AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2342039212
Éditeur : Mon Petit Editeur (15/09/2015)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Ce livre raconte, avec humour et ironie, le parcours d'un réalisateur de fictions : Dan Marker qui tente mordicus de monter son projet de court-métrage : "Une proposition pas ordinaire". Un producteur : Picsous croit au potentiel du scénario et veut le soutenir. C'est le début d'une aventure artistique, pour le meilleur et pour le pire ! Une peinture réelle de la situation du monde du spectacle qui nous fait réfléchir sur les relations humaines, le professionnalisme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Marco-007
  15 décembre 2015
Avec "Ça Tourne à Paname", l'écrivain et cinéaste Daniel le Bras (prononcé Le Braz) nous fait suivre avec originalité le tournage d'un film, et cela va sans dire, il axe sa plume sur les tourments du réalisateur ! 260 pages de confidences croustillantes.
Ce qui est d'emblée frappant, c'est qu'il nous montre avec une efficacité rare, sa personnalité, son point de vue avec un style simple et efficace, comme s'il tenait un journal de bord.
Rien n'est laissé au hasard : les étapes de l'élaboration dudit film “Une proposition pas ordinaire”, l'idée survenue alors qu'il était en montage à l'INA jusqu'à la projection dans les festivals, en passant par les éternelles remises en question personnelles et tensions avec le producteur (pléonasme), mais aussi les problèmes techniques, le temps pour parvenir à atteindre les objectifs, les rapports humains parfois effrayants et bien évidemment les sempiternels problèmes d'ego de chacun.
Aussi, il nous présente une belle galerie de personnages, qu'il arrive à rendre intéressante par leurs caractères ou particularités, que ce soit les acteurs, les techniciens, les financiers, les amis, les amours les emmerdes... Il a fallu du courage au réalisateur pour arriver à ses fins, mais aussi à l'écrivain pour relater ses péripéties avec équanimité.
Entre humour, cynisme, second degré ou clins d'oeil (...), on ne s'ennuie pas une seconde. Une bonne surprise car Daniel le Bras réussit son pari : on lit un film ! On en sort changé sur sa vision du cinéma, ce n'est plus “strass et paillettes” mais champ de bataille et “Alerte, tout le monde sur le pont !”
Comme le disait Spielberg : “le public en rêve, croit que c'est facile et plein glamour. S'il y passait une fois, rien qu'une petite fois, il n'y reviendrait jamais !” Mais le dernier chapitre très optimiste expose la passion du cinéaste et sa volonté d'aller de l'avant, il exprime la résilience nécessaire afin que “le show must go on… for ever”.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ant-Roussel
  02 novembre 2015
Un très bon livre qui m'a fait beaucoup rire ! Bien mené, les personnages bien décrits, caractérisés et surtout le monde du cinéma vu par un oeil corrosif. Petit bémol : l'éditeur aurait pu corriger certaines coquilles...
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Ant-RousselAnt-Roussel   02 novembre 2015
Donc dans ce bar branché où la bière est à cinq euros, nous avons chacun trois gros dos-siers. La blondasse, aux canines qui attaquent les fondations, a un carnet à spirale, un stylo Montblanc et des étoiles pour chaque film : de zéro à cinq comme le guide Michelin. Picsous est en émoi, il a affaire avec une pro. C’est sûr ! Ce n’est pas tous les jours qu’il fréquente des belles nanas qui portent des chaussures à talons avec un fin bracelet à la cheville, jeans moulant, chemise blanche ouverte, soutien-gorge blanc, et des lunettes à grosses montures noires devant des yeux gris perle… sans oublier bien sûr le Montblanc qui se fait caresser phaliquement par des doigts impeccablement manucurés. Une vraie Sharon Stone de Province !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ant-RousselAnt-Roussel   02 novembre 2015
Le soleil ne se couche jamais pour les aventuriers. Le crépuscule n’est jamais pour les émerveillés de la vie. Il est si rare et tellement décevant de trouver ce qu’on cherche, mais il est tellement amusant de chercher sans savoir et de trouver sans s’y attendre.
Commenter  J’apprécie          50
Ant-RousselAnt-Roussel   02 novembre 2015
La vraie souffrance naît de notre résistance au changement, au mouvement de la vie, à son flux. Réjouissons-nous lorsqu’il y a des hauts ; et quand les bas se présentent, acceptons-les et faisons en sorte qu’ils nous servent de tremplin.
Commenter  J’apprécie          50
Ant-RousselAnt-Roussel   02 novembre 2015
Et rapidement, Sourirejaune me plante un couteau dans le cœur : « J’ai créé un dossier rien que pour ton film… mais il parle de quoi déjà ton film ? ! »
Commenter  J’apprécie          50
Ant-RousselAnt-Roussel   03 novembre 2015
On voit le monde différemment si on décide d'écrire sur ce que l'on est en train de vivre.
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
Videos de Daniel le Bras (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Daniel le Bras
Making Of "L'ALBATROS" de DANIEL LEBRAS
autres livres classés : tournageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5298 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre