AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221115066
Éditeur : Robert Laffont (13/01/2011)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 48 notes)
Résumé :
En pleine crise de lassitude au cœur de la crise économique, Christopher, opérateur culturel belge de cinquante ans au bord de la faillite, souhaite ralentir et se recentrer sur des valeurs plus justes. Parce que « la vie rappelle de temps en temps que le monde est tout petit », il décide de s’arrêter et de partir. Ce sera pour le Portugal, en train. Alors que le ciel additionne les nuages, Christopher croise sur le quai de la gare une inconnue, Emma, qu’il va décou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
milado
  14 décembre 2012
Un petit livre choisi au hasard, " du train où vont les choses à la fin d'un long hiver", le titre m'a accroché. Résultat : un break hors du temps et hors de l'espace.
Deux inconnus en partance pour le Portugal se rencontrent. Sans vraiment le savoir eux-mêmes, ils fuient leur vie, le hasard les réunit dans ce train qui les emporte au bout de l'Europe. Leur conversation va bientôt tourner au bilan de leur vie respective, le tout émaillé de citations de grands auteurs, de considérations politiques et économiques qui, sans être vraiment fracassantes, sont bien dans l'air du temps.
Même s'ils ne s'en rendent pas compte, ils vivent plus qu'une simple rencontre, et nous, un peu plus qu'une simple lecture. C'est un livre qui nous fait réfléchir. Son principal défaut est sa longueur : bien trop court, j'aurais tellement voulu savoir ce qui se passe ensuite...Ils ne peuvent pas en rester là ! Est-ce qu'ils s'en rendent compte ?
À la lecture de ce "train où vont les choses à la fin d'un long hiver" , j'ai beaucoup repensé à une phrase de la Fontaine :
" On rencontre sa destinée souvent par des chemins qu'on prend pour l'éviter "
Vite lu, à peine cent pages, je pense que ça vaut vraiment le coup d'embarquer...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Guylaine
  14 avril 2013
Mesdames et messieurs, veuillez regagner votre compartiment, le chef de gare va fermer les portières et le train en partance pour Lisbonne va démarrer.
Vous êtes autorisé à ouvrir le dialogue avec la charmante inconnue qui se trouve en face de vous. Qui sait ? Une belle histoire pourrait naître !
La longueur de cet agréable roman est inversement proportionnelle à la taille de son titre ! Vous l'aurez compris j'aurais souhaité - comme le petit garçon dans une pub jadis, qui voulait des gâteaux au chocolat en forme de doigt un peu plus long - j'aurais souhaité, donc, en savoir un peu plus sur ces deux là. Mais je pense que le choix de l'auteur était de nous donner juste un instant, un moment bien déterminé, qui durait précisément le temps d'un voyage en train !
Commenter  J’apprécie          345
vegalia
  22 janvier 2011
Ce court roman raconte une rencontre entre un homme et une femme dans un train en partance pour le Portugal. L'homme : Christopher, 50 ans ne connaît pas cette belle inconnue de 40 ans. La femme : Emma, elle l'a rencontré lors d'un monologue au théâtre.
Par des questions sur sa vie, sur sa famille, sur la vie, elle va le pousser à se dévoiler. Elle va l'obliger à voyager à travers ses ressentis et ses sentiments. Lui, répondra docilement à ses attentes. Et c'est ainsi qu'ils parlent de tout et de rien comme de vieux amis, comme des camarades. Ils ne se quitteront plus du voyage. Ils resteront sur la même longueur d'onde, complices, presque âmes soeurs. Ils partagent une passion pour la littérature et les voyages.
Ils ont la même quête d'une vie meilleure, plus calme, tournée vers l'humain, plus intéressante et plus captivante. Ils apprendront beaucoup l'un de l'autre.
A la fin du périple, il lui propose de venir le rejoindre dans le club de jazz qu'il va créer avec son ami Martenho. Il souhaite aussi lui faire visiter le bout du monde : le cap de Roca. Elle n'est pas contre. Elle rit. Elle est heureuse.
Le voyage se termine mais il me semble qu'une histoire commence. Est-ce que ce sera une belle amitié, une parenthèse d'amour ?
Une rencontre est toujours un instant magique. L'auteur nous le fait partager avec simplicité, tendresse et humanité. On rentre bien volontiers dans la conversation de ces deux êtres qui s'entendent tellement bien. On en ressort presque déçu de cette fin qui nous laisse sur notre faim.
On ne sait pas de quoi sera fait demain. Alors l'auteur aurait bien été incapable de savoir ce qu'il allait se passer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Syl
  10 avril 2014
"… j'ai l'impression de vous connaître depuis longtemps."
Pluie-vent de février sur Bruxelles et vogue l'aventure ! Un taxi, la gare, le quai, un train pour le Portugal, Christopher cherche ses billets de façon un peu distraite, une femme lui fait remarquer qu'ils sont dans sa poche gauche. Elle s'appelle Emma, elle sera sa compagne de voyage.
Parfois, sans comprendre ce qui nous arrive, on s'entend libérer des confidences à un parfait inconnu. le contexte, le huis clos, un beau regard, et les mots s'échappent doucement. Christopher, chargé d'affaires culturelles, est à la croisée des chemins, il ne veut plus poursuivre son quotidien et part en quête d'autre chose, un renouveau qui le délasserait de cette fatigue qui l'englue. Il a cinquante ans. Emma semble le connaître, ça fait bizarre cette accointance instantanée ! Mais elle se rappelle… en effet, elle l'a vu un jour sur scène où il remplaçait un comédien, et elle avait ri, beaucoup ri ; c'est un très bon souvenir. Emma est interprète, elle a une quarantaine d'années et quelques déceptions. A l'abri de l'hiver sans fin, tous deux échangent sur la culture, la vie, les enfants, la famille, les amours, le travail, les aspirations, la mort. Les débats sont passionnés, parfois Christopher s'en excuse…, intéressants et intimes, ponctués de doux silences, de somnolences, des ronflements des autres passagers, des galanteries de Christopher et des sourires d'Emma.
Le train file, beaucoup trop vite ! Il voudrait la saisir pour lui témoigner sa compassion, il lui étreint seulement la main. Il est le gardien de sa nuit, il veille pour que rien ne vienne la troubler. Elle lui lit des phrases du roman qu'elle lit, cite des auteurs, lui trouve matière à réflexion, et lui confie ses sommeils.
Bientôt Lisbonne, le temps des adieux ou celui des amours ? On souhaite que le voyage et "les choses" durent indéfiniment…
La lecture se termine et je fredonne un air… "Question de feeling" de Richard Cocciante, un duo avec Fabienne Thibeault… "Deux étrangers qui se rencontrent, Stoppant leur course contre la montre, Seuls, tout seuls au bout du monde…"
C'est la troisième fois que je rencontre l'auteur dans ses écrits. Lorsqu'on voit le titre, on reconsidère les autres… songez… "La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis" et "Histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un)". Ce livre ne ressemble en rien aux suivants, mais j'ai retrouvé un peu de cette désuétude (qui n'a rien de ridicule au contraire !), la séduction un peu timide ou prudente, toute la délicatesse, la poésie et la bienveillance des autres histoires. Les personnages ont une douceur particulière malgré leurs peines, leurs désenchantements, et ils font fi de l'indifférence et l'insensibilité qui les entourent. Solitudes, rencontres, amitiés, amours, c'est une chanson, un film, le scénario est intemporel. On lit aussi avec plaisir quelques évocations cinéphiles, le jazz, des thèmes chers à Francis Dannemark.
Un beau livre que j'ai apprécié et que je vous recommande…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
denisarnoud
  16 février 2015
Fin février à Bruxelles, Christopher , la cinquantaine, se rend à la gare. Sur le parking, c'est la tempête. Christopher aide une femme à maintenir la porte de son taxi ouvert. Tous deux entrent dans la gare et se perdent de vue. Les deux inconnus se retrouvent à la gare Montparnasse au pied d'un train en partance pour l'Espagne. Ils se reconnaissent et décident de faire le voyage ensemble. La conversation se nouent entre eux.

Au cours du voyage Christopher et Emma sympathisent. Christopher se raconte, il est en fin de parcours, il veut quitter, un métier, une vie qui ne lui correspondent plus. Organisateur de festivals, ce métier ne lui convient plus gangrené qu'il est par les lourdeurs administratives et le fait que la culture est devenu un produit de consommation comme un autre, soumis à la publicité, au marketing, à l'argent. Les confidences de Christopher vont amener Emma à se découvrir petit à petit. Leur conversation prenant la forme d'un bilan de leurs vies respectives. Ils ne se quitteront plus de tout le voyage tous deux vont au Portugal.

Un long voyage en train pour un très beau et trop court roman. Un roman dont la brièveté se justifie par la description d'un instant. L'instant unique et magique d'une rencontre. Une rencontre facilitée par la longueur du trajet. Christopher et Emma vont parler d'eux-mêmes de tout et de rien, de la situation politique et économique, de ce monde dominé par la consommation de masse. Un voyage physique et métaphorique qui va les mener de la grisaille de leurs vies vers le soleil. Un roman bercé par le mouvement lent du train à contrepied de la frénésie de notre société. Un voyage en train, éloge de la lenteur de la douceur. Un temps suspendu à l'image de la plume de Francis Dannemark, tendre, douce, pleine de poésie. Embarquez pour ce voyage. Prenez le temps de savourer cette rencontre. J'aurais aimé passer plus de temps avec ces deux personnages mais malheureusement tout voyage a une fin qui peut être le début d'autre chose, d'une autre vie.

"Je pourrais dire du jazz que c'est un mélange d'élégance et de souplesse, que c'est la magie de l'instant , comment dire? un léger détachement, un équilibre fragile et émouvant... Quelque chose comme ça. Mais l'amour, je ne sais pas.
Emma hésite un instant avant de laisser venir les mots qui lui sont venus à l'esprit :
- C'est peut-être la même chose, vous ne croyez pas?
Christopher la regarde avec attention. "Je n'y avais jamais songé" dit-il à voix basse."

"Les décisions importantes se prennent toujours vite, je crois. Elles mûrissent en secret et puis, le moment venu, elles tombent en un instant. C'est comme les bourgeons, ça me fascine depuis que je sui petite, d'un jour à l'autre ils s'ouvrent et c'est le printemps."

Lien : http://leslecturesduhibou.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
miladomilado   12 décembre 2012
S'il fallait jouer au Monopoly sans règles, a-t-il dit, vous devinez aisément de qui arriverait. Il suffit de faire le test avec des enfants. Sans règles du jeu, c'est le chaos. Tôt ou tard, on se jette les pions à la tête, on piétine les billets, on sort en claquant la porte. Je vous demande d'imaginer maintenant ce qui se passerait si l'on remplaçait les six ou huit pages qui expliquent traditionnellement les règles par une centaine de volumes de grand format comptant chacun mille ou deux mille pages en très petits caractères. Qui pourrait encore jouer ? Pour ma part, je dirais : le banquier, ses amis et quelques tricheurs. Il m'arrive de penser que c'est cette version-là du Monopoly qui s'impose aujourd'hui.
...
Il suffirait peut-être de s'arrêter un moment et de se demander quel est le but du jeu, le vrai but du jeu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
miladomilado   11 décembre 2012
Je n'ose plus entrer dans une librairie parce que je me ruine à acheter des livres que j'empile autour de mon lit et un peu partout dans mon appartement, ce ne sont plus des livres puisque je ne les lis pas, ce sont des meubles.
Commenter  J’apprécie          530
miladomilado   12 décembre 2012
- Les décisions importantes se prennent toujours vite, je crois. Elles mûrissent en secret et puis, le moment venu, elles tombent en un instant.
Commenter  J’apprécie          220
GuylaineGuylaine   13 avril 2013
Peu de gens sont fous mais franchement, beaucoup sont très flous, n'est-ce pas ? On se demande qui a fait la photo...
Commenter  J’apprécie          212
ElisanneElisanne   08 juillet 2011
Mais vous savez , je crains de m’y connaître mieux en musique qu’en amour…Je pourrais dire du jazz que c’est un mélange d’élégance et de souplesse, que c’est la magie de l’instant, comment dire ? un léger détachement, un équilibre fragile et émouvant…Quelque chose comme ça. Mais l’amour, je ne sais pas.
-C ‘est peut-être la même chose, vous ne croyez pas ?
-Je n’y avais jamais songé…
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Francis Dannemark (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Francis Dannemark
Découvrez le premier extrait de la Route des coquelicots de Véronique Biefnot et Francis Dannemark en livre audio chez Hardigan.
Et n'oubliez pas, vous pouvez télécharger GRATUITEMENT votre premier livre audio sur audible.fr ! ? http://bit.ly/2eOEvhR
Sortie en DÉCEMBRE 2016 !
--------------------------------------------------------- ? de quoi ça parle : ?
L'amour ne connaît pas de frontières.
Olena, qui vient d'Ukraine, a 27 ans et le rêve d'une vie meilleure. En 1992, sans papiers, elle travaille à La Moisson, une maison de retraite où règne une douce fantaisie. Parmi les pensionnaires de la maison, nous rencontrons des personnages hauts en couleur : la tendre Lydie, l'altière Flora, autrefois danseuse, et l'intransigeante Henriette, sans oublier Charles le sage et Théo le séducteur. À la faveur d'un épisode sentimental, Olena, au volant d'une Opel brinquebalante, va traverser l'Europe avec ces trois vieilles dames et sa fille. En route pour Lisbonne !
Véronique Biefnot est l'auteur de cinq romans, dont une trilogie parue chez Héloïse d'Ormesson (2011-2014). Francis Dannemark est l'auteur de textes courts et d'une dizaine de romans chez Robert Laffont, le Castor Astral et Belfond parmi lesquels le grand jardin et Histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un).
---------------------------------------------------------
Pour retrouver tous nos ouvrages chez Audible c'est par là : ? http://bit.ly/AudibleHardigan
---------------------------------------------------------
Passez nous dire bonjour sur Facebook : http://facebook.com/playhardigan Suivez nous sur Twitter : http://twitter.com/playhardigan Rejoignez le cercle sur Google+ : http://google.com/+HardiganFrance
---------------------------------------------------------
Les musiques utilisées, le contenu des livres audio est copyright Hardigan et nécessité une autorisation pour diffusion. Hardigan est une marque protégée.
+ Lire la suite
autres livres classés : trainsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
379 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre