AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782072923678
144 pages
Gallimard (26/01/2023)
3.82/5   150 notes
Résumé :
Juliette, ou Bluebird, ainsi que l’a surnommée son jeune amoureux de passage, ne va plus au lycée. Elle a coupé les ponts avec ses parents pour aller vivre chez sa grand-mère. Officiellement, elle a contracté une maladie infectieuse. La réalité, que l’adolescente n’a pu admettre à temps, que son corps même lui a cachée, est tout autre : elle est enceinte. Garder le bébé, le confier, le «donner» en adoption, tel est désormais le choix qui s’impose à elle.
Dans... >Voir plus
Que lire après BluebirdVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
3,82

sur 150 notes
5
22 avis
4
18 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
Roman coup de coeur d'une écrivaine belge de grand talent, Geneviève Damas. Merci à Cécile de m'avoir permis de découvrir une si belle auteure.

Juliette c'est Bluebird, le surnom que lui a donné Tom un australien de passage en Belgique. du haut de ses seize ans, Juliette découvre son premier émoi dans les bras de Tom. Pas question de pilule contraceptive quand on sait les ravages que les urines remplies d'hormones font sur l'écosystème. Alors pour Juliette, l'amour se fera en toute liberté et en toute inconscience liée à son jeune âge.

Prise de douleurs abdominales plusieurs mois plus tard, exit Tom, c'est aux urgences la grande surprise. Juliette est enceinte de plus de six mois.
Face à la réaction violente de sa mère qu'elle chérit plus que tout, Juliette, « la dépravée, l'inconsciente, la pute », s'en fuit chez sa mamie au grand coeur. Parce que les mamies, ça ne crie et ne juge pas. Ça aime tout simplement.

150 pages où Juliette, la main sur son ventre, se penche sur l'amour, la vie, les choix à faire pour toute une vie. Aura-t-elle assez de place pour accueillir cet enfant ou le confiera-t-elle à l'adoption ? Pour cela, il nous faudra cheminer aux côtés de Bluebird, comprendre sa vision de l'amour, du couple, de l'amour à travers l'héritage reçu de ses parents séparés.

C'est beau, c'est doux, c'est juste, c'est une histoire qui déborde d'amour comme je les aime. L'amour vrai porté par une adolescente futée, réfléchie, insouciante mais tellement vraie et attachante.

Bluebird, l'histoire d'une enfant qui porte son enfant. Une enfant pleine de rêves. Si sa mère aura trimé toute sa vie, épuisée par la vie et la misère, Bluebird sera médecin, un métier qui rapporte le pactole. Mais en attendant, Bluebird n'est encore qu'une enfant.

Bluebird... free as a bird...
Commenter  J’apprécie          10920
Me voilà encore subjuguée par Geneviève Damas, son émotion, son empathie, sa façon vraie de voir les choses de la vie.
Mais quelle auteure !

Fine, humaine, à fleur de peau, elle nous livre ici les pensées d'une adolescente de seize ans et demi, qui apprend quelques semaines avant le terme qu'elle est enceinte. Juliette écrit à « ce qui est dans son ventre » et lui livre tous ses secrets, tous ses sensations, sa colère envers sa mère, ses doutes profonds et continuels, son abandon, ses rêves, sa fragilité. Elle est allée vivre chez sa mamy car sa maman ne peut s'empêcher de crier, même si elle adore sa fille.
Et de page en page, nous en apprenons un peu plus sur cette famille comme les autres qui pourtant est unique, comme toutes les familles, quoi.
Est-ce que sa Mamy, mais aussi sa voisine ayant vécu un terrible drame en Afrique noire, la psychologue, la responsable du centre d'adoption, est-ce que toutes ces femmes vont l'aider à trouver sa voie, à accepter son bébé, ou à le confier (verbe cent fois plus beau que « abandonner », dit l'auteure) à des personnes qui en prendront le plus grand soin ?

Signant ici un magnifique roman sur le fil de l'amour et de l'abandon, de la confiance et de la résilience, Geneviève Damas est pour moi une des meilleures auteures contemporaines, toute en simplicité et en humanité.
Commenter  J’apprécie          5521
Juliette, 16 ans et demi, bonne élève au lycée, vit une situation familiale avec des parents séparés et une mère qui peine à joindre les deux bouts. Juliette se fait toute petite pour l'aider.
Un soir, elle a très mal au ventre. Sa maman la conduit aux urgences et là, surprise, elle est enceinte de 6 mois et demi sans que le corps ne montre le moindre signe.
Elle va habiter chez sa mamie pour adoucir le choc et l'accompagner jusqu'à le venue du bébé.
Après cette prise de conscience de sa grossesse, Juliette va s'adresser à son bébé , peser le pour et le contre de son accueil avec l'aide d'une psychologue bienveillante et de sa gynécologue rassurante.
Elle nous livre son aventure avec Tom, un Australien : une belle histoire d'amour passager entre ados, sans précautions aucune. En même temps, on apprend d'où lui vient ce joli surnom de Bluebird.
Juliette est tiraillée. Elle veut le bien de son enfant mais son avenir à elle aussi.
À la fin, on peut découvrir son choix mais sans certitude pour nous lecteurs, étant donné que le récit s'achève au conditionnel.
Très beau livre de Geneviève Damas qui arrive à se faufiler dans la tête et le corps d'une jeune fille de 16 ans dans cette situation délicate. Elle aborde des sujets tout en profondeur avec des mots magnifiques.
Tout aussi magistral que "Si tu passes la rivière" mais sur un thème tout à fait différent.
Commenter  J’apprécie          516
Ce court roman est moins intense que " Si tu passes la rivière ", mais je l'ai trouvé fort émouvant, et l'écriture précipitée et nerveuse rend bien les désarrois d'une adolescente de seize ans et demi, enceinte et dans le déni de grossesse jusqu'à plus de six mois.... J'ai beaucoup aimé ses reflexions fraîches, acérées et justes sur l'existence, le couple, l'amour.Voilà ce que cette histoire m'a inspiré...

Juliette élève et fille parfaite
Petite maman pour sa soeur Lou
Aidant sa mère au coeur si lourd
Un quotidien de trois fois rien
Mais dont jamais elle ne se plaint
Et puis Tom vient l'amour soudain
Embrase son corps créant la vie
Elle devient Bluebird , si jolie
Tom reparti en Australie
La voilà seule dans le déni
Enfin elle sait pour son petit
Jours qui s'écoulent chez sa mamie
Loin des reproches , bien à l'abri
Alors au bébé elle écrit.....





Commenter  J’apprécie          398
COUP DE COEUR!
Après Si tu passes la rivière je retrouve la plume de Geneviève Damas et c'est le même ressenti émotionnel....
Juliette a 16 ans et demi ... elle se plie en deux de douleur. Direction les urgences et bien loin d'une crise d'appendicite le diagnostic tombe ... un bébé se cache depuis bientôt 6 mois ... Incompréhension de sa part, colère et amertume de ses parents, seule avec sa Mamie , la mère de son père, Juliette ou Bluebird comme l'appelait son amoureux ,se retrouve face à un choix difficile. Gardera t'elle l'enfant ou le confiera t'elle aux services de l'adoption..
A travers une très longue lettre adressé à celui qui n'est pas encore né , Juliette se livre et partage rêves, déceptions, obstacles et réussites. Geneviève Damas prête sa plume à Juliette en la laissant libre de ses mots, de ses actes. du grand art.

Commenter  J’apprécie          320


critiques presse (2)
LeSoir
17 juillet 2019
Dans « Bluebird », Geneviève Damas livre son empathie avec une ado enceinte et partage ses émotions avec nous.
Lire la critique sur le site : LeSoir
LaLibreBelgique
24 mai 2019
Bluebird, le nouveau roman de Geneviève Damas, est aussi simple que bouleversant. Il se ramène à une question dramatique : une mère trop jeune, qui a porté un enfant dans son ventre durant neuf mois, même sans le savoir au début, même sans l’avoir voulu, et qui l’a forcément aimé, peut-elle l’abandonner à d’autres à la naissance, s’en séparer comme le presse la société ?
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
On a tous besoin de quelqu’un qui caresse notre visage, qui attache sur nous ses yeux doux, qui nous murmure des mots qui n’appartiennent à personne. Parfois, la vie est trop rapide, on ne cesse de courir après le travail, les sous, l’école, les vacances, le sport, et il ne reste plus de temps pour une main douce sur une autre main.
Commenter  J’apprécie          282
...j'ai eu si peur de faire du mal, de détruire, de tout changer à nos vies que mon esprit, mon corps et même toi avez fait l'impossible pour garder le secret. Elle dit que tu étais effrayé que je te fasse partir alors tu t'es caché comme nul autre, caché, caché, caché, comme les enfants durant la guerre, les enfants dans les caves, les enfants au fond des garde-robes, les enfants qui faisaient silence toute la journée pour ne pas partir en fumée.
Commenter  J’apprécie          150
C’est bizarre l’amour, comme ça vous tombe dessus. On sort de chez soi, un jour, on ne pense à rien, on croit que c’est loin, ça ne vous intéresse même pas. […]. Il est banal, il n’a pas l’air de nous faire de l’effet, il n’est pas du tout ce qu’on imagine, on le laisse approcher sans s’inquiéter. Ça entre dans le corps et dans le cœur sans s’annoncer, ça s’enroule tout autour, et on ne s’aperçoit pas que c’est énorme. Il faut des jours et des jours pour comprendre que c’est lui, l’amour.
Commenter  J’apprécie          120
Pourquoi on t’aime moins parce que tu souffres ? Il faudrait justement aimer plus, c’est tellement facile quand tout va bien.
Commenter  J’apprécie          467
Pourquoi ce qui dure serait-il plus beau que ce qui passe ? Pourquoi devrait-on préférer les montagnes aux fleurs ? Les éléphants aux papillons ? L'eau du robinet à la goutte de pluie ? Mais s'il n'y avait pas d'amour entre Tom et moi, peut-être que ça n'a pas de sens de te garder . Mamy affirme que si moi, j'ai aimé ton père, ça suffit. L'amour n'a rien à voir avec ma décision. Tant de femmes gardent des bébés quand il n'y en a pas, tant d'autres les donnent quand il y en avait. C'est tellement étrange, l'amour, qui peut dire ce que c'est? Ce n'est pas parce qu'il n'y en a pas eu entre un homme et une femme qu'il n'y en aura pas entre elle et le bébé. Ce n'est pas parce que quelqu'un répète qu'il t'aime que c'est de l'amour. Ce n'est pas parce que quelqu'un crie qu'il ne t'aime pas qu'il n'y en a pas. Mamy explique que plus on avance dans la vie, moins on sait ce que c'est. et le reste p 124 ♥
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Geneviève Damas (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Geneviève Damas
À l'occasion du Forum des libraires 2023, Olivier Nora, Président-Directeur général, présente la rentrée littéraire des Éditions Grasset - @editionsgrasset7893
Au programme de la rentrée d'automne 2023 : 0:00 Introduction 1:01 *_perspective(s)_ de Laurent Binet* 1:15 *_À ma soeur et unique_ de Guy Boley* 1:29 *_l'enragé_ de Sorj Chalandon* 1:55 *_Rose nuit_ d'Oscar Coop-Phane* 2:30 *_strange_ de Geneviève Damas* 2:50 *_Le Jour des caméléons_ d'Ananda Devi* 3:06 *_Adieu Tanger_ de Salma El Moumni* 3:17 *_Le Grand Feu_ de Léonor de Récondo* 3:47 *_Comédie d'automne_ de Jean Rouaud* 3:58 *_Croix de cendre_ d'Antoine Sénanque* 4:11 *_Impossibles adieux_ de Han Kang* 4:39 Conclusion
Un événement @livreshebdo_ en partenariat avec @babelio
© Livres Hebdo
#rentréelittéraire #édition #livres #nouveautés
+ Lire la suite
autres livres classés : Déni de grossesseVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (298) Voir plus



Quiz Voir plus

Français ou Belge ?

Georges Simenon

Francais
Belge

10 questions
433 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature française , littérature belgeCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..