fidèles, peu enclins, au départ, à contribuer de leurs deniers à la construction de la première église. Depuis, cette kermesse d’un jour est devenue une tradition. Bel exemple de greffe missionnaire, elle correspond bien au tempérament joueur et généreux des habitants de ce village.
Au matin de la vente de charité, la démarche insouciante des paroissiens se dirigeant d’un pas lent vers la petite église en banco – alors que sonnent à toute volée les cloches annonciatrices du début de la grand-messe – ne laisse en rien soupçonner l’animation et l’agitation à venir.
C’est à la fin de l’office que les énergies se libèrent. La foule égayée des fidèles envahit d’un seul mouvement la vaste cour de l’église Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus. Elle prend d’assaut les apatams et leur armée de vendeuses offrant à boire et à manger. C’est en riant qu’on leste son estomac. C’est en riant qu’on aborde les jeux. Ici, l’on s’amuse à jeter des cauris dans une petite calebasse qui flotte et tangue sur l’eau constamment remuée d’une grande bassine. Là, au « chamboule tout », il faut, avec de petits sacs de tissu garnis de kapok, faire tomber, en trois coups décisifs, un échafaudage de boîtes de lait vides. Qui rate son coup déclenche rires et railleries. Et que dire des multiples tombolas : celles où l’on gagne à tous les coups, mais aussi celles où les zéros pleuvent comme chez l’instituteur. Ces tombolas fouettent le désir, l’excitent, le stimulent. Chacun brûle de gagner le gros lot. L’appât du gain ouvre les porte-monnaie. Les poches se vident, dans la bonne humeur et la gaieté. Plus loin, des gamins se dirigent vers un mât de cocagne garni en son sommet de petits lots surprises qu’on décroche en grimpant. Le mât, enduit de sauce gluante, transforme l’exercice en un véritable supplice de Tantale : chaque lot convoité s’écarte dès qu’approche une main, le joueur glissant évidemment à la dernière minute ! S’il s’entête et grimpe à nouveau, il glisse encore, encore et toujours, pour le plus grand bonheur des spectateurs aux joyeux quolibets.
Après le repas et les jeux, les paroissiens s’installent sur les bancs disposés en face de la tribune aux enchères. Car, la vente de charité, c’est d’abord et avant tout une vente aux enchères ! Celle-ci débute vers treize heures. L’ouverture de la vente est faite par le curé en personne qui présente à l’assistance une médaille envoyée par le pape. Et, doux miracle tropical, les habitants de Boulagon, d’ordinaire si calmes, se transforment soudain en adultes bruyants. Ils crient, sautent, dansent, hurlent pour conquérir la médaille. Les missionnaires, ces anthropologues du dimanche, ont joliment compris l’âme africaine. Nous aimons trop les échanges somptueux, les dons ostentatoires ! Devant témoins, il nous faut gonfler la poitrine, bomber le torse pour jouer au généreux. (« Vente de charité à Boulagon »)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lululifatlululifat   26 avril 2011
- Tu connais le pouvoir de la parole. La parole guérit, la parole réveille, la parole sauve, la parole mystifie et la parole tue.
- La parole tue ? Comment cela ?
- Tu n'es pas sans savoir que la parole peut créer des frayeurs.
Je répondis que oui.
- Eh bien ! c'est simple : la frayeur tue.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Jacques Dalodé (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Dalodé
Université populaire de la littérature des Afriques 2013 - Session 1 - Approcher le mysticisme à travers des œuvres fictionnelles -- Par Jacques DALODE
Né à Cotonou, et diplômé de l'école des mines et de l'institut français du pétrole ; la passion d'écrivain de cet ancien ingénieur, a pris corps sous la forme d'un recueil de nouvelles, "Très bonnes nouvelles du Benin" (éditions Gallimard, 2011)
Liste des livres utilisés:
 L'enfant noir (Camara LAYE)  13 nouvelles Vaudou (Gary VICTOR)  La route de la faim (Ben OKRI)  Mémoires de Porc-épic (Alain MABANCKOU
+ Lire la suite
autres livres classés : BéninVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

L'Afrique dans la littérature

Dans quel pays d'Afrique se passe une aventure de Tintin ?

Le Congo
Le Mozambique
Le Kenya
La Mauritanie

10 questions
264 lecteurs ont répondu
Thèmes : afriqueCréer un quiz sur ce livre