AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Fifrildi


Fifrildi
  04 mai 2017
“Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent!”

Cela faisait un moment que j'avais envie de lire ce livre qui selon la 4ème page de couverture “est déjà un classique des littératures de l'imaginaire.”

Ah bon?

D'un côté j'ai bien aimé la trame de fond : on suit l'histoire de la 34ème Horde dans sa quête pour trouver la source du vent. Les 23 personnages sont intéressants... sauf Golgoth (impossible de ne pas penser à Goldorak!!). Quel homme détestable.

J'ai bien aimé aussi l'alternance des narrateurs (d'ailleurs merci à Gallimard pour le pratique marque-page) mais il faut un certain temps pour associer les signes aux personnages (leurs tatouages respectifs). Les changements de style ne sont pas toujours évidents à détecter sauf pour Golgoth (injurieux, grossier, obscène, …) ou Erg ou encore Caracole.

Une fois passé la flaque de Lapsane Certains passages sont assez poignants (retrouvailles avec les parents entre-autres) et il y a caché dans le texte quelques perles de réflexion sur le sens de la vie.

La numérotation inversée des pages est originale est bien à propos. Ce que j'ai trouvé moins original c'est le nombre incalculable de mots-valises. Cela commence avec le titre : contrevent n'est pas à prendre ici au premier degré : c'est un mot-valise. Pour ceux qui ne savent pas ce que c'est : Ok pour le titre mais pour tout le bouquin...

J'en viens donc au coeur de ce qui ne m'a pas plus du tout : le style de l'auteur. Entre les mots-valises, les mots inventés et les termes “géolométéorologiques” je me suis un peu perdue. Il y avait des phrases qui étaient totalement incompréhensibles. Bref, cela a rendu la lecture lourde et pénible (en ce qui me concerne).

Quelques questions restent en suspens : qu'est-ce le vif exactement ? Je n'ai pas bien compris. Et cette histoire de chrones... impossible de m'en représenter un. À quoi cela peut bien ressembler un chrone ? Dans une des descriptions j'ai pensé au vaisseau spatial (en plus petit bien entendu) du film "Premier contact" (D. Villeneuve, 2016) et puis je me suis dit que non. Dans l'ensemble j'ai eu un peu de mal à me représenter les scènes... c'était étrange.

Bref, avis mitigé.

Challenge pavés 2016-2017
Commenter  J’apprécie          4010



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (36)voir plus