AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782350133669
208 pages
Jean-Claude Gawsewitch (19/04/2013)
2.33/5   3 notes
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Jean-Claude Gawsewitch - 03/2013)


La politique, la petite et la grande. La petite, celle des affaires offre un éclairage utile sur la grande, celle du mandat Hollande et de son parcours pour accéder au pouvoir.

Quand l'exemplarité portée en étendard par le Président est mise à mal, les Français doutent des valeurs de la gauche. Ce livre explique pourquoi et comment le gouvernement n'a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
mickaela
  31 octobre 2013
J'ai choisi ce livre, lors de l'opération masse critique car j'avais lu le précédent ouvrage de cette homme politique déchu.
Dés le commencement du livre, on sent bien que l'analyse est clairement subjectif, parfois limite revancharde. L'auteur a des comptes a réglé et il les règle. Pourtant l'ensemble reste pertinent.
j'en ai parfois été affligée. le machiavélisme de ces hommes politiques laisse songeur. L'auteur le justifie en arguant le fait que "l'homme politique n'est pas un professeur de moral", mais on est tout de même consterné.
Ce livre dresse aussi le portrait de deux figures importantes du P.S, Martine Aubry et François Hollande. C'est surtout le portrait de notre actuel président qui m'a quelque peu intéressé. On y découvre un homme plus complexe qu'il n'y paraît et lui donne plus relief. Pourtant dans l'ensemble le livre est un peu décevant, c'est beaucoup de bruit pour peu de révélation finalement.
Commenter  J’apprécie          182
gege255
  15 octobre 2013
Ma foi, j'ai apprécié ce livre pour l'étude des personnalités complexes de nos politiques, si souvent (parfois à raison, d'un côté comme de l'autre) malmenés par nous autres pauvres citoyens.
Après, il ne faut pas oublier que l'auteur, qui, à l'exception d'une petite allusion ici ou là, analyse le tout d'un regard quasi-extérieur, fait lui-même partie de ces hommes politiques du Pas-de-Calais pris la main dans le sac.. Etonnant comme il nous explique qu'il est mis en examen en insistant sur le rôle de ses collaborateurs dans la tricherie générale...et pas sur le sien.
Etonnant aussi cette volonté de régler ses comptes, comme s'il avait été un peu obligé de suivre les autres.
Il a d'ailleurs été condamné juste après l'écriture de ce livre, et on a parfois l'impression qu'il a été fait pour lui servir de plaidoirie.
Reste que j'ai trouvé cet essai très interessant, assez direct et sans faux regrets.
Et j'ai envie de lire désormais "Rose Mafia", un peu par curiosité, un peu aussi parce que je voudrais tout de même bien savoir s'il s'auto-flagelle à un moment ou à un autre.
Pour finir, je remercie Babelio pour cette belle découverte dans le cadre de l'opération masse critique, ainsi que la Maison d'Edition Gawsewitch Jean-Claude
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ERICANSE
  14 novembre 2013
Je n'aurai pas, sans le partenariat avec Babelio et l'éditeur (que je remercie chaleureusement), lu cet essai politique, qui se révèle être un véritable coup de gueule de l'auteur.
Après avoir tout perdu au niveau politique, il semble vouloir prendre une revanche et ses arguments se trouvent alors peu convaincants. Je vous invite à découvrir ma critique directement sur mon blog....
Lien : http://lemondedelecrit.wordp..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
mickaelamickaela   01 novembre 2013
La réalité est tout autre : François Hollande n'est pas un gentil. Il sait éliminer. A l'instar, de tous les grands hommes politiques, il sait qu'il convient de "tuer" ses adversaires quand il est temps. C'est sans doute, le sens de la mise à l'écart de Martine Aubry en mai 2012."
Commenter  J’apprécie          150
mickaelamickaela   01 novembre 2013
La politique, n'en déplaise à certains, ne se résout pourtant pas dans la stricte détermination de ce qui est bon et juste pour les populations dont les responsables publics ont la charge. L'homme politique n'est pas un professeur de morale. Son travail, car c'est un métier, ne se résume pas à une réflexion sur les fins, à une spéculation sur ce qui " vaut mieux pour eux", qu'il s'agirait ensuite de manière parfaitement étanche et déconnectée, de mettre en application de façon parfaitement rationnelle, efficace, grâce à un bon dosage des moyens les plus appropriés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mickaelamickaela   01 novembre 2013
" Ce qu'ont oublié pourtant les puissants barons locaux socialistes du nord de la France- et rappelons-le également, plusieurs hiérarques PS de la région Paca-, c'est que si la politique n'est pas la morale, la politique sans l’éthique n'est rien."
Commenter  J’apprécie          20
gege255gege255   13 octobre 2013
L'homme est un expert en dons et en espèces. Sa passion pour le climat luxembourgeois lui vaudra, à lui comme à moi, d'être mis en examen pour détournement de fonds publics, un sport local bien connu.
Commenter  J’apprécie          20
gege255gege255   12 octobre 2013
Je me souviens aussi d'un camarade lillois qui présidait un bureau de vote et qui annonça en direct les résultats devant les militants et les journalistes présents ; un résultat qui, chose étonnante, n'était plus le même le lendemain sur l'émargement officiel de la "fédé" du Nord.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Gérard Dalongeville (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gérard Dalongeville
Entretien avec Gérard Dalongeville .Entretien avec Gérard Dalongeville, ancien maire d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le 1er mars, à Paris.
autres livres classés : Escrocs et escroqueriesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Gérard Dalongeville (1) Voir plus