AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782970083405
152 pages
Éditeur : Les Roses Bleues (29/10/2012)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 19 notes)
Résumé :
"Elle, c’est Gertrude. Y a pas idée d’avoir un tel nom et ça lui pose problème depuis la maternelle. Il y a peu, elle a décidé qu’en fait, c’était pas son vrai nom. Elle a décidé que son vrai nom, c’était Cunégonde. Elle a un humour particulier, Gertrude.

[...] Lui, c'est Dégage. C’est un chien bien élevé, alors quand on l'appelle, il obéit : il va planquer sa gale dans les cartons sous l'auvent. Il y a encore l'odeur de ses colocataires. Mais à peine... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Sytra
  18 novembre 2012
Ce petit livre est un véritable bijou qu'il me fallait absolument chroniquer !
A la quatrième de couverture, je sentais bien que ce roman avait de fortes chances de me plaire. Et puis la petite phrase "Comment ça, on ne choisit pas sa famille ?" annonçait un très beau livre pour moi. Attentes comblées !
Grâce au style à la fois simple et très second degré de l'auteur, je me suis glissée tout de suite dans ce roman qui nous emmène à la Réunion, mais pas celle des cartes postales (sauf à la toute fin). On y suit le quotidien de Gertrude, comptable fraîchement débarquée de la métropole, en période d'essai dans un supermarché. Elle est un peu particulière, Gertrude, mais on s'attache très vite à elle. Justement parce qu'elle est un peu particulière, et en même temps comme tout le monde. On y suit aussi le quotidien de Dégage, qui a décidé de faire de Gertrude sa nouvelle meute (alors que celle-ci a peur des chiens, et surtout des chiens errants). On est dans les pensées de Dégage, et on se prend vite d'affection/pitié pour ce jeune chien finalement très naïf, autant sur les humains que sur les chats. ^^
C'est un roman tout en sensibilité et tendresse, qui nous parle de ces petites choses du quotidien, de la solitude et de l'envie de se trouver "une meute" comme dit Dégage. C'est un roman qui donne envie de sourire tout simplement.
Dire que des éditeurs ont refusé ce roman parce qu'il n'était pas assez réaliste pour certains (bah oui, apparemment être dans les pensées d'un chien, ça peut déplaire au public de littérature générale...), trop réaliste pour d'autres (ça, je peux le comprendre, il ne relève pas pour moi de la SFFF). Pour moi, ils sont passés à côté d'une oeuvre magnifique que je vais m'efforcer à la mesure de mes moyens de promouvoir, car elle mérite de rencontrer un beau succès même si c'est une toute petite maison d'édition qui la publie !
Le livre en lui-même est superbe, avec des rabats de couverture et une illustration qui correspond si bien à l'histoire. Un grand bravo aux éditions des Roses Bleues pour cette publication, et un grand merci à Marie-Catherine Daniel pour m'avoir offert un tel moment de lecture. J'en suis encore toute émue...
Vous l'aurez donc compris, un immense coup de coeur pour moi ! Si vous avez envie de voir la vie en Rose-thé (et un peu Gris-souris), jetez-vous dessus !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sanguine
  14 septembre 2016
C'est la couverture de ce livre qui m'a fait craquer, avant même de lire la quatrième de couverture. Non mais sérieusement, il n'est pas trop mignon ce petit chien ? Difficile de lui résister je trouve ! Et puis j'aime bien la collection Emma de Milady, souvent j'y trouve plutôt bien mon compte. Cette fois encore, je ne suis pas déçue même si ce n'est pas une lecture coup de coeur.
Elle, c'est Gertrude. Y a pas idée d'avoir un tel nom et ça lui pose problème depuis la maternelle. Il y a peu, elle a décidé qu'en fait, c'était pas son vrai nom. Elle a décidé que son vrai nom, c'était Cunégonde. Elle a un humour particulier, Gertrude.
Lui, c'est Dégage. C'est un chien bien élevé, alors quand on l'appelle, il obéit : il va planquer sa gale dans les cartons sous l'auvent. Il y a encore l'odeur de ses colocataires. Mais à peine désormais, parce que les humains ont arrosé l'endroit avec leurs produits détergents mais aussi parce que tous les vieux cartons ont disparu avec la meute.
J'ai trouvé ce bouquin tout léger, idéal pour une lecture de fin d'été. On découvre Gertrude/Cunégonde qui est une jeune femme un peu renfermée sur elle-même et que je n'ai pas vraiment réussi à comprendre. Elle a des réactions que je n'ai pas forcément compris, elle est un peu restée un mystère pour moi et je n'ai pas réussi à m'attacher à elle. Mais au final, ça ne m'a pas dérangé plus que ça car le livre est très court.
