AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782815935944
160 pages
Éditeur : L'aube Eds De (06/02/2020)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Les SDF se trouvent à la rue, sous des tentes, dans des centres d'hébergement, au centre de multiples controverses. Mais de qui et de quoi parle-t-on exactement?? Combien sont-ils?? Quels sont les impacts de la crise migratoire?? Que faire face aux campements et aux enfants mendiants?? Que penser d'un objectif comme «?zéro SDF?»??
Toutes ces interrogations appellent moins de sensationnel et davantage d'examen rigoureux. C'est ce que propose Julien Damon dans ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   18 août 2020
Éthiquement, il faut se demander, par exemple, s’il est légitime de réveiller une personne endormie dans la rue pour lui soumettre un questionnaire. Politiquement, les résultats sont relativement sensibles : un chiffre trop faible conduit le secteur associatif à affirmer que les experts minimisent le problème ; un chiffre trop élevé peut effrayer le décideur, appelé à intervenir et à dépenser davantage. La démarche d’enquête est donc semée d’embûches, dans sa préparation, sa réalisation et sa valorisation. Rien ne dit que l’ensemble des individus rencontrés correspond bien à la totalité des personnes sans-domicile. Et l’on retrouve l’image de l’aiguille dans une meule de foin…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 août 2020
Trouver une aiguille dans une meule de foin est compliqué. Il y a plus compliqué : prouver, après l’avoir trouvée, qu’il n’y a plus d’aiguille dans la meule. Le problème s’avère similaire lorsqu’il s’agit de compter les SDF.

Après avoir dénombré, une nuit, les personnes à la rue, rien ne prouve qu’il ne s’en trouve plus dans des squats, dans des halls, des caves, des cours privées. Bref, compter les sans-abri est incontestablement ardu. Les autorités sont accusées de minorer, quand les opérateurs des politiques de prise en charge sont, en sourdine, critiqués pour exagération.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 août 2020
Les fugues et récurrences de fugues, en particulier chez les jeunes, nourrissent cette dynamique. Une première fugue conduit à une nuit à la rue ou chez des amis. Une suite de fugues voit alterner habitat chez soi (en famille ou en institution) et habitat dans des endroits qui ne sont pas propices à l’habitation (rues, squats). Progressivement ou accidentellement (renvoi définitif de la famille ou de l’institution), la situation s’installe de manière permanente, ce qui, soit dit en passant, ne veut pas nécessairement dire définitive. L’errance est valorisée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 août 2020
Ils sont des milliers chaque soir à dormir dehors. Ce sont les sans-abri. La même nuit, ils sont des centaines de milliers à être hébergés. Ce sont tous les autres sans-domicile. Ils se trouvent qui dans des centres d’hébergement d’urgence, où ils ne pourront pas rester, qui dans des logements dont la location est assurée par des associations, qui dans des hôtels payés par l’État, qui encore dans des centres d’accueil spécialisés pour familles en détresse ou pour demandeurs d’asile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 août 2020
Pour les braves gens, dirait-on, il y a une différence essentielle entre les mendiants et les « travailleurs » normaux. Ils forment une race à part, une classe de parias, comme les malfaiteurs et les prostituées. Les travailleurs « travaillent », les mendiants ne « travaillent » pas. Ce sont des parasites, des inutiles. […] Le mendiant n’est qu’une verrue sur le corps social, qu’on tolère parce que nous vivons dans une ère civilisée, mais c’est un être essentiellement méprisable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Julien Damon (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julien Damon
Une explication de l'intérêt des sciences sociales (100 penseurs de la société, Julien Damon)
autres livres classés : pauvretéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox