AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782072853401
160 pages
Gallimard (16/05/2019)
3.89/5   93 notes
Résumé :
Juliette, ou Bluebird, ainsi que l’a surnommée son jeune amoureux de passage, ne va plus au lycée. Elle a coupé les ponts avec ses parents pour aller vivre chez sa grand-mère. Officiellement, elle a contracté une maladie infectieuse. La réalité, que l’adolescente n’a pu admettre à temps, que son corps même lui a cachée, est tout autre : elle est enceinte. Garder le bébé, le confier, le «donner» en adoption, tel est désormais le choix qui s’impose à elle.
Dans... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
3,89

sur 93 notes
5
18 avis
4
13 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ladybirdy
  10 juillet 2019
Roman coup de coeur d'une écrivaine belge de grand talent, Geneviève Damas. Merci à Cécile de m'avoir permis de découvrir une si belle auteure.
Juliette c'est Bluebird, le surnom que lui a donné Tom un australien de passage en Belgique. du haut de ses seize ans, Juliette découvre son premier émoi dans les bras de Tom. Pas question de pilule contraceptive quand on sait les ravages que les urines remplies d'hormones font sur l'écosystème. Alors pour Juliette, l'amour se fera en toute liberté et en toute inconscience liée à son jeune âge.
Prise de douleurs abdominales plusieurs mois plus tard, exit Tom, c'est aux urgences la grande surprise. Juliette est enceinte de plus de six mois.
Face à la réaction violente de sa mère qu'elle chérit plus que tout, Juliette, « la dépravée, l'inconsciente, la pute », s'en fuit chez sa mamie au grand coeur. Parce que les mamies, ça ne crie et ne juge pas. Ça aime tout simplement.
150 pages où Juliette, la main sur son ventre, se penche sur l'amour, la vie, les choix à faire pour toute une vie. Aura-t-elle assez de place pour accueillir cet enfant ou le confiera-t-elle à l'adoption ? Pour cela, il nous faudra cheminer aux côtés de Bluebird, comprendre sa vision de l'amour, du couple, de l'amour à travers l'héritage reçu de ses parents séparés.
C'est beau, c'est doux, c'est juste, c'est une histoire qui déborde d'amour comme je les aime. L'amour vrai porté par une adolescente futée, réfléchie, insouciante mais tellement vraie et attachante.
Bluebird, l'histoire d'une enfant qui porte son enfant. Une enfant pleine de rêves. Si sa mère aura trimé toute sa vie, épuisée par la vie et la misère, Bluebird sera médecin, un métier qui rapporte le pactole. Mais en attendant, Bluebird n'est encore qu'une enfant.
Bluebird... free as a bird...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10420
latina
  07 avril 2022
Me voilà encore subjuguée par Geneviève Damas, son émotion, son empathie, sa façon vraie de voir les choses de la vie.
Mais quelle auteure !
Fine, humaine, à fleur de peau, elle nous livre ici les pensées d'une adolescente de seize ans et demi, qui apprend quelques semaines avant le terme qu'elle est enceinte. Juliette écrit à « ce qui est dans son ventre » et lui livre tous ses secrets, tous ses sensations, sa colère envers sa mère, ses doutes profonds et continuels, son abandon, ses rêves, sa fragilité. Elle est allée vivre chez sa mamy car sa maman ne peut s'empêcher de crier, même si elle adore sa fille.
Et de page en page, nous en apprenons un peu plus sur cette famille comme les autres qui pourtant est unique, comme toutes les familles, quoi.
Est-ce que sa Mamy, mais aussi sa voisine ayant vécu un terrible drame en Afrique noire, la psychologue, la responsable du centre d'adoption, est-ce que toutes ces femmes vont l'aider à trouver sa voie, à accepter son bébé, ou à le confier (verbe cent fois plus beau que « abandonner », dit l'auteure) à des personnes qui en prendront le plus grand soin ?
Signant ici un magnifique roman sur le fil de l'amour et de l'abandon, de la confiance et de la résilience, Geneviève Damas est pour moi une des meilleures auteures contemporaines, toute en simplicité et en humanité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4921
sabine59
  21 novembre 2019
Ce court roman est moins intense que " Si tu passes la rivière ", mais je l'ai trouvé fort émouvant, et l'écriture précipitée et nerveuse rend bien les désarrois d'une adolescente de seize ans et demi, enceinte et dans le déni de grossesse jusqu'à plus de six mois.... J'ai beaucoup aimé ses reflexions fraîches, acérées et justes sur l'existence, le couple, l'amour.Voilà ce que cette histoire m'a inspiré...
Juliette élève et fille parfaite
Petite maman pour sa soeur Lou
Aidant sa mère au coeur si lourd
Un quotidien de trois fois rien
Mais dont jamais elle ne se plaint
Et puis Tom vient l'amour soudain
Embrase son corps créant la vie
Elle devient Bluebird , si jolie
Tom reparti en Australie
La voilà seule dans le déni
Enfin elle sait pour son petit
Jours qui s'écoulent chez sa mamie
Loin des reproches , bien à l'abri
Alors au bébé elle écrit.....



Commenter  J’apprécie          368
sylvaine
  09 octobre 2021
COUP DE COEUR!
Après Si tu passes la rivière je retrouve la plume de Geneviève Damas et c'est le même ressenti émotionnel....
Juliette a 16 ans et demi ... elle se plie en deux de douleur. Direction les urgences et bien loin d'une crise d'appendicite le diagnostic tombe ... un bébé se cache depuis bientôt 6 mois ... Incompréhension de sa part, colère et amertume de ses parents, seule avec sa Mamie , la mère de son père, Juliette ou Bluebird comme l'appelait son amoureux ,se retrouve face à un choix difficile. Gardera t'elle l'enfant ou le confiera t'elle aux services de l'adoption..
A travers une très longue lettre adressé à celui qui n'est pas encore né , Juliette se livre et partage rêves, déceptions, obstacles et réussites. Geneviève Damas prête sa plume à Juliette en la laissant libre de ses mots, de ses actes. du grand art.
Commenter  J’apprécie          280
daniel_dz
  28 novembre 2021
Juliette, une jeune fille qui a seize découvre qu'elle est enceinte de six mois. Ce roman est une longue lettre qu'elle écrit à son enfant à naître, qu'elle a décidé de confier à une famille adoptive. Elle se raconte à lui, explique dans quelles circonstances il a été conçu et pourquoi, après une longue réflexion, elle a jugé meilleur pour lui de le faire élever dans une autre famille. Un très beau texte, finalement optimiste sur la capacité d'une jeune à affronter ce genre de situation qui aurait pu être destructrice.
Avec plaisir, j'ai repris le chemin de Geneviève Damas, une auteure belge dont j'ai déjà loué les qualités plusieurs fois ici.
Elle aborde ici un thème difficile, en choisissant de se concentrer sur le point de vue de la jeune mère. Son portrait est touchant, exempt de parti pris et brossé avec beaucoup de finesse.
Adolescente, Juliette est tombé amoureuse d'un garçon, comme tant de filles de son âge; il la surnomme « Bluebird ». le garçon est étranger, de passage dans la ville de Juliette. Il ne cache pas qu'il a une amoureuse dans son pays, mais un coup de foudre pour Juliette l'en détourne. Je n'y ai rien senti de malsain; je ne dirais pas que le garçon est volage, ni qu'il a cherché à dominer Juliette. J'y ai vu une histoire qui entre dans la norme de tant d'histoires entre deux jeunes. Et puis ils ont fait l'amour, tout naturellement, avec tendresse, en pensant s'être prémunis contre toute conséquence indésirable.
Lorsque Juliette découvre sa grossesse, son amoureux n'est plus là. Il est retourné dans son pays. Brusquement.
En manque de réconfort, Juliette quitte la maison de ses parents, qui l'oppressent, pour se réfugier chez sa grand-mère, qui l'accueille avec davantage de bienveillance. D'adolescente insouciante, la voilà devenue adulte, tout un coup, sans avoir eu le temps d'accumuler toute l'expérience qui lui serait nécessaire pour élever un enfant et l'accompagner dans son épanouissement. Aidée d'une psychologue, on la voit entamer une réflexion pour décider de garder son enfant près d'elle ou de le confier à une famille adoptive. Je vous laisse imaginer le poids de cette décision et la maturité dont doit faire preuve cette jeune personne, à mi-chemin entre l'enfant et l'âge adulte, pour la prendre en toute sérénité.
La situation est triste, on pourrait s'en lamenter, on pourrait imaginer une histoire qui se termine avec un ensemble de personnages brisés: la jeune maman, son enfant, ses parents. Mais Geneviève Damas nous laisse entrevoir une issue plus optimiste, confiante dans le fait que Juliette aura été capable de prendre la meilleure décision, tant pour elle-même que pour son enfant.
Une fois de plus, je suis ravi de mettre en avant une auteure belge en vous conseilleant chaleureusement ce beau texte, écrit dans un style qui évoque celui d'un jeune et qui ne peut assurément pas laisser indifférent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          186


critiques presse (2)
LeSoir   17 juillet 2019
Dans « Bluebird », Geneviève Damas livre son empathie avec une ado enceinte et partage ses émotions avec nous.
Lire la critique sur le site : LeSoir
LaLibreBelgique   24 mai 2019
Bluebird, le nouveau roman de Geneviève Damas, est aussi simple que bouleversant. Il se ramène à une question dramatique : une mère trop jeune, qui a porté un enfant dans son ventre durant neuf mois, même sans le savoir au début, même sans l’avoir voulu, et qui l’a forcément aimé, peut-elle l’abandonner à d’autres à la naissance, s’en séparer comme le presse la société ?
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   10 juillet 2019
On a tous besoin de quelqu’un qui caresse notre visage, qui attache sur nous ses yeux doux, qui nous murmure des mots qui n’appartiennent à personne. Parfois, la vie est trop rapide, on ne cesse de courir après le travail, les sous, l’école, les vacances, le sport, et il ne reste plus de temps pour une main douce sur une autre main.
Commenter  J’apprécie          262
LadybirdyLadybirdy   09 juillet 2019
Pourquoi on t’aime moins parce que tu souffres ? Il faudrait justement aimer plus, c’est tellement facile quand tout va bien.
Commenter  J’apprécie          457
nathavhnathavh   16 juin 2019
Pourquoi ce qui dure serait-il plus beau que ce qui passe ? Pourquoi devrait-on préférer les montagnes aux fleurs ? Les éléphants aux papillons ? L'eau du robinet à la goutte de pluie ? Mais s'il n'y avait pas d'amour entre Tom et moi, peut-être que ça n'a pas de sens de te garder . Mamy affirme que si moi, j'ai aimé ton père, ça suffit. L'amour n'a rien à voir avec ma décision. Tant de femmes gardent des bébés quand il n'y en a pas, tant d'autres les donnent quand il y en avait. C'est tellement étrange, l'amour, qui peut dire ce que c'est? Ce n'est pas parce qu'il n'y en a pas eu entre un homme et une femme qu'il n'y en aura pas entre elle et le bébé. Ce n'est pas parce que quelqu'un répète qu'il t'aime que c'est de l'amour. Ce n'est pas parce que quelqu'un crie qu'il ne t'aime pas qu'il n'y en a pas. Mamy explique que plus on avance dans la vie, moins on sait ce que c'est. et le reste p 124 ♥
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Emylit23Emylit23   29 janvier 2020
Pourquoi ce qui dure serait-il plus beau que ce qui se passe? Pourquoi devrait-on préférer les montagnes aux fleurs? Les éléphants aux papillons? L'eau du robinet à la goutte de pluie?
Commenter  J’apprécie          120
LadybirdyLadybirdy   10 juillet 2019
Il y a toujours quelqu’un dans la vie qui doit t’apprendre l’amour, sinon, tu ne peux aimer personne.
Commenter  J’apprécie          225

Videos de Geneviève Damas (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Geneviève Damas
Coups de midi des Riches Claires : Genevieve Damas. Rencontre littéraire animée Jacques De Decker avec
autres livres classés : Déni de grossesseVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura