AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Christophe Claro (Traducteur)
EAN : 9782207259030
384 pages
Éditeur : Denoël (23/08/2007)
3.02/5   27 notes
Résumé :
ls étaient là avant Roméo et Juliette. Et bien après aussi. C'est en tout cas ce qu'ils revendiquent, carillonnant gaiement : On a toujours seize ans. Sam et Hailey, propulsés dans un ballet incessant de voitures, du modèle T à la Lincoln continental, tracent à toute blinde de la guerre de Sécession à la guerre froide, dévalent les Appalaches, remontent plein pot le Mississipi, traversent les Badlands, sillonnant de bout en bout toute une nation à la poursuite de l'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Elletse
  14 octobre 2013
Un hymne à l'Amour, à la Jeunesse, à L Histoire (oui tout ça avec plein de majuscules) ; un mélange détonnant de passé, futur et présent ; une langue qui se manie, qui se roule et s'enroule pour le plaisir du son et des yeux ; un chant sur 360° à deux voix : Hailey & Sam, Sam & Hailey.

Danielewski a construit ce roman comme un cercle avec un principal récit (Sam ou Hailey, cela dépend du sens du roman... car oui il y a deux sens) et une marge à côté contenant des faits de l'Histoire (voir ma citation).
J'ai adoré cette lecture, je l'ai dévoré avec un plaisir esthétique, littéraire, un plaisir fou car je n'y comprenais rien par moments (et j'aimais ça!).
Hailey et Sam, avec une vitupérance pleine de fougue nous entraînent à leur suite, dans un sillage d'amour et d'eau fraîche. Leur passion atteint des sommets, accompagné de leurs pots de miel, et de leurs différentes moyens de transports...
Un roman étonnant... différent... transportant... (et qui se lit difficilement, je le comprends aisément !)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MarieCzar
  10 août 2021
Ce livre est un OLNI : ni roman, ni poème pur, c'est un mélange. Sans compter les contraintes oulipiennes que s'est imposé l'auteur.
On suit l'histoire d'amour entre deux adolescents de 16 ans : Hailey et Sam. C'est un amour passionné, hors société, deux adolescents qui fuient le monde, à la Thelma et Louise.
Cet amour est raconté sous forme de poésie en prose, avec le regard de Hailey et celui de Sam. Mais les deux versions ne coïncident pas tout à fait : est-ce à cause du point de vue qui change ou parce que ce sont deux histoires différentes et pourtant si semblables ?
Les deux versions se lisent chacune dans un sens : il n'y a ni endroit ni envers à ce livre, comme pour un cercle. Et comme pour un cercle (360°), il y a 360 pages. Chaque page est découpé en 4 blocs de 90 mots (ce qui faits 360 mots en tout). Ces 4 blocs sont les 2 versions de Hailey et Sam et, pour chacune, des extraits de phrases issues de journaux.
Ces extraits informatifs m'ont d'abord gênée, puis j'ai compris qu'ils montraient que le monde continue de tourner sans se préoccuper de deux amoureux, tout comme les deux amoureux ne se préoccupent pas du monde. Les dates des journaux coïncident entre le début de l'une des version et la fin de l'autre (1963) en un cycle qui se répète, une boucle, un cercle.
Il ne faut pas aborder ce livre sans d'abord se renseigner sur les contraintes et il faut accepter de se laisser porter par la musicalité plus que par le sens (parfois - souvent) de la narration.
Pour moi, ce fut une expérience hypnotique et enrichissante.
Mention spéciale aussi au traducteur/re-créateur Claro
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Riduidel
  14 mars 2020
Oh bon sang quelle horreur !Je gardais de cet auteur le souvenir de [b:la maison des feuilles] excellent, parce que foisonnant, profond au-delà de la maison qu'il visite, et parfois assez inquiétant.Mais là, cet espèce de poème épique dupliqué entre les deux personnages est tout simplement illisible : one ne comprend jamais si les écrits de l'un sont le reflet inversé de l'autre, son opposé, son double, que sais-je encore.Pire encore, les faits historiques massés dans la marge n'apportent à mon sens rien à la lecture (en fait, ils en cassent à la fois le rythme et le peu de lisibilité).Bref, c'est un exercice de style de trop haute volée pour moi.
9782731615401"
Commenter  J’apprécie          00
jaiuneheurealire
  07 juin 2014
si quelqu'un sait de quelle manière attaquer ce livre, merci de laisser un indice!
Commenter  J’apprécie          22

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ElletseElletse   14 octobre 2013
26 août 1980
Jagielski & Lech Walesa.
Fin de la grève à Gdansk.
Goschenen & Airolo.
Evert Lloyd contre
Hana Mandlikova.
Zhao Ziyang.
Haydar Saltuk contre
Süleyman Demirel.
Arkansas & missiles Titan.
Mort de Piaget.
Asunción & bazookas,
mort de Somoza.
TSS. Solidarnosc.
Commenter  J’apprécie          20
frenchbluesfrenchblues   03 avril 2012
Samsara ! Samarra !
Légende !
Je peux tout
quitter.
Tout le monde aime
le Rêve, moi je le tue.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Mark Z. Danielewski (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mark Z. Danielewski
Apparition de Mark Z. Danielewski dans le clip de "Hey pretty (drive-by 2001 mix)", de POE. L'auteur y lit un passage de son roman "La Maison des feuilles".
autres livres classés : traductionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1522 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre