AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072853400
Éditeur : Gallimard (16/05/2019)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Juliette, ou Bluebird, ainsi que l’a surnommée son jeune amoureux de passage, ne va plus au lycée. Elle a coupé les ponts avec ses parents pour aller vivre chez sa grand-mère. Officiellement, elle a contracté une maladie infectieuse. La réalité, que l’adolescente n’a pu admettre à temps, que son corps même lui a cachée, est tout autre : elle est enceinte. Garder le bébé, le confier, le «donner» en adoption, tel est désormais le choix qui s’impose à elle.
Dans... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  10 juillet 2019
Roman coup de coeur d'une écrivaine belge de grand talent, Geneviève Damas. Merci à Cécile de m'avoir permis de découvrir une si belle auteure.
Juliette c'est Bluebird, le surnom que lui a donné Tom un australien de passage en Belgique. du haut de ses seize ans, Juliette découvre son premier émoi dans les bras de Tom. Pas question de pilule contraceptive quand on sait les ravages que les urines remplies d'hormones font sur l'écosystème. Alors pour Juliette, l'amour se fera en toute liberté et en toute inconscience liée à son jeune âge.
Prise de douleurs abdominales plusieurs mois plus tard, exit Tom, c'est aux urgences la grande surprise. Juliette est enceinte de plus de six mois.
Face à la réaction violente de sa mère qu'elle chérit plus que tout, Juliette, « la dépravée, l'inconsciente, la pute », s'en fuit chez Yvette sa mamie au grand coeur. Parce que les mamies, ça ne crie et ne juge pas. Ça aime tout simplement.
150 pages où Juliette, la main sur son ventre, se penche sur l'amour, la vie, les choix à faire pour toute une vie. Aura-t-elle assez de place pour accueillir cet enfant ou le confiera-t-elle à l'adoption ? Pour cela, il nous faudra cheminer aux côtés de Bluebird, comprendre sa vision de l'amour, du couple, de l'amour à travers l'héritage reçu de ses parents séparés.
C'est beau, c'est doux, c'est juste, c'est une histoire qui déborde d'amour comme je les aime. L'amour vrai porté par une adolescente futée, réfléchie, insouciante mais tellement vraie et attachante.
Bluebird, l'histoire d'une enfant qui porte son enfant. Une enfant pleine de rêves. Si sa mère aura trimé toute sa vie, épuisée par la vie et la misère, Bluebird sera médecin, un métier qui rapporte le pactole. Mais en attendant, Bluebird n'est encore qu'une enfant.
Bluebird... free as a bird...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8214
nathavh
  16 juin 2019
Bluebird est le cinquième roman de ma compatriote Geneviève Damas. C'est l'histoire de Juliette, une adolescente de seize ans et demi, aux yeux bleus d'où son surnom donné par Tom son amoureux de passage.
Juliette, bonne élève, première de classe vit avec sa mère, son frère Ludo 15 ans et Lou sa petite soeur de 8 ans dont elle s'occupe un peu comme une maman car la sienne, polonaise d'origine, travaille beaucoup. Elle veut donner le meilleur à ses enfants et c'est difficile car il faut compter beaucoup, elle est loin d'être riche. Depuis son divorce elle est coiffeuse à domicile, souvent absente pour gagner le moindre sou.
Chez le père de Juliette, c'est le contraire, on vit dans l'opulence, on ne se prive de rien, on va au resto, part en vacances, oui c'est cool sauf qu'il y a Martha, la nouvelle jeune compagne de son père ... et Juliette lui en veut de les avoir planté pour elle.
Un jour, Juliette est pliée de douleur et souffre d'un horrible mal au ventre. Sa mère l'emmène aux urgences craignant une crise d'appendicite mais il n'en est rien ! On découvrira qu'un bébé pousse dans le ventre de Juliette, il s'est niché sur la colonne comme s'il se cachait, on ne voit absolument rien ! le problème c'est que le bébé a déjà six mois et demi. La maman de Juliette est furieuse, elle ne comprend pas car Juliette a pourtant toujours ses règles, elle en est certaine. Cela arrive rarement mais il s'agit d'un déni de grossesse.
Pour Juliette c'est difficile de comprendre et d'accepter ce qui lui arrive. Dans un premier temps, elle ne comprend pas que c'est d'elle que l'on parle ! ce n'est pas d'elle, non c'est impossible.
Les relations sont difficiles alors elle part s'installer chez sa mamy, une occasion pour celle-ci de se rapprocher de Juliette. Mamy l'écoute, lui fait confiance, la conseille, elle ne la juge pas et lui transmet son expérience.
Juliette écrit alors ce roman, enfin cette lettre à son futur bébé qu'elle doit apprendre à accepter, à connaître, à aimer en si peu de temps car il leur reste à peine deux mois et demi.
Elle lui raconte tout : ses peurs, la difficulté de ses choix, les questions qu'elle se pose, son regard sur l'avenir, sur la vie qui l'attend.
Jamais nous ne connaîtrons sa décision finale, elle sera laissée au lecteur en somme.
Et puis il y a une belle rencontre en la personne d'Yvette, la voisine de mamy. Elle est infirmière africaine et bienveillante avec Juliette. Son histoire interpellera Bluebird, elle m'a profondément émue. Je ne vous en dis pas plus, à vous de la découvrir.
Ce récit est une petite merveille, une pépite. La plume de Geneviève Damas est juste superbe, elle utilise un langage vivant, d'adolescent chargé d'émotions qui se questionne sur sa vie. C'est très fort, puissant. Les mots sont bien choisis, avec délicatesse sortis de leur écrin, les personnages nous livrent le plus profond de leur âme, leurs sentiments. C'est puissant. Elle crée une empathie profonde envers les personnages, la connaissance de l'humain et de ses sentiments.
Un livre sur des choix? l'adoption ou pas, sur le déni, un sujet encore tabou. Comment accepter l'idée d'avoir un enfant alors qu'elle en est un encore elle-même ? l'acceptation. Un récit sur les conditions de vie d'une famille séparée, sur l'écologie, l'amour, les relations humaines, le génocide, la transmission intergénérationnelle, la rencontre et l'écoute de l'autre.
Un bijou à découvrir d'urgence.

Immense coup de ♥
Lien : https://nathavh49.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Aufildeslivres
  02 juillet 2019
L'enfant investit Juliette, mais se terre de longs mois, caché derrière sa colonne, s'ignorant. Juliette ne sait pas, n'imagine pas, elle dont la silhouette ne révèle rien, malgré l'amour dans le cabanon d'un jardin. Elle était amoureuse, lui peut-être moins. Des douleurs au ventre et la réalité la rattrape, l'enfant existe, il est là - trop tard pour lever sa naissance.
Il faut affronter sa mère, son père, partir pour survivre auprès de celle qui écoute, sa grand-mère, côtoyer sa voisine et amie Yvette, raconter à sa copine, cacher au lycée, s'isoler. L'enfant a envahi l'espace, l'abdomen est rond, l'issue proche. Que faire ?
Juliette chemine, plume en main, elle raconte, ses doutes, ses douleurs, ses espoirs. Son amour, sa peur, l'enfant, son avenir. Elle se livre et grandit, vite, mûrit de cette sagesse que la vie lui impose.
Ce texte est sublime. D'une grande finesse. D'une grande émotion. L'écrit est vif et touchant sans pathos, sans jugement, juste un vécu, des rencontres, des pensées.
Une lecture "Coup de coeur".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
SolennMirarchi
  03 juin 2019
Bluebird. L'oiseau bleu. C'est ce doux surnom que lui donnait Tom lorsqu'ils se retrouvaient dans la cabane du jardin.
Tom et Juliette. Un amour d'adolescent.
De ceux remplis d'espoir. de découverte. de souvenirs.
Celui-là était bien caché.
Niché.
6 mois et demi. Recroquevillé contre sa colonne vertébrale.
Comment est-ce possible ? Elle n'y croit pas.
Les médecins peuvent se tromper parfois, pas vrai ?
Cette petite vie n'est pas en elle, pourquoi mentent-ils ?
Ils vont faire pleurer Maman. Elle va devenir folle. Elle n'est pas prête, trop jeune pour être grand-mère.
Elle, trop jeune pour être mère.
Est-ce que c'est vraiment toi, là, que je sens bouger en moi ?
Juliette doit se rendre à l'évidence.
À 16 ans, elle vient d'apprendre qu'elle est enceinte de six mois et demi.
Comment faire face ?
Comment accepter de donner la vie tandis que la sienne vient à peine de commencer ?
« Bluebird ». Un titre poétique. Doux. Comme l'est cette lettre que la narratrice adresse à son bébé.
D'une écriture touchante et franche, Juliette se livre. Sans fard. Sans jugement. Elle lui explique, à cet enfant qui doit venir au monde.
Pourquoi. Comment.
Une trace. Une preuve de cet amour.
Parce qu'elle l'aime, et c'est pour cela qu'elle prend ces décisions.
Le coeur serré de devoir faire face à tant de paradoxes.
« Qu'est-ce que je peux apporter à un enfant ? [...] Les petits gestes, comme langer, soigner, border, je peux. Mais les grands, les directions vers où tu dois aller ? Comment y aller ? Ce à quoi il faut faire attention ? Comment je le pourrais puisque je n'ai rien vécu ? »
« Est-ce que ça suffit d'avancer ensemble sans savoir où l'on va ? Est-ce que c'est suffisant s'il y a l'amour ? »
Ces 154 pages sont écrites d'une justesse qui nous émeut. Nous interroge aussi sur ce sujet encore tabou, et pourtant bien réel : le déni de grossesse.
Loin d'être déprimant, ce livre est lumineux.
À lire pour toute l'émotion que transporte ce texte.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AlineMarieP
  23 mai 2019
Geneviève Damas est devenue une figure incontournable de la scène littéraire belge. Et franchement, c'est mérité. Dans ce récit court, le temps d'une lettre d'une mère à son enfant à naitre, l'autrice aborde l'adolescence, le grandir, les peines indicibles, l'amour fou, la maternité, la famille,... et tant d'autres choses encore à partir de Juliette 16 ans et demi qui se découvre enceinte sans l'avoir voulu, sans l'avoir su. Un roman bref et sans pathos où il.fait bon se plonger.
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
LaLibreBelgique   24 mai 2019
Bluebird, le nouveau roman de Geneviève Damas, est aussi simple que bouleversant. Il se ramène à une question dramatique : une mère trop jeune, qui a porté un enfant dans son ventre durant neuf mois, même sans le savoir au début, même sans l’avoir voulu, et qui l’a forcément aimé, peut-elle l’abandonner à d’autres à la naissance, s’en séparer comme le presse la société ?
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   10 juillet 2019
On a tous besoin de quelqu’un qui caresse notre visage, qui attache sur nous ses yeux doux, qui nous murmure des mots qui n’appartiennent à personne. Parfois, la vie est trop rapide, on ne cesse de courir après le travail, les sous, l’école, les vacances, le sport, et il ne reste plus de temps pour une main douce sur une autre main.
Commenter  J’apprécie          242
LadybirdyLadybirdy   10 juillet 2019
Il y a toujours quelqu’un dans la vie qui doit t’apprendre l’amour, sinon, tu ne peux aimer personne.
Commenter  J’apprécie          215
LadybirdyLadybirdy   09 juillet 2019
Pourquoi on t’aime moins parce que tu souffres ? Il faudrait justement aimer plus, c’est tellement facile quand tout va bien.
Commenter  J’apprécie          407
nathavhnathavh   16 juin 2019
Pourquoi ce qui dure serait-il plus beau que ce qui passe ? Pourquoi devrait-on préférer les montagnes aux fleurs ? Les éléphants aux papillons ? L'eau du robinet à la goutte de pluie ? Mais s'il n'y avait pas d'amour entre Tom et moi, peut-être que ça n'a pas de sens de te garder . Mamy affirme que si moi, j'ai aimé ton père, ça suffit. L'amour n'a rien à voir avec ma décision. Tant de femmes gardent des bébés quand il n'y en a pas, tant d'autres les donnent quand il y en avait. C'est tellement étrange, l'amour, qui peut dire ce que c'est? Ce n'est pas parce qu'il n'y en a pas eu entre un homme et une femme qu'il n'y en aura pas entre elle et le bébé. Ce n'est pas parce que quelqu'un répète qu'il t'aime que c'est de l'amour. Ce n'est pas parce que quelqu'un crie qu'il ne t'aime pas qu'il n'y en a pas. Mamy explique que plus on avance dans la vie, moins on sait ce que c'est. et le reste p 124 ♥
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nathavhnathavh   16 juin 2019
Le temps passe et l'amour aussi. Ça fait de la peine aux enfants mais les adultes n'en peuvent rien. Toutes les choses, même les montagnes disparaissent. Les sentiments, c'est pareil. Avant, on vivait moins vieux et l'amour durait toute la vie. A présent, l'existence est trop longue. Alors c'est obligé qu'on ait plusieurs amours. Ce n'est pas mieux ou moins bien. C'est comme ça.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Geneviève Damas (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Geneviève Damas
Coups de midi des Riches Claires : Genevieve Damas. Rencontre littéraire animée Jacques De Decker avec
autres livres classés : Déni de grossesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr