AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782368463253
176 pages
Steinkis Editions (28/08/2019)
3.9/5   59 notes
Résumé :
Dans les années 1970, aux États-Unis, différents groupes réalisent combien il est difficile de trouver des fruits et légumes frais alors
même que leurs villes regorgent d’espaces non exploités.
Armée de truelles, de graines et de terreau, c’est la naissance de la guerilla green ! Ses activistes sont non-violents et prônent un
jardinage politique : ils s’attaquent aux espaces négligés de l’environnement urbain et cultivent, en ville, des parcell... >Voir plus
Que lire après Guerilla greenVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,9

sur 59 notes
5
7 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis
L'heure des pros (de la réaction) :
“ Un livre qui traite de la désobéissance civile destiné aux jeunes, non mais où va t-on ? Il y en a marre de ces écoterroristes ! Il nous harcèlent avec leur réchauffement climatique, il voudraient voir nos belles places de parking immaculées grouiller de mauvaises herbes, c'est eux les mauvaises herbes qu'il faut éradiquer ! Ils viennent nous donner des leçons alors que ce ne sont que des petites gens qui voudraient nous voir revenir au temps des cavernes, c'est pas parce qu'on met du glyphosate dans nos champs qu'on aime pas la nature ! Ma grand-mère mettait du Round-up devant son péron et…”

Ta gueule !
L'heure des amateurs (de la nature, les vrais) :
Guerilla Green est un mouvement écologique activiste qui lutte pour rendre les espaces artificialisés à la nature. Cette bande dessinée est un manifeste en même temps qu'un mode d'emploi pour participer à leur mouvement. le graphisme de Cookie Kalkair est doux et léger, utilisant une dominante de ton vert d'eau et rose, c'est vivant et frais, on respire.
Le livre est divisé en plusieurs chapitres, sur l'historique du mouvement, sur ses différentes actions, ses méthodes, ses objectifs, c'est complet, mais pas totalement non plus, le but étant de faire connaître le mouvement, les méthodes sont juste abordées mais des liens de sites internet sont insérés dans le livre pour des explications plus techniques ou pour approfondir ou découvrir d'autres actions, d'autres activistes ou artistes ou des connaissances techniques.
Alors évidemment, il prône une certaine forme de désobéissance civile, mais planter des graines en ville dans des terrains privés en friche ne représente la terreur que pour quelques promoteurs, financiers et autres nantis qui ne se préoccupent guère de savoir si on mange à notre faim, où si l'air qu'on respire est simplement respirable. le terrorisme, c'est autre chose qu'une simple désobéissance civile saine et salvatrice. Et en réponse aux quelques esprits chagrins qui argueront que ça ne prêche que les convaincus, sachez que je ne connaissais pas ce mouvement avant cette lecture, j'y ai appris beaucoup de choses, et surtout, ça m'a donné quelques idées, quelques envies et beaucoup de raisons de me réjouir.

Bref, cette lecture est vraiment édifiante et enthousiasmante. Je ne suis pas le public cible, comme le laisse entendre le petit diplôme en fin d'album, mais c'est une école où il n'y a pas d'âge pour l'intégrer, alors allons-y !
Commenter  J’apprécie          241
Dès la couverture, on sent notre curiosité piquée. D'autant plus avec un titre comme "Guerilla Green". On veut absolument en savoir plus. Donc l'ouverture de l'album se fait très vite et quelle délectation en tournant les pages. Surtout que cela débute dans le métro parisien avec les odeurs et des voyageurs désagréables. "Ras-le-cul du béton, des sacs plastique... et de nos gueules d'enterrement". Ophélie décide alors de pousser un cri de guerre : "Finiiiiii les conneriiiiiies! Révoltez-voooooooous! Plantez partouuuut!". Pour mieux comprendre ce qui se passe et ce qu'elle peut faire. Elle entame des recherches. D'autres sont passés par cette colère et l'envie de changer les choses à son niveau. "Qu'est-ce que je peux vraiment y faire moi, si la banquise fond? Et le trognon de pomme, là, je le garde pour mon lombricompost ou je le jette dans la rue?"

Pourquoi ne pas planter des choses partout dans la ville. "Bouge pas, j'ai au moins 5 bonnes raisons à te donner! Certaines pour améliorer ta ville... d'autres pour prendre soin de toi et de ceux qui t'entourent." Les motifs ne manquent pas. Est-ce suffisant à comprendre? "L'idée de la guerilla green c'est de reconsidérer toute ta ville comme un jardin potentiel". N'oublions pas que c'est illégal cet acte de désobéissance civile. "Article 322-1 du Code pénal : jusqu'à 2 ans de prison et 30 000€ d'amende, ma p'tite dame!". Pourtant il n'y a pas que des aspects négatifs. "Il est même prouvé qu'un terrain abandonné transformé en jardin communautaire a un impact social plus que positif sur ses alentours et fait même monter la valeur des terrains voisins de 9,4% sur cinq ans". Il y a de nombreuses façons d'agir comme les bombes à graines. En plus, c'est une activité que vous pouvez faire en famille. La nature a des vertus comme les plantes médicinales ou des espaces verts qui permettent de mieux se reconstruire surtout à l'hôpital.
L'ouvrage se structure sous forme de chapitre. Entre chaque, elle propose des doubles pages d'explications avec un QR code. Cookie Kalkair propose un dessin précis, coloré et plein de peps. Les couleurs autour du bleu et vert apporte dynamisme, passion et énergie. Il donne une véritable identité à ce récit plein de convictions. Comment ne pas avoir envie de s'investir après une telle lecture complète où le fond et la forme se complètent à merveille.
Commenter  J’apprécie          50
Ophélie Damblé nous parle de militantisme et de vandalisme pour le bien de la planète. J'aime bien cet aspect du "ce qui est légal n'est pas forcément juste et ce qui est illégal n'est pas forcément mal".
Donc, dans son roman graphique, elle nous fait une sorte de reportage sur comment planter en ville là où personne ne semble vouloir planter. Elle nous parle de seed bombs, de terrains laissés à l'abandon, de groupement de néo-jardinier et de re-végétalisation urbaine, entre autres. C'est plein de peps, de bonnes idées, un peu idéaliste peut-être sur certains aspects, mais le principe est pertinent.
En bonus, je suis tombée sous le charme des illustrations de Cookie Kalkair qui sont pétillantes et super expressives !
Un roman graphique documentaire/témoignage qu'il faut partager !


Commenter  J’apprécie          100
Coup de coeur BD

Guerilla green - Guide de survie végétale en milieu urbain de Ophélie Damblé (OphélieTaMèreNature sur IG et YouTube), illustrée par Cookie Kalkair et éditée par Steinkis éditions est sortie hier et c'est un méga coup de coeur.

On le sait, le torchon brûle et l'Amazonie avec. Être écolo n'est plus un choix philosophique réservé aux bobos parisiens, c'est juste une nécessité si tu ne veux pas que tes gosses vivent la guerre de l'eau.

Qu'est-ce qu'on peut faire ? Est-ce qu'à notre petite échelle ça peut suffire ? Est-ce que ce n'est pas déjà trop tard ? C'est quoi la guérilla green ?
Tout ça tu le sauras en lisant cette BD intelligente et foutrement drôle (nom d'une Beyoncé en crocs !).

Même si la guérilla green je connaissais, j'ai appris plein de choses.
11 chapitres (Guerrilla green : les origines ; Dépolluer ta ville : mode d'emploi ; L'art de désobéir ; Les meilleurs spots de guerilla green ; La pelouse, c'est pour les nazes ; le kit parfait du green guerillero ; Jardiner pour se soigner ; La guerilla green dans le monde ; Sauver la biodiversité ; Permaculturez tout ! ; Trois changements pour le tur-fu)
Chaque chapitre se clôture par un "Tu veux en savoir plus ?" dans lequel l'auteure donne des précisions, des conseils, fait intervenir des experts, file un tuto et il y a même des QR code pour voir des vidéos sur les sujets abordés.
C'est très documenté, pédagogique mais, et c'est là toute la différence, c'est TRÈS drôle.

Alors que tu sois un pro de l'écologie ou pas, tu la lis. Tu l'achètes si tu veux garder cette petite pépite dans ta bédéthèque (parce que les illustrations sont superbes, très drôles, les couleurs girly à souhait) mais surtout tu t'assures que cette BD est dans la bibliothèque près de chez toi. Dans le cas contraire tu l'inscris dans les suggestions parce que c'est le genre de titres que tout le monde doit lire.

Je te promets que tu vas te marrer, que tu vas apprendre plein de choses et qu'après tu vas avoir envie de t'acheter un lance-pierres.

On y va ?
Let's plant some shit !!!!
Lien : https://demoisellesdechatill..
Commenter  J’apprécie          80
Cette petite BD aux accents de militantisme écologique et c'était vraiment une chouette lecture ! Ça donne envie d'aller faire un peu de vandalisme jardinier à travers la ville, d'apporter un peu de vert dans cette mare de bitume qui me sert de bocal toute la sainte journée... Un bouquin bien renseigné et très agréable.
Ce livre est un appel à planter dans les villes pour les reverdir et ainsi faire un petit geste pour notre planète. Ce qui est bien, c'est qu'il ne se contente pas de la théorie mais nous dit de façon effective comment s'y prendre et qui/quoi contacter pour se renseigner. En effet, il n'est à ce jour pas autorisé de cultiver les espaces de terre à notre disposition un peu partout dans la ville alors que les exploiter pourrait apporter un complément alimentaire aux habitants de façon gratuite et en minimisant l'impact écologique. Il s'agit donc d'un "crime" de planter des artichauts au pied d'un arbre devant une école, par exemple. C'est bête, non ?

Du coup : en avant la désobéissance civile ! Allons donc planter des carottes dans les jardins publics ! Bon, par contre, c'est vrai qu'il ne faut pas planter tout et n'importe quoi selon l'état des sols et la localisation de l'espace "vandalisé". C'est très bien expliqué dans ce bouquin donc n'hésitez pas à vous le procurer ! Je le recommande, évidemment.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (2)
BDGest
23 octobre 2019
Destiné aux 15 -35 ans connectés et urbains, Guerilla green a été calibré pour eux : ce one-shot au verbe prolixe et accessible se consomme donc vite et possède la rémanence d'une vidéo sur Instagram.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDZoom
11 octobre 2019
L’ouvrage est stimulant, éclairant, écrit avec verve, chaque chapitre étant ponctué de deux pages plus « sérieuses », le tout complété d’une bonne bibliographie. Il va de soi qu’il ne concerne pas que les habitants des villes !
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
On a un rôle dans cette grande roue écrasante : sans les millions d'entre nous pour acheter, voter et liker, industriels et politiques ne servent à rien.
En consommant intelligemment et en restant critique sur la qualité des produits et leur mode de fabrication, on peut les guider. Évidemment, certains tenteront de nous arnaquer avec des campagnes de green-washing promettant de replanter des arbres ou d'installer des ruches sur leurs toits.

[p157]
Commenter  J’apprécie          10
Le cas des semences paysannes est assez particulier. Certaines variétés sont inscrites sur un catalogue européen, tandis que plein d'autres ne le sont pas et ne peuvent donc pas être commercialisées par les producteurs. 75% de nos espèces comestibles ont disparu en un siècle ! C'est pourquoi il est important de soutenir toues les producteurs de semences qui luttent pour préserver cette richesse.

[p52]
Commenter  J’apprécie          10
En parlant d’armes, ma préf’ et la plus efficace pour des attaques surprises… c’est la ‘bombe à graines*’. Tu vois ces insectes, les bousiers, qui se trimballent des boulettes de terre ? Ils disséminent ainsi sans faire gaffe des graines un peu partout et participent à la fertilisation des sols. Bon bah là, c’est le même principe. 
Commenter  J’apprécie          10
Aujourd'hui, rien qu'aux États-Unis, on fait pousser 3 fois plus de gazon que de blé ! Et pour pouvoir faire pousser cet océan de pelouse, ils consomment 30% de leur eau potable.
- Et je te parle même pas des 30000 tonnes d'engrais et de produits chimiques qu'ils utilisent tous les ans pour y arriver. Un scandale !

[p73]
Commenter  J’apprécie          10
Encore aujourd'hui, l'activité indienne Vandana Shiva prône la désobéissance pour la protection des semences paysannes....
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Video de Ophélie Damblé (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ophélie Damblé
Ophelie Damblé vous présente son ouvrage "Guérilla Green" aux éditions Steinkiss.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2354691/ophelie-damble-guerilla-green-guide-de-survie-vegetale-en-milieu-urbain
Notes de musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : écologieVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (126) Voir plus



Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
253 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..