Mais j'ai eu un petit coup de coeur pour Dégage, le chien errant qui est au centre de notre histoire. Déjà, j'ai beaucoup aimé le parti pris de l'auteure. Elle nous propose de mettre un chien au centre de l'histoire, il devient un vrai personnage à part entière et on rentre même dans sa tête. Je ne sais pas si les animaux ont vraiment ce genre de réflexion mais c'est vraiment très bien trouvé.
Après, il ne faut pas s'attendre à de la grande littérature, ce n'est pas le cas et je ne crois pas que l'auteure avait cette ambition lorsqu'elle a écrit ce récit. Mais c'est une jolie petite histoire, pleine de fraicheur, un petit morceau de bonheur qui donne le smile. C'est une lecture bonbon qu'il ne faut pas hésiter à croquer.
Une bien jolie découverte que je vous conseille vivement si vous avez envie d'une jolie lecture ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Grecie
  10 avril 2015
Une pépite.
Il y a des livres qu'on devrait garder dans sa bibliothèque pour les périodes de dépression noire. Rose-thé et Gris-souris fait partie de ceux-là. Légèreté, humour, amour, le tout sans mièvrerie. Au contraire, il souffle dans tout le roman un vent d'intelligence. Vous savez, l'intelligence qui donne envie d'entreprendre et de garder le sourire plutôt que de broyer du noir face au p***** de monde qui nous entoure.
Marie-Catherine Daniel m'a presque donné envie d'adopter un chien, tiens.
Commenter  J’apprécie          100
lalydo
  05 juin 2013
En lisant le résumé, j'ai tout de suite été intriguée par Gertrude, qui préfère se faire appeler Cunégonde, et le chien Dégage. Je me suis dit que ce livre ne serait pas ordinaire et en effet il ne l'est pas, car tout le livre est vu en alternance du point de vue de nos 2 héros. Et ce qui fait la grande force du récit, c'est que l'auteure réussit malgré tout à nous servir un récit bien ancré dans la réalité réunionnaise.
Au fil des pages, nous faisons connaissance avec une jeune femme hantée par des fantômes du passé, fragile, qui n'a de cesse de vouloir se protéger pour finalement mieux laisser se briser la carapace qu'elle s'est forgée. Et puis, il y a ce chien abandonné, repoussant, qui cherche à tout prix à se recréer une meute et qui fera preuve de beaucoup d'obstination et d'affection. Deux êtres aux parcours pas si éloignés au final…
L'écriture fluide Marie-Catherine Daniel permet de se glisser très facilement dans le roman et avec délectation. On alterne les points de vue avec suffisamment de rythme pour ne pas s'y perdre et retrouver ces 2 personnages chouchous avec impatience.
Néanmoins, j'aurais un gros reproche à faire à ce joli roman… il est trop court! Trop court par sa taille bien évidemment mais également car j'aurais aimé que certaines situations soient plus développées, que l'on arrive moins vite à un dénouement un peu trop rapide pour moi. J'ai du coup été assez frustrée en terminant cet ebook car j'ai eu une sensation d'inachevé qui m'a légèrement frustrée. Je trouve qu'il mériterait d'être plus approfondi…
Mais attention, pour un premier roman Rose-Thé et Gris-Souris est une jolie bulle de tendresse et d'humanité (oui, même si l'un des 2 personnages est un chien!) qui m'a fait passer un joli moment! Mais forcément quand on s'attache à des personnages, on a toujours envie d'en savoir plus et de rester longuement à leurs côtés pour savourer le plaisir… vous comprendrez donc mes sentiments!
Lien : http://lalydo.com/2013/06/ro..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Garulfo
  16 juin 2020
Comment se réconcilier avec la littérature feel-good ? Non, je ne vous parle pas de celle où, sur la couverture, une femme – si possible en marinière bleue – se détourne du lecteur pour regarder l'infini lointain, généralement la mer ou l'océan breton, mais d'une littérature feel-good plus exigeante. Celle que j'ai lue ce week-end : Rose-thé et Gris souris de Marie-Catherine Daniel. Un petit bijou de tendresse et de délicatesse qui raconte la rencontre improbable d'une femme solitaire – Gertrude – au caractère bien trempé et d'un chien nommé Dégage, en quête de chaleur humaine et qui vous fera craquer. le décor vous fera aussi rêver puisque Gertrude et Dégage vivent sur l'île de la Réunion !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   29 janvier 2020
Elle, c'est Gertrude.
Y a pas idée d'avoir un tel nom et ça lui pose problème depuis la maternelle. Il y a peu, elle a décidé qu'en fait, c'était pas son vrai nom. Elle a décidé que son vrai nom, c'était Cunégonde. Elle a un humour particulier, Gertrude.
Commenter  J’apprécie          62
ladesiderienneladesiderienne   29 janvier 2020
Lui, c'est Dégage.
C'est un chien bien élevé, alors quand on l'appelle, il obéit : il va planquer sa gale dans les cartons sous l'auvent.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : réunionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16109 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre